Between the pixels  and me
Signaler
Jeux vidéo

 Binary Domain c'est la réponse japonaise à tout ce qui se fait en Occident niveau jeux d'action ces dernières années. Parce que oui, il n'y a pas que les RPG qui diffèrent d'un coté du globe à l'autre, et même si certains studios sont assez habitués des jeux orientés public "international" dans à peu près tous les genres possibles, le Japon garde une patte assez atypique quand il s'agit de jeux vidéo.

 

 

Tendance qui se perd un peu ces dernières années, avec des titres comme Vanquish ou encore Shadow of The Damned, qui, même s'ils gardent un peu le coté créatif/taré des productions japonaises, ces titres sont clairement différents des titres d'action plus old school et arcade (qui a dit dépassé?) auquel le Japon nous avait habitué (Lost Planet, Devil May Cry...)

Depuis que les titres comme Gears Of War sont passés par là, les TPS se doivent d'adopter un gameplay fluide et nerveux, avec un système de couverture etc... Et même les grosses licences japonaises les plus mythiques et anciennes avec un gameplay qui n'avait pas évolué depuis des années commencent à adopter une jouabilité plus moderne, plus occidentale. (Resident Evil par exemple).

  

Vanquish avait déjà plutôt bien réussi son coup dans ce désir nippon de moderniser les jeux d'actions et de les occidentaliser. C'est encore une fois Sega derrière les ficelles sur ce Binary Domain, et le résultat est mi figue-mi raisin.

 

 

 

Je pense que personne ne trouvera à redire sur le gameplay, c'est exactement le même que tout bon tps occidental qui se respecte : fini le délire de découper les jeux en Stages avec du scoring à chaque fin de zone, fini les déplacement super rigide ou encore la visée façon Lost Planet (le genre où tu ne peux pas appuyer sur la gâchette de gauche pour « zoomer » et où le tir est basé sur un système d'auto-lock des ennemis).

 

 

Là où Vanquish essayait d'apporter un max de possibilités avec les turbos, les ralentis et j'en passe, Binary fait dans la simplicité : roulade et attaque au corps à corps. C'est finalement un peu le souci du jeu, malgré des personnages solides (pas plus cliché ou moins charismatique que ceux d'un GOW), une technique correcte (quoi qu'en dise la presse française) et une durée de vie classique dans le genre. le jeu manque cruellement de personnalité, d'identité propre à lui même pour se démarquer. Son univers futuriste très (trop) inspiré par Terminator est efficace, mais on navigue en terrain connu (à part un ou deux boss un peu original) Pareil du côté des armes, quand on fait un jeu dans le futur c'est souvent l'occasion d'imaginer une arme un peu sortie de nulle part avec des propriétés ou un design assez unique, ici c'est très sobre et classique...

 

 

Sans essayer d'être un RPG ou un titre hybride à la Mass Effect, BD a depuis le début beaucoup misé sur les relations avec nos frères d'armes. Pour résumer le concept de manière simple : plus on joue avec un allié, plus on joue bien en sa présence et plus il va nous respecter. Le résultat est présent à la fois dans le gameplay (Il sera meilleur au combat, plus impliqué dans la bataille, proposera des stratégies sur le terrain) mais aussi dans la narration (dans les cinématiques certaines choses ne se passeront pas de la même façon) Même si on n'a pas vraiment de choix durant le scénario, c'est une façon détournée de nous donner quand même des alternatives. C'est un concept super intéressant, qui fait défaut à beaucoup de jeux du genre.

Cependant le gros souci, c'est que c'est extrêmement facile d'être super copain avec tout le monde : je m'explique, la seule façon de faire baisser cette barre d'estime c'est soit de tirer sur vos alliés (ça peut arriver par accident) ou alors de volontairement leur manquer de respect durant les dialogues. A de très rares occasions si on n'arrive pas à accomplir quelque chose à temps, la barre diminue, mais dans l'ensemble il est très facile d'être copain avec tout le monde. Ce qui finalement gâche complètement ce système bien pensé : Il aurait fallu nous mettre dans des situations où l'on doit choisir de défendre x ou y et où on ne peut pas satisfaire tout le monde. Pour en revenir au scénario, je suis assez mitigé encore une fois : d'un coté, notre groupe de guerriers internationaux et vraiment sympathique, et va-s-y qu'on se tir la bourre entre Américains, Anglais, Français et j'en passe... dans une bonne ambiance de camaraderie. Ça paraît tout basique mais quand on y réfléchi bien c'est très rare de mettre en avant des nationalités dans les héros de jeux vidéo, à part bien sur le patriote américain. Mais mélanger différents pays c'est plutôt rare et très sympathique en voix anglaises. De plus, le jeu réserve une ou deux surprises scénaristiques et autres moments dramatiques plutôt réussis, qui n'ont en tout cas pas à rougir face à la platitude de la plupart des blockbusters du genre. (Perso j'ai trouvé la fin de Gears Of War 3 tout à fait ratée) Par contre là où ça va moins bien, c'est l'histoire dans sa globalité, les robots sont parmi nous, ils risquent de prendre le dessus sur l'humanité, on doit vaincre la grosse entreprise à la tête de tout ça... Ouais je parle de BD et non de Terminator, le design général des robots est vraiment très similaire, on a même les moto-robots du 3 (c'était peut être le 4 je sais plus).

Par contre avoir des robots en ennemis ça a aussi des avantages sur le gameplay : un peu comme des zombies ils ne vont pas mourir tant que la tête est encore là ! Et encore, qu'est-ce que je dis, si on détruit la tête le robot se retourne contre ses congénères. Il est tout à fait possible de leur détruire une jambe ou deux pour les ralentir, de détruire le bras qui tient l'arme pour les obliger à ramasser l'arme au sol avec l'autre bras... Et si vous ne vous assurez pas qu'ils sont morts complètements, ils vont vous agripper par la jambe si vous passez trop près d'eux. Bref, plein de petites choses comme ça qui les rendent bien plus intéressants que les Locusts et autres ennemis humains classiques.

 

 

Voilà, pourtant malgré tout ça, j'ai envie de revoir cette licence, déjà parce que la fin annonce clairement la possibilité d'une suite, et dans un contexte tout à fait différent du 1 qui pourrait vraiment donner une seconde chance à cette licence. (je ne vais pas vous spoiler donc je m'arrête là sur ce sujet). Aussi parce que le studio responsable du titre (les papas de la série Yakuza) ont sorti un nouveau moteur spécialement pour le jeu, et que ça fait plaisir de pas avoir l'Unreal Engine dans un shooter pour une fois ! Alors oui BD c'est pas une claque graphique ou esthétique, mais le moteur semble assez prometteur (les animations faciales par exemple) et avec un peu plus de temps et d'inspiration, un nouveau décor (ce que le scénario semble annoncer) la licence pourrait vraiment se trouver un peu plus de personnalité et de charme.

 

Voir aussi

Jeux : 
Binary Domain
Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Commentaires

Pedrof
Signaler
Pedrof
Yohann26 : http://www.gameblog....716#id_jeu=3934
Yohann26
Signaler
Yohann26
je l'avais oublié celui la tiens ! mais l'évoquer serait juste enfoncer le clou :D
Pedrof
Signaler
Pedrof
Je vois que tu ne cites pas Quantum Theory et je le regrette.

Between the pixels and me

Par Yohann26 Blog créé le 20/12/10 Mis à jour le 08/05/15 à 22h35

Des pixels, du rock'n'roll et de la poésie

Ajouter aux favoris

Édito

 

Bonjour à tous, vous êtes sur le blog de Yohann.

Mon blog  a pour vocation de partager avec vous ma passion pour le jeu vidéo, à travers l'actu, des  réflexions de fond, ou simplement des petites perles trouvées ça et là sur la toile.

 Je partagerai ici avec vous  tout ce qui se rapporte de manière plus ou moins directe à la culture geek: Séries TV & Cinéma, Manga & Anime, Japon et autres. Mais aussi ma passion pour le voyage, la photo et plein d'autres choses merveilleuses.

Suivez moi sur facebook:

 



 

Mon blog-photo sur le Japon:

Mon blog-photo sur la Scandinavie:

 

Mes photos personnelles:

http://www.flickr.com/photos/yohann26/

 

Archives

Favoris