Premium
Journal d'un Ours Gamer

Journal d'un Ours Gamer

Par Waltrius Blog créé le 22/11/11 Mis à jour le 23/11/13 à 11h15

Plutôt baraque, plutôt pataud, et totalement inoffensif, le joueur de 24 ans que je suis est souvent comparé à un vieil ours. Après 60h de Skyrim, la vérité m'est apparue : A terme, les ours vont dominer le monde. La seule solution pour survivre était de leur vouer un culte sur Gameblog...

Ajouter aux favoris

Édito

Mes identifiants consoles

Code Ami 3DS : 3480 3233 1570

Gamertag : Waltrius

PSN : LuciusWaltrius

 

Suivez moi sur

 

 

Archives

Favoris

  
Signaler
L'Ours des salles obscures

Avant de me lancer dans mon marathon Halo, je ne comprenais pas ce que les gens pouvaient bien trouver à cette saga. Mais ce qui revenait souvent, et qui m'intriguait, c'était que tout le monde disait, au delà du gameplay,  « Il y a un bon background ». Je savais qu'il y avait des bouquins, que j'ai d'ailleurs bien envie d'essayer, mais je ne comprenais pas ce qu'on pouvait tirer de si intéressant de cet univers. Et puis, en avançant dans la saga, j'ai commencé à comprendre, la guerre humain-covenant, les Halos, le programme Spartan, l'UNSC, les ODST. Et puis je me suis pris au jeu, chaque épisode, riche des précédents, venant renforcer cette attirance pour l'Univers Halo. C'est pourquoi je vais probablement essayer de lire un des livres et c'est aussi pourquoi je me suis jeté sur cette série faisant le lieu entre Halo 3 et Halo 4, du nom de « vaisseau-tombeau » de Master Chief : Forward Unto Dawn.

 

Forward Unto Dawn (FUD), c'est l'aboutissement d'une passion : Celle de Microsoft, Bungie, puis maintenant 343 Industries, pour son univers phare. Combien de fois a t-on vu des pubs Halo en live action ? Combien de toi a t-on entendu parler du film Halo malheureusement avorté ? Ils VEULENT en faire un film, raconter une histoire. FUD, c'est l'aboutissement de cette envie, sous le prétexte d'une campagne de com. Ainsi Microsoft aura investi une dizaine de millions de dollars dans cette « web-série » ou « mini-film » pour qu'il puisse voir le jour.

La vie de l'Académie Corbulo rythme la première partie du film 

Mais alors ça parle de quoi cette série ? Pendant longtemps, je me suis demandé « Mais qu'est-ce qu'ils pourraient bien raconter dans un film Halo sur un gars en armure qui déboite des Aliens ? ». Mais en fait si le perso de Master Chief ne vaut pas un Shepard, l'univers Halo se rapproche d'un Mass Effect, dans le sens ou il est assez approfondi pour raconter une foultitude d'histoire. Celle que nous raconte FUD, c'est l'histoire du Commandant Lasky, officier supérieur du fleuron de la flotte de l'Humanité : l'UNSC Infinity. On découvre ainsi Lasky, écoutant l'appel de détresse laissée par Cortana à la fin de Halo 3, enregistrement qui fait remonter en lui de vieux souvenirs sur sa jeunesse, quand il a rencontré pour la première fois le Spartan. On retrouve donc le jeune Lasky, étudiant à l'académie militaire de Corbulo, et pas forcément super heureux dans la vie.  C'est durant cette période charnière de sa vie que va commencer la guerre Humains-Covenants.

 

Gros point fort de la série, son ambiance différente des jeux, sorte de SF crédible à la Battlestar

La première chose qui frappe dans FUD, c'est le réalisme et la crédibilité du décor, des gens, des armures, des véhicules. Perso, que j'imaginais un film Halo, j'y croyais pas du tout, je me disais que ça allait LE point cheap du film qui allait tout faire foirer. Et bien là pas du tout, bien au contraire j'ai presque retrouvé cette ambiance « Battlestar Galactica » avec ces décors et costumes à la croisée des chemins entre la SF et la réalité. On rentre dedans tout de suite et sans aucun problème.

Forward Unto Dawn, c'est d'abord l'apparition de Thomas Lasky dans l'Univers Halo, personnage qu'on reverra dans le jeu Halo 4 

Le scénario, s'il reste très fan service, est tout de même intéressant à suivre. Il a le bon goût d'introduire un nouveau perso dans l'Univers Halo, Lasky, qui est d'ailleurs visible dans le jeu. On suit donc les évènements via Lasky, et non pas de Master Chief (ce qui aurait été pour ma part une faute). Le développement de ce jeune militaire, perdu après la mort de son frère, et comment le début de la guerre Covenant va faire de lui un important chef militaire de l'UNSC, est certes téléphoné et archi classique. Mais ça marche quand même. Perso, même si on sait dès le début comment ça va se terminer, le tout est filmé assez efficacement pour qu'on ait envie de voir la suite. Le rythme du début du mini-film peut paraître un peu lent (ça se secoue vers la fin), j'ai trouvé que c'était une idée intéressante qui permettait de voir le monde Halo sous un jour plus posé, plus calme.

Fan service oblige, on revoit bien sur Master Chief... ce qui n'était pas obligatoire selon moi 

Ne le nions pas, le fan service est tout de même assez important. On verra notamment Master Chief pendant une grosse demi-heure sur les 1h40 du film, et on enchaine les Warthog, les ODST, les Elites invisibles. Mais après tout, c'est pour ça qu'on est là, pour voir du Halo. Il faut tout de même noter que si le fan aura une bien meilleure appréhension des évènements, le film reste visible par un néophyte complet.

En termes d'image, on a la qualité d'un tournage professionnel, ce qui vaut également pour le jeu des acteurs, plutôt convaincant. Les effets spéciaux (surtout les effets 3D) sont parfois un peu cheap (Hunters) et là ressort le « petit budget » (10 millions quand même...) de la série. C'est clairement dans ses moments les plus calmes, dans la vie de cette académie qu'on apprécie le plus FUD. C'est d'ailleurs un des points communs avec Battlestar : Faire de la SF avec peu d'effets spéciaux faute de gros budget. Et ça marche plutôt

 

On est loin de la perfection, mais indéniablement, le potentiel et l'envie sont là

Pour conclure sur cette rapide review, je conseille vraiment aux fans de le voir, la série étant une bonne introduction à Halo 4 et un passage obligé pour bien apprécier le personnage de Lasky. Ce film, c'est aussi (et presque surtout) la preuve qu'on peut faire du lourd avec l'Univers Halo au cinéma. J'ai vraiment envie de voir ce que pourra donner un plus gros budget. On peut toujours reprocher à FUD de n'être qu'une grosse pub pré-Halo 4. S'il y a bien une grande part de fan service, j'insiste sur le fait que la série n'est pas qu'un plan com, mais bien l'occasion pour 343 Industries de montrer qu'Halo est bien portable au cinéma. Rien que pour ça, FUD vaut le cout d'être vu.

Voir aussi

Groupes : 
Halo
Jeux : 
Halo 4
Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Commentaires

RetroBob
Signaler
RetroBob
Un bon petit film à la manière de ceux à petit budget "made in Vancouver" (je pense notamment à Metal Hurlant)
Prof.Coren
Signaler
Prof.Coren
Bien d'accord avec toi, et même si le chief est là pour le fan service, son apparition fait plaisir je trouve.
MagicPie
Signaler
MagicPie
J'ai vu le film et je l'ai trouvé bon malgré le côté un peu Kitch, je suis un fan de la première heure et pourtant je trouve comme toi que l'apparition de 117 n'est là que pour le fan service.
Sinon bon article et bienvenu dans le monde merveilleux de Halo.