Le Blog de Sandman

Le Blog de Sandman

Par Sandman78 Blog créé le 03/01/10 Mis à jour le 26/09/13 à 23h44

Ajouter aux favoris
Signaler

Encore un jeu que j'ai testé pour comprendre la hype et pour l'avis positifs de quelques amis.

Mais c'est pas un jeu vidéo. C'est une séance de torture. Pour 5% de satisfaction/bonheur, on a 95% de souffrance/malheur/dégoût.
Et pourtant j'en ai souffert pour essayer de comprendre, j'ai passé plus de 50 heures de jeu entre 2 personnages différents, j'ai lu des guides dont personne ne peut visiblement se passer pour avancer dans le jeu au sinon tu va mourir 10 fois plus de fois, mais franchement rien n'y fait.
Pourtant il a tout pour lui: un univers sombre et adulte comme j'aime, un gameplay intéressant, une bande son exceptionnelle.
Mais la difficulté est juste gerbante, abusée, incompréhensible, suicidaire. Ne pas avoir pensé à ceux qui ne voulaient pas se taillader les veines chaque soir, en proposant différents niveaux de difficulté, est une grosse erreur pour moi.
Et je n'oublies surtout pas que pour battre quelques boss j'ai du faire appel à des alliés humains, au sinon je serai resté à la 1ere cloche, j'aurai brûler et filmer la mort d'un jeu à 40 euros. 40 euros et 50 heures plus tard, je vois tout ca comme un grand gâchis de potentiel.
Mais au final, arrivé à la forteresse de sen et ses pièges à la con j'ai décidé d'arrêter les frais et de passer à autre chose.
Je n'achèterai jamais dark souls 2, je n'aimerai pas etre ami avec les développeurs et je déteste les jeux qui misent sur la difficulté comme cache misère des nombreux problèmes du jeu (lenteurs des personnages et des animations, level design toujours too much-trop étroit, trop de pièges-trop d'ennemis et un manque total d'explications de quoique ce soit (merci les guides) tout ca pour faire fermer la gueule aux noobs comme moi qui ne savaient que pas tel épée au début du jeu t'aiderait bien, que faire tel chose à tel moment pourrait te donner un sérieux avantage...Bref on te laisse dans le noir complet, ce qui est une bonne chose dans pas mal de jeux, mais là quand ca t'empêche de prendre un minimum de plaisir je vois pas pourquoi tu laisses le joueur sans aucune explication de quoique ce soit alors que ton jeu aurait méritait d'avoir des tas de didacticiels et d'un guide officiel dans un menu du jeu.

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler

Petite critique sur la saison de la série.

 

Je vais commencer par le mauvais point: la fin de la saison 1 est prévisible.

Mais tout le reste est d'une qualité irréprochable: Le jeu d'acteur, les acteurs, la mise en scène, la musique d'ambiance, la qualité d'écriture, la psychologie poussée des personnages.
Mais ce qui tient le plus en haleine c'est cette tension permanente qui se dégage de chaque épisode. On assiste à quelque chose de fort émotionnellement. L'empathie est très forte avec le personnage principal qui est lui-même empathique avec les crimes qu'il doit résoudre. C'est très perturbant. Au delà du gore et du glauque qui se dégage de chaque scène d'horreur, on se fond avec le héros dans sa descente en enfer, perdu entre son imagination fertile et l'instabilité que cela lui procure.
Je dois bien avoué que cela faisait longtemps que je n'avais pas pensé aux effets que pouvait créé un produit sur son public. Et cette série doit être bien perturbante pour certaines personnes. J'ai trouvé ca terriblement réaliste.
Autre effet réussi, le fait que le public connaisse dès le départ l'investigateur de tout cela et qu'il soit aussi près de toutes les affaires: c'est clairement très bien joué, et une idée excellente pour la tension justement.
Autre idée que j'ai trouvé excellente: le premier épisode est non seulement le départ de tout mais on y revient également très souvent. Un lien psychologique permanent se crée dans l'episode 1 et se répercute par la suite.
Et ce rapport avec la nourriture est très malsain.
J'arrête pas de penser à Dexter mais je trouve pas la bonne formule. Disons juste que Dexter n'est au final qu'un gentil bonbon acidulé sur les psychopathes et Hannibal est la "tête de veau en sauce verte" des psychopathes. Le premier attaque un peu la langue au départ mais fini par être agréable en bouche et disparaît très vite, alors que le second reste sur le palet avec ce gout exquis de savoir faire et de maîtrise, si on oublie qu'on est en train de manger la tête d'un animal. Mais qui sait ce qu'il y a dans nos plats de nos jours je vous le demande. ( :o )

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Édito

Bienvenue!

 

 

Archives

Favoris