Warp Zone :: une vie à jouer

Warp Zone :: une vie à jouer

Par Warpzone Blog créé le 21/01/11 Mis à jour le 19/02/13 à 12h03

Vie(s) et mort(s) d'un joueur depuis 198X.

Ajouter aux favoris

Édito

Warp Zone : n.f. Littéralement zone de distorsion, lieu permettant de déplacer le joueur dans ou sur plusieurs niveaux.

Archives

Favoris

Catégorie : En aparté

Signaler
En aparté

Quoi de mieux pour se mettre dans l'ambiance de Noël que certains jeux baignant dans ? Vous me répondrez peut-être "les téléfilms de Noël de TF1 et les rediffs des vieux James Bond" et vous n'aurez sûrement pas tout à fait tord :D
Néanmoins je vous propose un petit TOP 10 des jeux auquels il fait bon jouer quand il neige dehors, que la cheminée crépite et que les chants de Noël résonnent dans votre maison...

 

 #10 : Daze before Christmas

Incarnez le Père Noël qui doit retrouver ses elfs enlevés par le méchant Bonhomme de neige (!!) afin de sauver Noël ! Attention toutefois à ne pas abuser du café...

 

#9 : Christmas Clix

Un petit wiiware pour jouer en famille en attendant le réveillon...

 

#8 : We wish you a merry Christmas (wii)

Là, on est à la limite de l'invention d'un nouveau genre : le simulateur de Noël :D

 

#7 : Maman, j'ai raté l'avion (Snes, MD)

Ou comment marier jeu vidéo et film de Noël !

#6 : Sam & max season 2 ep 1: Ice station Santa

#5 : Johnny Platform Saves Christmas (XBLA)

 

#4 : Shenmue (Dreamcast)

Spéciale Dédicace à Julo bien sûr  :D En même temps comment ne pas penser à ce magnifique jeu d'aventure qui se déroule pendant les fêtes ? Noël est définitivement une bonne période pour relancer une partie et aller dire bonjour à ce vendu de Père Noël...

 

#3 : Nightmare before Christmas (PS2, Xbox)

Comme pour Maman j'ai raté l'avion, l'univers de Tim Burton est une madeleine de Proust de la période de Noël et se plonger  dans le jeu prolonge la magie...


Je ne résiste pas au plaisir de vous mettre en bonus un hommage à cet univers dans Little Big Planet (PS3)

 

#2 : Christmas NiGHTS: Into Dreams (Saturn, PS2)

Juste en revoyant cette vidéo, les souvenirs d'anciens Noël inondent ma mémoire...

 

#1 : Animal Crossing (GC, DS, Wii)

Si vous avez déjà gouté à la magie de ce jeu en temps réel, vous savez que les fêtes sont un moment vraiment spéciale dans votre petite ville... Des premières neiges jusqu'au feu d'artifice du nouvel An, jamais l'esprit de Noël n'a été aussi bien retranscris que dans ce simulateur de vie sociale. Que celui qui n'a jamais séché la messe de minuit pour vivre le réveillon avec Tom Nook me jette la première pierre :D

 

Et vous, à quels jeux aimez-vous rejouer en période de Noël ?? N'hésitez pas à indiquer également les petits trucs cools que certains jeux prévoient pour Noel (je me souviens par exemple de Bust-A-Move 2 sur Saturn qui changeait d'intro le jour de Noël grâce à l'horloge interne de la console) ou à des mods que vous avez particulièrement aimé (comme ce beau Christmas mod pour CoD 4 ou encore la démo collector de Toy Commander Christmas Surprise distribuée dans un magazine de décembre 2001)

Bonnes fêtes à tous ;)

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
En aparté

Mise à jour du 2 décembre : Cette édition a battu tous les records puisque ce sont près de 400 000 dollars !!! ($378,895 précisément) qui ont été récoltés  en 6 jours et 6h. Tout simplement incroyable...

---------------------

Posté le 17 novembre 2011 :

"Desert bus for Hope" est une initiative pour le moins particulière lancée par 4 américains un peu cinglés (d'un groupe de comiques appelé "LoadingReadyRun")  un beau jour de 2007. Ils décident de participer au "Child's play" (une fondation caritative qui regroupe l'ensemble des acteurs du jeu vidéo, et a pour but d'améliorer les conditions de vie des enfants hospitalisés dans le monde entier) en faisant, comme cela se fait beaucoup outre-atlantique un marathon sur un jeu spécifique.

"A lot of charity gaming marathons are about watching people who are really good at video games, doing really impressive playthroughs -- and that's awesome -- but ours is not about that."
                      Kathleen De Vere, une des "pilotes" de Desert Bus for Hope

 

Desert Bus ??

Commençons par le commencement, je doute que vous soyez familier avec ce jeu, ou plutôt ce mini-jeu, issue d'une compilation Mega CD, jamais officiellement sortie, du nom de Penn & Teller's Smoke and Mirrors. Desert Bus était le premier jeu de cette compilation, et proposait au joueur de conduire un bus (vide) de Tuscon à Las Vegas, soit 350 miles de bonheur. Bien entendu, la route dans le désert est à peu près toute droite, votre bus est limité à 45mph, il est impossible de mettre pause et votre bus tire un peu vers la droite (donc vous ne pouvez pas lacher la manette !).
Vous n'êtes toujours pas découragé ? Sachez que chaque sortie de route vous gratifiera d'un dépannage express direction Tuscon... en temps réel ! Et si votre courage égale votre patience, vous arrivez peut-être au bout de 8 heures à Las Vegas. Là, vous aurez quelques secondes pour décider de reprendre le volant pour faire le trajet retour.... sinon ce sera également le game over. Inutile de préciser que le jeu a plusieurs fois été  récompensés des titres de "pire jeu jamais créée" et "jeu le plus sadique du monde"...

 

Etre payer pour jouer ?

Ce qui ressemble à un rêve pour tout joueur va devenir le cauchemard des participants du Desert bus for Hope. Chaque année, le but de ce marathon sera de proposer aux personnes qui regarde le flux online de donner de l'argent pour obliger les pilotes à continuer le jeu ! Dès la première année, l'initiative connait un véritable succès et les internautes poussent les 4 participants à jouer plus de 108heures de suite, récoltant ainsi 22 805$ pour Child's Play. En 2008, pour l'édition  "Desert Bus for Hope 2: Bus Harder" (jolie référence à la série Die Hard) la torture est passée à 5 jours, 5 heures, and 5 minutes de jeu pour un peu plus de  70 423$. En 2009, 140 000$ sont récoltés en 5j 16h.

Bien sûr, les regarder jouer pendant de looooongues heures serait d'un ennui total, c'est pourquoi depuis le début ces runs servent surtout d'excuse pour une sorte de happening continu, où les blagues potaches, les surprises, les gags, les défis de plus en plus sadiques et de plus en plus horribles pour les participants se succèdent.
En 2008, Morgan, un des pilotes, à dû se raser intégralement de la tête au pied quand les dons ont dépassé 50 000$. En 2009, James a dû conduire seul les 12 premières heures car les dons avaient dépassé 10 000$ AVANT le début de l'événement ! Penn & Teller sont mêmes venus rendre visite aux pilotes lors de la 1ère édition en découvant l'évenement sur internet !

" What makes us special is the interaction with the viewers -- we have at least 2,000 viewers at any time, we have a chatroom, people can ask us to do things. There's a huge amount of interaction which makes it fun and interesting for people to watch."

Vous vous en doutez, cette année Desert bus for Hope récidive avec sa 5ème édition qui débute dans quelques heures (le 18 novembre). Alors si vous avez envie de rire un bon coup, de vous ennuyer terriblement, de voir des guests stars (Tim Schafer, Jeff Green, Felicia Day, Jeremiah Slaczka.....) ou simplement de faire une bonne action, rendez-vous dès demain et pour le plus longtemps possible sur :

http://desertbus.org

 

PS : Si par malheur je vous ai donné envie de jouer à cet horrible jeu, il a été porté sur à peu près toutes les plateformes grâce au homebrew, et vous pouvez même y jouer en ligne à l'adresse suivante : http://desertbus-game.org/ . Un conseil toute de même, quand vous jouez à Desert Bus, il ne faut pas forcément choisir entre boire et conduire ! ;)

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
En aparté

On a maintenant l'habitude de voir des vidéos de "timelapse", où une caméra fixe voit défiler le monde à toute allure. Ces vidéos offrent un regard contemplatif et poétique en soulignant ce que l'oeil ne voit plus à force d'habitude.

Aujourd'hui, le degré de perfection des mondes virtuels est toujours plus impressionant, et nos pauvres yeux blasés,  à la recherche de la moindre texture basse résolution, ne prennent peut-être pas toujours le temps de contempler ces belles créations. Remercions donc Eurogamer de nous proposer cette vidéo du monde de Skyrim qui souligne à la fois le travail effectué par les créateurs et une certaine magie que peut créer le jeu vidéo :

 


Source
: Le Digital Foundry d'Eurogamer (allez donc y faire un tour pour jeter un oeil aux autres timelapses de Fallout 3,GTA IV, Assassin's Creed II, Red Dead Redemption....)

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
En aparté

Ca y est, la seule période peut-être aussi excitante que Noël pour un gamer est là : l'E3 et sa tempête de news s'apprête à emporter votre vie sociale sur son passage. Petit guide pour suivre l'E3 à distance sans rien louper.

Ce qu'il faut voir...

Absolument

- Les conférences des 3 constructeurs sont incontestablement le point d'orgue de l'E3, et paradoxalement elles se déroulent avant l'ouverture "officielle". Les grosses news débouleront donc aujourd'hui et demain, peut-être encore mercredi à l'occasion de diverses tables rondes et de jeux découverts sur le "floor", mais dès jeudi les carottes seront cuites et l'heure sera déjà au gateau bilan.
Ces 3 conférences seront largement relayées et streamées (site officiel du constructeur, gamespot, ustream, etc...) et donneront à la fois le ton et la tendance du salon, mais aussi de l'industrie pour les 6 mois à venir. Elles sont en général téléchargeable quelques minutes après la fin, pour les retardataires ou les bosseurs.
- Les vidéos "hands-on" et d'ambiance sur le floor, un peu la spécialité des media américains. Ces vidéos seront un bon baromètre du buzz autour d'un jeu, d'un stand etc...

Si on a le temps
- En marge des Big3, les éditeurs, de plus en plus, organisent leurs propres shows. Souvent évitable car les grosses annonces auront été réservées à un constructeur, ces shows sont parfois l'occasion de mettre l'accent sur des plus petites prods ou sur des jeux à horizon 2012. A voir si on a le temps.
- Les vidéos "compte rendus" de journalistes face caméra qui livrent leurs impressions à chaud sur un jeu

... et  ce qu'on peut lire

Absolument :
- Les comptes-rendus des conférences éditeurs si vous n'avez pas pu les regarder évidemment. Mais surtout dès demain et surtout mercredi matin, les premières prises en main sur toutes les nouveautés. Les plus gros jeux et les jeux les plus attendus devraient truster les premiers jours. Dès jeudi et vendredi, les curiosités et plus petits jeux apparaitreront. Vendredi, malgré une ambiance "fin de salon", est le jour le plus propice à la découverte des petits buzz du salon. On se souvient d'exemple comme Scribblenauts qui a littérallement volé la vedette (et des E3 awards) sur la finish line.

Si on a le temps 
- Les comptes rendus des conférences éditeurs, où les journalistes dans la salle peuvent parfois apporter un ressenti différent ou des précisions sur la conférence.
- Mais aussi les prises en main des différents jeux sur différents avis, parfois contrastés, notamment entre la presse américaine et européenne.
- Si vous avez beaucoup de temps, vous pouvez suivre sur les réseaux sociaux les journalistes se plaignant du manque de sommeil et de la malbouffe, voire même scruter les installations de stands à la recherche d'indices et de scoops mal dissimulés derrière un rideau déchiré.

 

A savoir

Avec le décalage horaire et le temps pour écrire un article, la majorité des infos brutes nous parviendrons entre 18h et 23h ces prochains jours, et les articles plus complet n'arriveront que les lendemains entre 9h et 13h, suivant le taux d'épuisement des journalistes sur place qui devront lutter contre le sommeil pour publier le plus possible. L'exception qui confirme la règle c'est la conférence Sony, à 2h du mat, et qui s'annonce assez longue...

En dehors de Los Angeles, vivez l'évenement sur les forums et pourquoi pas, sur MSN/ICQ/Gtalk/en live avec vos amis. Ce sont des très bonnes façons de partager l'excitationdes annonces fortes et de tromper l'ennui sans fin des défilés de diapos financières.

Enthousiasmez vous pour les jeux, pas pour le hardware. Le hardware est une source infinie de speculations/fantasmes/déceptions/frustrations, quelque soit l'annonce, et l'enthousiasme un peu fou d'un jour retombe parfois bien vite en réalité (cf. l'annonce de la 3DS l'année dernière). Enthousiasmez vous pour un jeu (pas la cinématique hein ;p ) et vous aurez beaucoup moins de chance d'être déçu au final.

Rappel des conférences :
Lundi 18h - Conférence Microsofrt
Lundi 21h - Conférence Electronique Arts
Lundi 23h - Conférence Ubisoft
Mardi 2h - Conférence Sony
Mardi 18h - Conférence Nintendo
Vendredi 2h : Conférence Konami

 

N'hésitez pas à partager vos trucs ou vos bonnes sources dans les commentaires ;-)

 

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
En aparté

Suite à la dernière revue de presse, un article cité m'a donné envie de vous établir un Top10 des meilleurs fonds de jeux de baston 2D. De la nostalgie en barre (merci à ZePlayer et Neogaf) :

 

 

#10 : Street Fighter 2

 

#9 : Marvel vs Capcom

 

#8 : Street Fighter 3

 

#7 : King of Fighter 99

 

#6 : Kings of Fighters XIII 

 

#5 : Art of Fighting 2

 

#4 : BlazeBlue

 

#3 : Garou Mark of the Wolves

 

#2 : King of Figthers 99



 

 

#1 : Last Blade 2

 

 

Ah, des backgrounds comme ça, on en fait plus mon bon monsieur ! 

Ajouter à mes favoris Commenter (12)

Signaler
En aparté

Grand fan de jeu(x) de plateforme devant l'éternel, j'ai récemment fait l'acquisition du déjà vieux New Super Mario Bros Wii. Quel plaisir de retrouver le petit plombier virevoltant devant l'éternel, sautant de plateforme en plateforme, sur les murs ou sur les ennemis, dans un bruit de bouchon qui saute...

Entre terre inconnue et terrain connu

Rare sont les jeux qui donnent exactement ce que l'on attend d'eux sans donner au joueur l'impression d'avancer en terrain connu. Entre la profusion de  clins d'oeils aux aïeux et la traversée des thèmes classiques feu/glace/vent/sables/nuages..., je me surprends à compter les tableaux de chaque monde, regrettant presque de conclure un chapitre trop parfaitement, voire, outrage suprême, de finir le jeu à 100%. "Autant louper quelques pièces, ça me donnera l'occasion de repasser par ici..."

Chaque niveau s'apprécie alors comme une petite épreuve parfaitement calibrée et une découverte éphémère, où le plaisir simple de la conquête du nouvel obstacle, de l'objet inaccessible ou du passage secret parfaitement caché, réveille mon coeur de joueur, et me renvoie à mes premiers amours vidéoludiques.

Quoi??? Déjà fini ?? Nooooooooon

Voir aussi

Jeux : 
New Super Mario Bros. Wii
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
En aparté

La semaine dernière je vous parlais de la relation entre jeu vidéo et cinéma, avec pour illustration le film "Le jour sans fin". Je viens de découvrir, que le même jour, un blogueur US avait la même idée que moi, et comme l'article est superbement écrit je ne résiste pas au plaisir de partager ce lien :

People Who Were A Game Designer Include Harold Ramis

As long as we're endlessly comparing games to cinema anyway, let's see what we can come up with by analyzing something other than that dusty old Orson Welles epic. Personally? I'm holding out for the Groundhog Day of video games.

 

J'en profite pour ajouter un lien que m'avait passé Upselo pour conclure sur le sujet : 'Groundhog Day' and Video Games

 

Allez, promis, maintenant j'arrête de parler ciné et JV ;-)

Ajouter à mes favoris Commenter (0)