Premium
Journal d'un Ours Gamer

Journal d'un Ours Gamer

Par Waltrius Blog créé le 22/11/11 Mis à jour le 23/11/13 à 11h15

Plutôt baraque, plutôt pataud, et totalement inoffensif, le joueur de 24 ans que je suis est souvent comparé à un vieil ours. Après 60h de Skyrim, la vérité m'est apparue : A terme, les ours vont dominer le monde. La seule solution pour survivre était de leur vouer un culte sur Gameblog...

Ajouter aux favoris

Édito

Mes identifiants consoles

Code Ami 3DS : 3480 3233 1570

Gamertag : Waltrius

PSN : LuciusWaltrius

 

Suivez moi sur

 

 

Archives

Favoris

Signaler
Mon jeu du moment

Walking Dead episode 1 : A new day m'avait vraiment accroché, et j'ai très rapidement eu envie de connaître la suite de cette aventure parallèle de l'histoire principale de la série. C'est pourquoi je me suis très vite jeté sur sa suite "Starved to Death".

Je vais cette fois faire plus court, le principe du jeu ayant été développé dans mon précédent article sur la série. On reste dans le même point & click ou dialogues et relations humaines importent bien plus que l'éclatage de zombie à la chaine. Je vais d'ailleurs tenter d'éviter tout spoil sur l'épisode, puisque vous casser le suspens reviendrait à tuer votre propre expérience de jeu.

 

N'y allons pas par 4 chemins, ce 2ème épisode est meilleur que le premier, que j'avais déjà adoré, renforçant encore l'immersion et l'impression de regarder une série et non plus de jouer.

Pour être complet, il faut tout de même parler des défauts. Ils sont identiques à ceux du premier épisode.

Si vous n'aimez pas les jeux principalements fondés sur du dialogue, alors passez votre chemin, cette épisode se permettant même de mettre un peu de côté les enigmes qui sont même simplifiées.

Pareil, si vous n'aimez pas l'ambiance de la licence Walking Dead, vous n'accrocherez pas. Ici on va plus se concentrer sur la survie de tous les jours, le manque de nourriture, les disputes entre survivants, plutôt que sur le combat contre les "walkers".

Enfin, si le cell-shading passe toujours aussi bien, le jeu reste pas mal bugué avec notamment des freezes réguliers dans les dialogues comme si la console ramait à trouver les réponses des personnages à vos choix de dialogue. Ce n'est pas un gros défaut, mais ça reste trop présent pour un jeu de cette qualité.

 

Nous sommes 3 mois après la fin de l'épisode 1 : Rationnements et chasses infructueuses rythment desormais le quotidien des survivants

Mais encore une fois ces défauts vous passeront tellement au dessus de la tête si vous accrochez à l'histoire ! Et quelle histoire ! Elle m'a perso vraiment prise aux tripes cette fois. 

On retrouve Lee et Clementine environ 3 mois après la fin de l'épisode 1, au sein de leur groupe de survivant qui souffre cette fois d'un sévère manque de nourriture. Les survivants se mettent alors à chasser mais sont peu chanceux et la situation devient de plus en plus tendue entre les survivants qui se disputent de plus en plus. Ce deuxième épisode démarre donc mal, jusqu'à ce que deux inconnus proposent de les emmener dans leur ferme, ou ils seraient à l'abri. Le deuxième opus est sombre, bien plus sombre que le premier. Vous y verrez beaucoup moins de zombies, et beaucoup plus d'humains. Et c'est là qu'on touche le génie de cet épisode : se concentrer sur les humains. Car le jeu, comme le comics, pose clairement la question de "comment réagirions-nous dans une telle situation ?". On comprend alors que, les héros croisants plusieurs bandits, les zombies sont loins d'être la seule menace, et peut-être même la moins dangereuse. Les humains, dans une situation ou leur survie est en jeu, peuvent se transformer en bêtes. Devant un tel constat, comment réagir quand vous rencontrez des humains dans le besoin ? Allez vous les aider au risque de vous faire repérer ? Allez vous les laisser se faire dévorer au risque de perdre votre humanité ? Le jeu nous apprend qu'à ce jeu, il n'y a pas de bonne réponse.

 

St. John Dairy : C'est dans cette ferme que se passera 90% de l'épisode

Ainsi dans vos relations, aussi bien avec vos amis survivants qu'avec les nouveaux venus, vous vous montrerez méfiants. Vous devrez choisir de soutenir tel point de vue plutôt qu'un autre dans votre bande. Vous devrez choisir de faire confiance ou pas tout simplement.

 

Les tensions s'exacerbent de plus en plus au sein du groupe

Le final de l'épisode, explosion du suspens et de la tension accumulés tout au long des 2h-2h30 de jeu, vous poussera a réagir comme vous auriez réagi en pareille situation. Ce final nous renforce dans l'idée qu'on combat pour bien plus que notre simple survie, mais aussi pour la santé mentale de  Lee.

J'ai rarement été aussi chamboulé et stressé par la fin d'un "jeu" 

Bref, cet épisode 2 m'a retourné grâce à une histoire bien plus forte que dans le premier épisode, et j'ai vraiment adoré ça. Je ne pourrais pas en parler plus sans vous spoiler la fin, ce qui serait une grave erreur. Maintenant comme le dit Plume dans son test, je n'ai plus qu'à me recroqueviller dans un coin sombre de la pièce et à pleurer en attendant le 3ème épisode (qui sort dans quelques semaines !). Encore quelques épisodes comme ceux-là et le jeu pourrait bien devenir mon GOTY 2012 !

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

Anduril22
Signaler
Anduril22
Vous me donneriez presque envie d'y jouer... Je sens que je pourrai bien craquer... N'ayant pas pratiqué l'Anglais depuis longtemps, les dialogues sont pas trop compliqué ? Et surtout j'ai pas encore maté la série.. Ça vaut tout de même le coup ?
Asajapan
Signaler
Asajapan
j'ai pas encore lancer l'épisode 2 mais j'ai adoré le premier, apparemment cela va crescendo et tant mieux, j'ai pas lu ton article mais je reviendrai une fois fini celui-ci. Vais bientôt continuer.