Splitscreen
Signaler

Intro-du-con

Army of Two, et plus encore sa suite sur laquelle je reviendrai, c'est le parfait exemple de jeu qui même s'il a quand même des défauts est un bon jeu coop alors qui ne doit avoir aucun intéret en solo. En même temps j'y ai pas joué en solo, je me fie à ce que j'ai lu.

 

Grosso-modo

Army of Two, c'est pas du jeu très malin. On est des bidasses et à la guerre comme à la guerre. L'histoire, surtout dans le premier n'est absolument pas mémorable. Pro-US primaire, la seule surprise de la storyline c'est le MechaBenLaden qui reste culte pour moi. Après, les arabes, les communistes... pas de surprise. Niveau gameplay, c'est un TPS presque classique, deux trois passages en véhicules pas mémorables, certains décors furieusement vides (Miami...) et une difficulté relative et inégale. Le village chinois est tellement dur par exemple, comparé au reste. Des bonnes idées quand même dans la customisation des armes, même si c'est encore très limité. Et puis visuellement ça accuse un peu son age.

 

La coop

Le jeu est fait et pensé pour la coop. Le système d'aggro permet de mettre en places des stratégies tactiques et grâce à la customisation des armes, on peut spécialiser son personnage. Même si souvent, ça fini en fusillade classique, de temps en temps le plaisir de voir ses ennemis tomber dans un piège soigneusement tendu est assez cool.

 

Ma conclu: Pas un passage obligé, mais si comme moi, vous aimez bien commencer une saga par son début, alors vous pouvez vous tournez vers ce jeu qui n'est pas un grand jeu, mais qui a le mérite de parler aux joueurs coop en premier.

Voir aussi

Jeux : 
Army of Two
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler

Intro-du-con

Bon. J'ai un rapport assez particulier avec les Killzones. J'ai fini les trois, sans en aimer réellement un seul. Rapidement sur le premier, mon avis est que les bugs laminaient le jeu, qu'on nous avait servi encore un shoot-the-nazis de plus, et que les IA alliées étaient à faire fuir un gnou. Le second avait fait disparaître l'aspect de gameplay que je préférais, à savoir ramper dans les conduits des égouts, mais au moins il nous proposait quelques séquences de grosse baston générale prenantes, et un niveau hard qui piquait un peu. Un tel abus de testostérone étant néamoins dangereux pour la santé, à mon avis. Enfin le dernier m'a fait revenir une troisième fois sur cette franchise sur laquelle j'aurait peut être mieux fait de ne jamais poser mes paluche en premier lieu, sur la promesse d'une campagne entièrement jouable en coop-locale.

Grosso-modo

Globalement, j'ai pas boudé mon plaisir, mais encore une fois je peux dire que j'ai pas été transporté par l'expérience. Au-delà de l'univers qui manque encore et toujours cruellement de subtilité, les dialogues surement générés aléatoirement par un ordinateur, l'histoire est vraiment raccrochée aux branches. A la fin du deuxième tout semblait indiquer que la guerre était finie? Ah mais non, en fait vous avez fallit la perdre depuis. Prenez moi pour un con!

C'est vrai que le level design est pas degueu, la décharge et le maraîs sont assez cools et le gros buldozer étaient bien classe. Niveau gameplay, le système de couverture fonctionne toujours bien, et la difficulté du soft sauve encore son intérêt général. Par contre l'une de mes grandes deceptions avec les killzones en général, c'est la variété des armes. Là ou les shooters annuels profitent de la variété des armes réelles, Resistance compensait avec des armes fictives mais fun. D'autres nous permettent de faire évoluer nos pétoires, mais dans Killzone, on garde depuis le début les mêmes, et à chaque fois qu'on en ramasse une, on se dit: "raah putain nan celle la je l'aime pas..."

La Coop

Alors la coop dans tout ça. Ben c'est bien dommage mais elle apporte pas grand chose. Déjà des petites frustrations nous chatouillent les poils du nez. Premièrement il va vraiment falloir que les editeurs arrêtent de nous priver de la moitié de l'écran en splitscreen. C'est deja pas facile de jouer sur 50% d'une télé, mais alors 25% ça devient vraiment douloureux. Aujourd'hui certains jeux en coop locale proposent l'orientation du splitscreen (vertical/horizontal). Moi je suis plutôt un joueur horizontal, et c'est vrai que donner le choix, c'est pas mal, j'espère que ça deviendra la norme. Comme de mettre la possibilité d'avoir des dialogues en vo sous-titrés même quand la console est en français, d'ailleurs. Ensuite le second joueur n'apparaît pas dans les cinématiques. C'est pas très grave, on est d'accord, mais ça m'énèrve un peu quand même. Globalement le problème c'est que on est deux pour être deux mais on a à aucun moment l'impression que ça change vraiment quelque chose. C'est ça que je regrette le plus. Pas de système d'aggro, rarement la possibilité de contourner l'ennemis, le joueur 2 téléporté sur le joueur 1 dès qu'il s'éloigne un peu trop. La tactique ne fait clairement pas parti du cahier des charges, et c'est regretable. 

 

Ma conclu: Y a mieux, mais à défaut, c'est pas le pire... ;)

Voir aussi

Jeux : 
Killzone 3
Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Splitscreen

Par Mazer Rackham Blog créé le 22/04/12 Mis à jour le 22/04/12 à 16h15

Parce que les bons jeux solos ne font pas toujours des bons jeux coop, et inversement!

Ajouter aux favoris

Édito

Des courtes critiques de jeux coop, du point de vu de la coop locale, et uniquement de la coop locale!

Archives