Les délires de Nico

Les délires de Nico

Par Blog créé le 13/12/10 Mis à jour le 14/03/14 à 19h10

Ajouter aux favoris

Catégorie : FEELING

Signaler
FEELING



Sorti courant janvier et annoncé en grande pompe pour la sortie de la Nintendo 3DS,Resident evil Reveletions,spin off de la saga se veut surprenant en tout point et terriblement horrifique,quelle surprise me direz vous après un cinquième épisode en dent de scie,allez .....descendons dans les méandres de ce navire abandonné là ou va se dérouler la trame principale.



                                                           L'ambiance,anxiogène,claustrophobie,une vraie réussite.

Une belle plastique!!!

Nous pouvions avoir l'air surpris à l'annonce du jeu....Comment un Resident evil pouvait être crédible sur une console portable....et pourtant,le pari semble être réussit sur tout les points.Laissez moi vous contez ses qualités.Tout d'abord l'ambiance du soft est juste hallucinante,on sent vraiment une volonté des développeurs de retourner aux sources de la saga,ce qui me direz vous, « fait du bien ». On se retrouve sur un navire en haute mer,complétement désert à part bien sur les bestioles qui errent nonchalamment dans les couloirs.Capcom a vraiment insisté sur les détails des pièces à visitées,en passant par les cuisines,sales et graisseuses,la salle des commandes ou règne une sorte de brume en suspension,bref tant de détails qui nous permettent de nous plonger dans l'aventure.Le son est aussi au rendez vous ,une ambiance sonore rivalisant avec un très bon 5.1,les capacités de la 3DS sont vraiment à l'honneur,pour peu que vous y jouez dans le noir avec un casque,réellement une des expériences nomades les plus excitante et hallucinante.





Mieux que Resident evil 5?oui!!!!


Gros soucis de la saga depuis quelques années,sa jouabilité qui manque cruellement de dynamisme,de souplesse,ici avec ce Resident,les modifications attendus par des millions de joueurs sont enfin disponibles,non sans grâce au circle pad pro fournit avec le jeu aux premiers acheteurs,mais aussi grâce au deux écrans de la machine,plus besoins de s'arrêter pour aller dans l'inventaire,tout se passe par l'écran tactile du bas.Concernant la technique que dire qu'avec Uncharted Golden Abyss sur PSvita que se sont les deux plus belle baffes techniques sur nomade,cependant malgré tout les aspects positifs reste à noté qu'un effort supplémentaire sur les monstres aurait été le bien venu, mais ne soyons pas trop dur tant les décors sont infiniment détaillés .


                                                                        Le soft est plutôt gore dans l'ensemble



Multijoueurs?

Resident evil Reveletations,en plus de disposer d'un solo de plus de dix heures,nous propose ici,quelques modes multijoueurs.Le premier un mode raid extrêmement complet avec des tonnes d'armes à customiser,grenades,fusils,plantes,munitions et autres,bref une vraie mine d'or.Le tout vous permettant de partir à 'l'aventure dans plus d'une vingtaine de niveaux,tous disponible dans trois mode de difficulté extrêmement bien dosé,et cerise sur le gâteau vous pouvez partager l'aventure, soit avec un ami en mode multiconsole ou pour les plus téméraires d'entre vous rejoignez les milliers de parties online disponibles.

                                                                            Concept Art de folie

Point noir!!!un scénario mal branlé!!!

Si il y a bien un sujet qui fâche de nos jours dans les nombreuses itérations de jeux ou films d'horreurs c'est bien le scénario,et là pour le coup ce Resident evil Revelations ne fait guère mieux,sont plus gros défaut est dans le titre....Revelations,et bien disons qu'on les attends encore.C'est effectivement le seul point noir du titre à mon sens,nous aurions souhaités quelques rebondissements scénaristique mais rien,vraiment dommage pour un titre si fort,à l'image de Resident 4 et 5 ce Revelations n'aura pas su non plus briller par son écriture...dommage.



Voila,après un petit tour du jeu,et bien évidement sans vouloir spoiler les nombreuses surprises du titre,je ne peux que vous conseiller cette petite merveille,un bijou de technologie,mais aussi une perle de l'ambiance horrifique,surtout que le cadre en haute mer fait réellement mouche.Un mode online béton et vous êtes partis pour passer des dizaines d'heures de jeu.Capcom a réussit son pari d'apporter la saga hors des frontières du salon,et en plus d'après les dernières nouvelles le jeu s'est très bien vendu,on nous annoncerai presque une suite.....en espérant que dans celle ci il y est de vrai révélations.

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
FEELING

Bonsoir a vous,c'est vrai que l'heure est un peu tardive pour écrire un feeling sur un jeu que je viens de terminer a l'instant,sachant que je n'ai pas publié grand chose depuis quelques mois,mais promis je vais revenir très vite car comme je viens de le dire j'ai pas publié mais j'ai écris,mon humour est un peu déconvenu a cette heure,bref,rentrons dans le vif du sujet.


Pour ceux qui lisent  mon blog vous savez que les histoires d'iles cela me connais, étant grand fan de la série Lost,je ne pouvais pas passer a coté d'un jeu qui allait nous parler d'ile.Je ne vais pas trop en dire sur le scénario du jeu mais plutôt vous faire partager mes ressentis.



Vos dernières heures.......

En détails ce que vous devez savoir,le jeu est disponible sur Steam depuis ce matin,mais il était attendu depuis longtemps voir même une décennie....vous commencez le jeu sur une ile, seul vraiment seul,avec vos pensées qui sont orientées sur les evènements précedents,le naufrage,vos blessures et votre chère Esther.....J'ai rarement ressentis cette sensation de nouveauté dans un jeu,nous sommes a la frontière entre le livre et nos pensées.Vous arrivent-ils de penser lorsque vous lisez un livre?Sur les événements qui sont entrain de se produire,tant de questions qui ici prennent toutes leurs force....Ici sur cette parcelle de terre isolée aux milieux des flots, la magie opère car vous n'avez plus le contrôle,de votre corps blessé,vos pensées divagues,vous êtes seul abandonné a votre sort.Vous errez dans des décors magnifiques,oscillant entre des grottes reflétants le moindre rayon de lune sur les parois luisantes de ses antres magiques,et des étendues rocailleuses de se qui semblent être les cotes d'une vieille et mystique Écosse.Les quelques petites habitations en ruine ici et là sont hantés par les dernières actions que vous avez subits sur cette ile....et que dire de cette  silhouette fantomatique......




Je ne peux que vous motiver a le faire,1h30 tout au plus foncez car je doute que de nombreux sites en parle,en espérant que Gameblog tente l'aventure,fonce Fumble!!!!



Pour 7 euros 99 en dématérialisé,il serait vraiment dommage de se priver de cette expérience.


Si vous avez une bête de course faites tournez a fond,une heure et demi de bonheur qui démontre encore une fois que le jeu vidéo est un média hors norme qui fleure avec les codes des meilleures  oeuvres artistiques.

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Signaler
FEELING

 

Après quelques années de retard,et trois volets des aventures de Desmond Miles prenant la poussière sur mes étagères,je me suis enfin mit en tête de finir les trois premiers volumes de cette longue histoire passionnante.Entre Assassins et Templiers rien de va plus,une guerre pour le pouvoir fait rage au sein de notre monde,je vais essayé de vous conter cette histoire du moins le début car comme vous le savez Ubisoft ne va pas laisser sa poule aux oeufs d'or si facilement.

 

En 2007 sors sur XBox360 et Playsation 3,le premier volet,Assassin's Creed premier du nom qui nous amène dans la ville de Jérusalem en pleine période des croisades,nous allons rencontrer le premier personnage de la série,Altair.Prétentieux et sur de sa force,se voit destitué tous ses droits et armes suite a un abus de confiance au début de l'aventure.Pour se racheter au près de son maitre Al Mualim vous allez réalisé un grand nombre de tache pour celui si ,assassinat,infiltration,dérobade.Si sur le papier tous semble au poil,il en est vraiment autrement du gameplay qui faut l'avouer fait office de canard boiteux dans la série,celui ci est redondant et au bout de deux heures on se voit mal allez au bout de l'aventure tant les phases de jeu sont inintéressantes,malgré tout l'histoire,l'ambiance vont nous tirer afin de comprendre mieux les motivations de Al Mualim.



Altair,le larbin.....Desmond la constante

 

J'ai trouvé un peu désagréable d'être le larbin des pnj que l'on rencontre durant l'aventure,les différents assassins vous prennent pour un boy scout et pour être honnête tant que vous n'avez pas vu la fin du jeu,la découverte de la pomme ainsi que les pouvoirs quelle confer au portant,le jeu n'a que peu d'intérêt en tant que jeu unique.Avant de passer a la suite qui est d'un tout autre niveau,nous allons faire un point sur Desmond,protagoniste principal de l'aventure se déroulant a notre époque,vous êtes kidnappé par une société secrète prénommé Abstergo,sous se nom,se cache le nouvel ordre mondial,des idéologies, de grand méchants,a leur tête:les Templiers.Ils décident d'enfermé Desmond dans une machine qui se nomme l'animus,qui permet de décoder les souvenirs génétiques de ses sujets.Pour être plus clair car je vois que vous pajoter,moi aussi d'ailleurs,a travers l'esprit de Desmond nous allons revivre une partie de la vie d'Altair,celle ci enfouie dans la mémoire génétique de Desmond.Leur but est assez simple,retrouvez la pomme,artefact apporté sur terre par nos ancêtres,les anciens,c'est ce que nous allons voir en deuxième partie.

 

Requiestcat in pace


Nouvelle aventure,nouveau personnage et nouvelle époque,nous sommes durant la période de la renaissance en Italie,a Florence,superbe ville,la modélisation est proprement hallucinante et sans pareil,une des grandes forces de cette série réside dans la mise en valeur de notre monde réel,on ressent l'envie des développeurs de nous faire partager leur travail,bref ne nous attardons pas sur ses points la.Nous partons a la rencontre pour moi du personnage,le plus charismatique de la série,car si Altair est un personnage avec peu de sentiments(du moins pour le moment)Desmond Miles,ne nous revele pas vraiment grand chose non plus,il en est une autre histoire d'Ezio Auditore,nous allons le découvrir a l'age de ses seize ans jusqu'a au moins ses cinquante ans.



Quarante ans d'histoire.....


Âgé de seize ans a peine,Ezio voit son père et ses frères assassinés devant ses yeux,par la noblesse Florentine de l'époque.Leurs morts sont des leurres afin de débarrassé la famille Auditore de la ville de Florence....pourquoi?Le père d'Ezio n'est autre qu'un assassin,membre de la confrérie d'Altair en son temps,a partir de ce moment la une vrai chasse aux assassins est lancé a travers les grandes villes que vous aller parcourir,Venise,Florence,la Toscane.Après avoir mis sa mère et sa soeur en sécurité en dehors de l'enceinte de Florence dans un villa portant le doux nom Monteriggioni,possédé par l'oncle Mario,vous allez partir en quête de vengeance,afin de devenir le grand Assassin.Différents personnages vont vous aider a travers votre aventure,Leonardo Da vinci,génial inventeur et personnage fort sympathique sera toujours la pour vous aider,Mario le frère de votre père , faisant aussi partit de la confrérie des Assassins sera la durant toute l'aventure dans le but de guider votre épée.Vous allez devoir faire tomber des têtes afin de rétablir l'ordre des choses car les templiers sont au pouvoir de toutes les instigations,politique,militaire,religieuse voire même pontificale.Au cours de l'aventure,un personnage espagnol Rodrigo Borgia va vous en faire voir de toute les couleurs,vous allez le rencontrer durant de nombreuses scènes,nous suivons sa monté au pouvoir,jusqu'à ce qu'il devienne Pape,c'est lors de la fin de l'aventure que vous decouvrer qu'il existe un deuxième artefact magique le bâton , celui ci combiné a la pomme permet l'ouverture d'un passage sous le Vatican.malheureusement pour vous Rodrigo n'est pas près a vous concéder les artefacts qui sont en sa possession sans se battre,mais comme vous allez vous en rendre compte,il ne peux rien vous faire,car vous semblez insensible aux effets des artefacts,il n'a pas d'autre choix que de vous les laissés,décidant de lui épargniez la vie vous vous engouffrer dans le passage.... un endroit étrange,sombre mais reposant ou les sons résonnent a l'infini,nous sommes dans la chambre du cosmos,quand soudain un être luisant,grand apparait devant vous,il se prénomme Minerve.


Une autre espèce....


Vous êtes le défenseur de l'ordre des assassins,vous êtes les descendants de ses êtres venus d'ailleurs,mi-hommes,mi-autre chose,le clan des Assassins devra protéger,la planète,garder le libre arbitre,protéger les opprimés comme vous l'avez fait,en vous alliant aux courtisanes,voleurs et autres.Des artefacts ont été mis a votre disposition pour protéger le monde. Mais maintenant sont convoités par l'ordre des templiers qui en recherche la possession pour de vils intention.Une vidéo secrète est caché dans le jeu découpé en nombreuses parties,elle se nomme la vérité,elle montre un souvenir,ou une vision du sujet 16(protagoniste mystère de l'aventure dont nous ne disposons de peu d'infos)un homme et une femme nus courant sur des immeubles très moderne voir même futuriste,vous allez me dire rien d'extraordinaire et pourtant.... la vidéo montre Adam et Ève se déplaçant comme des Assassins,imitant les mêmes mouvements d'Ezio et Altair.La question du temps pose aussi un soucis car il n'y avait pas de building a l'époque,(bonne déduction vous allez me dire)sérieusement,on y découvre une autre civilisation plus avancé que la notre il y a 20 siècles.J'ai trouvé cela fort en promesses et rebondissements pour la suite,maintenant,il nous faut des réponses....mais malheureusement pas pour tout de suite,car ce n'ai pas dans le deuxième épisode d'Ezio (Assassin's creed Brotherhood)que nous allons vraiment en avoir je dirai même plus.....les questions s'accentuent.

 

La confrérie


Concernant ce troisième numéro nous quittons Monteterigionni par la force,les troupes Borgia attaquent de toute part la villa que vous aviez si bien rénové,votre oncle est tué pendant la bataille,et vous êtes destitué de la pomme.Vous partez vous réfugier a Rome sacré saint de l'Italie de la renaissance,une ville énorme s'offre a vous bien plus grande que florence et Venise réunit,vous allez devoir retourner l'emprise des Borgia et mettre le peuple avec vous,des centaines de missions un scenario fort sympathique et une technique a tombé,voila la promesse de Brotherhood.Premier point vous allez devoir mettre de votre coté les courtisanes qui sont mal traitées par les porcs locaux,votre soeur et votre mère vont diriger avec classe,toutes les maisons courtisanes de Rome,ensuite vient les voleurs dirigés par Volpe vieille connaissance de l'opus précédent.Ici votre mentor est un certain Machiavelli,il va vous aider et vous donnera la place de chef de la confrérie durant le jeu,car vous avez été capable d'inverser le cours des choses.Recruter des volontaires afin de  les former et de les envoyer en mission a travers toutes l'Europe.

 

Une force étrange émane de cette aventure car aujourd'hui vous avez la place dAl Mualim d'un le premier assassin's creed mais en bien,du moins je le suppose jusqu'à présent.Après avoir destitué l'intégralité de la famille Borgia et donné le pouvoir au peuple,on quitte Ezio pour Desmond a notre époque ainsi que les amis qu'ils l'entourent,direction le Colisée de Rome,là exactement ou l'on a laissé Ezio quelques siècles plutôt.La pomme est a porté de main pour Desmond mais il faudra en payé le prix.Beaucoup de questions reste en suspends,le vrai visage d'Abstergo,pourquoi un tel cliff de fin,Altair et son passé,Ezio et sa prochaine direction,le sujet 16,les prophéties de fin du monde,ainsi que les grands mystères et énigmes,c'est la raison pour laquelle je finirai par quelques explications des grandes énigmes de notre civilisation reprise ici pour servir le mystère de la saga Assasssin's creed comme l'avait fait la série TV Xfiles il y a quelques années.Vous trouverez dans ma session Mysteres du monde des infos assez sympathique bonne lecture et rendez le 15 Novembre pour la suite de l'aventure.

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
FEELING

 

Qui peux proclamer être un Saint? Personne. Ici, dans l'enfer de Dante il n' y a pas de place pour les impures... Plus d'un an après sa sortie j'ai décidé de revenir dessus, passé un  inaperçu à cause du fameux monstre videomythologique,God of War, la presse l'a souvent  considéré comme le petit canard boiteux du beat'em all de l'année 2010,bref nous allons ici explorer les neuf cercles de cette fameuse  descente aux enfers.

 

 

Un peu d'histoire !

 

Le jeu prend place durant une des périodes les plus sombres de l'imposition de la religion chrétienne. Les croisés, envoyés par Rome et le Pape, ils pillent ,violent,et procèdent à de nombreux actes de barbarie à travers tous les royaumes païens. On apprend au fil de l'aventure, que Dante le protagoniste de l'histoire n'est ni plus ni moins qu'un monstre au nom de la foi.Les différentes cinématiques en CG offrent une réalisation au sommet d'une qualité artistique à mi chemin entre réalité et cauchemars.Tout au long de l'aventure, de nombreux extraits type dessin cartoon viennent agrémenter la dure réalité de l'histoire,rebuté au début de part leur détachement tranché par rapport au jeu.... elles apportent tout de même une certaine légèreté au contexte! Il y en a pour tous les gouts: meurtres,décapitations,viols,rivière de cadavres sans vie... vous l'aurez compris Dante va en chi....avant de se faire absoudre.

 

 

Comment impaler?

 

Le jeu se déroule à la manière d'un pur beat'em all,plutôt traditionnel dans les déplacements et le dénouement.  Il serait ingrat d'omettre certaines petites trouvailles qui rendent l'aventure plus personnelle et qui lui permet de tirer son épingle du jeu.Tout d'abord, le jeu dispose d'un arbre de talent divisé en deux parties ; impie et saint,qui tout au long du jeu va mettre à votre disposition différentes compétences.De nombreuses personnes historiques type Attila,sont dispersées à travers les neufs cercles de douleur. Chacun d'entre eux errent dans leur péchés et enfer propre, ce qui donne une certaine noirceur et justesse au jeu.  La descente des cercles se fait dans la douleur.....mais on en redemande.

 

Glauque, barbare, et si humain...

Lors de ce pèlerinage saint et foncièrement engagé, Dante part à la recherche de sa bien aimée qui fût assassinée et prise  en otage par Lucifer lui même. Comme rien n'est jamais facile, le maitre du mal vous attends tous en bas des enfers pour une rencontre électrisante. Avant cela vous allez passer par les endroits les plus nauséabonds tels que le cercle de la gourmandise,les énormes phallus bien raides qui ornent les pièces du cercles de la Luxure,en passant par les milliers de cadavres qui transitent telle une mauvaise digestion....vers la porte de sortie. L'ambiance est si lourde mais à la fois si bien retransmise qu'il m'est arrivé de me retrouver impliqué dans ce monde où mort et agonie règne.Votre seul espoir ....serrer les dents et espérer arrivé en bas en un seul morceau.

 

Pourquoi tant de violence.....

 

Développer un univers mature requiert des sacrifices,logo 18,vente à la baisse ,distribution plus risqué.....malgré tout, ce genre de choix permet aussi aux adultes d'en profiter de façon intelligente pour une fois. Je m'explique: Vous allez me dire "c'est qu'un beat",bla,bla,bla ,oui c'est vrai.Le jeu dans son aspect général est plus ou moins à la ramasse,  texture faible et gameplay très standard,nous sommes loin des talents de l'équipe de Santa monica pour God of War qui eux, on choisit de détailler les exécutions,et la violence de l'action , ce qui ici ,dans Dante's inferno est bien moins réussit. Pourtant, de part son univers cohérent,crédible et terriblement mature, relai le dieu grecque pour une fable pour ados fans de vengeance puérile. Je ne dis en aucun cas que God of War 3 est un mauvais jeu ou que Dante's inferno est meilleur que le premier, je dis juste que la maitrise de Visceral Game pour amorcer une ambiance hors norme sans commune mesure avec les productions Hollywoodiens type GOW est ici retransmise au paroxysme. La violence doit être utilisé de façon cohérente avec l'histoire lorsque celle-ci réclame de l'honnêteté,un point bien trop peu soulevé lors des critiques du jeu l'année dernière. Ce fameux Dante prend des lettres de noblesse grâce au a une direction artistique des plus honnête et des plus réelles.

 

Je souhaiterai vraiment discuter en profondeur avec les joueurs et partager lurs ressentits sur ce Dante mais il est difficile d'en parler, à la manière d'un Dead space, il est indéniable que les équipes de chez VG ont du talent pour nous montrer la violence dans son plus simple appareil, sans fioritures sans chichi, juste le joueur et l'ambiance. En conclusion de cette expérience, qui ma personnellement marqué, l'ambiance du soft transpose à son paroxysme le malsain et l'enfer.....si vous n'avez pas encore découvert votre cercle des enfers,foncez découvrir celui de Dante's Inferno.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
FEELING

Onirique, beau, gracieux, voici trois mots que je ne vais absolument pas utiliser dans cette critique de Killzone 3. Après une longue année d'attente et de nombreux trailers plusieurs fois visionné, je ne vais pas vous cacher mon entousiasme face à ce troisieme volet (quatrieme sans compter la version PSP) en bref, je ne suis pas un vrai connaisseur de cette série, pour etre honnête je n'avais jamais joué aux précédents opus, est-ce un mal? Je ne crois pas car je vais pouvoir être le plus objectif possible concernant mes ressentits. Le titre embarque tout une tripoté  d'options: 3D, motion control, online, bots....utile? Pas tant que ca, on nous a raconté que le jeu avait été imaginé en 3D et conçu pour elle, les phases en jet pack sont excelentes, les effets de particule très bien géré, l'immersion est réellement au rendez vous, cependant il y a un bemol...l'animation... si le jeu est fluide  en haute definition sans 3D, c'est une autre histoire concernant le mode activité, chute de framerate, resolution à la baisse, énormement d'aliasing...malheuresement on ne peux pas tout avoir ce sera à vous de choisir. Des compromis cela commence mal!!

 

Pas si beau que ca?

Les dernières déclarations de l'équipe de développement de chez Guerillaz semblait indiquer une volonté de créer un vrai univers artistique, quelque chose de bien plus personnel, en somme un bon character designer, car il faut bien le reconnaitre celui des précedents étais absolument lamentable, mis à part les Helgasts. C'est effectivement un point qui n'a guere évolué, car durant nos premieres heures de jeux on oscille entre bases militaires, jungles absolument vides de vie, rien ou presque va nous immerger. Malgré tout, on retrouve certains effets visuel propre à la Ps3, des blurs extrement bien gerés, des animations au top dans certains cas,une tres bonne modelisations des corps,bref une bonne structure globale.Les personnages qui evoluent sont peu credibles ou trop caricaturés dans certains cas, en l'occurence les répliques nazis Hellgasts qui durant les  cut scene du jeu on un carisme de poulpe mort! On peux reprocher au soft de se prendre bien trop au sérieux sur certains aspects.

Avec ou sans glace?

Avec ....heuresement, le renouveau du jeu arrive lors de la deuxieme partie, avec la découverte du jet pack qui apporte un plus non négligable lors du gameplay, le niveau des glace remonte un peu l'ambiance morose du jeu, on a enfin l'impression de respirer, car si les Hellgast portent des masques, pas nous! Techniquement impressionant, de superbes effets de vent et de particules vous envahissent ,surtout lors des parties 3D. Le moteur physique du jeu tourne réelement bien, rien à signaler de ce coté la. Concernant le gameplay, que dire... la jouabilité est réellement bonne, legère et intuitive, il me semble que c'étais un defaut du deuxième d'après les critiques, dans tous les cas pour ce troisième volume, elle est réellement souple. A la maniere d'un Vanquish des petites glissades ont été introduites lors des phases de couverture, ce qui dynamise vos mouvements durant l'action. La possibilité d'embarquer une arme supplémentaire fait son apparition, ce qui étais impossible dans le premier. De petits ajouts qui apportent un peu  plus d'immersion. Deuxieme point, le motion control, beaucoup d'attente de la part des joueurs de ce coté là ... Beaucoup d'espoir de la part de Sony pour imposer son accessoire, la réponse est... moyen! Je m'explique: Concernant la campagne solo, c'est précis, avec quelques petits soucis de réactivité, on a du mal à viser dans certains cas (jet pack) ou lors de sessions bien bourrine (dans les mechas) bref sans atteindre l'immersion dans Red Steel 2 sur WII,le control se fait tout de même en souplesse.

Melting...Bots

Comme tous gros jeu moderne, il y a bien un mode online et surprise un mode avec des bots, c'est en multijoueurs ou il me semble que le motion control n'est toujours pas au top. Je ne sais pas si cela viens du peu de pratique ou du fait que le jeu est reglé differement. En soit je salue l'initiative des développeurs concernant les nombreuses options du jeu mais ils auraient du se concentrer sur moins de choses et mieux les faire. La possibilité de jouer contre des bots en solo donne un peu plus de contenu au jeu, un mode online plutot pas mal et un mode Bots sympa. Vous allez me dire que sur le papier ce fameux Killzone a toutes les carte en main pour être une bombe, surement pour les fans de la série mais pour les autres, cela reste un peu juste.

 

A la fin.....il restera.....une zone morte

 

Une campagne solo dynamique courte, comptez 7H, une technique de bonne facture sans atteindre une fracture de l'oeil, un character designer toujours aussi moisi, des musiques trop pompés sur Starwars et des sons basiques. Vous l'aurez compris, sans être un mauvais jeu, Killzone 3 n'atteins pas les sommets du FPS,et fait plutot office de petard mouillé pour les plus exigeants. Pourtant j'ai réellement cru au miracle. Malheuresemnt je crois bien que la serie Killzone devra se contenter d'un hors podium si il n'embauche pas des artistes et scenaristes.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
FEELING

Pour ce second feeling j'avais envie de vous parler d'un jeu, ou plutôt d'une oeuvre extraordinaire réalisé par le plus grand créateur de jeu d'arcade,Yu Suzuki.

Il va être difficile pour moi de dire de nouvelles choses sur Shenmue car il est fort probable que tout a été dit sur ce monument du jeu vidéo

.

voici notre ennemi

Commençons par l'odorat, l'odeur, l'attente qu'a susciter ce jeu. D'abord nommé projet Berkley,puis Shenmue j'ai eu la chance de récupéré récemment la fameuse VHS de présentation du titre, exceptionnelle une nostalgie m'a envahie lors de son revisionnage on y découvre une interview de Yu Suzuki, avec un trailer ....d'énormes sensations nous envahissent lors de ce visionnage. Le jeu avait été présenté a plusieurs reprises lors de salons ou conférences, toujours attirant les curieux pour ses nombreuses promesses, un système de temps réel intégré en fonction de l'horloge de votre console"vous jouez a Noël,il est Noël dans le jeu".....avec ses décorations même les musiques ont été adapter à la situation, le system de météo proprement ahurissant même si Zelda Ocarina of Time l'avait réalisé auparavant, il était sans commune mesure a une telle gestion des intempéries...je ne sais pas si mieux a été réalisé dans le genre.


Des graphismes hallucinant,un dynamisme a toute épreuve c'est sur ....shenmue été partit pour perdurer et marquer a jamais..... l'univers du jeux vidéo......

Afin d'écrire mon feeling, j'ai ressortis ma Dreamcast afin de me remettre cette aventure en tête et pad en main...le toucher, de prime a bord, une manette peu ergonomique avec des gachettes pour le coup vraiment pas prévu pour jouer des heures a cette perle, car oui presser la gâchette vous permet de marcher,la pression du stick ne suffisait pas, ce qui pour moi est un point noir de l'expérience au départ mais va vite disparaitre pour l'assez place à un départ magique dans la vie Ryo Hazuki.


L'histoire commence dans le dojo de votre père, vous intervenez en pleine confrontation entre votre paternel et un illustre étranger Lan di...l'affrontement entre les deux protagonistes va vite tourner a la tragédie.Lan di récupère un artefact magique détenu par votre père en le laissant pour mort,l'aventure commence ici....Ryo part a la recherche de cet homme afin de se venger mais aussi de comprendre la signification de cette relique (le miroir).On se rends vite compte du travail extraordinaire réalisé par l'équipe créatrice,un systeme de combat Ultra varié qui fait jeu égale avec Virtua Fighter,une implication de la réalité et de son échelle hallucina-ment précise,ouvrir tous les tiroirs, téléphoner, manger,trouver un job,des dizaines de mini jeux,billard fléchette,bras de fer,les mécaniques se veulent réalistes et même de nos jours ils fonctionnent toujours aussi bien.A mon sens le toucher sur le jeu est bien plus évolué que la plus part des jeux modernes,et si Shenmue n'avait pas pris une ride?


Je rejoue régulièrement a des oldies super nintendo,playstation,nintendo 64,dreamcast,Shenmue n'a pas vieillit, cela vous paraitra aussi surprenant qu'a moi quand vous la rallumerez car oui vous devez le faire si vous ne l'avez pas déjà fait. Le jeu ne scintille pas, rame peu,les textures dans l'ensemble sont encore plus que correct,en bref propre et c'est cette propreté qui va nous transporter au Japon puis en Chine,des dizaines de lieux ultra réalistes de part leur échelle,leur atmosphère,j'ai réellement eu le sentiment de vivre la vie de quelqu'un d'autre tout au long de cette magnifique fable.


La vue est un sens totalement troubler par tant de qualité esthétique de bon gout,il existe peut être une recette magique,Yu Suzuki la peut être trouvé,les couleurs utilisé donne un sentiment tellement unique que son voyageur se retrouve transposé dans cette univers.Il y a tant de détail proprement incroyable pour un Jeu datant de plus de dix années.En 2010 Heavy Rain est sortit... j'ai fait un jeu....ou vécu plutôt une expérience videoludique qui oui, ma beaucoup plus d'un certain coté, mais... de l'autre ,il lui manquait la crédibilité de la vie que l'on retrouve dans Shenmue,je m'explique.Je pense que pour insuffler la vie dans des personnages fictifs,il faut réellement créer un décor cohérent et riche en détail,c'est a mon sens la plus grande force de Shenmue,il y a de nombreuses boutiques,lieux a visiter....fouiller dans les tiroirs a la découverte du fameux détail....la cohérence vient aussi dans les situations....pour quitter tel endroit paie toi ton billet de transport...trouver un emploi te permet d'évoluer,je trouve cela simple et positivement humain....des actions que nous réalisons régulièrement.Dans Shenmue vous vivez la vie quotidienne,simple et scénarisé du hero alors que dans Heavy Rain vous vivez un ensemble de situations diverses avec un taux d'attachement faible peut être du aux différents protagonistes(la seule situation humaine se trouve au début du jeu avec Ethan dans le mall,ainsi que dans sa maison avec ses enfants)."je vous rassure cela ne fait pas d'Heavy Rain un mauvais jeu).


Nombreuses sont les musiques de jeux qui nous ont marquées de part leurs qualités,leurs originalités,ici dans cette aventure nous allons être accompagné par des dizaines de partitions très bien choisit en passant par la musique d'une échoppe,le départ en ferry,la scène de la moto avec Nozomi.Le thème principale a été manié et remanié pour pouvoir se fondre dans différentes situations saisonnières.Il y a une sorte de transport psychique qui se produit,certains me trouverons complètement barré,bref cela n'a pas d'importance.Cette OST restera a jamais gravé dans mes mémoires.Si vous hésité foncez acheter l'orchestra version.

 

Pour conclure,le gout,j'ai une sorte d'empreinte,un réflexe de joueur celui de comparer,régulièrement ce qui se fait dans ce média ,comme tout le monde je crois,et bien ....Shenmue fait partit des piliers de mon univers videoludique,il a tellement apporté a notre média en terme de crédibilité,il fait partit comme Ocarina of time de ce genre de titre qui bouleverse un média,nos dix dernières années de jeu on avancé dans la direction que l'on connait,un peu grace a ces deux monuments.Si je n'avais qu'un seul et unique souhait,cela serait un troisième opus ,tant d'années d'attente,de torture.....seraient enfin récompensés.Rien n'est perdu il existe toujours une chance de voir l'aventure de Yu Suzuki se conclure.

 

Le mot de la fin,pour ce second feeling,foncez,achetez une Dreamcast et les deux episodes vous n'en reviendrez pas.(je sais c'est nul comme phrase de fin).

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Édito

 

 Vive les podcasts Gameblog.

 Voici ma chaine Youtube, Les délires de Nico uniquement pour les branleurs!

 https://www.youtube.com/channel/UC3a0sxZ00y193_aKpbfWYpA

 

Chroniqueur :

http://www.plusoumoinsgeek.com/

www.rip-paranormal.com

https://twitter.com/#!/RIPfondateur

http://www.facebook.com/profile.php?id=1377881299

 

Et sur la page   http://www.facebook.com/Recherches.Investigations.Paranormal

 

 

Namaste.

Archives

Favoris