Wayô Records Blog
Signaler
Team Wayô (Musique)

Chez Wayô, nous ne sommes pas très friands des classements qui ne sont généralement qu'une façon un peu trop facile de vendre du papier.

FACT Magazine est passé par cette case a priori incontournable, et si certains choix semblent arbitraires et liés non pas forcément à la musique en elle-même mais plutôt aux jeux (deux Final Fantasy dans le top... le VI et le VII, ben voyons !), nous y retrouvons quelques belles surprises et un résultat plutôt équilibré.

Yôko Shimomura, l'objet de notre nouveau concert nommé Melodiosa, se retrouve ainsi trois fois dans le top, faisant d'elle l'une des représentantes les plus citées, avec Street Fighter II, Parasite Eve et Super Mario RPG !

Et en premier du top... Michiru Ôshima avec ICO, que nous produisions en concert en 2012 avec Melodies in the Mist ! Une belle surprise, et d'excellents souvenirs... ♪

Au final, certes nous ne sommes pas fans de ce genre de tops, mais celui-ci a des arguments qui nous plaisent :)

Ajouter à mes favoris Commenter (11)

Signaler
Histoires de projets

Si vous voulez en savoir plus sur le concert Melodiosa entièrement consacré à Yôko Shimomura, en novembre prochain à Paris, nous avons eu l'honneur d'être invité de l'émission Pixel Music Radio Show, par Florian Chevassu.

Nous y parlons de la démarche de Wayô Records, des concerts de musique de chambre, et bien sûr de musique de jeu vidéo !  

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Team Wayô (Musique)

Bonjour à tous, amis mélomanes !

Avec les beaux jours, les beaux projets reviennent ! Outre la prochaine bande originale de Masashi Hamauzu que nous sommes en train d'adapter, le superbe The Legend of Legacy, nous venons d'annoncer le concert Melodiosa, entièrement consacré à Yôko Shimomura, en présence de Benyamin Nuss (collaborateur de Nobuo Uematsu et Masashi Hamauzu) et du Sinfonia Pop Orchestra.

Vous connaissez sans aucun doute cette grande compositrice : le cultissime Street Fighter II chez Capcom en 1991, l'extraodinaire RPG Live a Live chez Squaresoft en 1994, mais aussi Super Mario RPG en 1996, Parasite Eve en 1998, Legend of Mana en 1999, la série Kingdom Hearts depuis 2002, Xenoblade et Last Ranker en 2010 et bien sûr le très attendu Final Fantasy XV !


 

Chez Wayô Records, nous connaissons Yôko Shimomura depuis quelques années, que nous rencontrons régulièrement au Japon, mais aussi lors de concerts, comme au superbe Symphonic Fantaisies produit par Thomas Böcker à Cologne, qui incluait déjà la présence du pianiste Benyamin Nuss.

La compositrice de Kingdom Hearts est déjà venue deux fois officiellement en France : il y a quelques années à l'occasion de Japan Expo quand Romain, membre de Wayô, était à la direction des évènements, et plus tôt cette année dans le cadre du prestigieux Press Start à Paris.

Mais cette fois, production entièrement nouvelle par Wayô Records, Yôko Shimomura participe à la conception du concert et se retrouvera même sur scène pour interpréter quelques morceaux au piano !

Une fois de plus, nous tenons à vous offrir le meilleur en collaboration directe avec les compositeurs, ce qui est plus que jamais la signature Wayô, comme nous l'avons fait par le passé avec Masashi Hamauzu, Michiru Ôshima ou encore Hitoshi Sakimoto.

Pour réserver, qu'une seule adresse... et attention, places très limitées !
http://melodiosa.net/

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Histoires de projets

En ce début d'année 2015, nous avons surpris les fans en annonçant un projet de concert qui n'est ni de la musique de jeu, de cinéma ou d'animation, ni même japonais...

Le 3 avril 2015 prochain, nous serons donc heureux de présenter en première européenne l'intégrale des études de Philip Glass au théâtre Adyar, en présence du pianiste professionnel Nicolas Horvath, qui s'illustre depuis quelques temps en festivals en interprétant notamment des compositions de Nobuo Uematsu et Masashi Hamauzu.


Vous connaissez Philig Glass, sans peut-être même le savoir !
Outre ses nombreuses compositions dans toutes les formations possibles (symphonies, concertos, opéras...), on lui doit également beaucoup de musiques de films célèbres : Candyman, The Truman Show, Kundun, The Hours, Mishima... récemment, son nom a même été cité pour les compositions originales du prochain The Fantastic Four...

Philip Glass, c'est un compositeur culte. Cité par des noms comme Michael Nyman et Joe Hisaishi, il signe des collaborations incroyables à travers le monde depuis des décennies. Sa musique est d'ailleurs souvent utilisée avec brio, comme dans le film Watchmen, ou encore l'une des bande annonce officielle de GTA IV.

 

Chez Wayô Records, nous sommes avant tout passionnés de musique, faire ce concert répond à une simple volonté de notre part de jouer un répertoire qui nous plait et qui plairait sans aucun doute aux fans de musique de jeu.

Philip Glass est un compositeur que nous suivons et aimons depuis très longtemps ; Denys et Romain ont même eu le privilège de le rencontrer il y a une dizaine d'années à l'occasion des représentations de la trilogie "Qatsi" en France. Nous espérons de tout coeur que les fans de la première heure du compositeur comme ceux qui le connaissent moins viendront soutenir cette initiative !

Renseignements et billetterie (avec un tarif spécial Wayô n'apparaissant que sur cette page !) : http://www.wayorecords.net/glass/

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Histoires de projets

Bonjour à tous, ici Jonathan de la Team Wayô !

 Cela fait quelque temps que je voulais faire le point sur cette belle année 2014 qui s’achève, en voici donc l’occasion. Cette année fut encore une fois riche et pleine de belles surprises. Mais, commençons par le début… 

-       En janvier, nous participions à l’organisation de l’avant-première dédiée au long métrage Bouddha 2 : un voyage sans fin , chef d'½uvre d’Osamu Tezuka, produit par la Toei Animation, qui se tenait au sein du musée du Louvre à Paris. Ce fut un moment exceptionnel en présence d’invités de prestige : la star de la JPOP Ayumi Hamasaki, la compositrice Michiru Oshima  (qu'on ne vous présente plus) ou bien encore le comédien Kennichi Matsuyama, qui participe au doublage.

 

Un mini concert dirigé par Michiru Oshima était même organisé pour l'occasion ! 

Nous avons eu le plaisir d’inviter une quinzaine de chanceux parmi nos fans, l'événement étant couvert par les médias nippons, certains sont même passés à la télé japonaise par la suite !

En mars, nous étions présents pour la sortie d’un autre poids lourd de l’animation japonaise : Patema et le monde inversé, sorti en salle le 12 mars. Une séance de dédicaces était organisée au Dernier Bar avant la Fin du Monde en présence du réalisateur Yasuhiro Yoshiura, de la compositrice Michiru Oshima, ainsi que d’Estelle Micheau, qui interprète à merveille le thème principal, chanté en esperanto ! Par ailleurs, notre première collaboration avec Estelle remonte au concert que nous donnions en l'homme de Michiru Oshima en janvier 2012 puisqu'elle y interprétait toutes les chansons. Sa présence sur la bande originale de ce long-métrage n'est donc pas un simple hasard :) Si vous n’avez pas encore eu l’occasion de le découvrir, nous vous y invitons sans plus tarder.

 

 

En avril, la  bande originale du jeu vidéo Ni no Kuni du compositeur Joe Hisaishi, que nous avons éditée en version complète, exclusive et inédite même au Japon, a reçu le Annual Game Music Award du meilleur album de l'année dans la catégorie OST, d'un des plus importants sites de musique de jeu vidéo, VGM Online !

 

Quelques mois sont passés, et entre temps, notre catalogue CD s'est enrichi avec notamment la collection Yasunori Mitsuda, ou encore, les derniers travaux de Masashi Hamauzu, tout cela pendant que nous préparions en secret les concerts qui ont illuminé notre mois de novembre !

Je veux bien sûr parler du concert piano dédié aux musiques de Nobuo Uematsu, ainsi que du concert officiel A New World Intimate Music from Final Fantasy qui s'est tenu le dimanche 30 novembre à la splendide salle Cortot, en companie d'Arnie Roth, Benyamin Nuss, et Hitoshi Sakimoto !

 

Pour l'anecdote, les concerts tombant durant la période chargée de fin d'année, jamais nous n'avions connu autant d'embouteillages ! En effet, le trajet entre l'aéroport et le centre de Paris nous a pris 3 bonnes heures, l'épuisement n'était pas loin !  Nous étions aussi impressionnés par Benyamin Nuss, qui en plus d'être incroyablement doué pour le piano est devenu très bavard... en japonais !  

Avec une setlist originale et un orchestre de qualité (Merci au Sinfonia Pop Orchestra), ces concerts - qui furent un réel succès - symbolisent beaucoup pour nous et dessinent un pas de plus sur la longue et belle route des concerts dédiés à la musique de jeu vidéo !

Une nouvelle année commence... la tête pleine de beaux souvenirs et de belles rencontres, nous avons aussi annoncé un tout nouveau projet lors du concert de Benyamin Nuss : Un livre collector sur le compositeur Nobuo Uematsu ! Armez-vous de patience, nous vous concoctons un contenu exclusif qui sera accompagné de divers bonus comme le morceau A small Wish, totalement inédit, composée spécialement pour ce projet par le maître pour Wayô ! Plus d'informations en 2015 !

Nous tenons à vous remercier chaleureusement pour cette année riche d'événements, de bonne musique et vous donnons rendez-vous cette année 2015 pour la suite de nos aventures, avec de beaux projets ! Saurez-vous reconnaître les membres de Wayô sur cette jolie carte ? :)

 

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Team Wayô

 

 

Bonjour à tous !

Grands passionnés de musique de jeu vidéo mais aussi de musique tout court, nous avons toujours été impressionné par le jeune pianiste Benyamin Nuss qui, au fil des années, s'est imposé comme un profil incontournable de ce milieu.

Jugez plutôt : solistes des grands concerts Symphonic Shades, Symphonic Fantaisies (auprès de Nobuo Uematsu, Yasunori Mitsuda, Yôko Shimomura et Hiroki Kikuta), Symphonic Odysseys (auprès de Nobuo Uematsu) et bien sûr les deux concerts officiels Final Fantasy : Distant Worlds et A New World.

Côté albums, on lui doit l'une plus belles collaborations que Nobuo Uematsu ait faite autour du piano, avec Benyamin Nuss Plays Uematsu, contenant même des arrangements inédits de Shirô Hamaguchi, déjà très actifs sur les albums cultes Piano Collections Final Fantasy. On doit lui aussi de nombreux albums avec Masashi Hamauzu (disponible dans le Wayô Shop) : Piano Works, Opus 4 ou encore Exotica.


Denys et Romain de Wayô, avec Benyamin Nuss et Masashi Hamauzu lors d'un récital en Allemagne en 2014, suivant l'enregistrement en studio de l'album "Opus 4"


Il était évident pour nous d'organiser un petit récital avec Benyamin Nuss, tant sa virtuorité et son style au piano représentent une plus-value hors du commun comparée aux concerts habituels - avec en plus la présence d'autres jeux de Hironobu Sakaguchi, Blue Dragon et Lost Odyssey, aussi composés par Nobuo Uematsu, trop souvent oubliés, et ici pour la première fois en Europe en concert après l'Allemagne !

http://www.wayorecords.net/nuss/


C'est le 29 novembre prochain à Paris pour seulement 18 euros - et un code de 10% de réduction vous sera offert sur A New World: intimate music from FINAL FANTASY, pour le lendemain !

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Team Wayô

Bonjour à tous, ici la Wayô Team !

Nous sommes heureux d'annoncer que nous proposons le 30 novembre prochain à Paris le concert A New World: intimate music from FINAL FANTASY, en présence du chef Arnie Roth (producteur et chef d'orchestre de Distant Worlds: music from FINAL FANTASY), le compositeur Hitoshi Sakimoto (Final Fantasy XII, Final Fantasy Tactics, Vagrant Story...) et le pianiste Benyamin Nuss, connu pour ses collaborations officielles avec Nobuo Uematsu et Masashi Hamauzu !


Certains se poseront une question légitime : qu'est-ce que ce concert Final Fantasy apporte de nouveau ?

Ceux qui connaissent Wayô Records savent que nous ne faisons rien à moitié, et que nous avons une grande exigence quant à la qualité de nos concerts. A New World est certes un nouveau concert (officiel) Final Fantasy, mais ne ressemble en rien à son grand frère Distant Worlds.

A New World a la réelle volonté de proposer une alternative musicale pour les fans : un répertoire différent, une formation allant du solo à l'ensemble de 11 musiciens en passant par le duo, le trio ou encore le quatuor (le tout avec de prodigieux solistes), et un lieu d'exception : la Salle Cortot au sein de l'École Normale de Musique de Paris. Une acoustique absolument exceptionnelle, une esthétique hors du commun (par l'architecte Auguste Perret, également concepteur du Théâtre des Champs-Élysées) pour une expérience vraiment différente, musicalement de haute volée et célébrant comme jamais la musique de Final Fantasy dans toute sa diversité.

Vous retrouverez Hitoshi Sakimoto que certains ont pu rencontrer lors du concert Vagrantes Mélodies en 2013, mais aussi Arnie Roth (connu pour sa longue carrière dans la musique de jeu vidéo en concert, notamment avec Distant Worlds) et le pianiste Benyamin Nuss, interprète de l'album Benyamin Nuss Plays Uematsu ainsi que des albums Exotica et Piano Works avec des compositions originales de Masashi Hamauzu. Certains ont pu l'applaudir lors des célèbres concerts Symphonic Fantaisies (avec Nobuo Uematsu, Yasunori Mitsuda, Hiroki Kikuta et Yoko Shimomura) Symphonic Legends (concert Nintendo) ou encore Symphonic Odysseys (le grand concert-hommage à Nobuo Uematsu en sa présence).

Informations et billetteries à cette adresse : http://www.wayorecords.net/ffanw/

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
Histoires de projets

Salutations, c'est Romain et Denys de Wayô !

Il est aujourd'hui temps de vous débriefer la présence de Hitoshi Sakimoto à Paris à l'occasion du concert Vagrantes Mélodies qui s'est tenu mi-octobre au théâtre Adyar de Paris !

Premiers contacts avec Hitoshi Sakimoto
Par Romain

Dans mon billet consacré à Noriyuki Iwadare, le compositeur de Grandia, je revenais rapidement sur ce qui passerait comme un détail. Il y a quelques années, lors d'un voyage au Japon, je rencontrais Hitoshi Sakimoto qui m'invita à contacter Michiru Ôshima ; je suis parisien, et elle était connue pour s'y rendre de temps en temps. À ma grande honte, je connaissais très mal son travail, mais je connaissais évidemment son nom grâce à ICO et The Weathering Continent dont je possède la bande originale depuis très longtemps. En bref, nous contactâmes Michiru Ôshima dans la foulée, elle vint à un évènement à Japan Expo l'année suivante sous mon impulsion au sein de l'organisation et au final, nous fîmes avec Wayô le concert Melodies in the Mist, consacré à cette grande compositrice que nous avons appris à connaître et à profondément respecter.

Dire que cela est grâce à Hitoshi Sakimoto serait un petit peu exagéré, mais nul doute que sans lui, je ne l'aurais pas contacté. Vous noterez le rapprochement entre les titres « Melodies in the Mist » et « Vagrantes Mélodies » ; certes, c'est joli et nous construisons quelque chose de cohérent, mais j'aime à penser qu'il y a une suite logique dans toutes ses rencontres.

La première fois que j'ai vu Hitoshi Sakimoto, j'étais très impressionné, comme l'explique par ailleurs très bien Jérémie dans son précédent billet. Il s'agit tout de même du compositeur de Final Fantasy Tactics, Vagrant Story et Final Fantasy XII, entre autres, et probablement le compositeur au style orchestral le plus impressionnant dans le jeu vidéo. Son humilité m'a également touché. J'ai eu la possibilité, quelques jours plus tard, de visiter sa société, Basiscape, et de rencontrer ses collaborateurs dont l'immense Masaharu Iwata, son binôme de toujours. On discuta de sa vision du jeu vidéo (lui, fan de FPS et RPG), de la musique, de Ryûichi Sakamoto et de Noriyuki Iwadare, qui venait de faire un double-concert en France à Japan Expo (la fameuse "aventure Wayô avant Wayô" !).


Le sous-sol de Basiscape au Japon, ou la caverne d'Ali Baba du mélomane...

Dès le lendemain, où je devais me rendre au Comiket de l'été à Tôkyô, Hitoshi Sakimoto parla de moi à d'autres compositeurs comme Yûji Takenouchi et Hiroki Kikuta, que du coup je rencontrais sur le salon, eux débordant d'enthousiasme et moi hallucinant quelque peu.

Par la suite, je gardais évidemment un bon contact par email. Nous le revîmes début 2012 à Tôkyô avec Denys le temps un verre dans un piano-bar assez classe. À partir de ce moment, nous n'avions plus qu'une chose en tête : construire quelque chose en son honneur.

En 2012, il fut invité par Shota Nakama, le fondateur du Video Game Orchestra à Boston, pour un concert symphonique aux côtés de Noriyuki Iwadare et Yôko Shimomura, dont l'album est sorti récemment. Début 2013, nous lancions le projet Vagrantes Mélodies qui, comme Melodies in the Mist, est un vrai concept, avec son affiche (par Orioto), sa direction artistique et ses arrangements inédits.

Un grand et beau projet, mais musicalement pas si facile que ça à monter. Car, vous ne vous en doutez peut-être pas, mais les partitions ne se font pas toutes seules...

 

De l'orchestre au quintette
par Denys

En effet, la création musicale ne se fait pas en un clin d'oeil ! Dans un premier temps, nous avons créé à quatre une liste d'environ 65 morceaux composés par Hitoshi Sakimoto. Ensuite, petit à petit, nous l'avons épurée en prenant en compte l'avis de chacun et en excluant les morceaux qui comptaient le plus de votes défavorables.

Une fois la playlist plus ou moins définie, nous avons demandé à Hitoshi Sakimoto de nous fournir les fichiers originaux des musiques en question. Cette étape a demandé du temps, sachant que le compositeur était extrêmement occupé et que la plupart de ces morceaux avaient été composés sur du matériel ancien et parfois sauvegardés sur des supports aujourd'hui obsolètes. Concrètement, il s'agit de fichiers MIDI contenant des données de notes (hauteur, longueur, intensité) qui ne donnent rien tant qu'elles ne sont pas reliées à un générateur sonore. Pour la création des partitions, il n'a néanmoins pas été nécessaire de faire sonner ces fichiers, l'important étant d'en voir la construction et les harmonies.

Afin de créer les partitions dont je me suis occupé (Medley Legaia, Romeo & Juliet, Odin Sphere, Dragon's Crown, etc.), je me suis servi du logiciel Finale. Ce logiciel de notation simplifie la tâche de l'arrangeur, puisqu'il permet d'extraire automatiquement les parties de chaque instrumentiste, là où, autrefois, il aurait fallu recopier chaque portée une par une à la main (140 mesures x 7 portées pour la chanson « Holy Spirit »). Naturellement, il faut quand même vérifier chaque partie ensuite, afin d'éviter les incohérences (passage difficile à cheval entre deux pages, indication de jeu supprimée lors de l'exportation, etc.). Par manque de temps, j'ai dû négliger cette étape, ce qui n'a pas toujours simplifié la vie des musiciens.

Le travail sur les partitionsL'environnement de travail de la création des partitions.

Souvent, on dit que le style de Hitoshi Sakimoto ne peut être qu'orchestral. C'est à mon avis inexact. Son style est fait d'une multitude d'éléments identifiables quel que soit l'effectif instrumental et le style : l'écriture harmonique, le rythme, la façon de mouvoir des blocs de notes, etc. C'est ainsi qu'on reconnaît immédiatement sa patte même s'il n'y a qu'un piano et une voix dans « Ferris Wheel » de l'album Colors of Life. Par ailleurs, ayant déjà entendu la musique de Sakimoto jouée par une formation de chambre, et après avoir écouté toutes sortes de quintettes pour piano depuis des années (Fauré, Brahms, Schumann, etc.), j'étais persuadé qu'il était possible de transmettre l'esprit de sa musique avec cet effectif.

Face à sa partition, tout ça paraît parfois moins évident : on se demande comment mettre en valeur cette voix intérieure à l'origine écrite pour un hautbois, on se demande si le chatoiement sonore de Legaia Duel Saga sonnera avec seulement cinq instruments, si une modulation un peu abrupte ne ruinera pas l'esprit du morceau, etc. Autant dire qu'on se retrouve souvent seul avec beaucoup de questionnements et que, bien souvent, on n'est soulagé qu'en entendant le résultat en répétition.

Pour certains arrangements, nous souhaitions faire appel à des arrangeurs amis.

J'ai souvent rencontré Tsutomu Narita ces dernières années, que ce soit à l'occasion de répétitions des Earthbound Papas, de repas ou de voyages (nous avons même visité ensemble la maison natale de Beethoven à Bonn peu avant Symphonic Odysseys, en 2011 !). Nous parlons souvent d'orchestration, de photographie ou de rock progressif. C'est d'ailleurs lors d'un concert de Takashi Yoshimatsu où nous sommes allés écouter l'orchestration du tube progressif Tarkus que je lui ai proposé d'arranger quelque chose pour notre futur concert. C'était en mars 2013. Étant donné qu'il est lui-même fan des musiques de FFXII, sa participation a été acquise sur-le-champ.

Quant à Shota Nakama, qui a arrangé le medley FF Tactics de Vagrantes Mélodies, je l'ai rencontré il y a quelques années à Okinawa, l'île dont il est originaire. Comme Romain le disait, il avait invité Hitoshi Sakimoto l'an passé à Boston pour un superbe concert dont l'enregistrement est sorti il y a peu. Shota a sacrifié une nuit de sommeil pour terminer son bel arrangement de FF Tactics. J'espère que ce dernier vous a ému autant que moi ! En voyant sa partition, j'ai senti le métier de l'ancien copiste-graveur : elle était claire malgré le peu de temps qu'on lui avait donné ! Merci à lui.

Un grand merci aussi à David Azoulay, que j'ai rencontré pour la première fois lors des répétitions et qui nous a fourni de beaux arrangements de FFTA, de The Tower of Druaga, et de The Wizard of Oz. Son sourire et sa gentillesse ont contribué à la bonne ambiance entourant le concert et j'espère qu'on aura encore l'occasion de faire appel à lui.

Voilà ce que je peux dire sur les arrangements. Si vous avez des questions, n'hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires !

 

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Team Wayô

Hitoshi Sakimoto

Bonjour à tous, c'est Jérémie de Wayô.

Aujourd'hui, j'ai une grande satisfaction à partager : Vagrantes Mélodies, c'est fait ! L'équipe de Wayô remercie chaleureusement tous ceux qui ont participé à ce projet, et tous ceux qui ont partagé avec nous ce grand moment avec monsieur Sakimoto.

Le concert Vagrantes Mélodies était particulier pour nous, à Wayô, car nous aimons tous la musique de Hitoshi Sakimoto depuis très longtemps. Je pense notamment à Jonathan, qui l'a découvert avec Treasure Hunter G sur Super NES ! En ce qui me concerne, j'ai commencé à entendre parler de lui grâce à Internet, après avoir longtemps idôlatré Nobuo Uematsu. Au fil des ans, à chaque fois, je m'émerveillais avec Denys de toutes ses dernières perles : Legaia Duel Saga, Final Fantasy XII, Colors of Life, Romeo x Juliet...
Et parfois, il nous arrivait de nous dire : « Tu imagines, un concert de Sakimoto ! » « Qu'est-ce qu'on lui dirait si on le rencontrait un jour ?! » Mais ce n'étaient que des rêves éveillés. Le compositeur nous semblait si rare et si lointain.

Alors il y a deux semaines, en l'accueillant à son arrivée en France et en l'accompagnant au fil de son séjour, nous avons eu beaucoup de mal à réaliser. Plusieurs fois, Denys s'est approché de moi en me glissant : « Hé, tu te rends compte... C'est Sakimoto ! » Il avait raison de me le rappeler, car au beau milieu de l'organisation, on oublie parfois de prendre un peu de recul. Sakimoto n'était jamais venu en Europe pour un concert consacré à ses oeuvres, alors en repensant à nos anciennes rêveries de fans, le moment semblait d'autant plus irréel. Fort de cette admiration, nous avons travaillé dur pour que le concert soit le plus pointu et le plus accueillant possible. J'espère d'ailleurs que vous avez apprécié le petit livret offert, que nous avons écrit avec soin.

Et j'en suis sûr : vous avez été nombreux à ressentir la même émotion en voyant pour la première fois Hitoshi Sakimoto. Mais vous avez sûrement surtout été surpris par sa gentillesse et sa disponibilité. En plus d'être un compositeur de talent, c'est une personne adorable. Il était très heureux de pouvoir faire votre rencontre.

Nous vous proposerons bientôt un autre article parlant plus précisément du concert et de la musique, alors permettez-moi de remercier une dernière fois tous les spectateurs de Vagrantes Mélodies !

Merci aussi à Julien Rico pour ses magnifiques photos !

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
Team Wayô

Comme vous le savez sûrement, nous sommes très heureux d'accueilir Hitoshi Sakimoto dans le cadre d'un concert lui étant dédié la semaine prochaine : Vagrantes Mélodies.

Final Fantasy XII, Final Fantasy Tactics, Vagrant Story, Legaia Duel Saga, Romeo x Juliet, Tactics Ogre... il reste des billets, vous savez donc ce qu'il vous reste à faire !

 

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Wayô Records Blog

Par Team Wayo Blog créé le 27/11/12 Mis à jour le 01/08/18 à 19h43

Découvrez sur ce blog officiel toutes les histoires de nos projets et de nos aventures avec les compositeurs de musique de jeu vidéo !
Site officiel : http://www.wayorecords.net/
Boutique : https://www.wayorecords.com/

Ajouter aux favoris

Archives