De BriC et de BroC - Le BloG

Par Yaeck Blog créé le 11/10/17 Mis à jour le 11/05/19 à 23h52

Réflexions, avis et digressions sur ce que j'ai vu, lu ou joué
et qui mérite que j'en parle...
Bonne lecture!
:^)

Ajouter aux favoris

Édito

Ma première console en 1991 avec la NES. J'avais 10 ans (Oui je date de cette époque là). Depuis une console minimum par génération, sans jamais se débarrasser des précédentes...Je mesure ma chance aujourd'hui d'avoir pu conserver toutes ces reliques.
Ma ludothèque est composée comme suit:
- 2 NES (1 PAL & 1 US)
- GameBoy Color
- Megadrive
- Nintendo 64
- Saturn
- Dreamcast
- Gamecube
- Xbox
- Xbox 360
- WiiU
- PSP
- PS4
Toutes branchées, toutes opérationnelles et toutes qui servent régulièrement.

Pas de 'guerres des consoles' ici ou autres fadaises et polémiqes de Kevin des bacs à sable...
Je précise juste mon désintérêt total pour Nintendo désormais. Non pas qu'ils fassent de mauvais jeux mais tout simplement ceux-ci ne s'adressent pas à moi.
Le jeu vidéo n'est pas ma seule passion, c'est un loisir comme un autre noyé parmi mes nombreux passe-temps. Jouer m'est aussi indispensable que Lire,
Écrire, Mater des films/séries, monter des vidéos à l'arrache pour ma modeste chaîne et voyager au quatres coins du Monde quand les finances le permettent :^)

J'ai une chaîne Youtube de Let's Play avec intégrale de jeu non commenté (ou presque vu que l'enregistrement foire à chaque fois sur une session) . Je ne suis pas streameur ou caster ou que sais-je encore...Juste je partage les jeux vidéos qui me plaisent.
Je suis  - je pense qu'il faut le préciser - un bien piètre joueur. Tendance solitaire qui aime prendre le temps d'explorer ses jeux. Et qui n'a absolument pas le sens de la compétition, notion qui me passe très au dessus. D'où mon incompréhension totale de tout ce qui est speedrunning et autres phénomènes multijoueurs tel que le Battle Royal. Je suis aussi par conséquent complètement hermétique à l'eSport.
Très opposé au dématérialisé (et pas que dans le JV) même si c'est l'avenir (qui se fera sans moi)

Voilà pour mon portrait de Gamer.

-Ma Chaîne Youtube
-Mon Twitter
-Mon Facebook

 

Archives

Favoris

De BriC et de BroC - Le BloG

Catégorie : Voyages

Signaler
Voyages (Voyage)

De retour à Las Vegas pour cette fois-ci un focus sur des casinos en particulier. Premier point, comme pour le premier article, aucune photo n'est de moi. Deuxième point, ne sont présent ici que des casinos qui se sont démarqués, la plupart n'ayant absolument rien qui sorte du lot, comme nous allons voir dans cette première salve de clichés.

 

Partie 1: salles de jeu

Une salle de jeu d'un quelconque casino...

Suivi d'une autre salle de jeu d'un autre quelconque casino...

Dorure, luxe et jeu d'argent à gogo...jusqu'a l'éc½urement...puis l'indifférence.

Christain Morin et Annie Pujol n'étaient pas là pour présenter 'La Roue de la Fortune'

 Petit écart de thème avec cette photo qui revient sur l'intérieur du Caesar Palace, grand absent de cet article car il avait bien un intérieur qui se dénotait mais que nous avons fait tard et un peu sur les rotules, donc peu d'image mais il est l'un des rares à vraiment faire.

 Honnêtement, j'aurai pu m'être bien d'autres photos (j'en ai toute une palanquée) pour illustrer les innombrables salles remplies de jeux d'argent en tout genre mais cela serait d'une redondance inutile. Quand vous découvrez la première, vous êtes comme un enfant au royaume du Bling-Bling, vos yeux sont émerveillé par tout ce luxe, ces lumières, ces dorures, ces sols tapissés sur des kilomètres carrés, ces allées interminables emplies de son de toutes sorte...Puis vous passez à la seconde et vous vous dites "Ha mais ça ressemble vachement à la première en fait!", vous en faites le tour beaucoup moins émerveillés. Puis vient la troisième et là vous comprenez que quand vous en avez vu une vous les avez toutes vues.

 

Partie 2: Le NewYorker

 Avec sa facade multicolore et les batiments caractéristiques de la Grande Pomme, le NewYorker (de son vrai nom le New York New York, mais personne ne l'appelle comme çà) se distingue de loin

Moi je trouve que celui-là il a de l'allure...mais c'est sans doute parce que j'adore NY
Prétez attention au grand-Huit qui passe lui aussi à l'extérieur et à l'intérieur, qui bien entendu reprends les quartiers célèbre de la ville.

Le Chrysler Building pointe vers le ciel, juste à coté du casino 'Monte-Carlo'

La Statue de la Liberté version miniature, la Française la plus connue au monde ;^)

Ce doit être le seul endroit au monde où l'on peut apercevoir la Tour Eiffel depuis le pont de Brooklyn

 Partie 3: Paris

Transition parfaite pour passer à notre bonne vieille ville de Paris, synonyme de luxe et de romantisme pour les Américains. Avouez qu'avec cet angle de vue, on se croirait presque au pieds de la vraie! Mais bon il ne me semble pas qu'il y ait un batiment à ses pieds...

Les bords de la Seine, version US. Franchement il y a de quoi réaliser un film autour du Monde à peu de frais à Las Vegas, suffit de bien potasser ses cadres de caméra!

Les célèbres palmiers de Paris, bien entendu

Ah! Là on se trouve donc à l'intérieur du bahut. avec l'un des pieds qui traverse le toit pour finir dans la salle de jeu. Sachez que comme sur la vraie, un restaurant se trouve au premier étage de la réplique de la tour. Petite ambiance bucolique d'un Paris fantasmé.

25 Cents le French Kiss...Franchement ça se voit que les Ricains n'y connaissent rien en romantisme! Comme chacun sait c'est beaucoup plus cher! Remarquez le décor en second plan, on pourrait s'y croire.

Petit concours: ceux qui trouveront la belle faute sur ce panneau pourront participer à un  tirage au sort parmi les bonnes réponses et gagner l'intégrale en 3 volumes d'Adèle Blanc-sec de Tardi parue chez Casterman (édition France loisirs). A vos commentaires!

Une vue d'ensemble du casino de jour. L'Arc de triomphe à droite est fidèlement représenté mais une fois de plus n'est qu'un décor en carton-pâte. Toquez-le et il sonne creux...

 Chapitre 4: The Venetian

Et enfin, pour finir ce rapide voyage touristique virtuel le truc le plus fou qu'il m'ait été donné de voir dans ma vie. Le Venetian. La folie humaine à l'état pure. Déjà l'extérieur laisse baba. Puis vous entrer, par les petites portes qui donnent sur le strip. Vous voilà dans une enième salle de jeu...vous flânez un peu dans les couloirs interminables et finissez par emprunter un escalator pour déboucher sur...

...la Place Saint-Marc. Un truc de dingue. Ceci se trouve bien en intérieur. C'est le c½ur du Venetian. On y trouve des cafés, des stands de fleurs etc...Le plafond possède plusieurs types d'éclairages pour simuler plusieurs moment de la journée et possède même un système permettant de faire 'pleuvoir' artificiellement. Quand mes compagnons de route et moi-même sommes tombé là-dessus, nos sommes resté comme deux ronds de flanc, abasourdis que nous étions.

Autre vue sur la place. En photo je trouve l'effet déjà saisissant mais quand on est sur les les lieux c'est juste incroyable.
NB: il existe à Tokyo sur l'île artificielle d'Odaiba, un lieu similaire. Appelé VenusFort il reprends lui aussi un décorum identique à celui-ci. Je partagerai les photos de là bas une autre fois...

On pourrait quasiment faire croire à un séjour à Venise (quasiment, on ressent quand même le coté décor, ça manque de 'vécu'). Il y a même des mimes...

Ceci est un collage à partir de 2 photos (on peut voir la ligne de démarcation au niveau des lampadaires) que j'ai réalisé pour tenter de faire ressentir un peu le coté 'majestueux' de l'endroit. Le ciel est tellement parfait, l'illusion est totale. Il s'agit pourtant bel et bien d'un plafond!

Et donc on arrive au clou du spectacle. Un tour en gondole est possible à travers tout le Venetian...dont le départ se trouve ici...

...se poursuit à travers la galerie marchande...

Et continue à l'extérieur...avant de retourner à l'intérieur. Un vrai circuit en gondole qui ne désemplit pas...

Le Venetian de nuit

Le Venetian de Jour. Avec le pont au Soupir que je n'ai pas réussi à emprunter malgré mes tentatives (je n'ai pas trouvé comment y accéder)

Le plus dingue la-dedans c'est qu'à l'époque il était en phase d'agrandissement (que je suppose désormais terminé)

Maquette du projet une fois finalisé, donc tel qu'il doit être si vous y aller désormais.

 --------------------------------------------------------------------------

Et c'est ainsi que se termine ce voyage en photos vieilles de 12 ans déjà. Il y a un millier d'autre chose à voir - et à faire - à Las Vegas. Des milliers de choses aux cotés desquelles je suis passé sans même m'en rendre compte. Nous sommes resté trois jours et pour être franc j'étais content de quitter cette ville. Elle fatigue par sa démesure. Je regrette cependant de ne pas avoir eu l'occasion de plus sortir de ses sentiers battus, car à part le Strip et la route de notre Motel je n'ai rien vu du 'vrai' Las Vegas'. Avec le recul c'est un peu dommage mais il n' s'agissait que d'une étape parmi d'autre, on ne pouvait pas s'éterniser...

 La carte qui nous servit de guide pour s'orienter sur le Strip. Cliquer sur l'image pour mieux la voir et situer les différents casinos

  --------------------------------------------------------------------------

 Bonus de la partie 2:

Avant de quitter la ville arrêt obligatoire au 'Plus grand magasin de Souvenirs du Monde '( c'est écrit dessus). Pour ne rien y prendre au final tant ce qu'il présente n'a pas d'âme. Juste des bibelots plus ou moins rigolos, plus ou moins osées, exposé sur des Km de rayon. Mon souvenir de Las Vegas consiste en une peluche de 'Jaune' des M&M's, surnommé Cacahuète, trouvé bien évidemment au magasin de la marque.

 Le Barrage Hoover

Nous avons quitté la ville. Retour dans le désert pour notre prochaine destination

Le très connu barrage Hoover, visible dans plusieurs films (dont il me semble le premier Transformers si je ne dis pas de bêtises...). Pour les fans de GTA oui c'est lui qui est representé dans San Andreas.

Exemple typique des folies architecturale humaine, un pont passant AU-DESSUS du canyon!
Le barrage se trouve à gauche, la photo est prise du même endroit que la précédente, pour faire montre un peu des distances vertigineuses...Nous quitterons les lieux par le pont en face (à gauche)

Peluches

Mon souvenir personnel de Las Vegas, cette peluche qui à - Hum - bien vécue.

 Ceci n'a rien à voir avec le thème de cet article, il s'agit juste de mes valises sur le depart depuis LA. Un espion est habilement dissimulé sur cette image, saurez vu le retrouver?

 --------------------------------------------------------------------------

Ici les trois livres mis en jeu.. Je préviens d'avance, me méfiant des chenapans du net: à la première prise de tête j'annule tout. Un tirage au sort sera effectué au 31 Janvier parmi les bonnes réponses.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
Voyages (Voyage)

La nuit est tombée alors que nous roulons depuis des heures au milieu du désert. L'obscurité est totale. Les phares de notre Buick éclairant le bitume apportent un semblant de lumière dans ces ténèbres interminables. Enfin notre route en rejoint une autre, un peu plus fréquentée. Puis très vite on se retrouve sur une deux-voies, où la circulation semble s'agitée. Alors on scrute l'horizon, à la recherche de cette folie faite ville. On croit l'apercevoir derrière chaque rocher, derrière chaque butte. Mais non. Il ne s'agit que de quelques constructions éparses, d'enseignes décrépies ou d'îlots d'habitations plantés dans le sable infini. Puis en plein de milieu de nulle part, un carrefour. Un vrai de vrai. Avec feux tricolores des quatres cotés (mais pas de passages piétons). Dès qu'un feu passe au vert, un torrent de véhicules se déverse sur cette désormais quatres-voies. On regarde çà d'un oeil mi-amusé mi-abasourdi. Il n'y a pas 20 minutes nous étions seuls au monde en plein No Man's Land. On reprends notre route, voiture parmi des centaines d'autres. Il y a un désert à gauche. Il y a un désert à droite. Surréaliste. Je crois être en plein rêve.

Lorsqu'elle apparaît enfin le doute n'est plus permis. C'est Elle.
Comment décrire avec des mots cette époustouflante vue qui erre encore dans mes pensées. Imaginez un lac de Lumière, vivantes et vascillantes, au mileu d'une noirceur insondable. L'horizon constellé d'éclairages artificiels et le ciel étoilé se confondent. Malgré la distance vous parvenez à distinguer ses artères principales, ses highways, sa périphérie. Plus inconcevable encore vous distinguez venants de toutes les directions les milliers d'autres badauds qui vont et viennent sur les autres routes perdues au milieu du désert. Tous venus pour les mêmes raisons que vous: admirez l'incroyable. C'est un spectacle fascinant, et aujourd'hui encore je suis ravi d'avoir pu la découvrir ainsi. Puis comme pour vous prouver que tout cela est bien réel, un panneau annonce fièrement que vous venez bel et bien d'arriver à Las Vegas.

 

Techniquement, Las Vegas ne fait pas parti des étapes de la mythique Route 66. Mais comme ce n'est pas tous les jours que vous passez dans le coin, "le détour fait parti du circuit". Nous resterons trois jours dans la cité du Vice, et bien que j'en garde quelques souvenirs éparses (c'était durant l'été 2007) je ne peux pas dire être tombé sous le charme de la ville. Pas mon style. Du tout. Mais quand même, il faut y aller je pense au moins une fois dans sa vie, ne serait-ce que pour le voir pour le croire. Car si il y a bien un mot pour décrire cette dinguerie c'est "Incroyable".
Mais Sin City est également une belle métaphore du rêve américain et un condensé de ce que sont les Etats-Unis: un show. Quoi qu'il arrive.

PARTIE 1: Le STRIP (l'aller)


 

Les planches de ce thêatre, c'est la rue principale bien entendu, appelée 'le Strip'. Là ou se concentre la totalité du tourisme de la ville et des photos qui composeront cet article. Qui d'ailleurs je le précise maintenant ne sont pas de moi mais de mes compagnons de route (je n'avais pas d'appareil photo). Cette Main Street est un condensé de tout ce que peut faire la folie humaine quand elle a trop d'argent à dépenser. De la FOLIE PURE.

Première vue sur le Strip, la rue principale qui abrite tout les fameux casinos de la ville

Ce pourrait être la devise du coin...

Restaurant panoramique, sur le modèle de celui de SeattleL'une des fameuses - et nombreuses - chapelles de Las Vegas

On arrive aux choses sérieuses là...remarquez d'emblée le grand huit qui passe à l'extérieur ET à l'intérieur du Nascar Cafe!

Meilleure vue du délire...et nous n'en sommes qu'au début...

La circulation est pour le moins dense dans le coin... Les piétons doivent empruntés les passerelles. "The Road it's for the Car! " Et oui Celine Dion se produisait en ville à cette période. Au loin le Venitian, qui aura droit à son propre chapitre.

 

Différentes vues du Harley-Davidson Cafe, un endroit bien cool qui renferme quelques stands sympa et une salle d'arcade. Un endroit où je me sentais bien.

Sous vos yeux ébahis je vous présente un Coca-Cola Store. Et oui certains de ces articles sont plutôt classe...mais assez chers. Juste à coté on trouve...

...un magasin M&M's, dans lequel on trouve même un petit cinéma 3D gratuit (en 2007 du moins). Possiblités de créer ses propres sachets avec les couleurs que l'on veut et goodies à gogo.

HA! Un endroit intérressant pour nous. J'aurai l'occasion d'y revenir aussi.

Le Camelot, l'un des plus originaux à la fois à l'extérieur et à l'intérieur Le Luxor. Tout est dans le nom...et la facade.

Le Sphinx dans toute sa splendeur. Bien entendu, comme tout le reste ici c'est qu'un décor de cinéma, il est entièrement creux.

Derrière la patte de la grande bestiole mythologique, le Mandala Bay, dernier hotel-casino dans lequel nous ne nous sommes même pas rendu (il n'a rien d'attirant).

 Moi-même, consultant la carte des lieux à faire lors de notre redescente de l'artère touristique. Notez que tout sur cette photo est en carton-pâte, y compris les murets. TOUT est creux. Seules les rambardes, les lumières et la caméra sont de 'vraies' trucs. Et ce ciel infini...

En tout premier lieu, sachez que Las Vegas n'est PAS une ville pour les enfants. Partout sur les trottoirs, à la queue-leu-leu durant des kilomètres sont présent ce que j'ai surnommé les 'Flic-Flac': des hommes et des femmes distribuant des flyers pour les strips-bars, les maisons de passes, qui vous alpaguent pour vous proposer une 'adresse'...ce surnom leur vient du bruit que font leur flyers quand ils s'éventent avec. Car ces personnes - en grande majorité issu de la population mexicaine (légale ou non) - sont donc debout des heures durant sous une température de plomb, voyant passer devant eux des milliers de gens peu intérréssé par leur business fallacieux. Autre 'détail' qui renseignent sur l'esprit de la ville, les distributeurs de journaux. Comme partout aux USA il y a ces fameux distributeurs que nous avons appris à connaître via le cinéma et les séries. Sauf qu'ici point de NY Times ou de Washington Gazette...TOUT les distributeurs sont remplis de magazines porno. La première fois qu'on en voit un, sourire tendu. La seconde fois, gêne embarrassé. La troisième fois, on en parle plus...au-delà on n'y fait plus attention...A Las Vegas il se vends énormément de choses mais ce qui se vends le plus, c'est le sexe. Et de loin. Lors de nos virées nocturnes nous ne comptions plus les 'dames de la nuit' que nous avons croisé, des jeunes et des moins jeunes...et parfois sans doute un peu trop jeunes. De nature très pudibonde j'avoue avoir été assez mal à l'aise dans cette ambiance de Luxure et de Stupre.

PARTIE 2: Le STRIP (le retour)

 La grand-rue vue depuis un bus

Tout se vends dans la ville, y compris la possibilité de porter cet iguane quelques instants. Comme se père qui paye cet homme pour que son fils puisse faire quelques photos avec la bête...

 Un trottoir. Rien de plus à dire. ^^ Et un hotel aux formes épurés

 Une autre chapelle

 Le Lion de la MGM. Cette image représente bien l'ambiance de ce casino car à l'intérieur se trouvait bel et bien un lion (un vrai) 'exposé' derrière une baie vitrée, avec un décor assez ringard censé représenter une jungle.  La pauvre bête était d'une efroyable maigreur et noyée sous les photos des touristes, tandis que les joueurs eux étaient afférés à leur machines ou leur table de jeu. Grand moment de malaise. J'ignore si en 2019 il y a toujours un lion enfermé là-dedans...

 Petit bolide croisé au hasard de la rue..

Et oui il pleut même parfois à Las Vegas

La 'Planche de Surf' dont on ne sait pas très bien qu'elle est l'utilité. Fait étonant, au moment de la prise de cette photo par mon compagnon de voyage, 'Ca Plane pour Moi' de Plastic Bertrand était diffusé dans les hauts-parleurs de la ville. Assez surréaliste. Derrière, la Tour Trump bien longtemps avant aujourd'hui (Bush Jr était alors président). Notez les grues gigantesques.

 La même Tour vu cette fois-ci depuis un chantier qui désormais dois être je ne sais pas moi ...au hasard un casino...

L'autre péché très présent, c'est bien entendu le Pognon. Partout des casinos et surtout partout des pauvres bougres prêt à tenter leur chances. Croyez le ou non mais je n'ai pas dépensé un centime dans une quelconque machines à sou. Ce n'est tellement pas moi qu'honnêtement les salles de jeu je ne m'y suis même pas arrété. Et franchement quand vous en avez vu une, vous les avez toutes vues. Les casinos se ressemblent tous.

PARTIE 3: LE STRIP (by night)

Là ou cela devient véritablement gênant, c'est quand on comprends l'envers du décor de ce thêatre 'fabuleux'. Las Vegas est une ville pauvre. Oui oui, pauvre. Un habitant de la ville nous apprendra même que la nuit il ne fait pas bon trainer dans certains carrefours des arrières-rues de la grande artère, tenu par des 'gangs' de SDF prêt à détrousser les pauvres hères passant innocement par là. Des centaines de laissés-pour-compte vivent là; à quelques emcablures d'autres qui dépensent des fortunes dans des jeux de hasard ou des parties fines.
Quel contraste je vous assure de croiser des camps de sans-abris sous les ponts a 200 mètres à peine d'un casino remplit ras la tronche de machine à sous blindé de pièces...je trouve cela indécent et pathétique.
Cependant il faut aussi savoir que comme pour tout, les clochards se sont adapté et qu'il existe une sorte de 'Strip parrallèle' ou ceux ci on appris à se servir dans les buffet à volonté de certains établissement, à aller utiliser les douches des piscines des hotels etc...
Une autre façon d'apprécier la cité...de manière plus authentique peut-être . Allez savoir.

Tout est dit

 Même endroit, en plan large. Je ne sais plus si c'est dans ce bassin que ce planque un bateau pirate qui s'emmerge toutes les deux ou trois heures et sur lequel à lieu un petit spectacle avant de le faire couler...M'enfin bref que ce soit ici ou ailleurs c'est un truc de ouf cette histoire de bateau...Et sinon il y a le volcan aussi...qui 'entre' de temps en temps en éruption.

 La même cascade sous un autre angle. Avec votre serviteur qui passe devant sans même en être plus étonné que ça...

 Une simple vue sur la rue, toujours bondée quelque soit l'heure de la nuit ou de la journée.

Heu...Bah le Flamingo quoi...

Circulation nocturne. Le reflet provient des baies vitrées de la passerelle

Une des nombreuses passerelle qui permettent de traverser la Main Street. Aucun piéton ne saurait déranger la priorité aux voitures sur cet axe primordial.

James, es tu dans le coin?

Chaque facade est une enseigne qui rivalise de luminosité avec ses voisines. Ici l'excès est la norme, je dirai même la base.

HA! Le Caesar Palace. Plusieurs petites particularités ici. Déjà sachez que l'eau de ce bassin est bleue. Oui enfin je veux dire 'VRAIMENT' bleue, comme le ciel quoi. Je ne sais pas quel colorant ils y mettent mais ils n'y vont pas de main morte!
Ensuite une galerie marchande assez plaisante se trouve à l'intérieur, sur trois étages il me semble. Des échoppes de luxe évidemment, tout çà dans un décor très Rome antique de la grande époque. Je me souviens surtout d'une boutique de goodies avec un vendeur très sympathique. Mais les prix étaient affolants et je n'y ai rien pris.

Détail du décor du Palace. Tout le lieu est à l'avenant

Entrée d'un autre casino assez peu connu. Pour tout dire je n'ai aucun souvenir de l'intérieur mai cette entré est assez marquante.

Celui-ci est très fréquenté, sans doute grâce a ses entrée qui donne directement sur la rue. Les vigiles ici était taillés comme des catcheurs.

Et le voilà, le tant attendu Bellagio! Avec son spectacle de jets d'eau géants et son célèbre casino! Bon on aura pas croisé Georges Clooney...

Et c'est là que je voulais en venir quand je parlais plus haut de métaphore: Las Vegas est un miroir grossisant des Etats-Unis dans son ensemble. Le Strip est la représentation des grandes villes (New-York, Chicago, Los Angeles, San Francisco etc...): beau, vivant, joyeux, poli, entraînant, qu'on visite les yeux éblouient. La belle vitrine.
Et le reste de la ville, caché, inconnu, sombre serait lui tout le reste du pays, ce fameux centre rempli de patelin que personne ne connaît. La fameuse amérique profonde qui aujourd'hui est redécouverte par les américains des Big City cotières.
Reste alors de cette visite un sentiment ambigu. Déjà que je ne suis guère attiré par le strass et les paillettes, découvrir cette face cachée de la ville laisse un arrière-goût amer. Le rêve américain laisse avant tout autre chose beaucoup de monde sur le carreau, et Las Vegas est un catalyseur de cette vérité.

Exemple du caractère farfelu et inatendu de la ville. Le jour il s'agit d'une arcade quelconque au-dessus d'une rue marchande...

...qui la nuit devient un écran géant au-dessus de nos têtes! Avec publicités et tout le toutim!

 --------------------------------------------------------------------------

Et c'est ainsi que se termine cette première partie. A l'origine il ne devait y avoir qu'un seul article mais j'ai peur qu'en faisant cela il ne soit trop indigeste, donc je coupe la poire en deux. La seconde partie se concentrera sur des casinos spécifiques, attendez vous à du lourd...

  --------------------------------------------------------------------------

 Bonus de la partie 1:

Voilà à quoi le monde ressemble autour de Las Vegas

Lorsque la nuit arrive l'éclairage baissant est magnifique. Il faut en profiter tant que l'on peut car dès que le soleil est entièrement parti l'obcurité devient totale.

 Illustration parfaite du Rêve américain

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
Voyages (Voyage)
En ce jeudi 29 août 2013, je me lève de bonne heure car une longue journée m'attends. Je ne le sais pas encore mais celle-ci restera à jamais gravé dans ma mémoire. Je m'apprête, mange un morceau, prépare mon sac à dos et me voilà parti.
Hong Kong, me voilà!
 
 
La première leçon que j'ai retenu de la ville, c'est que ses habitants ne sont pas matinaux. Les rues ne s'animent vraiment qu'à partir de 10 heures du matin, pour ne plus s'arrêter avant au mois 4 ou 5 heure le lendemain - contrairement aux USA où eux sont très matinaux mais des couches-tôt (en dehors des grandes villes). Il est donc de bonne idée d'organiser ses visites le matin de bonne heure, quand quasiment personne n'a encore mis le pieds dehors. Je me retrouve donc dans les rues encore marqués par les affres de la nuit uniquement accompagné de quelques employés municipaux tentant vaguement de rétablir un semblant de propreté.
De là je suppose que je me rends dans une gare pour prendre le train qui va m'amener à ma destination du jour, je n'en ai aucun souvenir. Tout ce que je me souviens c'est que mon train était raisonnablement rempli, rapide et propre malgré son grand âge évident. Mais une fois arrivé à ma gare de destination, par tout les Dieux quelle foule!!
Ici j'étais réellement en Chine, plus vraiment tout à fait à Hong-Kong. Je serais d'ailleurs le seul Gweilo de toute cette visite. Le seul au milieu de centaines de chinois se rendant à leur travail dans la grande ville. Sortir de cette gare ne fut pas aisé. L'atmosphère déjà moite de la région étant accentué par cette masse de gens, respirer pleinement se révèle pénible. Mais je parvins tout de même à gagné l'extérieur. Et donc m'y voilà: Gare de Sha Tin, dans le 'village' de Pai Tau dans la grande banlieue extérieure de HK.
Je ne mets pas bien longtemps à apercevoir mon point de repère, noté il y a des mois sur Google map grâce au fameux petit bonhomme orange (un ami pour la vie): l'entrée du cimetière de Po Fook Hill. J'y entre à petit pas et n'y reste pas bien longtemps. Il s'agit d'un cimetière, pas d'un lieu touristique.
 
 
 
 
 
De là je suis ma carte imprimée par mes soins à la lettre, car les ruelles sont nombreuses et empruntée la mauvaise peut vous emmener dans biens des lieux inattendus. J'arrive finalement assez vite là où je veux me rendre...
 

 

Le Monastère des 10 000 Bouddhas

 

Ce petit chemin mène bien à destination... 

La preuve au loin...

Premier d'une longue série!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après le long 'Chemin aux moines' on arrive à la première grosse étape du monastère, la place de la pagode

Il fait très chaud et très humide. Ma pauvre bouteille se vide bien trop vite...

Certains sont assez farfelus, comme celui aux sourcils long d'un mètre ou encore celui avec le bras excessivement long...D'autres sont flippants comme celui qui sourit tout à droite...

 Et enfin la pagode en elle-même. Celle que l'on apercoit au dessus de l'entrée du cimetière sur la première photo

 

Au sommet de la tour il me semble que c'est Bouddha Himself que l'on rencontre

On a beau être un temple on en reste pas moins moderne! Même Bouddha doit recharger son téléphone!

---------------------------------------------------------------------------------------

Pause N°1

 Vue sur la ville depuis un banc au pied de la pagode. Ma bouteille est finie depuis deux minutes et je meurs de soif. Je suis en sueur. Mais la vue est belle et le vent léger rafraichit (un peu). La saison de la mousson arrive d'ici quelques jours...

---------------------------------------------------------------------------------------

La visite se poursuit de manière discrète via un escalier invisible au premier abord, et qui mène à toute une série de petit temple garnis de splendides statues, bien plus élaboré que les dorées.

 

Le souci du détail sur ces sculptures est époustouflant. Cela ferait méga-classe dans mon entrée!

Exemple d'un petit temple. On apercoit à l'intérieur la statue en photo plus bas.

 

 Je n'y connais rien en Bouddhisme mais il me semble bien qu'il s'agit là de petits autels en la mémoire de défunts. Il y en a des milliers...(Si je me trompe n'hésitez pas à me corriger!)


Celle ci est particulièrement impressionante

Je ne suis pas entré dans ce temple-ci, suite au regard désapprobateur de cet homme de ménage. Mais on peut apercevoir la quantité astronomique d'autels.

 Les chiens-démons avec une montagne sur la tête. J'en avais déjà entendu parler mais je ne sais plus où.

Au beau milieu du parcours se trouve cette maison abandonnée, qui sert vraisemblablement aujourd'hui de lieu de stockage...ou de dépotoir c'est selon.
Typiquement le genre de 'Maison du bout du Monde' qui me fait rêver.

 ---------------------------------------------------------------------------------------

Pause N°2

Nouvelle vue sur la ville. On ne se rends pas vraiment compte en photo de la taille de ces immeubles d'habitations...ils sont gigantesques! Imaginez des tours de chez nous posées les unes sur les autres deux ou trois fois. Chacunes doit être un Monde à part entière et je m'imagine des vies complètes qui n'en sortent pas...peut-être des commerces, des bars ou des lieux de loisirs s'y abritent...
A ce moment là je ne suis plus que transpiration.

--------------------------------------------------------------------------------------- 

On retrouve les moines en or pour la dernière partie du parcours

Un bassin plein de tortues et de poissons dans lequel je résiste de sauter. L'eau à l'air si fraîche...
Dans la batîsse rouge en haut à gauche...

 

...on trouve cette statue de taille modeste (comparé au reste) mais dont on sent qu'il s'agit de quelqu'un d'important. Moi je trouve qu'il ressemble à Jésus, mais il n'aurait rien à faire là...

Puis derrière ce dernier petit temple se trouve le bout du chemin...cet endroit magique et insoupçonnable. Clairement l'endroit le plus enchanteur qu'il m'ait était donné de voir.

 

Cette statue est magnifique, et avec le bruit de la cascade apporte un sentiment de bien-être et de zen qui fait du bien. Mais j'ai toujours soif.

 ---------------------------------------------------------------------------------------

Sur le chemin du retour je décide d'aller boire un coup au robinet dans les toilettes que j'ai repéré près de la pagode, et d'y remplir ma bouteille. J'entre plein d'espoir mais un indésirable m'empêchera de me servir du lavabo tant convoité...

 Alors oui je vous vois pouffer derrière votre écran..."Il est minuscule!" "TrÔ MeUGnoNN !!" etc etc
mais j'aurai voulu vous y voir à ma place, découvrant un serpent sortir d'un lavabo public...
Tant pis pour boire un coup...

Cela me fait penser qu'il faudra un jour que je vous raconte le coup du rat qui avait remonté le conduit des toilettes pour se réfugier dans la salle de bain! C'était pendant des travaux dans ma rue alors je vivais brièvement à Montréal...mais ceci est une autre histoire...

 ---------------------------------------------------------------------------------------

Plus tard dans la même journée je me suis rendu dans un autre temple. Mais tout autre ambiance sur ce coup là! Il s'agit du  Temple Wong Tai Sin, qui lui se trouve en plein coeur de la ville.

Nous sommes cette fois ci en début d'après-midi. Les rues grouillent de monde et il fait beau et chaud, très chaud. J'ai les mêmes fringues depuis ce matin, à me balader partout comme un dératé. J'ai bu mais cela ne fait que donner plus soif...

 Un fameux dragon-tortue

 

Un cochon mi-homme mi-chinois

 

L'endroit est tout simplement magnifique. Mais bondé.

Très courte vidéo pour faire montre de l'ambiance de l'endroit

Dernière photo de cette longue et suintante journée. De retour à l'hôtel je me rendrai compte que mes vêtements sont trempés comme si je sortai d'une piscine de mélasse. Le climat quasi équatoriale de la région ne me sied guère, trop lourd et chaud pour moi. Ce sera ma deuxième leçon de ce voyage: toujours prévoir une tenue de rechange quand on visite un pays au climat différent que le sien.

J'aurai l'occasion de revenir sur ce voyage Hong Kongais dans d'autres posts, en évoquant notamment mon parcours "Shenmue II" mais pas seulement. HK n'était pas ma destination de départ mais un second choix suite à mon impossibilité de me rendre à Shangai (que je souhaite toujours visiter! Un jour qui sait?).

--------------------------------------------------------------------------------------------------

Si vous voulez en connaître plus sur ces deux endroits, il suffit de taper leur noms dans une barre de recherche (Google donc) et toutes les infos voulues s'afficheront.
-Monastère des 10 000 Bouddhas

-Temple Wong Tai Sin
Toutes les photos et vidéos de cet article sont de moi, prises à partir d'une caméra PSP, ce qui explique la qualité toute relative des prises de vues.

--------------------------------------------------------------------------------------------------

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
Voyages (Voyage)
Le 22 mars 2016, lors d'un séjour au Japon, j'ai eu la chance d'aller à Yokosuka. Sur les traces de Shenmue bien entendu mais évidemment aussi pour visiter la ville au delà de çà.
Je garde de cette journée (comme de l'ensemble de ce voyage d'ailleurs) un très bon souvenir, remplie de surprise et de planitude. J'y fis la rencontre de mon premier robot, de mon premier sous-marin, de mon premier "Shrine"... La ville se distingue nettement du reste du pays pour une raison connue de tout les fans du titre culte de Suzuki: la base militaire américaine. Le Japonais et l'Américain se mélange dans tout les aspect de la cité: langue, architecture, atmosphère. On est clairement dans un entre-deux très attachant et particulier.
 
 
Cet article basé sur mes photographies (modestes) et surtout là pour faire patienter jusqu'à la semaine prochaine et la sortie des rééditions de Shenmue I&II sur PS4, et partager avec vous, chers lecteurs, ces quelques clichés de cette ville mythique du bout du monde, entre virtuel et réalité. Google Map est votre ami si vous voulez situer un peu mon parcours ^^
 
Je commençais mon périple loin du parcours touristique, en descendant une gare plus tôt que le centre ville (arrêt Taura sur la ligne JR Yokosuka) afin de visiter le port de marchandise, le vrai, avec ses employés, ses hangars et ses chantiers...
 
- Le Port
 
 
 
 
 
 
 
 
 - En chemin pour le CENTRE-VILLE...
 
 
 
- Les Rues de Yokosuka
 
 
Temple Bouddhiste trouvé au hasard d'une petite rue, une merveille de calme et de zen.
Gros coup de coeur pour cet endroit magique, à voir absolument:
 
 
 
 
 
 
 
Retour dans les rues
Ici on arrive au Suwa Park, autre lieu de culte à libre accès. On se croirait vraiment au domaine Hazuki!
 
 
 
Première rencontre avec un 'vrai' robot...je crois que je ne m'en suis toujours pas remis...(même si j'en ai vu plein d'autres après)
 
 
 
 - Mikasa Park
 
 
 
 
 
 
 
- Dobuita Street et ses environs
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
- Au revoir Yokosuka!
 
 
 
Voilà. C'était mes photos souvenirs de ma journée à Yokosuka. J'aî hâte de mettre la main sur la version PS4 de Shenmue et de pouvoir partager sur ma chaîne youtube un Let's Play complet de ce jeu mythique, en attendant l'arrivée du très attendu troisième épisode (mais quand?). Peut-être même que pour l'occasion je commenterai ma partie et allumerai ma PSCam comme un vrai streamer (ce qui n'est pas dans mes habitudes, n'étant franchement pas à l'aise dans cet exercice...). Il faudrait pour cela que je m'astreigne un horaire régulier - quotidien ou hebdomadaire - pour organiser une sorte de rendez-vous régulier avec ceux que cela interesserait de découvrir la quête vengeresse de Ryo Hazuki... On verra...
Aussi faites moi savoir si ce genre d'article vous plaît, car j'ai pas mal d'autres photos à faire partager si le c½ur vous en dit (du Japon et d'ailleurs...)
 
====================================================================
Toutes les photos et vidéo sont de moi, prise à partir d'un smartphone Samsung Galaxy Core Prime. Désolé pour la piètre qualité des vidéos et du son qui va avec... :^(
Et  oui les vidéos en portrait c'est pas terrible...j'ai retenu la leçon!
====================================================================
 
Il semblerait que depuis les années 80 la famille Hazuki ce soit reconverti dans le commerce des lunettes...Ma foi pourquoi pas.
 

Voir aussi

Jeux : 
Shenmue
Ajouter à mes favoris Commenter (15)