Premium
Journal d'un Ours Gamer

Journal d'un Ours Gamer

Par Waltrius Blog créé le 22/11/11 Mis à jour le 23/11/13 à 11h15

Plutôt baraque, plutôt pataud, et totalement inoffensif, le joueur de 24 ans que je suis est souvent comparé à un vieil ours. Après 60h de Skyrim, la vérité m'est apparue : A terme, les ours vont dominer le monde. La seule solution pour survivre était de leur vouer un culte sur Gameblog...

Ajouter aux favoris

Édito

Mes identifiants consoles

Code Ami 3DS : 3480 3233 1570

Gamertag : Waltrius

PSN : LuciusWaltrius

 

Suivez moi sur

 

 

Archives

Favoris

Signaler
Mon jeu du moment

Y'a des jeux comme ça qui ne te tentent pas du tout au premier abord, mais qui finissent par te tenter quand tout le monde te dit qu'il est génial. Pour moi, c'était le cas de 999, sorte d'ovni à mes yeux car jamais sorti sur nos terres et donc absolument inconnu. Il y a quelques mois, plusieurs tests sur gameblog m'avaient déjà mis la puce à l'oreille. Mais c'est réellement la sortie Last Reward, la suite de 999, et ses très bonnes notes, qui ont achevé de me donner envie de me lancer dans cette saga si particulière.

 

999, c'est l'histoire de 9 personnes qui ne se connaissent pas et qui sont emprisonnées sur un paquebot par un personnage mystérieux : Zero. Parmi ces 9 personnes, vous allez prendre le contrôle de Junpeï, jeune homme, au cours d'un jeu très bizarre menée par Zero. Il vous faudra donc passer 9 portes en résolvant des énigmes diverses, dans le but de sortir de ce bateau, via la 9ème et dernière porte. Ils ont 9 heures pour quitter le navire, sinon, il sombrera.

Le jeu se découpe en 2 phases : Les phases de dialogue et les phases d'énigmes. Dans les phases de dialogue, vous passez votre temps à lire tandis que dans les phases d'enigmes vont allez explorer plusieurs pièces (dans lesquels vous êtes enfermé) pour résoudre les puzzles de Zero afin de progresser. Ces phases de résolution de puzzles sont principalement des point & clicks assez classiques dans le genre.

 

Il faut être au courant avant de l'acheter : 999 c'est le jeu ou tu vas LIRE

Tout d'abord, il faut bien comprendre que 999 n'est pas un jeu d'aventure classique comme on peut souvent en trouver, ce n'est même pas à mes yeux un vrai point & click , il y a je pense bien trop de texte pour ça : On se rapproche bien plus du « roman interactif » dans le style d'un Ace Attorney ou d'un Hotel Dusk. Un genre typiquement japonais et malheureusement un peu délaissé. Avant de se lancer dans l'aventure, il vaut donc mieux être prêt à bouffer du texte, parce qu'il y en a !

D'entrer de jeu, autant être franc : 999 est un jeu qui demande de la patience, de la persévérance, mais qui est également extrêmement bien écrit et gratifiant pour qui ira jusqu'au bout de l'aventure. J'ai failli arrêter 1 ou 2 fois, mais je sais après l'avoir complètement terminé, que ça aurait été une grosse erreur. Mais c'est une chose à savoir avant de commencer : Il faudra être patient.

Mais parlons de ce qui fait qu'on tient là un jeu quasiment culte. Bien écrit, passionnant et avec une ambiance géniale, 999 est un de ces jeux qu'on dévore comme on dévorerait un livre qu'on adore.

 

999, c'est surtout une histoire et des personnages attachants

C'est d'abord et avant tout une histoire, une histoire dont l'issue dépendra de vos choix. Le jeu dispose d'un système d'embranchement assez génial. Il y a donc 6 fins (très) différentes suivant votre évolution dans ce jeu mortel. Une fois le jeu terminé, vous pourrez recommencer le jeu et découvrir une nouvelle fin en faisant de nouveaux choix, vos choix précédents étant indiqués. Il n'y a néanmoins qu'une seule « vraie » fin ou tout s'éclaire. Les autres fins (non moins marquantes) vont permettront de collecter des infos pour mieux comprendre petit à petit ce qui se trame réellement. Mais dans tous les cas, vous ne pouvez pas deviner à l'avance la « vraie » fin qui se révèle être une vraie gifle pour le joueur persévérant.

Qui est Zero, le ravisseur de nos héros ?

Les 9 personnages sont tous plus ou moins attachants, mais susciteront également à peu près tous la méfiance chez le joueur à un moment ou un autre. Car, même si je ne vais pas rentrer dans les détails, il se trouve que tous ne pourront pas franchir la 9ème porte et donc survivre au jeu de Zero. Toute personne devient alors un potentiel traitre et vous apprendrez à redouter une réponse évasive lors d'une discussion. C'est ainsi dans le traitement de ces personnages et dans l'ambiance qu'il instille que 999 est excellent. Au moins dans les premières parties, vous ressentirez en permanence cette pression, cette peur qu'un des 9 vous trahisse ou pète un plomb.

C'est sans parler de la relation de Junpeï avec June, cette jeune femme qui est aussi un amour d'enfance. Un peu à la manière de Clementine dans Walking Dead, vous allez avoir envie de protéger June, de faire en sorte qu'elle s'en sorte.

 

June, l'amour d'enfance de Junpeï, vous allez vouloir la protéger, coûte que coûte

Je ne peux pas aller plus avant dans mon éloge du scénario, car ce serait spoiler le lecteur, et ça ruinerait l'expérience. Sachez cependant que le scénario, les personnages, et surtout la façon dont les différentes fins s'entremêlent, font que vous jouez probablement au jeu le mieux écrit depuis quelques années. Là dessus, 999 est irréprochable.

Alors on pourrait parler du gameplay qui est celui d'un point & click classique ou vous devez résoudre des énigmes (jamais insurmontables) et avant dans les décors. Mais le gameplay n'est vraiment pas l'élément central du jeu, je ne m'y attarderai donc pas. Il est secondaire et peut même être un frein au plaisir de jeu dans certains cas.

 

Clairement, les phases d'enigmes ne sont pas les plus intéressantes du jeu

En effet, je parlais plus haut d'un jeu qui demande de la patience, de la persévérance, mais pourquoi ? Parce que le jeu est long ! Pour atteindre la vraie fin et étudier toutes les différentes possibilités du scénario, il faudra le recommencer 6 fois ! Or, au bout d'un moment, vous allez le connaître par coeur. Ok les développeurs ont prévu la lassitude qui s'insinue inévitablement chez le joueur en permettant d'accélérer les dialogues déjà lus auparavant. Ça aurait été parfait s'ils avaient accéléré aussi la résolution des énigmes. En effet vous devrez à chaque fois refaire intégralement les énigmes, ce qui est absolument gonflant dans les dernières parties tellement vous commencez à les connaître sur le bout des doigts.

J'ai personnellement ressenti une énorme lassitude à devoir tout refaire, même en accélérant les dialogues et j'ai failli arrêter. Ce qui fait que la grande force du jeu, son obligation à découvrir les fins les unes après les autres pour voir la dernière, est aussi ce qui peut tuer le plaisir de jeu. C'est en tout cas pour ma part le principal défaut du jeu.

Quand vous arriverez enfin à la fin, votre tête va exploser

Au final, 999 m'a laissé un sentiment doux-amer pendant longtemps. J'aimais ces personnages, son intrigue, son ambiance, mais je trouvais absolument soulant de devoir tout refaire pour avancer dans l'histoire. Et puis je suis arrivé à la fin et là j'ai compris tout le génie de l'écriture du jeu. C'est pourquoi je préviens le joueur qui s'y essayera : Il faudra se montrer patient pour prendre la pleine mesure du jeu et découvrir un final génialissime. J'ai vraiment attendu de boucler le jeu à 100% pour écrire ce test. Si je l'avais fait avant, mon avis aurait été beaucoup plus nuancé, voire déçu.

En tout cas, je le conseil vraiment au joueurs avertis qui accepteront le fait qu'on lit plus que l'on ne joue, et qu'il faudra être persévérant pour faire naître tout le potentiel du scénario. Si vous aimez ça, alors foncez. Sinon, essayez-le quand même, c'est vraiment une histoire passionnante.

Ajouter à mes favoris Commenter (7)

Commentaires

DrChevre
Signaler
DrChevre
Le jeu me tente bien mais bon un jeu de parlotte en anglais, non pas que je sois anglophobe mais bon.
ladanettedu94
Signaler
ladanettedu94
Ca me gonfle parce que c'est exactement le genre de jeux que j'aurais adoré avoir sur ma PSP...
Voron
Signaler
Voron
Ah moi en décembre c'était VLR + P4G.

Tu vas voir VLR ce qui est bien, c'est que y'a pas que la true end qui brain fuck :D
Waltrius
Signaler
Waltrius
Merci pour les encouragements ;) VLR est déjà dans ma Vita même si je préfère avancer plus doucement sur celui-ci de peur de faire une overdose. Et je découvre Persona 3 en parallèle donc planning chargé :)
Voron
Signaler
Voron
Mais pourquoi les gens disent que c'est pas vrai jeu vidéo è_é! Bon je sais que c'est pas une remarque péjorative, mais pour moi c'est complétement un JV, et ça aurai pas pu être autre chose (pour d'évidente raison je peut pas rentrer dans les détails).

Bon bah go VLR maintenant, si t'as une VITA/3DS. Si t'en a pas, t'en achète une! :lol:

(ça me fait penser que je voulais écrire un test sur VLR moi...)
Narga
Signaler
Narga
Comme au dessus excellent test, tu donnes bien envie, je l'ai commandé et j'ai hâte de le recevoir ( 1 mois sigh)
Kaminos
Signaler
Kaminos
Excellent test :)


Et vu ce que tu aimes et reproches à 999, ce n'est pas le cerveau que VLRQ va t'exploser ... C'est bien plus :)