De BriC et de BroC - Le BloG

Par Yaeck Blog créé le 11/10/17 Mis à jour le 15/10/19 à 12h03

Réflexions, avis et digressions sur ce que j'ai vu, lu ou joué
et qui mérite que j'en parle...
Bonne lecture!
:^)

Ajouter aux favoris

Édito

Ma première console en 1991 avec la NES. J'avais 10 ans (Oui je date de cette époque là). Depuis une console minimum par génération, sans jamais se débarrasser des précédentes...Je mesure ma chance aujourd'hui d'avoir pu conserver toutes ces reliques.
Ma ludothèque est composée comme suit:
- 2 NES (1 PAL & 1 US)
- GameBoy Color
- Megadrive
- Nintendo 64
- Saturn
- Dreamcast
- Gamecube
- Xbox
- Xbox 360
- WiiU
- PSP
- PS4
Toutes branchées, toutes opérationnelles et toutes qui servent régulièrement.

Pas de 'guerres des consoles' ici ou autres fadaises et polémiqes de Kevin des bacs à sable...
Je précise juste mon désintérêt total pour Nintendo désormais. Non pas qu'ils fassent de mauvais jeux mais tout simplement ceux-ci ne s'adressent pas à moi.
Le jeu vidéo n'est pas ma seule passion, c'est un loisir comme un autre noyé parmi mes nombreux passe-temps. Jouer m'est aussi indispensable que Lire,
Écrire, Mater des films/séries, monter des vidéos à l'arrache pour ma modeste chaîne et voyager au quatres coins du Monde quand les finances le permettent :^)

J'ai une chaîne Youtube de Let's Play avec intégrale de jeu non commenté (ou presque vu que l'enregistrement foire à chaque fois sur une session) . Je ne suis pas streameur ou caster ou que sais-je encore...Juste je partage les jeux vidéos qui me plaisent.
Je suis  - je pense qu'il faut le préciser - un bien piètre joueur. Tendance solitaire qui aime prendre le temps d'explorer ses jeux. Et qui n'a absolument pas le sens de la compétition, notion qui me passe très au dessus. D'où mon incompréhension totale de tout ce qui est speedrunning et autres phénomènes multijoueurs tel que le Battle Royal. Je suis aussi par conséquent complètement hermétique à l'eSport.
Très opposé au dématérialisé (et pas que dans le JV) même si c'est l'avenir (qui se fera sans moi)

Voilà pour mon portrait de Gamer.

-Ma Chaîne Youtube
-Mon Twitter
-Mon Facebook

 

Archives

Favoris

De BriC et de BroC - Le BloG
Signaler
Cinéma (Cinéma)
Le Dieu du Tonnerre poursuit la route de sa déchéance totale en affrontant cette fois non plus son frère adopté mais sa s½ur cachée. Tout cela sur fond de synthétiseur et d'ambiance néon...
 
THOR
RAGNAROK
2017
 
 
Réalisateur: Taika Waititi (en charge du futur film 'Akira', le cauchemar!)
Le Héros: Chris Hemsworth
Les Grands Noms: Jeff Goldblum et Cate Blanchett
La Demoiselle en Détresse (en ce qui concerne l'alcool): Tessa Thompson
Autres Apparitions Notables: Tom Hiddleston, Karl Urban, Idriss Elba, Mark Ruffalo
 
De retour chez lui après un long périple dans le cosmos à la recherche des pierres d'Infinité et de réponses à ses rêves apocalyptique, Thor démasque Loki qui usurpe l'identité d'Odin depuis des années. Retrouvant le vrai Roi en Norvège qui vit devant eux ses derniers instants, les fils du Père de toutes choses se retrouvent confrontés à Hela, la très puissante Déesse de la Mort. Lors du combat à travers le Bifrost, Thor et Loki s'échouent sur Sakaar, une planète poubelle qui sera pour eux l'occasion de se retrouver...
 
 
Inutile de se cacher derrière son petit doigt, le plus gros problème de Thor Ragnarok, c'est son ton. Alors que celui ci aurait dû adopter un caractère sombre et crépusculaire, il fait tout l'inverse en mettant des lumières qui claquent et de la musique électro estampillée 80's. Ce qui instaure un décalage permanent entre ce que l'histoire nous raconte et ce que l'on nous fait voir et entendre. Et bien que le film soit au global réussi, je ne peux pas m'empêcher d'y voir comme une horrible faute de gout, comme si un clown vous racontez 'La Liste de Schindler'.
D'un drame ténébreux Taika Waititi en fait une comédie burlesque, dans une tentative vaine de réitérer la recette des Gardiens de la Galaxie. Mais l'humour du bonhomme n'étant pas très fin cela devient très vite gonflant et hors-sujet. Il suffit de voir le type dans les bonus pour se rendre compte de son caractère lourdaud et énervant. Typiquement le genre de mec qui en soirée va te faire rire les 20 premières minutes mais à qui tu vas ensuite demander de la fermer jusqu'au lever du soleil, avec un magnifique 'Bon c'est bon maintenant on à compris!'
 
 
Sinon le film il vaut quoi? En dehors de cette erreur de tonalité, il est plutôt pas mal. Même si je lui préfère le second en terme d'ambiance (faute au réalisateur mais je ne vais pas en faire tout un article) il faut bien dire qu'en terme purement visuel il sort du lot en s'inspirant grandement des travaux de Jack Kirby pour ce qui est d'habiller Sakaar. Ce qui lui donne ce coté faussement foutraque mais assurément marquant. La déconstruction du personnage de Thor se poursuit avec cette fois ci les pertes de son Père, de son marteau, de son ½il et de ses Terres. Rien que çà...
Ne lui reste qu'au générique qu'un peuple en exil, quelques amis, son frère et un vaisseau. Mais il endosse aussi pleinement désormais son rôle de Roi, après un parcours initiatique des plus douloureux.
 
Premier Dragon visible dans le MCU après avoir été seulement évoqué dans Iron Fist (série Netflix, le fameux Shao Lao il me semble) mais jamais montré. On peut subrepticement voir une allusion au dragon du Mandarin sur une affiche à la fin d'Iron Man 1, et le méchant du 3 Aldrich Killian est surnommé le Dragon au vu de ses 'pouvoirs'...
 
Ah, j'ai failli oublier! Il perds aussi le trio des joyeux compagnons! Mais si vous savez, les trois seconds rôles dont tout le monde se fout!? Oui ceux-là...bah Hela les tuent en quelques secondes, les acteurs ont dû passer plus de temps à l'habillage que sur le tournage...Bon il y a bien l'asiatique qui possède son moment de bravoure mais il meurt comme ses deux potes, c'est à dire sans que quiconque ne s'en soucie. Thor lui-même n'aura pas UNE pensée pour eux. Pauvres personnages qui des trois films n'auront pas eu la moindre utilité, sacrifiés ici après des années de souffrance scénaristique. Quand à Sif, elle n'est tout simplement pas là. Du tout. On sait via la série Agent of SHIELD qu'Odin/Loki l'envoie pour des missions express à l'autre bout de la galaxie (et donc y compris sur Midgard à l'occasion)... Plus concrètement Jaimie Alexander étant déjà bien occupée avec sa série Blindspot où elle est la tête d'affiche, elle ne put se libérer pour venir jouer dans Thor 3. Mais Kevin Feige l'assure, elle est quelque part, à faire quelque chose...
Au rayon des absents, on note que les chercheurs ne sont plus là non plus. Pas de Jane Foster, d'Erik Selvig ou de Darcy (Tristesse). Natalie Portman n'était pas très jouasse pour revenir suite à quelques bisbilles 'artistiques' sur le 2...
Responsable de toutes ces pertes tragiques Hela, la grande s½ur sortie du lointain passé conquérant d'Odin. De l'époque où il écumait l'espace en quête de pouvoir et de domination, et amassé des tonnes d'or pour construire son vaste Palace. On apprends via la bouche de la Déesse Noire qu'autrefois Asgard était le centre du pouvoir galactique, mais qu'elle perdue de sa superbe quand Odin s'assagit et décida de ne conserver que Neuf Royaumes. Mais sa fille ne l'entendit pas de cette oreille et massacra tout le palais pour prendre le pouvoir. Vaincu puis bannit par le Pater on ne sait trop où, seule la disparition définitive du souverain pourra la libérer de sa prison. Le temps passa et Odin eu d'autre enfants. Le passé du Père de Toute Chose est perclus de mystère et de non-dit et cela serait intéressant un jour d'avoir le récit complet de sa vie (dans un film de 5 heures sans entracte, une tragédie shakespearienne de la grande époque). On sait seulement qu'il est beaucoup plus vieux que ses contemporains, car nul en vie actuellement dans le royaume ne sait qui est Hela. D'ailleurs sa mère est-elle la même que pour Thor? Le film ne le dit pas...
 
 
Sortant donc de nulle part, la frangine reprends sa place légitime sur le Trône, non sans avoir massacrer l'armada asgardienne au passage et instauré un régime de terreur qui assoit la population. Aidée dans sa tâche par l'armée des morts qu'elle à relever des catacombes du Palais. Parmi lesquels son Loup Fenrir, immense bête noire entièrement dévouée à sa maitresse. Elle se trouve aussi un exécuteur en la personne de Skurge, un bourrin pas très malin mais doté d' un instinct de survie bien aiguisé. Un groupe de résistant s'organise alors, avec à sa tête Heimdall, encore plus classe et stylé qu'avant, qui tente comme il peut de préserver ce qu'il reste du pays. Il use pour cela d'une immense cache que l'on jurerait toute droit sortie du seigneur des Anneaux.
 
 
Ça, c'est pour Asgard. Sur Sakaar se trame une toute autre histoire, avec autant d'alliés que d'ennemis. Un sous-film dans le film en fait. Car oui il s'agit là de l'adaptation de Planet Hulk, ce qui n'était pas franchement évident à caser...C'est l'un des très bon point de ce troisième Thor, avoir réussi à intégrer un moyen-métrage Hulk dans un long-métrage sur le Lord Tonnerre. Et je dois dire que le pari est réussi. Nous avons là un très bon Hulk, avec ses contradictions et ses errements. Il n'est pas redevenu Banner depuis les événements contre Ultron (Donc depuis que Black Widow l'a balancé dans le gouffre) et son départ en Quinjet. Il savoure depuis une vie rêvée pour lui. Gladiateur et champion en titre de l'Arène du Grand Maître, son statut lui octroie certaines faveurs tout en massacrant tout un tas de petits rigolos qui ne font pas le poids (tout du moins le croit-il...). Il a même une relation 'amicale' avec Scrapper 142, qui n'est pas sans rappeler celle qu'entretient Hulk avec Caiera dans les comics (et qui donnera naissance à Skaar, mais on n'en est pas là dans le MCU...). Scrapper 142 qui se révélera être la dernière des Valkyries, garde d'élite disparue du royaume Asgardien. Disparue justement de la main d'Hela...
Notre blondinet héros fera également la rencontre d'autres alliés: Korg l'homme pierre friable et Miek la larve bagareuse, tout deux gladiateurs planifiant une révolution.
De cette petite troupe, Thor tentera de créer une alliance, sous le nom des 'Revengers' pour retourner sur Asgard défaire Hela...
 
 
Jeff Goldblum en fait des caisses dans le rôle du Grand Maître et tout le monde aime çà. Mais en fait il ne sert pas à grand chose... Il est le frère du Collectionneur visible dans les Gardiens 1.
 
Les plans les plus beaux nous sont donné quand la Valkyrie évoque son passé. Épique comme ce n'est pas permis, voilà à quoi aurait du ressembler toute la trilogie Thor. Des images léchées, stylisé à l’extrême, une iconographie évoquant les peintures des grands maîtres...ces quelques secondes sont d'autant plus douloureuses qu'elles nous rappellent que cette trilogie est loin de tenir les folles promesses que nous étions en droit d'espérer...
 
 
Autre moment à retenir, la lutte de Hulk pour ne pas devenir Banner dans le Quinjet, mimétisme saisissant qui s'oppose à la lutte plus traditionnelle du bon docteur pour ne pas devenir le monstre vert et qui laisse clairement entendre que les deux entités ont désormais leurs vies propres...et luttent pour garder le contrôle de leur corps unique. A bien y réfléchir, le traitement de Hulk/Banner est à l'inverse de ce qui se fait habituellement. Hulk est présent tout le temps sauf durant une période ou c'est Bruce Banner qui se pointe, vit une aventure qui les emmène loin et quand Hulk revient ils ont carrément changé de planète, de situation...Banner à foutu en l'air toute la vie bien pèpère du Géant de Jade sur Sakaar...traitement en miroir du personnage qui mérite d'être noté. Banner devient le Hulk de Hulk.
D'ailleurs en parlant de Banner, je me suis toujours demandé si il mourait quand il s'écrase comme une *BiiiiiiiP* sur le pont arc-en-ciel, et qu'une fois mort Hulk avait toute la place pour prendre le contrôle. Si ça se trouve Bruce Banner ne peut pas 'vraiment' mourir, car à chaque fois Hulk le 'ramène'...je dis çà c'est juste une pensée qui me traverse l'esprit à chaque fois que je vois cette scène. Autre détail à remarquer, Fenrir parvient à percer la peau du mastodonte au rayon gamma et même à le faire saigner ce qui reste un exploit remarquable et instaure bien l'idée que Hulk n'est pas invincible...
 
"Quelqu'un à vu TRON ??!"
 
Faisant partie intégrante du MCU, les références et autres allusions aux aventures passées sont bien sûr nombreuses, on parle de Tony, du passif de Loki sur Terre, du surnom de Thor etc...
Étrangement le membre des Avengers le plus cité est Natacha Romanoff, à trois occasions. Tout d'abord en tout début de film quand Thor qui n'est pas le Dieu des Marteaux prétends qu'il faut parfois se laisser capturer pour faire parler quelqu'un, ce qui est une leçon directe de la Veuve Noire. Puis lors du titanesque combat entre les deux héros dans l'arène lorsque qu'il tente de calmer la brute verte de rage en récitant la 'poésie', en omettant le fait que ce n'est pas tant le texte que la personne qui le prononce qui fait fonctionner le charme. Comme on peut le constater dans la troisième apparition de la tueuse russe via son enregistrement (que l'on voit dans L’Ère d'Ultron) apparaissant dans le Quinjet, et qui immédiatement touche le colosse au c½ur et fait revenir Banner (après donc une lutte interne 'frappante' entre les deux personnalités).
Pour en finir avec la revue de ce Thor Ragnarok, j'aimerai évoqué la séquence qui est pour moi centrale. Mais que ce balourd de Waititi ne peut s'empêcher de tourner en dérision. Quand Thor lance la balle sur la baie vitrée et qu'elle lui revient en pleine face le faisant s'écrouler comme un sac de patate. Il se remet alors debout et termine sa phrase '...car c'est ce que fond les Héros'. La forme qui illustre le fond. Un héros, c'est quelqu'un qui lorsqu'il échoue, se relève et poursuit sa quête malgré les difficultés.
Et la quête du Dieu du Tonnerre fut des plus difficile et extrêmement couteuse. Le chemin du trône fut rude et le prix loin d'être soldé. D'autres épreuves et d'autres pertes attendent Thor. Mais nous en reparlerons en temps voulu...
 
 
Petit point sur les Pierres: Loki passe devant le Tesseract et lui lance un regard intéressé. Le récupère t-il? (Qui en doute?). A un moment donné la Valkyrie parle de refaire le plein de leur vaisseau sur Xandar...qui est certainement sur le coup en pleine bataille contre Thanos venu prendre l'Orbe dans le coffre des Novas!
Hela en sait beaucoup sur les secret de son Père. Comme sur les reliques de la salle au trésor.
D'un revers de la main elle repousse le gant d'infinité droit qu'elle prétends totalement faux...Les pierres sont fausses oui, mais le gant en lui-même? Pendant ce temps là, Thanos à l'exemplaire gauche au poignet et est parti à la poursuite des gemmes, quasiment toutes localisées désormais...
 
Les Scènes Post-Génériques: la première justement voit les deux frangins devant la baie du vaisseau discutant de la pertinence ou non de se rendre sur Terre. Thor se dit confiant, le pire est derrière eux, quand un gigantesque navire spatial les surplombe. Rien n'est dit mais on sent que c'est Thanos lui-même qui vient à leur rencontre...récupéré une deuxième gemme...
La seconde séquence mérite à peine d'être évoqué tant elle ne dit rien. Le grand Maître de Sakaar sort d'une navette échoué et tombe nez à nez avec des insurgés. Il tente de les amadouer mais cela ne semble pas les atteindre...son sort reste en suspens.
 
 
Le Caméo de Stan Lee: En coiffeur fou qui atomise la longue chevelure blonde de l'asgardien. Peut-être s'agit-il de la même incarnation vu dans le premier film 'les Gardiens de la Galaxie' (quand il drague sur Xandar)
 
 
Bonus:
 
 
La dite pièce évoque la transformation en crapaud de Thor par Loki (ce qui le fait bien marrer). Ceci est une référence à une véritable aventure arrivé au Dieu nordique et qui fini par donner un vrai personnage Marvel...
Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Commentaires

koforever
Signaler
koforever

M enfin , le Dieu du Tonnerre qui tombe a cause d un coup de Taser , ca peut pas aller !

Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Perso, c'est un de mes films Marvel préférés. A cause du ton, justement. C'est sûr, je ne m'y attendais pas et durant les cinq premières minutes, je me suis demandé "qu'est-ce que c'est que ce nanar ?". Puis une fois qu'on comprend que c'est assumé et qu'on se laisse aller, c'est que du bonheur - jusque dans la bande son.

Je l'ai d'ailleurs trouvé très supérieur aux films des Gardiens de la Galaxie, dans le même genre.

Je trouve donc que Waititi a fait de l'excellent boulot, au contraire.
Il faut dire aussi qu'à force, j'en avais un peu marre de voir des films Marvel tous coulés dans le même moule (même si je n'en ai détesté aucun, je crois). Celui-là n'était pas ce que je m'attendais à voir, c'est vrai. Mais finalement, c'était tant mieux.

Ma seule vraie déception, c'est effectivement la façon dont les joyeux compères de Thor sont zigouillés en moins de deux... :(
Donald87
Signaler
Donald87
Pas vu ... Il faudra y remédier mais rien ne presse ...