Premium
Le Blog Whathefox.fr

Le Blog Whathefox.fr

Par Qlimax Blog créé le 11/05/10 Mis à jour le 20/02/12 à 09h51

Site d'actualité Kojima Production

Ajouter aux favoris
Signaler

Nous vous le disions il y a quelques jours, une démo est arrivée sur l'eShop et même si cette dernière est la même que celle présente à la dernière Gamescom, il nous est désormais permis de la parcourir plus longuement, bien à l'écart de l'ambiance magique mais ô combien oppressante des salons. Zoom sur cette démo qui divise les foules.

La première chose qui nous préoccupe quand on entame ce jeu après les nombreuses comparaisons 3DS-PS2, c'est bien entendu l'aspect visuel. Nous vous l'avions déjà dit, c'est très proche et il faudra chercher pour distinguer les nuances. Malgré tout, suite à Peace Walker, le visage de Naked Snake a été sensiblement modifié et on peut même remarquer que le modèle 3DS est plus fin. En revanche, on constate davantage d'aliasing. Mais je le répète, ceci n'est pas très perceptible il n'y a qu'en zoomant que l'on pourra faire ces constatations. Dans l'absolu, nous étions en droit d'attendre une qualité graphique (légèrement) supérieure quand on le compare à l'étalon actuel de la portable de Nintendo, à savoir Resident Evil : Revelations.

  

La 3D est profonde et apporte un petit peu plus de vie dans la jungle russe : sous certains angles, l'on peut voir défiler les branches et ça rend vraiment bien ! Sur PS2, les arbres devenaient moins opaques quand on regardait Snake du dessus. Je vous l'accorde c'est du détail mais c'est (malheureusement ou heureusement) les rares différences qui existent entre les deux versions sur le plan esthétique. Hormis la nécessité de devoir rester bien en face de l'écran, la 3D n'empêche pas de progresser et l'on peut donc imaginer pouvoir en profiter sans encombre pour le reste de l'histoire. On déplore par contre des ralentissements lors des cinématiques, de certains combats ou bien quand on marche dans les herbes (qui sont par ailleurs moins touffues). Rien d'alarmant mais dont on espère une amélioration d'ici la sortie.

L'autre point important à aborder, c'est bien évidemment la maniabilité. Il faut savoir que les mouvements de Snake ont été améliorés pour se rapprocher de ce que nous proposaient les épisodes next gen (MGS4 et Peace Walker). Il est en effet possible d'avancer en s'abaissant et de tirer en bougeant, en vue soit FPS (1ère personne), soit TPS (3ème personne). Il est vrai qu'après avoir connu les deux épisodes cités plus haut, le gameplay de MGS2 et MGS3 sur PS2 paraît plus rigide. Le contrôle est le même que celui par défaut de Peace Walker : vous déplacez notre héros avec l'unique joystick gauche, la caméra avec les touches A, B, X, Y, les diverses actions (monter à un arbre, s'accroupir, se coucher,...) à l'aide des flèches directionnelles et vous pointez votre arme et tirez à l'aide de L et R respectivement. Un détail qui a son importance : contrairement à MGS3 Subsistence qui, une fois que l'on passait en vue FPS, montrait ce que voyait Snake, cette version 3DS nous permet de viser directement là où la caméra était dirigée.

Procéder à une action précise se fera aisément, la disposition des flèches par rapport au joystick est assez bien fichue pour ne pas devoir marquer un temps mort en pleine action. Le problème se situe surtout au niveau des touches servant à diriger la caméra et également à viser, c'est évidemment moins précis et moins confortable qu'avec un joystick mais de mon point de vue, à l'instar d'un Peace Walker, il suffira d'un peu de temps pour vous y faire, tout du moins pour la vue FPS. Comme l'avait dit Tin dans sa preview, PW permettait de savoir si nous visions bien notre ennemi en indiquant tout un tas d'infos, ici ce n'est pas le cas et de ce fait, la vue TPS risque de poser quelques problèmes, surtout sur de grandes distances. Malgré que l'IA soit gérée différemment par rapport à Peace Walker, elle n'est pas incompatible avec cette façon de jouer car même en état d'alerte, les ennemis ne se montrent pas plus menaçant bien que plus mobiles. De plus, une fois l'alerte levée, Snake Eater se montre bien plus ouvert à l'infiltration que Peace Walker. Il faudra attendre de pouvoir s'essayer à la version finale pour voir si la jouabilité ne gâche pas le plaisir de jeu.

 

Les fonctionnalités de la console ne sont pas exploitées à leur paroxysme mais sont bien pensées : le tactile propose une interface simple, qui affiche la carte et des boutons qui vous renvoient en 2 secondes aux différentes sections du menu : le camouflage, la nourriture, ... ainsi que la possibilité de changer d'armes en restant appuyé ou de la déséquiper en exerçant une simple pression. Les mêmes gestes effectués n'importe où sur l'écran tactile permettront de s'accroupir ou de s'allonger. Le seul point noir est de devoir systématiquement décrocher le regard de l'écran supérieur pour effectuer l'opération voulue. La gyroscopie viendra vous narguer de temps à autre et vous vous prendrez au jeu mais rien d'exceptionnel.

L'épisode 3DS fait davantage figure de portage que de remake et de ce fait, il ne renouvellera pas l'opération Snake Eater, en tout cas à priori. Cette version portable pourrait constituer une bonne alternative à ses homologues PS2, PS3 (& PSVita) si les chutes de framerate deviennent un peu plus rares et si la jouabilité ne rebute pas trop les joueurs (le Circle Pad Pro reste une solution).

A VOIR AUSSI : 


Complément d'info : Vidéo Impression Gamescom 2011

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Archives

Catégories

Favoris