Signaler
Sur le web (Geekerie)

Je tombe régulièrement sur des articles/vidéos/sites qui méritent d'être partagés mais qui, à mon sens, sont un peu light pour en faire l'objet d'un post de blog. J'alimente donc un post  tout au long de la semaine et le publie le dimanche midi.

L'actu de la semaine, pour moi, c'est sans conteste l'affaire PRISM. Révélée au grand public par Edward Snowden qui, si tout ce qui est rapporté par Le Monde est vrai, a de sacrées bollocks : quitter sa situation tellement confortable à Hawai pour dévoiler les plans terrifiants des services de renseignement américain et finir exilé à Hong Kong. Waw ! D'un autre côté, je suis aussi très inquiet suite à ces révélations. Même si ce n'est pas nouveau, je n'imaginais pas quelque chose d'une telle ampleur. En fouillant plus on trouve des cas d'espionnages de comptes gmail par un ingénieur de chez Google ou des assurances dont le cout augmenterai pour les personnes identifiées comme "à risque" suite à la consultation de ses données. Bien sûr, il faut attendre pour pouvoir démêler le vrai du faux, mais je pense de plus en plus à clôturer mes comptes Facebook et twitter qui ne me servent, finalement, à rien. J'ai pris tout un tas de précautions tout de même comme, par exemple, mon VPN qui tourne maintenant tout le temps avec changement d'IP toutes les 30min.
Bien sûr, c'est quasiment passé inaperçu à côté de l'E3 et de la WWDC. E3 fort sympathique d'ailleurs avec une Fatalaty de Sony sur M$. Je suis un peu déçu par le faible nombre de jeux purement fun, créatifs et relax, beaucoup de jeux challengeants et très sérieux. Aussi, le jeu qui m'intéressait le plus, Forza 5, s'annonce comme une déception au moins aussi grande que la X1. Définitivement je vais migrer sur PC avec la next gen.

Articles et posts de blog

Un cheval de Troie quasi impossible à supprimer sur Android | Mashable (en)
IT security firm Kaspersky claims it has discovered the "most sophisticated" Android trojan yet.
Identified by Kaspersky as "Backdoor.AndroidOS.Obad.a," the mobile menace can send SMS to premium-rate numbers, download other malware and install them on the infected device, as well as send malware to other devices via Bluetooth, and remotely perform commands in the console.

Dans la peau d'un hacker black hat | Korben
Ces dernières années, je me suis efforcé de me mettre à l'écoute de la "communauté black hat". Celle-ci, souvent considérée comme la face sombre du web, est l'appellation donnée aux individus qui s'adonnent sans hésiter à la cybercriminalité, qui outrepassent volontairement les contrats de licence de logiciels et autres conditions d'utilisation, et qui font commerce de warez, de failles, de botnets, de numéros de cartes de crédit ou de sécurité sociale, d'informations bancaires volées, etc. Pour ces individus, ou les groupes qu'ils composent, le profit est souvent la motivation principale, mais ce n'est pas la seule.

Surveillance d'Internet : un ancien employé de la CIA à l'origine des fuites | Le Monde
Snowden travaillait depuis quatre ans pour l'Agence de sécurité nationale (NSA) - dont il a révélé des documents confidentiels - en tant qu'employé de divers sous-traitants, dont Dell ou Booz Allen Hamilton, son dernier employeur. "Mon unique objectif est d'informer les gens de ce qui est fait en leur nom et de ce qui est fait contre eux", assure-t-il au Guardian. Il y a trois semaines, il a donc quitté sa compagne alors qu'il menait une vie très confortable à Hawaï pour se rendre à Hong Kong avant la révélation de ses fuites. "Je suis prêt à sacrifier tout cela parce que je ne peux, en mon âme et conscience, laisser le gouvernement américain détruire la vie privée, la liberté d'Internet et les libertés essentielles pour les gens tout autour du monde avec ce système énorme de surveillance qu'il est en train de bâtir sécrètement", explique-t-il.

Espionnage : les géants du Web gênés, la source révélée | Le Figaro
Chacune à leur tour, les sociétés concernées ont fermement rejeté ces accusations. Leurs PDG - Mark Zuckerberg pour Facebook, Larry Page pour Google - ou leurs responsables juridiques ont personnellement contesté les informations des deux quotidiens. Avec à chaque fois des arguments similaires, comme l'a relevé le site Buzzfeed. D'abord, aucun d'entre eux ne connaissait ce programme de renseignements, dont le nom de code est «Prism». Ensuite, tous nient avoir mis en place sur leurs serveurs une «porte dérobée», un accès privilégié permettant aux renseignements américains de piocher des informations selon leur bon vouloir. Enfin et surtout, ils assurent se conformer scrupuleusement à la loi américaine.

En France, la DGSE au coeur d'un programme de surveillance d'Internet | Le Monde
La France dispose-t-elle d'un programme de surveillance massif proche de celui mis en place par l'Agence américaine de sécurité nationale (NSA) ? La réponse est oui. La direction générale de la sécurité extérieure (DGSE), les services secrets français agissant au-delà de nos frontières, examine, chaque jour, le flux du trafic Internet entre la France et l'étranger en dehors de tout cadre légal.

Drones MALE : la France volera américaint | La Tribune
Le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian a annoncé mardi son intention d'acheter douze drones d'observation Reaper aux Etats-Unis, acquisition évaluée par ses services à 670 millions d'euros. Il a précisé lors d'un déjeuner de presse que, dans un premier temps, il voulait acheter deux Reaper ainsi qu'une station sol fabriqués par General Atomics, pour parer aux besoins urgents des forces armées françaises au Mali et dans la région du Sahel. "Il y a une nécessité opérationnelle immédiate", a-t-il précisé.
L0, un train haute vitesse en test au Japon | Presse Citron
La nouvelle génération de trains baptisée L0 est actuellement en test au Japon. Les machines utilisent la technologie de 'lévitation magnétique' (ou maglev) qui consiste à limiter grandement les frottements entre le train et les rails pour la simple raison que... le train n'est plus en contact avec les rails (contrairement aux trains classiques). Ce résultat est obtenu en jouant sur les champs magnétiques et le phénomène complexe de sustentation magnétique.
Les L0 devraient donc circuler à une vitesse supérieure à 500km/h et relieront dans un premier tempsTokyo à Nagoya.

Comment Pékin a tenté de censurer un documentaire de France 24 | Liberation
Reporters sans frontières dénonce les pressions directes menées à Paris pour empêcher la diffusion de «Sept minutes au Tibet».
Des diplomates chinois ont tenté de faire déprogrammer un reportage de 7 minutes sur le Tibet diffusé le 30 mai sur France 24. Ces pressions sont dénoncées par l'organisation Reporters sans frontières dans un communiqué.

S'opposer à la NSA est presque impossible pour une entreprise
| PCInpact
Yahoo a tenté de résister en arguant que les requêtes formulées n'étaient pas constitutionnelles. Le jugement de la FISC est sans appel : la réaction de Yahoo est décrite comme « exagérée » et la firme « n'a pas présenté la moindre preuve d'un dommage réel, d'un risque flagrant d'erreur ou d'un quelconque potentiel abus à large échelle ». Et non seulement Yahoo ferait mieux de faire ce qu'on lui demande, mais les efforts du gouvernement « pour protéger la sécurité nationale ne devraient pas être ralentis par les tribunaux ». À ce moment, Yahoo n'avait plus d'autre choix que d'obéir aux requêtes formulées par la NSA, à moins que l'entreprise elle-même n'entre dans l'illégalité.

Pourquoi stocker toutes nos vies sur des serveurs aux Etats-Unis ? | Le Monde
Jérémie Zimmermann, porte-parole de la Quadrature du Net, association de défense des droits et libertés des citoyens sur Internet, était l'invité d'un chat avec les lecteurs du Monde.fr, mercredi 12 juin.

Cape d'invisibilité : pour moi, magicien, la physique n'est pas de la prestidigitation | Nouvel Obs
Un scientifique américain a fait disparaître son fils... pour une expérience de physique. Avec des murs d'eau transparents et un jeu de miroir, le petit Isaac Howell est devenu invisible, le tout pour moins de 150 dollars. Révéler le mécanisme permettant cette "cape d'invisibilité" menace-t-il les prestidigitateurs ? Réponse de Ratcékou, magicien professionnel.

Et sur youtube ?


Rien à craindre, c'est une vidéo humouristique. Hodor !





Les sites qui servent à rien mais on y va quand même

Comment se proteger contre les programmes type Prism

Un outil de prise de note vraiment bien fait.

Une carte intéractive de l'univers de game of thrones

Petit recueil de 18 moisissures argumentatives pour concours de mauvaise foi 

La nouvelle demo de google pour WebRTC/WebGL

Chattez avec... Hodor !

Bonus

Par Martin Vidberg


Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

AdrienXL
Signaler
AdrienXL
«une notion de "sphère privée"».
Pour ma part, ce qui est sur internet n'est plus privé.
C'est à chacun de se responsabiliser et de dire si oui ou non on veut que tel ou tel info soit publique.
Facebook n'est pas obligatoire et il est encore moins indispensable de remplir tout les champs de son profil.
Internet c'est comme sur la route : tu peux rouler prudemment ou non, mais dans ce cas, faut pas se plaindre des conséquences.
yt75
Signaler
yt75
Pas exactement le même sujet mais extrêmement proche, lié, et tout aussi important si ce n'est plus.
Il n'y a aucune fatalité technique (et encore moins légale) à la goinfrerie actuelle d'informations personnelles sur les "profils utilisateurs", ni à l'utilisation de vrais noms plus ou moins imposée, etc.
Et -aucun besoin d'ID unique- partagé entre les services par utilisateur.
Par contre clairement besoin d'un nouveau rôle, d'une notion de "sphère privée" ou compte pour les données clés, séparation des rôles, plusieurs organisations dans le rôle, et possibilité de déménager.
D'autre part aucune loi "défensive ou contraignante sur l'existant" ne fonctionnera.
http://iiscn.wordpre...-mauvaise-idee/
(IDeNum : dossier repris actuellement par F Pellerin)

Vroom !!!!

Par AdrienXL Blog créé le 01/04/13 Mis à jour le 24/06/14 à 20h51

Ajouter aux favoris

Édito

 

Archives

Favoris