De BriC et de BroC - Le BloG

Par Yaeck Blog créé le 11/10/17 Mis à jour le 21/01/19 à 08h28

Réflexions, avis et digressions sur ce que j'ai vu, lu ou joué
et qui mérite que j'en parle...
Bonne lecture!
:^)

Ajouter aux favoris

Édito

Ma première console en 1991 avec la NES. J'avais 10 ans (Oui je date de cette époque là). Depuis une console minimum par génération, sans jamais se débarrasser des précédentes...Je mesure ma chance aujourd'hui d'avoir pu conserver toutes ces reliques.
Ma ludothèque est composée comme suit:
- 2 NES (1 PAL & 1 US)
- GameBoy Color
- Megadrive
- Nintendo 64
- Saturn
- Dreamcast
- Gamecube
- Xbox
- Xbox 360
- WiiU
- PSP
- PS4
Toutes branchées, toutes opérationnelles et toutes qui servent régulièrement.

Pas de 'guerres des consoles' ici ou autres fadaises et polémiqes de Kevin des bacs à sable...
Je précise juste mon désintérêt total pour Nintendo désormais. Non pas qu'ils fassent de mauvais jeux mais tout simplement ceux-ci ne s'adressent pas à moi.
Le jeu vidéo n'est pas ma seule passion, c'est un loisir comme un autre noyé parmi mes nombreux passe-temps. Jouer m'est aussi indispensable que Lire,
Écrire, Mater des films/séries, monter des vidéos à l'arrache pour ma modeste chaîne et voyager au quatres coins du Monde quand les finances le permettent :^)

J'ai une chaîne Youtube de Let's Play avec intégrale de jeu non commenté (ou presque vu que l'enregistrement foire à chaque fois sur une session) . Je ne suis pas streameur ou caster ou que sais-je encore...Juste je partage les jeux vidéos qui me plaisent.
Je suis  - je pense qu'il faut le préciser - un bien piètre joueur. Tendance solitaire qui aime prendre le temps d'explorer ses jeux. Et qui n'a absolument pas le sens de la compétition, notion qui me passe très au dessus. D'où mon incompréhension totale de tout ce qui est speedrunning et autres phénomènes multijoueurs tel que le Battle Royal. Je suis aussi par conséquent complètement hermétique à l'eSport.
Très opposé au dématérialisé (et pas que dans le JV) même si c'est l'avenir (qui se fera sans moi)

Voilà pour mon portrait de Gamer.

-Ma Chaîne Youtube
-Mon Twitter
-Mon Facebook

 

Archives

Favoris

De BriC et de BroC - Le BloG
Signaler
Voyages (Voyage)

La nuit est tombée alors que nous roulons depuis des heures au milieu du désert. L'obscurité est totale. Les phares de notre Buick éclairant le bitume apportent un semblant de lumière dans ces ténèbres interminables. Enfin notre route en rejoint une autre, un peu plus fréquentée. Puis très vite on se retrouve sur une deux-voies, où la circulation semble s'agitée. Alors on scrute l'horizon, à la recherche de cette folie faite ville. On croit l'apercevoir derrière chaque rocher, derrière chaque butte. Mais non. Il ne s'agit que de quelques constructions éparses, d'enseignes décrépies ou d'îlots d'habitations plantés dans le sable infini. Puis en plein de milieu de nulle part, un carrefour. Un vrai de vrai. Avec feux tricolores des quatres cotés (mais pas de passages piétons). Dès qu'un feu passe au vert, un torrent de véhicules se déverse sur cette désormais quatres-voies. On regarde çà d'un oeil mi-amusé mi-abasourdi. Il n'y a pas 20 minutes nous étions seuls au monde en plein No Man's Land. On reprends notre route, voiture parmi des centaines d'autres. Il y a un désert à gauche. Il y a un désert à droite. Surréaliste. Je crois être en plein rêve.

Lorsqu'elle apparaît enfin le doute n'est plus permis. C'est Elle.
Comment décrire avec des mots cette époustouflante vue qui erre encore dans mes pensées. Imaginez un lac de Lumière, vivantes et vascillantes, au mileu d'une noirceur insondable. L'horizon constellé d'éclairages artificiels et le ciel étoilé se confondent. Malgré la distance vous parvenez à distinguer ses artères principales, ses highways, sa périphérie. Plus inconcevable encore vous distinguez venants de toutes les directions les milliers d'autres badauds qui vont et viennent sur les autres routes perdues au milieu du désert. Tous venus pour les mêmes raisons que vous: admirez l'incroyable. C'est un spectacle fascinant, et aujourd'hui encore je suis ravi d'avoir pu la découvrir ainsi. Puis comme pour vous prouver que tout cela est bien réel, un panneau annonce fièrement que vous venez bel et bien d'arriver à Las Vegas.

 

Techniquement, Las Vegas ne fait pas parti des étapes de la mythique Route 66. Mais comme ce n'est pas tous les jours que vous passez dans le coin, "le détour fait parti du circuit". Nous resterons trois jours dans la cité du Vice, et bien que j'en garde quelques souvenirs éparses (c'était durant l'été 2007) je ne peux pas dire être tombé sous le charme de la ville. Pas mon style. Du tout. Mais quand même, il faut y aller je pense au moins une fois dans sa vie, ne serait-ce que pour le voir pour le croire. Car si il y a bien un mot pour décrire cette dinguerie c'est "Incroyable".
Mais Sin City est également une belle métaphore du rêve américain et un condensé de ce que sont les Etats-Unis: un show. Quoi qu'il arrive.

PARTIE 1: Le STRIP (l'aller)


 

Les planches de ce thêatre, c'est la rue principale bien entendu, appelée 'le Strip'. Là ou se concentre la totalité du tourisme de la ville et des photos qui composeront cet article. Qui d'ailleurs je le précise maintenant ne sont pas de moi mais de mes compagnons de route (je n'avais pas d'appareil photo). Cette Main Street est un condensé de tout ce que peut faire la folie humaine quand elle a trop d'argent à dépenser. De la FOLIE PURE.

Première vue sur le Strip, la rue principale qui abrite tout les fameux casinos de la ville

Ce pourrait être la devise du coin...

Restaurant panoramique, sur le modèle de celui de SeattleL'une des fameuses - et nombreuses - chapelles de Las Vegas

On arrive aux choses sérieuses là...remarquez d'emblée le grand huit qui passe à l'extérieur ET à l'intérieur du Nascar Cafe!

Meilleure vue du délire...et nous n'en sommes qu'au début...

La circulation est pour le moins dense dans le coin... Les piétons doivent empruntés les passerelles. "The Road it's for the Car! " Et oui Celine Dion se produisait en ville à cette période. Au loin le Venitian, qui aura droit à son propre chapitre.

 

Différentes vues du Harley-Davidson Cafe, un endroit bien cool qui renferme quelques stands sympa et une salle d'arcade. Un endroit où je me sentais bien.

Sous vos yeux ébahis je vous présente un Coca-Cola Store. Et oui certains de ces articles sont plutôt classe...mais assez chers. Juste à coté on trouve...

...un magasin M&M's, dans lequel on trouve même un petit cinéma 3D gratuit (en 2007 du moins). Possiblités de créer ses propres sachets avec les couleurs que l'on veut et goodies à gogo.

HA! Un endroit intérressant pour nous. J'aurai l'occasion d'y revenir aussi.

Le Camelot, l'un des plus originaux à la fois à l'extérieur et à l'intérieur Le Luxor. Tout est dans le nom...et la facade.

Le Sphinx dans toute sa splendeur. Bien entendu, comme tout le reste ici c'est qu'un décor de cinéma, il est entièrement creux.

Derrière la patte de la grande bestiole mythologique, le Mandala Bay, dernier hotel-casino dans lequel nous ne nous sommes même pas rendu (il n'a rien d'attirant).

 Moi-même, consultant la carte des lieux à faire lors de notre redescente de l'artère touristique. Notez que tout sur cette photo est en carton-pâte, y compris les murets. TOUT est creux. Seules les rambardes, les lumières et la caméra sont de 'vraies' trucs. Et ce ciel infini...

En tout premier lieu, sachez que Las Vegas n'est PAS une ville pour les enfants. Partout sur les trottoirs, à la queue-leu-leu durant des kilomètres sont présent ce que j'ai surnommé les 'Flic-Flac': des hommes et des femmes distribuant des flyers pour les strips-bars, les maisons de passes, qui vous alpaguent pour vous proposer une 'adresse'...ce surnom leur vient du bruit que font leur flyers quand ils s'éventent avec. Car ces personnes - en grande majorité issu de la population mexicaine (légale ou non) - sont donc debout des heures durant sous une température de plomb, voyant passer devant eux des milliers de gens peu intérréssé par leur business fallacieux. Autre 'détail' qui renseignent sur l'esprit de la ville, les distributeurs de journaux. Comme partout aux USA il y a ces fameux distributeurs que nous avons appris à connaître via le cinéma et les séries. Sauf qu'ici point de NY Times ou de Washington Gazette...TOUT les distributeurs sont remplis de magazines porno. La première fois qu'on en voit un, sourire tendu. La seconde fois, gêne embarrassé. La troisième fois, on en parle plus...au-delà on n'y fait plus attention...A Las Vegas il se vends énormément de choses mais ce qui se vends le plus, c'est le sexe. Et de loin. Lors de nos virées nocturnes nous ne comptions plus les 'dames de la nuit' que nous avons croisé, des jeunes et des moins jeunes...et parfois sans doute un peu trop jeunes. De nature très pudibonde j'avoue avoir été assez mal à l'aise dans cette ambiance de Luxure et de Stupre.

PARTIE 2: Le STRIP (le retour)

 La grand-rue vue depuis un bus

Tout se vends dans la ville, y compris la possibilité de porter cet iguane quelques instants. Comme se père qui paye cet homme pour que son fils puisse faire quelques photos avec la bête...

 Un trottoir. Rien de plus à dire. ^^ Et un hotel aux formes épurés

 Une autre chapelle

 Le Lion de la MGM. Cette image représente bien l'ambiance de ce casino car à l'intérieur se trouvait bel et bien un lion (un vrai) 'exposé' derrière une baie vitrée, avec un décor assez ringard censé représenter une jungle.  La pauvre bête était d'une efroyable maigreur et noyée sous les photos des touristes, tandis que les joueurs eux étaient afférés à leur machines ou leur table de jeu. Grand moment de malaise. J'ignore si en 2019 il y a toujours un lion enfermé là-dedans...

 Petit bolide croisé au hasard de la rue..

Et oui il pleut même parfois à Las Vegas

La 'Planche de Surf' dont on ne sait pas très bien qu'elle est l'utilité. Fait étonant, au moment de la prise de cette photo par mon compagnon de voyage, 'Ca Plane pour Moi' de Plastic Bertrand était diffusé dans les hauts-parleurs de la ville. Assez surréaliste. Derrière, la Tour Trump bien longtemps avant aujourd'hui (Bush Jr était alors président). Notez les grues gigantesques.

 La même Tour vu cette fois-ci depuis un chantier qui désormais dois être je ne sais pas moi ...au hasard un casino...

L'autre péché très présent, c'est bien entendu le Pognon. Partout des casinos et surtout partout des pauvres bougres prêt à tenter leur chances. Croyez le ou non mais je n'ai pas dépensé un centime dans une quelconque machines à sou. Ce n'est tellement pas moi qu'honnêtement les salles de jeu je ne m'y suis même pas arrété. Et franchement quand vous en avez vu une, vous les avez toutes vues. Les casinos se ressemblent tous.

PARTIE 3: LE STRIP (by night)

Là ou cela devient véritablement gênant, c'est quand on comprends l'envers du décor de ce thêatre 'fabuleux'. Las Vegas est une ville pauvre. Oui oui, pauvre. Un habitant de la ville nous apprendra même que la nuit il ne fait pas bon trainer dans certains carrefours des arrières-rues de la grande artère, tenu par des 'gangs' de SDF prêt à détrousser les pauvres hères passant innocement par là. Des centaines de laissés-pour-compte vivent là; à quelques emcablures d'autres qui dépensent des fortunes dans des jeux de hasard ou des parties fines.
Quel contraste je vous assure de croiser des camps de sans-abris sous les ponts a 200 mètres à peine d'un casino remplit ras la tronche de machine à sous blindé de pièces...je trouve cela indécent et pathétique.
Cependant il faut aussi savoir que comme pour tout, les clochards se sont adapté et qu'il existe une sorte de 'Strip parrallèle' ou ceux ci on appris à se servir dans les buffet à volonté de certains établissement, à aller utiliser les douches des piscines des hotels etc...
Une autre façon d'apprécier la cité...de manière plus authentique peut-être . Allez savoir.

Tout est dit

 Même endroit, en plan large. Je ne sais plus si c'est dans ce bassin que ce planque un bateau pirate qui s'emmerge toutes les deux ou trois heures et sur lequel à lieu un petit spectacle avant de le faire couler...M'enfin bref que ce soit ici ou ailleurs c'est un truc de ouf cette histoire de bateau...Et sinon il y a le volcan aussi...qui 'entre' de temps en temps en éruption.

 La même cascade sous un autre angle. Avec votre serviteur qui passe devant sans même en être plus étonné que ça...

 Une simple vue sur la rue, toujours bondée quelque soit l'heure de la nuit ou de la journée.

Heu...Bah le Flamingo quoi...

Circulation nocturne. Le reflet provient des baies vitrées de la passerelle

Une des nombreuses passerelle qui permettent de traverser la Main Street. Aucun piéton ne saurait déranger la priorité aux voitures sur cet axe primordial.

James, es tu dans le coin?

Chaque facade est une enseigne qui rivalise de luminosité avec ses voisines. Ici l'excès est la norme, je dirai même la base.

HA! Le Caesar Palace. Plusieurs petites particularités ici. Déjà sachez que l'eau de ce bassin est bleue. Oui enfin je veux dire 'VRAIMENT' bleue, comme le ciel quoi. Je ne sais pas quel colorant ils y mettent mais ils n'y vont pas de main morte!
Ensuite une galerie marchande assez plaisante se trouve à l'intérieur, sur trois étages il me semble. Des échoppes de luxe évidemment, tout çà dans un décor très Rome antique de la grande époque. Je me souviens surtout d'une boutique de goodies avec un vendeur très sympathique. Mais les prix étaient affolants et je n'y ai rien pris.

Détail du décor du Palace. Tout le lieu est à l'avenant

Entrée d'un autre casino assez peu connu. Pour tout dire je n'ai aucun souvenir de l'intérieur mai cette entré est assez marquante.

Celui-ci est très fréquenté, sans doute grâce a ses entrée qui donne directement sur la rue. Les vigiles ici était taillés comme des catcheurs.

Et le voilà, le tant attendu Bellagio! Avec son spectacle de jets d'eau géants et son célèbre casino! Bon on aura pas croisé Georges Clooney...

Et c'est là que je voulais en venir quand je parlais plus haut de métaphore: Las Vegas est un miroir grossisant des Etats-Unis dans son ensemble. Le Strip est la représentation des grandes villes (New-York, Chicago, Los Angeles, San Francisco etc...): beau, vivant, joyeux, poli, entraînant, qu'on visite les yeux éblouient. La belle vitrine.
Et le reste de la ville, caché, inconnu, sombre serait lui tout le reste du pays, ce fameux centre rempli de patelin que personne ne connaît. La fameuse amérique profonde qui aujourd'hui est redécouverte par les américains des Big City cotières.
Reste alors de cette visite un sentiment ambigu. Déjà que je ne suis guère attiré par le strass et les paillettes, découvrir cette face cachée de la ville laisse un arrière-goût amer. Le rêve américain laisse avant tout autre chose beaucoup de monde sur le carreau, et Las Vegas est un catalyseur de cette vérité.

Exemple du caractère farfelu et inatendu de la ville. Le jour il s'agit d'une arcade quelconque au-dessus d'une rue marchande...

...qui la nuit devient un écran géant au-dessus de nos têtes! Avec publicités et tout le toutim!

 --------------------------------------------------------------------------

Et c'est ainsi que se termine cette première partie. A l'origine il ne devait y avoir qu'un seul article mais j'ai peur qu'en faisant cela il ne soit trop indigeste, donc je coupe la poire en deux. La seconde partie se concentrera sur des casinos spécifiques, attendez vous à du lourd...

  --------------------------------------------------------------------------

 Bonus de la partie 1:

Voilà à quoi le monde ressemble autour de Las Vegas

Lorsque la nuit arrive l'éclairage baissant est magnifique. Il faut en profiter tant que l'on peut car dès que le soleil est entièrement parti l'obcurité devient totale.

 Illustration parfaite du Rêve américain

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Commentaires

Donald87
Signaler
Donald87
Personnellement, ça fait envie ...
Neves
Signaler
Neves
Pourquoi tu dis Las Vegas alors que de toute évidence il s'agit Las Venturas :/

Comment t'as pu confondre les 2 :mellow:

Sin City ou Fake City ?

Pas intéressé de la visiter mais s'il vous reste 2 places en 1ère classe, ma politesse ne saurait s'y refuser.

Bizarrement, j'ai bien aimé Las Venturas. Las Vegas, connait pô.

PS : en dehors de ça, nickel ;)
Obi-Doo
Signaler
Obi-Doo
Beaucoup de tes photos m'ont remémoré des endroits de Las Venturas dans GTA San Andreas !
Comme quoi, la reproduction était plutôt réussie à l'époque 😅

En tout cas, ça a l'air d'être une ville bien triste, tout en démesure =(

PS : Ça plane pour moi de Plastique Bertrand en plein Las Vegas ? Sérieusement ? Ça c'est très fort 😂