Warp Zone :: une vie à jouer

Warp Zone :: une vie à jouer

Par Warpzone Blog créé le 21/01/11 Mis à jour le 19/02/13 à 12h03

Vie(s) et mort(s) d'un joueur depuis 198X.

Ajouter aux favoris

Édito

Warp Zone : n.f. Littéralement zone de distorsion, lieu permettant de déplacer le joueur dans ou sur plusieurs niveaux.

Archives

Favoris

Signaler
Culture geek

NE SCROLLEZ PAS AVANT D'AVOIR LU  LE TEXTE !!

Née de la comparaison d'une industrie par rapport à son aînée, et des aspirations artistiques de certains créateurs, cette éternelle question de la relation entre jeu vidéo et cinéma revient comme un maronnier dès que l'actualité se fait calme. Et si l'on traite souvent la  question du point de vue de l'industrie vidéoludique, il est intéressant de voir également ce que le jeu vidéo a apporté au cinéma.


Des univers familiers
Quand on pense à l'influence des jeux vidéo sur le cinéma, c'est la première chose qui vient en tête. Le cinéma s'est nourri des univers créée pour le jeu vidéo comme il l'avait fait depuis toujours avec le livre. On a vu ainsi naître des cortèges de films plus ou moins regardables, adaptations de nos héros quotidiens sur grand écran : Super Mario Bros, Street Fighter, Tomb Raider, Silent Hill...
Parfois même avec plusieurs niveaux de références, comme récemment Scott Pilgrim, où la BD influencée par le jeu vidéo a été adaptée au cinéma dans un film lui aussi influencé par le jeu vidéo (et adapté ensuite.. en jeu vidéo, la boucle est bouclée !)


La condition de joueur
Des films comme Existenz, Matrix ou Inception, sont influencés de manière concrète dans leur conception par le jeu vidéo. En fait, en créant différentes réalités plus ou moins virtuelles dans lesquelles doivent se mouvoir le(s) héros, ces films s'inspirent moins du jeu vidéo que du joueur. Lui est conscient de sa condition, et peut maitriser (ou se perdre dans) des allers et retours entre la réalité et la réalité virtuelle du jeu (c'est le cas d'Elephant dont parlais Poisan dans les commentaires du billet précédent).
Si on devait comparer ces films à des jeux vidéos, ce sera logiquement vers les oeuvres d'Hideo Kojima que l'on se tournerait, où la question du lien entre ces deux mondes est permanente.




Rares sont les films qui peuvent "incarner" le jeu vidéo, dont l'essence même, c'est-à-dire le scénario, est construit comme un jeu vidéo. A vrai dire, un film me vient particulièrement en tête. Un film où le héros doit se mouvoir dans un monde qu'il apprend à connaître petit à petit, y compris dans les règles qui le régissent (pas de tutorial !). Un film où, essai après essai, le héros découvre les pièges, les bonus et les protagonistes qui peuple son environnement. Un fim où le héros est meilleur de partie en partie (même s'il a des "continue" infinis ;) ). Un film où le "Die & Retry" n'est pas qu'une expression.

 

 

 

 

 

 

J'ai l'impression qu'on parle de moi ?

The Groundhog Day (Le jour de la marmotte en VF), réalisé par Harold Ramis en 1993, et écrit par Danny Rubin, incarne l'essence même du jeu vidéo puisqu'il reproduit ses mécanismes les plus basiques. Si ce film  était un jeu vidéo, il pourrait être un Super Meat Boy-like.

Comme le dis Michel Chion, le protagoniste du film est dans une situation comparable au héros de jeu :
Phil Connors peut faire tout ce qu'il veut et changer le monde autour de lui, comme dans une partie qu'il joue sans cesse, à ceci près  que ses efforts seront réduits dès le lendemain matin à néant... Et d'autre part, alors qu'il peut faire ce qu'il veut de cette journée, il ne peut pas empêcher le mendiant de mourir.

Pas de bol pour Phil, il est en fait coincé dans un jeu vidéo au moins autant scripté qu'un Call of Duty !

 

 

The end

Merci à tous ceux qui ont participé au "sondage" dans le post précédent (RohLeLourd..., Mikadotwix, The-reaper), notamment à Upselo qui a percé le mystère à jour, mais qui en plus m'avait devancé sur ce sujet de plusieurs mois puisqu'il a fait un passionnant article sur "Un jour sans fin" bien nommé "La meilleure adaptation de jeu vidéo au cinéma". Tout était dit !


Je voulais également signaler l'idée originale de Poisan sur le rapprochement de la structure du film Collateral avec un GTA-like (ou un "Crazy Taxi" :D) :

Mais puisqu'on parle de films inspirés par le jeu vidéo, je pensais aussi à "Collateral" de Michael Mann, avec sa traversée en taxi de Los Angeles et Tom Cruise qui va d'une mission à une autre. On pourrait dire que c'est une version cinéma du gameplay de GTA. Même l'esthétique du film est très "virtuelle"

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

Poisan
Signaler
Poisan
Très bien vu le rapport entre "Un jour sans fin" et le principe du Die and Retry !
Et merci pour la dédicace...
:-)
Warpzone
Signaler
Warpzone
Et vu que c'est aujourd'hui le Groundhog day, je crois que l'hiver est bientôt fini ;)