Les délires de Nico

Les délires de Nico

Par wav Blog créé le 13/12/10 Mis à jour le 14/03/14 à 19h10

Ajouter aux favoris
Signaler
Mystères du monde

Tunguska, Russie.


Tunguska ou Toungouska est une région de la Sibérie orientale, région appelé Taïga ou forêt boréale. La taïga est une écorégion c'est-à-dire une large zone géographique caractérisée par sa géologie unique ou son climat, son sol, ou encore sa faune et sa flore. La taïga est une forêt de conifères persistants composée de mélèzes, épicéas, pins, sapins mais aussi de bouleaux et de saules. Cette région nordique subarctique possède, malgré les conditions climatiques, une petite faune composée d'oiseaux mais très peu de mammifères. Cette zone la plus septentrionale de la planète encore boisée a également un paysage composé de marais comme dans tout le nord de la Russie. C'est la principale réserve d'oxygène de la planète. La Taïga dont la région de Tunguska se trouve dans la partie de l'hémisphère nord et forme un vaste anneau autour du cercle polaire. La température annuelle moyenne varie entre -1°C et 0°C avec des précipitations d'environ 4,8 mm/an. Le climat est de type continental avec principalement du brouillard, de la neige et de la pluie. Le sol de Tunguska est acide en raison du climat et de la végétation. En effet les matières organiques provenant de la végétation se décomposent lentement dans le sol en raison du climat froid et rigoureux d'où l'acidité de celui-ci.

La région de Tunguska a commencé à faire parler d'elle le 30 Juin 1908. Ce jour-là les autorités russes rapportent qu'une météorite aurait explosé à environ 4-5 km au dessus du sol russe en pleine atmosphère. Les conséquences au sol sont gigantesques. La Taïga est détruite sur 20km alentour et la déflagration du choc est audible sur un rayon de quelques centaines de kilomètres.

Pourtant les lieux de cet étrange phénomène ne sont pas étudiés avant 1927 par les américains pour cause de révolutions et de guerres en Russie. Sur les lieux il est constaté qu'il n'y a aucun cratère qui prouverait l'écrasement d'une météorite ou même d'une partie de celle-ci, qu'il n'y a aucun débris de cette météorite même après son explosion dans l'atmosphère il devrait logiquement rester quelques traces sur le sol.

D'autres expéditions ont suivis en 1958 et en 1961 où apparemment là fut découvert des multitudes de sphères de métal et de silicates (minéraux composant 95% de la croûte terrestre).

Lors du Festival du film/congrès international sur les OVNI en février 2003 à Laughlin au Nevada un agent de la sécurité national russe a été interviewé sur Tunguska. Cette interview est d'abord parue dans les magazines anglophones d'UFO Magazine et Nexus Australie avant de paraitre dans le Nexus édition française. Cet agent Valery Uvarov explique clairement que la cause de la destruction de la région de Tunguska est dût à un météore mais qui selon lui a été détruit par un missile. Ce missile proviendrait d'une installation matérielle de construction inconnue. Monsieur Uvarov explique que cette installation a été construite il y a très longtemps et se situe à plusieurs centaines de kilomètres au nord de Tunguska. Ce russe ajoute que le phénomène de Tunguska en 1908 n'est pas unique « Je peux vous dire que notre enquête a révélé qu'il y avait eu plus d'une explosion à Tunguska ». Il semblerait selon lui que cette installation ait tiré un missile les 24 et 25 Septembre 2002 pour la dernière fois. Les américains ont semblerait-ils aussi remarqué cette explosion depuis leurs bases militaires des environs. Cette installation se situerait par rapport au site de l'explosion de Tunguska, au sud-est se trouve le grand lac Baïkal et au-delà, plus vers le nord se trouve un territoire stérile et presque inhabité qui s'étend sur presque 100 000 km 2 se serait là que se trouverait cette installation.

Le journaliste qui fait l'interview vient a parler d'une nouvelle planète dans notre système solaire qui selon certain n'existe pas et qui l'explique en disant que si une nouvelle planète était présente nous l'aurions déjà détecté. Mais l'agent russe semble l'expliquer d'une autre manière. En effet selon lui cette planète existe avec une rotation de 3 600 années et elle se troue sur une orbite similaire à celle de la Terre mais derrière le Soleil. Il ajoute que cette nouvelle planète et l'installation en Sibérie « ont un lien étroit ». L'installation maintiendrait la planète sur une orbite stable. Selon Uvarov la planète et l'installation seraient conçu pour protéger à la fois ses habitants et nous-mêmes. L'installation possède, d'après leurs études, un système électrique, une source d'énergie qui augmenterait en période de conflits, de guerres. Ils ont remarqués cette augmentation pendant le conflit avec l'ex-Yougoslavie et ont conclu que l'installation réagirait aux conflits et bouleversements sociaux.

Il s'avère qu'après des recherches les russes trouvèrent d'anciens registres et documents d'Apposs Alanhor d'au moins 4 000 ans. Ces textes décrivent l'installation en Sibérie dans un langage scientifique.

Lors d'une expédition organisée sur les lieux, les équipes scientifiques ont relevées d'importantes radiations ce qui rend le lieu dangereux. Les rares habitants proches de la région ont parait-ils également vu l'installation et auraient fait des dessins la représentant avec des structures semblable à du métal. Ces habitants ont tous des maladies dût à l'exposition prolongé à de trop fortes radiations.

Toutes ces informations sont tirées de l'interview de Monsieur Valery Uvarov de l'agence de sécurité national de Russie. A la fin de l'article il précise la volonté des russes à ce que plus rien ne soit cacher et que le temps où juste un petit nombre de personnes étaient au courant de ce qu'il se passait sur Terre et ailleurs. Peut être que cette petite parenthèse est destinée au gouvernement américain qui est le premier a pratiqué la désinformation par le biais d'Hollywood et des films de Science-fiction pour éviter toutes questions sur le sujet et en dénigrant les témoins de phénomènes étranges en leur disant qu'ils tirent de films.

Image Active Après reste à savoir si ce que dis ce russe peut être qualifié de valable ou non, si ce n'est pas là encore une machination pour nous faire croire des choses fausses et nous cacher une fois de plus la vérité. Pourquoi tout a coup après des années de silence tant de révélations ? Et nous, publics, passionnés ou juste curieux sommes nous pas devenu trop suspicieux à force d'avoir toujours entendu 10 sons de cloche différents selon les sources ?

Des questions simples tout d'abord se posent sur le sujet. Pourquoi avoir vraiment entendu aussi longtemps pour faire une expédition sur les lieux. L'explosion a eut lieu en 1908 et pourtant les américains sont les premiers à avoir bougé sur les lieux et ceci que en 1927. Pourquoi le gouvernement russe n'a rien fait entre temps ? Certes il y a eut les révolutions russes mais cela c'est passé quand même bien avant. Est-ce réellement vrai que les russes ne sont pas allés en premier sur le site ? Et si là encore on nous cachait encore des choses. Et si là les américains mentaient et seraient aller sur les lieux bien avant. Ils disent eux-mêmes que sur les lieux il n'y avait rien donc il n'y a pas eut de météore donc il ne se passe rien d'anormal. Mais s'il avait trouvé quelque chose et avaient tout gardé pour eux pour mieux tout étudier? Et si la campagne de désinformation et de secret du gouvernement et de l'armée américaine avait commencé là ?

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

Pedrof
Signaler
Pedrof
La vérité est ailleurs.
Slaanesh
Signaler
Slaanesh
C'est beau l'imagination.

Édito

 

 Vive les podcasts Gameblog.

 Voici ma chaine Youtube, Les délires de Nico uniquement pour les branleurs!

 https://www.youtube.com/channel/UC3a0sxZ00y193_aKpbfWYpA

 

Chroniqueur :

http://www.plusoumoinsgeek.com/

www.rip-paranormal.com

https://twitter.com/#!/RIPfondateur

http://www.facebook.com/profile.php?id=1377881299

 

Et sur la page   http://www.facebook.com/Recherches.Investigations.Paranormal

 

 

Namaste.

Archives

Favoris