Premium
Journal d'un Ours Gamer

Journal d'un Ours Gamer

Par Waltrius Blog créé le 22/11/11 Mis à jour le 23/11/13 à 11h15

Plutôt baraque, plutôt pataud, et totalement inoffensif, le joueur de 24 ans que je suis est souvent comparé à un vieil ours. Après 60h de Skyrim, la vérité m'est apparue : A terme, les ours vont dominer le monde. La seule solution pour survivre était de leur vouer un culte sur Gameblog...

Ajouter aux favoris

Édito

Mes identifiants consoles

Code Ami 3DS : 3480 3233 1570

Gamertag : Waltrius

PSN : LuciusWaltrius

 

Suivez moi sur

 

 

Archives

Favoris

Signaler
Mon jeu du moment

Legers spoils (sur les épisodes précédents) inside

Après une semaine un peu chargé en taff, je reviens avec la critique d'un jeu qui à chaque étape est plus proche de devenir mon GOTY 2012 : l'épisode 4 du Walking Dead de Telltale « Around every corner ».

 

Revenons rapidement sur le pitch à la fin de l'épisode 3 : La bande de Lee arrive enfin à Savannah dans l'espoir de trouver un bateau pour fuir cet enfer, mais comme on le sait, dans la série Walking Dead, les villes sont plus ou moins THE PLACE NOT TO BE. N'en disons pas plus pour ceux qui n'auraient pas encore joué à la série, mais bien sur, d'autres éléments entre en jeu et sont à prendre en compte dans cette ville.

Bon, c'est mon 4ème article sur la série, on ne va donc pas reparler du gameplay et des défauts qui sont toujours les mêmes depuis le début. On remarque néanmoins que les énigmes passent un peu plus à la trappe cette fois. Mais à vrai dire, on s'en fout, le coeur du jeu, c'est son histoire, son développement, et comment le joueur est pris aux tripes.

 

Molly ou Vernon, de nouveaux personnages font leur apparition

Là ou les 3 premiers épisodes allaient plutôt crescendo en émotions, le tout devenant vraiment bouleversant dans le 3ème, Around every corner se veut plus classique, plus posé. Bon vous allez toujours voir des gens mourir, des scènes chocs ou même des moments d'une tristesse à arracher des larmes à un cube de glace, mais le tout est mieux équilibré sur la longueur. On ne ressort ainsi pas vidé émotionnellement comme après l'épisode 3 ou l'enchainement de choc laissait le joueur en état de mort cérébrale après la moitié de l'épisode. Attention je ne critique, j'avais adoré en prendre plein la tête comme ça. C'est peut-être pour ça qu'au début cet épisode 4 m'a moins enthousiasmé, à cause de son rythme plus lent. On est plus dans un gameplay classique avec plusieurs phases en FPS, plusieurs QTE. Avec All around us, on est plus dans l'action que dans la contemplation.

 

Dans WD, les villes il vaut mieux éviter...

Attention, rythme plus équilibré ne signifie pas épisode chiant, vous allez avoir de beaux moments de stress, beaucoup de décisions déterminantes pour la suite de l'aventure, beaucoup de morts possibles. Clairement on remarque plus les nombreux embranchements possibles du scénario. Là ou les autres épisodes nous laissaient au final un peu moins de marge (la mort d'un personnage inévitable par exemple), l'épisode 4 vous fait prendre conscience des conséquences que peuvent avoir tels ou tels décisions. Le scénario est donc plus complexe et plus grisant à parcourir puisqu'on sent plus notre participation sur le cours des choses.

Un épisode plus équilibré aux phases d'actions plus nombreuses

Du point de vue de l'implication, le joueur est toujours autant dedans. Le meilleur exemple que j'ai pu rencontrer, c'est celui d'un personnage que je trouve particulièrement con, et dont je m'étais dis « à la première occasion, je le largue ». Et puis quand l'occasion s'est présentée de l'abandonner, de le laisser mourir, je n'ai pas pu. J'ai préféré le sauver, plutôt que de le laisser à un mort horrible. Et c'est là que WD est absolument génial. La décision que vous pensiez avoir déjà prise depuis longtemps, vous hésitez à la prendre quand vous n'avez que 3 sec pour décider et que vous vous dite que le perso va mourir. Telltale arrive à faire ressortir notre humanité, notre conscience avec quelques millions de pixels et un beau scénario.

 

La fin de l'épisode laisse clairement présager un épisode final des plus stressant

Et que dire de la fin ! Personnellement, je ne l'ai pas vu venir. Elle a le mérite de prendre le joueur par surprise et de bousculer tout ce qu'on s'était imaginé pour le final. Et c'est là qu'on comprend que tout l'épisode n'était qu'une mise en appétit pour un 5ème épisode qui sera probablement une apothéose tragique à toute cette histoire.

Avec WD Episode 4, j'ai d'abord été légèrement déçu par le rythme plus équilibré et donc moins intense que les autres épisodes. Et puis j'ai compris à la fin que c'était en fait une bonne chose, et que ça n'enlevait rien à la qualité de l'ensemble, aux décisions lourdes de conséquences, à l'implication du joueur, et à l'écriture de ces personnages géniaux. Clairement, cet épisode est l'introduction d'un épisode final qui s'annonce déjà comme celui qui me fera pleurer devant mon écran.

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

Waylander&Kevane
Signaler
Waylander&Kevane
Totalement d'accord avec toi. Un de mes GOTY 2012. Vivement le 5eme épisode. J'espère qu'une version boite sortira en France avec les sous-titres fr.
DjeeB
Signaler
DjeeB
Complètement d'accord avec toi, Walking Dead fait déjà partie de mon top 3 de cette année et puis cette fin d'épisode <3 . Je crois que c'est l'un des très rare jeux à m'avoir autant impliqué émotionnellement dans mes choix et ça vient surtout de la limitation de temps, tu choisis ce qui t'es le plus instinctif et non le plus logique. Je pense que Telltale va encore bien s'amuser avec nous dans le dernier chapitre et je ne demande que ça pour avoir un final en apothéose :)