Le Blog de l'otarie

Le Blog de l'otarie

Par Waldotarie Blog créé le 21/08/12 Mis à jour le 22/07/14 à 19h52

Le blog d'un type avec des moustaches et une peau luisante,qui rugit fièrement au clair de lune. Amateur de musique, de littérature, de BDs, de mangas, de films... et un peu aussi de jeu vidéo évidemment !

Ajouter aux favoris
Signaler

Un pur chef d'oeuvre de la littérature franco-belge, issu des amours contrariées de La Fontaine et de Cyrano de Bergerac. Ou pas.

 

Bien le bonjour, je m'en vais ici raconter,

l'effroyable histoire de Thomas le tamanoir.

qui à travers ces péripéties éhontées,

perdit tout, ses vivres sa femme et son manoir  

 

Il faut dire que Thomas avait un grand défaut

Qui lui joua un mauvais tour quoiqu'on en dise

Bien plus que sa feinéantise et son air pataud

Je veux parler bien sûr de sa gourmandise !

 

En effet, plus que tout il aimait attaquer

Les riches demeures des isoptères et des fourmis

Et en prendre les habitantes pour pique-niquer

Les assiégeant dès lors qu'elles étaient endormies.

 

Madame tamanoirette s'en trouvait aigrie

de n'être jamais invitée au pique-nique

Et quand son mari rentrait, encore un peu gris,

Saoul d'avoir trop abusé d'acide formique,

 

Elle piquait une crise de nerfs, s'énervait sévère,

Lui fermait la porte à la trompe, et disait :

"Sans déc' Thomas, tu me brise un peu les ovaires,

Si ça continue tu finiras au musée

 

D'histoires naturelles, empaillé avec tes poils, 

Bêtement tout raide comme un lévrier à l'arrêt.

D'ailleurs ce soir tu dors à la belle étoile

ça t'apprendras à cesser de tout dévorer !!"

 

Et le pauvre petit animal s'étendait 

tristement, protégé par sa queue parasol,

et rodé par l'habitude il attendait,

que sa dulcinée le délivre des herbes folles.

 

Celle ci ne pouvait jamais résister longtemps,

Et penaude de s'être énervée, venait ouvrir

A son mari qui rentrait tête et queue basse,

et donc en boule, en roulant avec grand plaisir.

 

Car elle l'aimait bien trop pour le punir vraiment ! 

Elle aimait sa langue habile et sa queue touffue

Elle aimait sa démarche, ce chaloupement

Elle aimait les caresses faites par sa patte griffue !

 

Ainsi, elle pardonnait plus qu'elle ne l'aurait dû

Et lui, le vilain, toujours à recommencer

partant sage mais revenant à des heures indûes

bien repu après des hécatombes insensées.

 

Et c'est cela hélas qui causa le malheur !

Car à force d'insister, de tenter le diable,

il arriva qu'une combinaison de facteurs

l'amène au tribunal qui le jugea coupable.

 

En effet, une grande star rodait dans les parages

Elle avait élu domicile chez son mécène

Et elle en profitait joliment, sans ambages,

Sans même prendre la peine de monter sur la scène.

 

Pendant que sa bienfaitrice se tuait à la tâche

Il restait tranquille au bord de la piscine

Et tout en croquant goulûment des pistaches,

Un verre à la patte, chantait de sa voix divine.

 

Mais il était exilé bien loin de chez lui,

Il ne sortait jamais et ne voyait personne

d'autre que sa protectrice, et cela le conduit 

à ne dépendre que d'elle et de ce qu'elle donne.

 

Hors donc, Thomas sortait de chez lui, guilleret,

La trompe alerte et la queue tout en panache

L'appétit bien aiguisé par le matin frais

Allant cueillir des fourmis pour faire un goulash.

 

Se ruant vers la fourmilière la plus proche, 

il y fourra sa longue langue gluante,

En remonta les habitantes sans anicroches

Et se délecta de toute cette foule grouillante

 

Par malheur, la mécène venait voir sa famille

Et avec ses myriades de soeurs fut aspirée

et finit dans la salive visqueuse en pleurant,

Laissant seul, livré à lui même, son protégé.

 

Ce dernier, alors complètement désorienté

Se retrouva dans le caniveau en haillons

Où il finit ses jours seul et ensanglanté,

Faisant donc perdre à ses producteurs des millions !

 

Et c'est ainsi que la grande multinationale 

porta contre Thomas une plainte aggravée

pour sa responsabilité dans la fin brutale

D'Aldo la cigale, pauvre chanteur dépravé.

 

Moralité : La Fontaine n'a rien inventé !

 

PS : Toute ressemblance avec la présentation d'un strip de Kendy n'aurait rien d'une coïncidence. Il écrit juste un peu mieux !

Ajouter à mes favoris Commenter (7)

Commentaires

Japman
Signaler
Japman
Waldo :worship:
Celim :worship:
PoulpyBlast
Signaler
PoulpyBlast
OH MERDE, j'avais raté ça :lol:

Enorme :thumbup:
Waldotarie
Signaler
Waldotarie
Kendy écrit mieux bien sûr ! :lol:

Bon sinon désolé Celim, c'est un texte totalement bancal bien évidemment, mais je l'avais fait sur une demande expresse en inventant l'histoire au fur et à mesure, et ça ne m'a pas donné l'occasion de revoir mes règles de poésie classique pour adapter à un public de connaisseur cette bafouille.
J'en avais fait des morceaux au boulot en plus... :whistling:

Je ferais mieux la prochaine fois, promis.

Et merci de vos encouragements à continuer à écrire des conneries ! ^^

(Sinon je note que de manière étrange, les seuls messages sont laissés par les types qui écrivent le plus sur leurs propres blogs... Etonnant non ? :ninja:)
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Comment il tue l'ambiance, lui. :lol:
Celimbrimbor
Signaler
Celimbrimbor
Haha. Pas mal.
Des défauts néanmoins : la longueur, en effet, manque de rythme. On retombe par moment.
Et surtout, un très, très, très grand nombre de vers boiteux. On se balade entre 11 et 15 pieds par alexandrins, ce qui est assez divertissant mais casse le rythme à des endroits où on sent qu'il ne voulait pas l'être.

Quelques règles de base de la métrique française qui serviront sans nul doute, d'après moi :
- le "e" en fin de mot se prononce tout le temps sauf, 1) en fin de vers, 2) quand on fait la liaison avec le mot suivant. Ex. : "Je fus aussitôt prise dans la nasse épaisse" où le "e" de "prise" compte pour un pied et celui de "nasse" non.
- les liaisons se font toujours et peuvent amener à augmenter un vers d'un pied. C'est principalement le cas avec les pluriels en "es" qui font que "légères et aériennes elles..." contient 10 pieds.
- on considère qu'un "e" à l'hémistiche d'un vers est maladroit. Moins élégant qu'une autre syllabe, en fait.

Bon, après, ce ne sont que des règles classiques, donc on s'en fout un peu dans l'absolu. Mais il me semblait utile de les rappeler ici.

Celim, passable, peut mieux faire.
Snake_in_a_box
Signaler
Snake_in_a_box
C'est génial. Ca mérite un bon GG! :yes:
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
:worship:

Immense.

Peut-être un rien trop long, mais sacrément habile, malin et bien tourné.
Des textes de cette qualité, ça ne coure pas les rues de Gameblog. Attends-toi à faire un bide :lol:


Oh, et qui "écrit un peu mieux", exactement ? O______O

Édito

Bien le bonjour (Bonsoir. Salut.),

Première tentative de blog pour ma part, qui me verra donc tatonner pendant quelques semaines avant de trouver un rythme qui je l'espère saura convenir à quelques uns... (et un style graphique aussi, je vais y travailler !!)

Je suppose qu'on peux dire que je ne suis qu'un casual gamer, puisque je n'ai qu'une Wii ! :p

Blague à part, cette console à parfaitement occupé le peu de temps libre que j'avais (que j'ai), et je m'attache maintenant que j'ai un PC qui tient la route à rattraper les chefs d'oeuvre indispensables à côté desquels je suis passé ces dernières années... (Bioshock, me voilà !)

J'essayerais juste de vous faire partager de mieux que je peux quelques découvertes culturelles (musique, vieux films douteux en noir et blanc, BD, découvertes internet...), et éventuellement si je suis par un malencontreux hasard pris d'une subite inspiration, je ferais peut être un article de fond sur un sujet quelconque en rapport avec le jeu vidéo, en tentant de faire preuve d'une analye critique profonde et d'un style flamboyant afin de tenter de me hisser au niveau de certains qui errent dans ces parages...

Bonne lecture et bonne découverte ! (j'espère... :/)

Archives

Favoris