Premium
Journal d'un Ours Gamer

Journal d'un Ours Gamer

Par Waltrius Blog créé le 22/11/11 Mis à jour le 23/11/13 à 11h15

Plutôt baraque, plutôt pataud, et totalement inoffensif, le joueur de 24 ans que je suis est souvent comparé à un vieil ours. Après 60h de Skyrim, la vérité m'est apparue : A terme, les ours vont dominer le monde. La seule solution pour survivre était de leur vouer un culte sur Gameblog...

Ajouter aux favoris

Édito

Mes identifiants consoles

Code Ami 3DS : 3480 3233 1570

Gamertag : Waltrius

PSN : LuciusWaltrius

 

Suivez moi sur

 

 

Archives

Favoris

Signaler
Mon jeu du moment

Je viens de terminer le test de Last of Us, qui m'aura finalement déçu pour son histoire pas aussi prenante que ce que j'attendais, et me voilà à parler du Walking Dead 400 days de Telltale.

La saison 1 de WD m'avait scotché autant pour son histoire aussi horrible qu'émouvante, que pour son modèle épisodique que change vraiment notre façon de voir le media jeu vidéo. Le 5ème et dernier épisode de cette saison laissait, comme toute bonne série, le spectateur devant un final poignant, que retourne l'histoire, histoire qui reste la conséquence de vos choix, pour mieux relancer une 2ème saison. Le jeu avait réussi à rendre ses personnages crédibles, et surtout, via le système de dialogues dynamiques, à nous identifier à Lee et Clementine. 

La relation émouvante entre Lee et Clementine était le coeur de la saison 1 et une des raisons de son succès

Comme tout fan, j'attends cette 2ème saison désespérément, et heureusement Telltale pense à nous en nous concoctant ce 400 days, sorte d'épisode intersaison. Ecrire un test sur 400 Days n'est pas forcément évident : C'est un épisode qui nous fait repartir de zéro, sans quasiment aucun lien avec la saison 1, et qui n'a que peu de temps pour introduire 5 personnages différents, personnages qui seront (ou pas) des acteurs importants de la saison 2. Est-ce que je dis cela pour excuser les quelques défauts qu'on pourra trouver à cet épisode ? Oui un peu. Mais approfondissons, vous comprendrez mieux ce que je veux dire.

5 nouveaux personnages : Le nouveau départ de la saison 2 ?

Tout d'abord, pas de grosse surprise côté gameplay, on repart sur les mêmes bases que la première saison : minimalistes. QTE, dialogues interactifs, zones de mouvements très cadrées, mouvements rigides, etc. Certes 400 Days tente de nouvelles choses (la scène du champs de maïs par exemple) mais ça ne révolutionne pas la façon de jouer dans les faits. Vous remarquerez tout de même qu'il n'y a plus aucun puzzle à résoudre, probablement à cause de la brièveté des histoires racontées. Ce n'étaient pas mes passages favoris et ils avaient tendance à disparaître au fur et à mesure que la saison 1 avançait, mais au moins ils justifiaient le côté « point & click » du jeu. Même si de petites tentatives de gameplay laisse présager une saison 2 un poil plus évoluée de ce côté là, ce n'est à mon sens pas le coeur du jeu. J'ai toujours vu Walking Dead plus comme une série interactive ou le joueur à plus ou moins la main sur l'histoire via les dialogues, plutôt que comme un jeu pur ou on aurait le contrôle complet d'un personnage. Ce n'est clairement pas le point fort du jeu, mais autant être clair tout de suite, le scénario vaut tellement plus que ce gameplay, qu'il en excuse largement la légèreté !

La scène du champ de maïs est assez représentative que ce que la saison 2 pourrait tenter de faire en termes de gameplay

Néanmoins, même si je suis prêt à beaucoup pardonner à Walking Dead, il y a un détail qui m'a agacé : la technique. Le cell-sharing passe toujours aussi bien, c'est clair, je ne reviens pas la dessus. Non ce qui m'a géné, ce sont les bugs qui viennent pourrir les cutscenes. On a juste l'impression que le moteur du jeu rame pour tout afficher alors qu'on est clairement pas dans des environnements surchargés. J'ai noté ces glitchs dans la première saison, mais l'excuse du "jeu Indie génial" m'a aidé à passer outre. Le problème c'est qu'on arrive à la saison 2, et qu'on est désormais en droit d'attendre que le jeu roule nickel, surtout qu'on ne note graphiquement rien de nouveau. Ne vous méprenez pas, la qualité du jeu et de son scénario excuse toujours ces maladresses à mes yeux. J'exprime juste la une impatience vis-à-vis d'un défaut qui ne devrait plus exister.

Les graphismes sont toujours sympathiques sans être bouleversant. Le coeur du jeu n'est pas la

Mais parlons maintenant du coeur de Walking Dead 400 Days : son histoire. Plus de Lee, ni de Clémentine ici, ont repart du tout début de l'infection, jusqu'à 400 jours après, et ceci avec 5 nouveaux personnages. Ce sont donc 5 histoires plutôt courtes que nous allons traverser pendant cette heure et demi de jeu. J'ai pour ma part apprécié ces histoires, malgré leur brièveté et la frustration qu'on peut ressentir à cause des ellipses plutôt violentes. Parce que oui, vous allez avaler 400 jours x 5 en 1h30, ce qui oblige à rusher le développement des persos et impose des ellipses de plusieurs mois ou certains persos disparaissent sans réelles explications. Ceci étant dit, on apprécie toujours autant la maturité, la violence et le cynisme des histoires WD. Certaines sont plus classiques que d'autres, mais toutes laissent présager des personnages avec un bon potentiel dramatique. Je ressors de l'épisode avec une réelle envie d'en savoir plus sur ces personnes et de voir ce qu'elles vont devenir. Certes l'attachement aux personnages est loin d'être aussi fort que pour Lee, et donc l'implication émotionnelle de nos choix s'en ressent, mais n'oublions pas que nous sommes dans un episode de transition, je dirais même d'introduction à la saison 2.

L'ambiance Walking Dead, sombre, cynique, et violente, est toujours parfaitement exploitée par les courtes histoires

 Au final, que doit-on retenir de cet episode ? Si les histoires introduites ici (et insistons bien sur "introduites") sont certainement trop courtes et entrecoupées d'ellipses un peu trop violentes, on ne peut s'empêcher d'accrocher au côté résolument sombre et cynique de la licence WD. Je retiens également que ces histoires ont une bonne capacité d'évolution et j'ai vraiment hâte de voir ce que va donner la saison 2. C'est loin d'être le meilleur episode de la série, mais ne boudons pas notre plaisir de replonger dans l'univers le plus glauque qui soit. Ce qu'il est important de garder à l'esprit, ce que cet episode n'est qu'une transition, une sorte de teaser de ce que sera une saison 2 qui promet déjà beaucoup.

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Commentaires

Memoire
Signaler
Memoire
Beau résumé, je suis d'accord avec toi, j'ai pour ma part pas eu de probleme sur PC. Bien content que le jeu soit en VOSTFR.
J'ai remarqué que le choix de dialogue ce fait parfois plus rapidement. Sur ce DLC j'ai été surpris par la vitesse alors qu'avant j'avais quand même le temps d'y réfléchir.
La saison 2 s'annonce pas mal, j'ai hate de voir comment nos choix effectué sur ce DLC se repercuterons sur la suite.
Waldotarie
Signaler
Waldotarie
Les versions françaises, maintenant qu'on a une VOST officielle, c'est déjà beaucoup moins gênant. Par contre, les bugs, effectivement, c'est abusé. Dans le même genre, l'impossibilité de démarrer avec un pad 360 branché est quand même limite... :/

Assez d'accord sur le test/préview sinon. En espérant que certaines des ellipses seront levées dans la saison 2. Et en attendant de voir ce qu'ils vont faire des choix de ce DLC, ui pour ma part ont été pris de manière plus légères que dans la saison 1, faute de connaitre les différents protagonistes (mais qui pourraient pour certains avoir une importance capitale...)
Martinman
Signaler
Martinman
Je suis totalement en accord avec ton avis :)

Pour la technique, je pense qu'on a pas à trop espérer... On dirait Telltale utilise le même moteur depuis Sam et Max Saison 1 (et si c'est pas le même moteur, le niveau graphique et technique est le même), donc ça m'étonnerait qu'on voit une évolution à ce niveau... C'est dommage, mais bon, c'est comme les versions française, Telltale est allergique :/