Premium
Journal d'un Ours Gamer

Journal d'un Ours Gamer

Par Waltrius Blog créé le 22/11/11 Mis à jour le 23/11/13 à 11h15

Plutôt baraque, plutôt pataud, et totalement inoffensif, le joueur de 24 ans que je suis est souvent comparé à un vieil ours. Après 60h de Skyrim, la vérité m'est apparue : A terme, les ours vont dominer le monde. La seule solution pour survivre était de leur vouer un culte sur Gameblog...

Ajouter aux favoris

Édito

Mes identifiants consoles

Code Ami 3DS : 3480 3233 1570

Gamertag : Waltrius

PSN : LuciusWaltrius

 

Suivez moi sur

 

 

Archives

Favoris

Signaler
Mon jeu du moment

Il y a environ une semaine, mon coloc pose Borderlands sur la table et me dit « tiens, regarde j'ai acheté ça, ça a l'air sympa et il y a bon mode coop ». Déjà, c'est mal parti pour moi : Western post-apo, cell-shading, rpg-shooter. Je ne suis a priori pas fan du tout. Et quelle erreur ! Borderlands a, au bout de quelques heures de coop, réussi à me charmer, et à me rendre accro à un concept que je pensais moi-même ne pas apprécier ! Comme d'habitude, je vais m'arrêter sur les points marquants du jeu selon moi.

 

Une image qui représente assez bien l'esprit du jeu : Humour et Violence

 

Borderlands a réussi à créer un style de jeu : Le diablo-like à la première personne. On est face à un shooter qui cache un RPG bien ficelé. Globalement la maniabilité est celle d'un FPS bien classique. Mais en réalité, vous allez abattre, un peu comme dans un diablo classique, des flopés d'ennemis pour récolter xp et armes plus puissantes, et ainsi progresser de niveaux en niveaux. Les différentes classes de personnages renvoient elles aussi à un bon RPG des familles avec en gros le choix entre le chasseur, le soldat, la « siren » (classe infiltration) et le berserker. Chaque classe possède son arbre d'aptitudes et apporte sa propre expérience de jeu (perso, je joue chasseur, je suis fan des snipers). Comme dans un bon RPG, c'est la chasse à l'arme-qui-tue et fera de vous une machine...pendant quelques temps ! Les quêtes pour progresser sont nombreuses, mais répétitives. Ça n'empêche pas le jeu d'être TRES addictif. Et c'est encore mieux à plusieurs. J'ai fait le jeu en coop, et le jeu est encore plus jouissif ! Les classes sont complémentaires et tel joueur déblaiera le terrain à courte portée avec son soldat pendant qu'un chasseur snipera les ennemis lointains.

4

Les personnages jouables, chacun représentant une classe spécifique

L'autre gros point fort du jeu, c'est une direction artistique géniale. Basé sur  un cell-shading plutôt sympa (alors que ce style me laisse plutôt de marbre), le jeu a un effet BD excellent qui lui donne un sacré charme. L'univers fait quand à lui très Firefly (pour les non-initiés, une série mélangeant le western et la SF), et est bourré d'humour (Claptrap, le robot est bien fun), mention spéciale allant au DLC sur les zombies et le Dr Ned, regroupant (volontairement) tous les clichés des films de zombies. Globalement, on aime ou on aime pas, mais il est indéniable que le jeu à un vrai cachet.

 

Le revolver, le cell-shading, l'esprit d'équipe : Tout le jeu est là

Le jeu possède de réels défauts, mais sur lesquels on passe aisément. On retiendra néanmoins des environnements répétitifs avec un désert recyclé à l'envie mais les DLC apportent un peu de variété (l'ile du Dr Ned par exemple). On note également que la première partie du jeu est assez lente et peu rebuter, mais je pense qu'elle est un tutorial nécessaire pour bien comprendre les mécanismes du jeu. Enfin, le scénario est un peu bidon (Vous êtes un chasseur de trésor qui recherche l'Arche), et n'est vraiment pas l'élément de motivation du joueur qui va chercher plutôt à faire évoluer son perso que le scénario.

 

Lilith et ClapTrap : Atouts Sexy et Humour

Le jeu n'est pas parfait, et Borderlands 2 semble vouloir rectifier le tir. Mais, un peu comme Deus Ex, malgré ses imperfections, il possède un charme énorme. On se prend au jeu, au système d'expérience purement rôliste, à la quête aux armes dans ce désert inhospitalier, et à l'ambiance à la fois drôle et violente. J'étais carrément réfractaire en entrant, j'en ressors convaincu. J'achèterai le 2, sans aucune hésitation.


Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Commentaires

Yaden
Signaler
Yaden
Bah j'imagine que les développeurs l'ont pensée comme une classe infiltration à la base, donc ton erreur est compréhensible si tu ne l'a pas testée, mais ses capacités sont tellement abusées qu'elle en devient une classe de contact (la capacité phénix par exemple te donne une aura enflammée dès que tu tues un adversaire. Résultat -> tu passes ton temps à te coller aux ennemis pour les brûler et ainsi continuer ta "chaîne"). D'ailleurs avec elle j'avais pris l'habitude de ne tirer sur un ennemi que jusqu'à 50% de sa barre de vie, les éléments faisant le reste ^^
Waltrius
Signaler
Waltrius
Autant pour moi ! J'avoue ne pas avoir testé Lilith. Je suis plutôt Mordeccaï. Mais j'ai cru comprendre qu'elle était très populaire sur la toile en effet. Je modifierai l'article en conséquence demain. Merci pour tes remarques ;)
Yaden
Signaler
Yaden
Tu veux dire que le seul FPS sur lequel j'ai passé plus de 100h est en fait un RPG déguisé ?! Décidément, on ne se refait pas ;-) Moi aussi j'achèterai le 2 !

P.S. Prendre la Siren pour une classe Infiltration est une grosse erreur: avec elle, tu peux taper dans les 3 éléments en même temps (je ne compte pas l'explosion comme un élément mais comme un effet de zone). Tu peux voir une véritable pluie de dégâts de toutes les couleurs défiler au point de faire ramer la console alors qu'elle n'affiche que 2/3 ennemis ^^ C'est vraiment la classe la plus puissante du jeu à mes yeux.