Premium
Journal d'un Ours Gamer

Journal d'un Ours Gamer

Par Waltrius Blog créé le 22/11/11 Mis à jour le 23/11/13 à 11h15

Plutôt baraque, plutôt pataud, et totalement inoffensif, le joueur de 24 ans que je suis est souvent comparé à un vieil ours. Après 60h de Skyrim, la vérité m'est apparue : A terme, les ours vont dominer le monde. La seule solution pour survivre était de leur vouer un culte sur Gameblog...

Ajouter aux favoris

Édito

Mes identifiants consoles

Code Ami 3DS : 3480 3233 1570

Gamertag : Waltrius

PSN : LuciusWaltrius

 

Suivez moi sur

 

 

Archives

Favoris

Signaler
Mon jeu du moment

Après un épisode 2 délicieusement malsain et dérangeant (cette fin quoi !), dire que j'avais hâte de voir le 3ème épisode est un doux euphémisme. Enfin, après 10 jours de retard (expliqué par la "validation du jeu par Sony Europe" WTF !) il est sorti sur le PSN Européen.

Cet épisode, je l'ai attendu, comme un gamin attend Noël. On dit souvent que l'attente est en réalité plus jouissive que d'ouvrir le cadeau. Et j'avoue, j'avais un peu peur que ça arrive, que je sois déçu par l'épisode, et qu'un de mes GOTY potentiel s'effondre. Mais comme je me trompais...

J'ai réussi à m'éviter tous les spoils pendant durant ces deux semaines, je vais donc essayer d'éviter d'en faire comme d'hab, ça vous détruirait l'expérience. Je vais tout de même aborder, avec le plus de distance possible, certains passages. Néanmoins, si vous voulez totalement vous préserver pour le jeu, je vous conseille de ne pas continuer la lecture.

 

Bon je ne vais pas m'étendre à nouveau sur le gameplay, c'est toujours aussi "point & click", simpliste, immersif. De même les défauts sont toujours là au niveau technique : une synchro-labiale pas parfaite, et des scènes qui ont tendance à freezer entre les changements de plans. Tout ça, ON S'EN FOUT ! 

On ne joue pas à Walking Dead pour jouer, on prends la manette pour regarder, mieux : pour être l'acteur d'une série. Dès la première scène le jeu nous le rappelle, entre le "reminder" de vos choix dans l'épisode 2, et le générique incrusté dans les premiers plans : On est au delà du jeu vidéo comme on l'entend habituellement. On nous raconte une histoire à laquelle on participe grandement, plus qu'on ne joue.

 

Plus que jamais, l'émotion ressentie par le joueur est au centre du jeu

Ici on retrouve notre groupe de survivants quelques temps après l'épisode 2, plus tendu et divisé que jamais. Harcelé par les bandits, le camp est menacé, d'autant plus que des médicaments de leur stock disparaissent. La paranoïa s'installe petit à petit, pourrissant un peu plus les relations déjà tendues entre Kenny et Lily.

Je me demandais si Telltale Games pouvait faire mieux que dans l'épisode 2 : la réponse est simple, et même évidente : OUI. L'épisode 2 était malsain, son climax, horrible mais un poil (mais vraiment un poil) prévisible. Là on est au delà de ça. 2 mots suffisent pour définir cet épisode 3 : Choc et émotion.

 

Après cet épisode, le groupe ne sera plus jamais comme avant

Pour le Choc, tout à lieu dans une scène. La tension monte (plans de la scène et musique aidants)...et là boom, tout s'effondre alors qu'on ne l'a pas vu venir. Sur le moment on ne réalise pas, on ne comprend pas. J'étais devant mon écran, sous le choc, en train de faire "Mais....Mais... Mais qu'est-ce qui s'est passé ?!". Et là, le mot immersion n'a jamais autant pris son sens à mes yeux : On devient Lee. C'est vous et votre coeur qui choisirez la suite à cet événement, vous n'avez pas le temps de réfléchir, vous ne voulez pas réfléchir, aveuglé par la colère. Une chose est sure, cet événement va bouleverser l'histoire et vous choquer au moins autant que ne le serait Lee. Et c'est là, dans cette scène que l'épisode devient culte : Vous ne voyez pas venir ce qui se passe, et vous le prenez en pleine tronche, vous laissant aussi sonné que ne le serait un des survivants.

L'émotion vient ensuite. Vous avez à peine le temps de vous remettre du choc précédent qu'une mauvaise nouvelle vient appuyer sur la plaie. Et si la scène précédente est un coup de poing en pleine figure, celle-ci vous la voyez venir, ce qui la rend d'autant plus douleureuse. Sa conclusion devrait d'ailleurs faire monter les larmes aux plus durs d'entre vous, tellement elle est poignante.

 

De nouveaux personnages viennent enrichir l'aventure

Ces deux moments définissent complètement l'épisode. Ils vous prennent tous les deux aux tripes, vous laissant littéralement vidé et épuisé par cette vague d'émotion que vous prenez en pleine tête. Tout le génie du jeu de Telltale est là, dans son écriture. On est Lee, non pas via le gameplay, mais via l'émotion.

Le reste de l'épisode se veut plus calme, plus classique, mais c'est pour mieux introduire de nouveaux personnages, approfondir la relation entre Lee et Clementine, et permettre de placer quelques phases de recherches point & click classiques. C'est plus lent, mais ça permet de se remettre de ses émotions.

 

Plus on avance, et plus on adore cette gamine intelligente, et hyper mature dans un monde pourri

Ce troisième épisode m'en a vraiment mis plein la tête, et jamais je n'ai été autant impliqué (sauf peut-être dans Mass Effect 3) dans un jeu.  En 2 scènes seulement, cet épisode 3 arrive a surpasser largement en terme d'émotion l'épisode 2. Il y a une maturité dans cette écriture qui me fout en l'air et qui me donne cette envie irrépréssible de continuer. Comme dans un Game of Thrones, on a peur de s'attacher à un personnage parce qu'on ne sait pas s'il va mourir, ni comment. Cette incertitude, c'est aussi la force de Walking Dead. On joue avec la peur aux ventre, pas pour soi, mais pour les autres. Je sais déjà que s'il arrive quelque chose à Clementine, je vais ressortir traumatisé de cette expérience !

Cet épisode m'a fait vibrer comme jamais, et Walking Dead est sans conteste un des meilleurs jeu auquel j'ai joué. J'attends la suite comme le messie, mais en attendant, vous DEVEZ le prendre, vous louperiez une expérience extraordinaire sinon.

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Commentaires

Martinman
Signaler
Martinman
Now... EPISODE 4 :evil: