Voxel Culture

Édito


 

Bienvenue sur Voxel culture, blog qui parle de cinéma, de jeux, de manga, de comics et de bien d'autres choses. Au programmes : Réflexion vidéoludique, Test de jeux, Présentation de visual novel, propagante anti-pc ou encore critique de cinéma. Moi et mes trois lardins, nous allons vous présenter votre culture. Celle du voxel....

Identifiant :

PSN : Sirmonokuma

Id steam : Evil Minato

Code 3DS : 2406-5859-6021

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Staff Voxel :

Grand Manitou, Rédacteur principal du blog.

Rédacteur secondaire du blog. (Sert à rien, ennuyeux)

Rédacteur secondaire du blog. (On essaie de lui trouver une utilité)

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Banniére pour le blog (Site Officiel)

Banniére pour le blog (Version gameblog)

Archives

Favoris

Voxel Culture

Par Minato Blog créé le 26/12/12 Mis à jour le 08/04/17 à 17h38

Blog personnel centrée sur les diverses passions que j'aime : jeux vidéos, manga/animés, Série télé, Cinéma, littérature.

Ajouter aux favoris

Catégorie : Parlons jeux vidéo !

Signaler
Parlons jeux vidéo ! (Jeu vidéo)

Bonjour à tous.
Comme tout les ans, l'E3 va pointer le bout de son nez dans ce mois de juin et nous abreuver des futurs jeux qui nous accompagneront d'ici un an ou deux ans. Si l'E3 est source de bonnes surprises, il est aussi souvent source de déceptions et de craintes. Et comme j'avais envie de vider mon sac, je vous propose aujourd'hui de parler de quelques sujets par rapport à l'E3 dans ce petit article. Vous m'excuserez par contre si c'est un peu confus, je fais un peu cet article à l'arrache. 


L'appréciation de l'E3.

Personnellement, j'adore regarder les conférences. L'impression de découvrir avec la planète des annonces de jeux et de nouveauté vidéoludique me fait à chaque fois un frisson. Alors certes, parfois, on a droit à des annulations ou des promesses non tenus, tout dépendra de la conférence et du développeur/constructeur auquel on aura affaire. Par exemple, si j'écoute avec attention, les conférences de Nintendo et Sony avec attention, j'écoute avec ironie celle d'Ubisoft et d'EA... Certes, j'écoute mais je garde les pieds sur terre.

La menace fantôme approche à grand pas. 

Bon, semi-confession, l'article va pas mal servir à parler d'un sujet qui m'emmerde un peu ces derniers temps : La fameuse arrivée de ce que j'appelle les consoles upgrades.

Il a quelques années, j'avais écrit un article sur le faites que personnellement, le moment que je détestais le plus dans le monde du jeu vidéo, c'était bien l'arrivée de nouvelles consoles. Détesté oui car cela signifiait devoir repasser à la caisse pour pouvoir a nouveau jouer au jeu actuel et devoir soutenir une cause à laquelle je ne crois pas du tout : La course aux graphismes.

Si vous me suivez d'une manière ou d'une autre, vous savez que j'ai une aversion assez prononcé pour le monde du PC. Si d'un côté, je méprise son public constitué de gens hautains, capricieux et parfois stupide, j'ai également un rejet (et là par contre sans haine particulière) du concept de PC. Comprenez par là que le PC ne réponds pas à mes critères de confort de jeux : Upgrades fréquentes et obligation de s'informer sur des technologies qui évoluent (trop) vite, risque de pannes fréquentes, risque de version buggés, ect... Et tout ça pour profiter d'un prix un poil plus bas et des graphismes plus jolis ainsi que la possibilité de faire des conneries avec des mods....ce que j'ai toujours trouvé inutile (Et oui, je sais qu'ils sont sensés également parfois égaliser le jeu niveau détail...;donc du graphisme, donc pas d’intérêt pour moi). à l'inverse, ma console, je mets le CD dedans, je lance et c'est parti sans devoir se prendre la tête (Oui, il a des majs maintenant sur consoles mais que ce soit sur PC ou consoles, aujourd'hui, c'est automatique). Mais aujourd'hui avec l'arrivée des projets des constructeurs, ce havre de paix est menacée.

Cela fait quelques mois que les rumeurs allaient bon train : Les consoles allaient connaître des évolutions technique et sortiraient sous de nouvelles versions. Et c'est quelque chose que je voulais absolument pas voir arrivé car ça revenait à détruire l'un des conforts de la console : Faire en sorte que tout le monde soit sur un pied d'égalité et qu'on profite des différents jeux, peu importe notre budget. Et malheureusement, depuis deux jours environ, on a confirmé le faites : La PS4k sera une réalité.



Voici les faits qui ont été balancés :

- La PS4k ne sera pas présenté à l'E3 mais on sait déjà qu'elle sera un complément pour la PS4 de base, qu'il s'agira d'une console composé de versions HD mais que les PS4 de base ne seront pas exclu et qu'il n'aura pas de jeu uniquement PS4k. Andrew House a expliqué que "le consommateur est habitué à une cadence d'innovation différente" en grande partie grâce à la vitesse d'évolution des smartphones et des PC.

 Tout ça n'est évidemment à prendre avec des pincettes en bien comme en mal. Va savoir quel part de vérité, d'exagération, de minimisation et d'évolution est inclus dans ce que Andrew house a bien voulu lancer. Mais autant dire que je trouve cela très inquiétant.

Le pire étant que les joueurs, eux, se réjouissent presque de la nouvelle en déclarant qu'il est temps que "les machines vieillottes et déjà dépassé" puissent enfin accueillir soit disant correctement les jeux à venir. Et pour le coup, on tombe en plein dans ce que j'appellerai la "mentalité PCiste" : Paye plus cher à chaque fois pour du "bling bling" graphique. Il a peu, on a pu avoir un "uncharted 4" qui est impressionnant graphiquement et artistique (et cela, des PCistes peuvent l'affirmer....si ils sont de bonne foi), ce qui prouve qu'avec un peu de talent, on peut donner des jeux qui tournent très bien sur la machine. Et je pense que malheureusement, si le projet a été lancé, ca a été aussi pour ce caprice que cette génération a l'habitude de réclamer : Plus grand et plus beau. Ce qui m'exclut d'office vu que je me suis jamais intéressé au différences de résolution, de rendu et de framerate faisant primé le plaisir des sensations de jeu, d'originalité, d'univers et de plaisir avant tout.

Et avec tout ça, une multitude de questions sont nés dans mon esprit. Quel fossé sépara les joueurs de base et ceux PS4k ? Si il a bien quelques chose que je n'ai pas envie, c'est de voir encore plus de schisme entre les joueurs (déjà que la gueguerre, c'est super lourd alors...). Comment les développeurs vont réagir ? Vont t'ils exploiter la puissance pour compenser les envies de mentalité PCiste des gens ou vont t'il laisser tomber par paresse ? Très difficile de le savoir.

On me sortira alors l'argument de la VR qui nécessite une console plus puissante. Mais voilà : Même si je fais abstraction du faites que pour moi, la VR ne sera qu'une mode passagère, bien trop chère pour ce qu'elle proposera niveau expérience (je rappelle que la plupart des tentatives pour que faire évoluer la façon ont été finalement abandonné que ce soit la 3D, le motion gaming ou autres) et que la technologie ne semble pas être au point (quand on sait que 1000 € sont nécessaires pour obtenir un casque fiable), il a surtout le faites des déclarations : Ca doit tourner sur PS4 actuellement, ce qui risque de signifier que les jeux VR PS3HD seront majeurs.

Bien évidemment, tout ça aboutira sur deux possibilités futures  :
- Sony et microsoft peuvent mentir et finalement, retournez leurs vestes en laissant tomber leurs machines vanilla. Dans le cas, ce sera 40 millions de joueurs qui seront baisés. Je conseille d'ailleurs aux constructeurs d'éviter ça.....les joueurs sont assez revanchards et la PS3 en a fait les frais pendant des années.

- L'achat des joueurs : Est-ce que les joueurs avec cette "mentalité PCiste" seront majoritaire ? Si on s'aperçoit que les consoles Upgrades ne vendent pas si bien, aucune raison de délaisser les anciennes consoles et dont, ce genre de pensées va peut être disparaître.


Alors perso, on pourra me rétorquer que je préfère jouer sur des consoles dépassé et avec des spéc low cost. J'ai envie de vous dire que je préfère encore jouer à des jeux relativement (très relativement même) imparfait que d'être la vache à lait d'une industrie et d'une communauté de plus en plus accro à la technique, quitte à forcer des joueurs qui pensent différent à devoir faire des choses qu'ils n'ont pas envie à causer des caprices des autres. Autant dire d'ailleurs que si je ne suis pas pressé d'Upgrader mon PC (même si cela sera nécessaire pour soulager mes composants qui commencent à vraiment prendre de l'âge), je ne suis pas prêt d'accepter cette nouvelle façon que je trouve quand même vachement enculatoir de faire soit disant avancer le jeu vidéo. (autant dire pas de PS4k chez moi) Et je dirais même que si ça devient la norme, autant dire que mon voyage avec le jeu vidéo a des chances de trouver son terme.

Reste les jeux heureusement. 

Heureusement, l'E3 restera, avant tout (à première vue), l'annonce de nouveaux jeux principalement. Et évidemment, on aura droit aux habituels réactions négatives de tout bord. Que ce soit l'annonce d'un jeu qui suscite de la hype ou encore d'une suite (ou d'un retour) d'une licence, les rageux seront à l'affut....

Pour commencer, j'ai envie de dire : C'est bien joli de dire que "cette industrie ne fonctionnent qu'avec des suites et des remakes/reboots" mais j'ai envie de vous dire : Vous êtes ou quand les jeux qui proposent quelque chose de neuf se pointent ? Je prendrai toujours l'exemple de ce pauvre Mirror edge qui proposait une super expérience de jeu mais qui s'est fait envoyé chier parce que le jeu ne durait pas assez long et était vendu au prix de tout les autres jeux..... (j'ai d'autres exemples mais je me les garde...ha et l'exemple Splatoon ne compte pas, y a écrit Nintendo alias le petit macaron fanboy). Et après, on me sortira également que tout ces jeux sortiront l'année prochaine. Alors, déjà faut savoir... on se plaint souvent que les jeux sortent trop vite et pas fini et maintenant, on dit que ça sort pas assez vite......les gens, franchement....


Bon plus sérieusement, oui, on vit dans une époque ou le buzz et la hype compte. Cela étant, j'ai envie dire : Est-ce que vous êtes aussi faibles que ça ? Je prends un exemple récent : Il a peu, j'ai acheté Day one le nouveau jeu de blizzard, Overwatch. Et après cela, on est venu me dire : Oui mais t'as cédé à la hype de ce jeu hyper hypé et survendu.....Sauf que moi, j'ai jamais été rien voir sur le jeu et j'ai même trouvé la hype inexistante (contrairement à Smash bros Wii U mais ça, on lui dit rien parce que nintendo hein?). J'ai envie de dire : Si vous êtes faibles face à la hype, tant pis pour vous dire. Aussi attrayant et hypé qu'à été Star wars Battlefront, je n'ai jamais cédé, à vous de correctement vous informer. Tout ça pour dire que la hype c'est pas un très super positif mais qu'on peut facilement selon moi la contourner. Ha et pour ceux qui diront : "oui mais ca me fait chier qu'un jeu si merdique, on en parle autant"...Vous estimez autant la pseudo pertinence de votre avis pour ça gâche votre vie ?

En attendant, j'attends quelques annonces exclusives et j'espère avoir quelques bonnes surprises....

Bref, voilà, j'ignore si j'ai été clair dans ma pensée mais autant dire que je garde confiance aux développeurs pour nous pondre des titres qui ne manqueront pas de charme, le public lui va sans doute encore tout ruiner par ces exigeances stupides et ensuite se plaindre que c'est mauvais (et osera même dire qu'il le savait parce qu'il est trop malin....). Nous verrons ce que l'avenir nous réservera mais je suis relativement inquiet pour la suite. Sur ce, je vous dis à bientôt.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Parlons jeux vidéo ! (Jeu vidéo)

Bonjour à tous.
Aujourd'hui, on va causer un peu plus sérieusement que d'habitude. En effet, c'est bien joli de vouloir parler des jeux et de soi-même dans une magnifique course au nombrilisme mais aujourd'hui, j'avais envie de parler d'un sujet sur lequel je m'interroge quelque peu. Depuis longtemps, il a un critère sur lequel les joueurs se repose pour juger secrètement leurs jeux. Vous avez déjà utiliser ce critère, je l'ai déjà utiliser aussi. on l'a tous utiliser un jour pour juger un jeu sans même y avoir poser les mains et même si on le trouvais intéressant... Ce critère, c'est évidemment le prix. Et c'est de cela que l'on va parler aujourd'hui.



Il a quelques semaines, est sorti Firewatch et Unravel, deux jeux que, personnellement, j'attendais avec une certaine impatience (Surtout Unravel en faites car Firewatch a malheureusement tenu à faire attendre les sous-titres en français). Et j'ai été étonné d'une chose : Les gens n'ont pas parlé du jeu en lui-même, de son contenu, des émotions éventuelles que celui-ci procure mais plutôt que : "20 € c'est bien trop cher pour un jeu vidéo !! surtout un jeu vidéo qui ne dure que quelques heures !" Et j'avoue que ça m'a beaucoup surpris....

Surpris car les gens avaient l'air d'attendre beaucoup de ces jeux (de firewatch du moins car Unravel avait le macaron EA imprimé sur les fesses et donc les gens l'ont fait un gros déni de sale gueule) et pourtant, le faites de payer 20 € pour un jeu qui allait être assez intéressant, profond et très recherché...bha ça a refroidi plein de monde. En tête, les joueurs de Steam qui ont quand même osé faire le jeu en rushant totalement le jeu et en demandant à se faire rembourser après. Et même des gens qui ont trouvé le jeu bon ont quand même trouvé le culot de dire "Oui, le jeu était bien mais je préfère reprendre mon argent pour acheter un autre jeu". Vous allez peut être me trouver gonflé mais moi j'ai vraiment l'impression que le discours, c'était ça :

"Les développeurs ont fait un super jeu mais je juge que malgré l'amusement et la richesse qu'il m'a procuré, je trouve qu'il ne mérite pas de garder mon argent"

Bon, finalement, paraît t'il que le jeu s'est bien vendu mais.... ça m'a quand même sidéré que les développeurs ont dû limite pousser un cri d'appel à l'aide pour ce jeu : Rappeler dans quelles conditions précaires ils ont du développer le jeu, que le titre était très important pour eux et à quel point il avait l'impression de pas être compris par une partie du public vidéoludique. Et ça peut paraître idiot de ma part mais je me suis dit "Sérieusement ? 20 € c'est trop cher pour un jeu indé?"

 

Est-ce que je fais la blague de "je cherche le respect".................oups ! 


Alors je dis jeu indé mais aujourd'hui, malheureusement, ce terme est utilisé à tort et à travers et ne veut pratiquement plus rien dire. il a quelque temps, on a parlé de No Man's sky et du faites que ce jeu allait coûter 60 € et qu'on a entendu beaucoup de "olala mais 60 € pour un jeu indépendant c'est trop cher, c'est délirant monsieur ! vous êtes fou". Je suis peut être méchant mais...est-ce que ce jeu peut être encore qualifié de jeu indépendant comme on l'entends ? Pour moi, c'était plus une sorte de AA, un jeu artistique, fait par un petit studio mais surement financé au moins en partie par l'éditeur (dans le cas de la version console qui est sans la plate-forme centrale vu qu'il était présent à toutes les conférences, sony) pour profiter de l'exclu et pour obtenir un titre différent des canons habituels...En d'autres termes, on est loin du jeu indépendant de base, on ne peut même plus l'appeler comme ça.... en d'autres termes, je trouve que cet excuse, "un jeu indé ne peut pas être aussi cher" ne tient pas...

Enfin, le problème c'est qu'aujourd'hui, le constat est là : On ne joue plus avec sa curiosité, on joue avec son porte-feuille. Et si je puis me permettre, pour moi, c'est un peu comme l'excuse du "ça a l'air cliché", je trouve qu'il n'y a pas pire comme excuse pour s'intéresser à une œuvre. J'ai bien conscience que si on commencer à être très curieux niveau jeux vidéo, c'est compliqué de faire son budget et d'arriver à tout acheter. Ce qui se traduit par des jeux qu'on achète en priorité ou qu'on laisse tomber.

Tout cela est bien joli mais malheureusement, les joueurs qui arrivent à trouver le parfait équilibre sont rares. Certains vont tomber dans l’extrême "positif" de tout acheter et d'autre de ne jamais prendre de risques et de snober sans arrêt. En particulier en criant que "de toute façon, ce jeu ne mérite pas mon argent" le souci, c'est qu'en essayant toujours d'aller au plus facile, d'aller au moins cher et ne jamais tenter de récompenser quand un développeur se décarcasse pour sortir un jeu différent de la norme, on arrive à du "The division est le plus gros démarrage de....".

Quand on voit que Firewatch doit insister pour vendre son jeu, quand on voit que des titres plébiscité par la presse comme Okami ou Mirror edge se font snober à leurs sorties parce que "c'est trop cher et je connais pas....je vais plutot aller m'acheter le 100eme jeu-clone qui est sorti parce que ça je connais" et donc en gros, ne pas vouloir soutenir une démarche différent et plus intéressant du jeu pour ensuite se plaindre de l'état de l'industrie vidéoludique.... y a vraiment de quoi être choqué par ce comportement.

C'est malheureusement le comportement du joueur actuel : Il ne veut pas être roi, il veut être empereur. Il veut le beurre, l'argent du beurre et le sourire du laitier. Ce qui me fait marrer d'ailleurs, c'est quand on voit des joueurs qui ont un compte steam, 500 jeux qu'ils ont acheté sur les bundles et les soldes et qui te disent de pas avoir eu le temps de jouer..... c'est quoi le but alors ? Engranger pour le plaisir d'engranger et le plaisir de comparer son e-pénis aux autres ? c'est pas un putain de paradoxe de se plaindre que les jeux sont trop chers, les chopper à pas cher et ne jamais y jouer ? Bien évidemment, tout ça sont des exemples et tout le monde n'est pas comme ça mais c'est quand même terrible de voir une majorité de gens agir comme ça et d'avoir l'horrible impression qu'ils se plaignent d'un problème juste pour laisser croire qu'ils sont malins d'avoir remarqué un problème qui n'en ait pas vraiment un ?



Le comble est atteint quand on arrive à ce type de réflexion :  "le jeu vidéo va mieux grâce à moi; regardez la sortie de ce jeu sur ma plate-forme" dixit le joueur PC convaincu de sa supériorité. Oui, merci ô grande master race, merci à toi de pas avoir soutenu le jeu à l'époque parce que tu refuse de jouer sur autres choses parce que "ça coûte moins cher" et que tu préféré attendre que tout te soit donné dans la main. Oui, je critique encore mais arrivé à un moment donné, devoir céder au caprices d'une caste de joueurs convaincu que tout lui ait dû parce qu'il joue sur une plate-forme et renie complétement les autres, c'est vraiment de la mauvaise volonté. Surtout quand après quand on dit que le jeu vidéo tourne en rond.

D'ailleurs, les soldes steam m'ont toujours fait marrer : Système créer à la base pour contrer le piratage (c'est quand même fort que pour empêcher les gens de pirater tes produits, t'es obligé de les donner pour trois fois rien quelques mois après leurs sorties.....), c'est surtout devenu une opportunité pour le joueur un poil fainéant de prendre un titre sans trop de risques. Si c'est bien utile pour le joueur peu fortuné et que ça peut sauver parfois des studios (Fritionnal game a pu faire Amnesia grâces aux soldes de son précédent jeu.........................Et même là, je trouve que c'est abusé puisqu'il a fallu attendre que le jeu baisse pour qu'on daigne enfin s'y intéressé), c'est une aubaine pour le joueur radin. Et je ne parle pas du remboursement steam qui est totalement excessif et aurait vraiment besoin d'être plus encadré.

Alors, on pourrait croire que j'encouragerai le prix des jeux à très haut prix et critique toute forme de baisse de prix. Je ne dis pas ça mais entre ne jamais payer ces jeux chers quand on en a les moyens et acheter des jeux auquel on fait confiance après avoir étudié la question et d'avoir choisi l'édition qu'il faut, il a quand même une marge. Personnellement, j'ai acheté pas mal de titres auquel j'ai cru et parfois, j'ai eu raison d'avoir confiance et parfois non....... mais je me dis "tant pis, c'est le jeu!". Oui parfois, on claque 60 € dans un titre et on est déçu.... Mais deux choses : 1) faut parfois prendre des risques dans la vie, dans le jeu vidéo aussi, 2) le tout c'est d'en tirer des leçons dans les deux sens : faire attention quand un titre est similaire et se renseigner dessus dans le positif comme dans le négatif sans tomber dans une parano du "tout est nul dans le goût, je reste dans ma zone de confort".


Bon, pour terminer, qu'est que j'essaie de dire : Qu'on soit clair, j'achète en occasion aussi les gars et les soldes de steam, j’achète aussi quelques jeux de temps en temps mais de temps en temps, j'aimerais que les gens arrêtent de sortir le montant du prix comme argument pour juger un jeu. On ne peut pas tout acheter c'est sûr mais ce n'est pas une raison pour justifier tout les comportements et tout les écarts qu'on peut avoir. Je vais pas vous sortir l'habituel "faut jouer avec passion putain" mais vous demande de consommer le jeu vidéo de façon un peu cohérente avec votre discours et vos envies. Et parfois, vous dire qu'il faut parfois faire un "achat militant", histoire de récompenser les développeurs qui ne sont pas les grands méchants que certains pensent (ça, c'est plutôt l'éditeur qui a ce rôle) et de faire évoluer le jeu vidéo car l'achat, mine de rien, c'est l'acte le plus important qui peut faire basculer l'industrie à notre échelle, c'est à dire celle du simple petit joueur.

Bref, merci d'avoir lu cet article. Il a pris beaucoup de temps à cause du manque de concentration mais au final, je suis assez content de moi. J'espère qu'il vous a plu et je vous dit à bientôt.

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Signaler
Parlons jeux vidéo ! (Jeu vidéo)

Bon, alors que j'avais prévu un gros dossier sur une série de jeu et que plusieurs autres articles traîne dans ma partie réservé aux brouillons, que la fatigue se fait sentir (pour vous dire à quel point, j'ai passé 5 minutes à me rappeler comment on écrivait "traîne") et qu'un événement va diminuer mes séances d'écriture, je me suis dit que j'allais pas quitter mon auditoire sans vous laisser un petit os à ronger. J'ai donc eu encore une idée stupide et me suis dit "allez, RàF, je le fais". Voici donc le premier article de "Prolétaire gaming" (pour le titre, prenez ça au......357eme degré ?)

 

Le but est simple : Je vais vous donner 5 jeu divers qui ont la particularité d'être gratuit. Il peut s'agir de Free to play, de jeu indé, de jeu flash/navigateur ou même de prototype mais ils peuvent être joué sans dépenser un euro. J'essaierai d'en faire de temps en temps (ça dépendra principalement de ce que je trouve) et de vous donner éventuellement envie de tester ses titres si vous n'avez rien à faire ou que vous êtes fauché comme les blés. Bref allons-y. ( Petite musique d'ambiance )

1. Love Live! School Idol Festival

 

 

On commence donc avec Love Live! School Idol Festival. Si vous ne connaissez pas Love live, je résume : Il s'agit d'une licence composé de Light novel, d'un animé, d'un manga, ect basé sur un groupe de 9 Idoles qui tentent de sauver leur école. Grandement adulé au japon et clairement créer pour concurrencer le phénomène Idolmaster (donc je parlerai une prochaine fois), Love live est surtout connu chez nous pour son animé assez bien foutu. Le succès de la licence a donc de ce fait, engendré un jeu de rythme sorti sur la plate-forme qu'affectionne pas mal le public oriental : les mobiles. Oui, il s'agit bien d'un jeu iOS/Android. 

Sommairement, il va s'agir de taper sur des notes qui défilent à l’écran, avec en fond les singles et différentes chansons du groupe. Simple et efficace, il peut devenir rapidement addictif grâce à l'aspect collectionnite des différentes cartes de rang divers qu'on peut obtenir au cours de ses parties. Notons également des events ou encore des rajouts de cartes tout les mois et autant dire qu'on a trouvé là le compagnon parfait pour son mobile. 

Notez que des microtransactions existent bien dans le jeu (des achats de love gems qui permettent de tirer au sorts les cartes), toutefois les développeurs n'ont pas été trop dures puisqu'une simple connexion régulières ou tout simplement de bonnes performances sur le jeu permettent d'obtenir les gemmes sans débourser un franc. 

Le jeu est dispo en anglais et en jap sur google play. à vous de voir si ca vous tente. 

Le lien du jeu : ici

2. Tower of Heaven

 

 

Bien connu des jeux un peu obscures sur PC et des speedrunners, Tower of heaven est un petit jeu de plates-formes disponible sur navigateur. 

Très old-school avec son aspect avec ses graphismes gameboy assumé et son OST chip tunes bien foutue, Tower of heaven propose de monter au sommet d'une tour durant laquelle au fil des niveaux, plusieurs règles, qui vont rendre de plus en plus compliqué le niveau, vont s'ajouter, qu'il s'agisse de ne pas toucher le bord des plates-formes ou encore d'éviter des plates-formes de "couleurs". Assez difficile mais pas infaisable, court mais suffisant quand on sait d'ou il vient, simple mais amusant, Tower of heaven est une petite merveille que vous pouvez tester entre deux parties d'un autre jeu ou si vous êtes coincé quelque part mais avec un pc quand même. 

Le lien du jeu : ici
 
3. Unreal tournament 4

 

 

Bon, si vous avez eu un ordinateur au début des années 2000 (2002 dans mon cas), il a forcément trois jeux que vous avez connu (ou du moins un des trois) : Quake 3, Counter Strike et Unreal tournament 2003 (qui est sorti en 2002....). Trois FPS multi joueurs différents (enfin..si vous veut, moi j'ai toujours trouvé que UT et Quake se ressemblait beaucoup) et leurs lots de fans. Aujourd'hui malheureusement, ces trois gloires du passés ont eu un destin compliqué : Si counter Strike est toujours la référence et a eu droit à une quatrième version pour perdurer, Quake et UT ont totalement disparu (Quake a payé cher l'échec de son 4eme épisode et UT a vu son développeur se concentrer sur un autre jeu : Gears of war). Mais Epic game a fait alors un cadeau aux fans de UT il a pas très longtemps : Fournir la possibilité aux joueurs de participer au développement de UT4 qui est prévu pour être un jeu gratuit (bon Epic a un moyen de se faire de l'argent sur le jeu quand même mais j'en parlerai pas ici). 

Depuis le mois dernier, une alpha est ouverte et il est donc possible de profiter déjà du titre. Bon, il a encore pas mal à faire (Y a des bugs, peu de map et ect) mais le début semble promettre un retour assez intéressant pour ce dinosaure du FPS multi. Attention toutefois, selon l'heure qu'on va, soit ce sera désert, soit on va se retrouver avec des vétérans qui risquent de nous massacrer. (même si moi, je suis tombé sur des joueurs de mon niveau et j'ai réussi à m'amuser beaucoup). Enjoy. 

Le lien du jeu : Ici (il faut créer un compte, télécharger le kit Unreal et on peut récupérer le précieux sésame)

4. Voices from the Sea

 

 

Bon ici, ca va aller très vite, il s'agit d'un petit visual novel d'une heure ou deux sur Steam, gratuit basé sur une histoire très simple : Un garçon va rencontrer une fille sur la plage et cette rencontre va aboutir à une petite histoire (que je vous spoil pas évidemment) très sympathique. Boudez pas votre plaisir comme dit plus haut, c'est sur Steam, ca se finit vite, c'est bien foutu et c'est totalement gratuit donc foncez. 

Le lien du jeu : Ici

5. Heroine's Quest The Herald of Ragnarok

 

 

Et on termine sur du GROS jeu gratuit. Sorti en 2013, Heroine Quest est un RPG à l'ancienne année 80 avec une réalisation qui rappellera un point and click LucasArt et un gros potentiel. Dans ce jeu, on incarnera donc une héroine qui évoluera dans un univers nordique pour empêcher le ragnarok. Avec ses multiples énigmes, sa profondeur de gameplay, son chemin à embranchement ou encore ses dialogues bien foutu, ce jeu totalement gratuit vaut franchement la peine d'être essayé, autant par les nostalgiques que par les curieux. 

Le lien du jeu : ici

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Et voilà, c'était donc le premier numéro de Prolétaire gaming, j'espère que ça vous a plu. 

Je passe donc sur la petite annonce mis dans le titre : le blog va encore être dans une activité hibernation pendant au moins un petit mois à cause de mon activité professionnel : Je pars en stage demain avec des horaires de fonctionnaire et donc, vous pensez bien que la priorité pendant mes week ends et les moments ou je bosserai pas, ce sera plus détente et non grattage. Je dois donc suspendre les articles jusqu'au 20 mai (et encore pas sûr que ce sera pas prolongé vu que c'est aussi la date de sortie de The witcher 3) 

C'est pourquoi, je fais quand même un truc bien avant de partir et pas juste écrire "A+ les gens, RDV dans un mois, bosser C nul lol". 

Bref, je vous dis à bientôt, jouez bien et amusez-vous (contrairement à moi).

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Parlons jeux vidéo ! (Jeu vidéo)

Aujourd'hui, nous sommes le 20 février. Comme d'hab, je suis le seul sur le net à une heure avancée de la nuit. Je me dit qu'il est peut être temps d'aller se coucher ou de jouer un peu à Majora Mask 3D. Je vais donc faire un dernier tout sur Twitter avant d'y aller.....

 

 

 

 

 


Bon, on arrête avec les gifs. Et donc, oui la nouvelle est tombé y a une heure : DanganRonpa : Another épisode va être localisée chez nous pour cet automne.


Pour ceux qui ne le savent pas, ce jeu est un spin-off de la série. Ici, le jeu quitte le genre Visual novel pour devenir un TPS dans lequel on incarnera Komaru Naegi, la soeur de Makoto Naegi, héros du premier opus confronté à une ville envahi par des robots Monokuma qu'elle devra détruire par centaines et combattre un groupe d'enfants étranges friands de jeux vidéos.

Sorti le 25 septembre dernier sur PSvita, le jeu arrive enfin chez nous et la série continue son chemin tranquillement. En espérant que cet épisode soit un bon apéritif avant l'arrivée futur d'un troisième épisode (qui a d'ailleurs été légèrement teaser dans le premier trailer de ce jeu).

Bref, je sais pas ce que vous en pensez personnellement, mais moi je suis totalement en joie et j'attends l'automne avec impatience !

PS : Oui, quand je suis heureux, c'est l'avalanche de gif. M'en voulez pas !

 
Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
Parlons jeux vidéo ! (Jeu vidéo)

Bon les gars, la situation est grave.  Je vous avoue, j’ai réfléchi un long moment avant de faire cet article…parce que ça risquait d’être long, parce que ça risquait de brasser de l’air, parce que….pleins de raisons diverses et variés. Toutefois, l’actualité de ces derniers semaines m’ont clairement fait penser que quelque chose ne tournait pas rond et qu’il était temps de faire un petit article pour en parler. Je vais donc parler aujourd’hui de ce début calamiteux un an après « le commencement » de la nouvelle génération.

Alors, avant de commencer, il est bon de préciser que mon but n’est pas de taper gratuitement sur tel ou telle chose car ce n’est ni intéressant ni constructif et pour vous comme pour moi, ce serait une perte de temps.  Mon but est purement et simplement de parler des dérives qu’ont pris les constructeurs et développeurs depuis quelques temps, de donner mon avis sur le sujet et de faire un état des lieux et éventuellement voir si ça peut s’arranger ou pas. Je précise également que je vais parler que de la partie éditeur/développeur…la partie joueur, ce sera dans un futur autres article. 
 
Remakes HD : Génération 7.5 ?
 
C’est évidemment le premier point qui fâche sur cette génération, c’est cette avalanche de portages et de rééditions qu’on nous sert et qui commencent à devenir beaucoup trop abondante.
Alors avant tout de chose, je tiens à préciser une chose : Beaucoup d’idées qu’ont pris les constructeurs partent sur de bonnes idées : Les dlcs, les rééditions, les maj sur consoles ou encore le motion gaming. Toutes ces idées sonnaient bien et semblaient pouvoir tirer le jeu vidéo vers le haut. Malheureusement,  une règle à propos de ces idées s’est construite peu à peu : Si une bonne idée est lancée, un ou des éditeurs pervertiront la chose.  Les dlcs permettent de rajouter du contenu ? Abusons-en pour vendre tout et n’importe quoi, quitte à couper une partie du jeu qui aurait pu être directement sur la galette (ou qui l’est mais qu’on a bloqué, histoire d’être encore plus des escrocs), les majs peuvent sortir sur consoles  aussi ? finissons mal les jeux, on pourra sortir une maj après (ou pas parfois).. et dans le cas présent, les joueurs sont friands de revoir d’anciens jeux sur leurs nouvelles consoles, vendons leur tout et n’importe quoi, quitte à prendre la place de nouveaux jeux. 
 
C’est un peu là, le n½ud du problème. Est-ce qu’une réédition HD est un souci ? Oui et non. Le souci ici, c’est que les éditeurs au cours de cette année et d’ici l’année prochaine aussi ont presque totalement gonflés artificiellement la ludothèque de leurs machines avec des remakes… et je dis bien toute les consoles, que ce soit les machines microsoft, sony ou nintendo (encore que nintendo est celui qui a le moins abusé du processus). Et que le souci, c’est que ça commence à même marcher sur le territoire des « nouveaux » jeux (que ce soit des nouveaux épisodes de licences déjà établies ou de nouvelles licences).  Et quand on en arrive à une playstation expérience qui nous propose des remakes HD de day of the tentacles et un portage de FF7 PC sur PS4 (vendu à 15¤ en prime hein ? Sinon c’est moins drôle), c’est à se demander de qui on se moque (dans le même genre, on a Sleeping dog HD…comme si la monture d’avant n’était pas HD….. vas-y, Square enix, prends nous pour les cons, tu es très fort à ce petit jeu).
 
 
 
Je suis un fervent défenseur des consoles mais là, je peux difficilement cautionnée ce genre de pratiques abusives car je pensais que nouvelles consoles = nouveaux jeux. A quoi sert d’invertir 400 ¤ si une grande partie de la ludothèque commence à être envahi de portages HD. Perso si j’achète une console, c’est pour jouer à la suite plus ambitieux d’un titre que j’ai bien aimé ou découvrir de nouvelles licences/univers, pas pour me taper les mêmes jeux en soit-disant plus joli (puisqu’en général, c’est plus un étirage en résolution supérieur avec un filtre).  Si je veux mes jeux en ultra résolution (ce que je trouve déjà inutile à la base), je vais sur PC puisque les portages sont souvent inférieur (sauf dans les jeux bossés comme le remake HD de FFX qui a été retravaillé pour être plus beau que les émulations améliorés) et plus coûteux. 
 
Le gros souci, est-ce que cette pratique va s’arrêter ? Malheureusement, non car on ne dirait pas mais les remakes HD, ça marche !  Quand on voit que le remake de FFX/X-2 s’est écoulé plus que le lightning returns (même si on sait que ce jeu souffre de la malédiction des FFXIII), on est en droit de se dire que le remake, ça marche. Peut-on en vouloir aux éditeurs du coup ? Oui et non.  Non, car on peut comprendre que mettre des ronds dans une nouvelle licence qui prends le risque de se gaufrer lamentablement, ce n’est pas toujours facile. Oui, car…. C’est pas une raison suffisante pour rien branler et rééditer tout et n’importe (Devil May cry 4 sur PS4 et One par exemple…..je me demande franchement qui ça intéresse vraiment….). 
 
Que faire donc ? Bha a part ne pas acheter des remakes HD de tout et n’importe, pas grand-chose (tâche compliqué car même moi, j’en achète) en espérant que cette foutue mode s’arrête enfin.
 
 
 
Le syndrome Watch.dogs/Destiny
 
Le problème étant que si les remakes sont un problème, l’originalité en est une autre. Et parlez de ça, on va parler du fameux syndrome watch_dogs.
À l’annonce de watch dogs, Ubisoft ne montrait en réalité pas un jeu mais une démo technique/maquette, le but n’étant pas uniquement de hyper le public mais de hyper l’investisseur, celui qui donnera les sous pour contribuer au développement du jeu mais également d’en ramasser quand le jeu est un succès. La stratégie d’Ubisoft est donc réussi vu la hype que génère Watch_dogs et de ce faites, le développement peut commencer. 
 
Mais à la sortie, c’est la douche froide, le jeu est moins bon et la fameuse révolution promise par le développeur n’en est pas une. Comment peut-on en arriver là ? Et bien, c’est grâce au pouvoir du calibrage marketing du jeu. 
 
 
Aiden pierce, le héros principal du jeu, est considéré souvent comme une caricature du héros du genre action. Et c’est tout à fait normal car il a été pensé pour ça. En analysant les données en leur possession, les gens d’ubisoft réfléchissent à intégrer ce qui plaît au plus grand nombre de gens. Manteau et look « cool », personnalité sombre et même une voix rauque …oui oui, si on compare les voix de la démo technique et sa voix finale, elle est différente car tout a été étudié pour plaire. La raison de tout cela ? Tout simplement de limiter la prise de risque. Le lancement d’une nouvelle licence AAA est un gros risque/Défi pour Ubisoft, impossible donc de laisser une part au hasard. 
 
De ce même coup,  les développeurs, pourtant compétents et pouvant faire preuve d’originalité (il suffit de voir que ce sont ces mêmes gens qui ont développé Rayman legends ou Soldat inconnus) doivent laisser tomber leur propre envies créatives pour un travail calibré et encadré par les mecs du marketing et les grands patrons. 
 
Le but final étant de sortir un produit sécuritaire qui permettra un maximum de bénéfices, quitte à fournir un résultat très peu impliqué artistiquement et qui ne faire guère avancé le média vidéoludique.  Est-ce que cette stratégie paye ? Oui, car d’un point de vue vente, le jeu devient le jeu ubisoft le plus vendu. Le pari est donc réussi. 
 
 
Après, je parle d’ubisoft car c’est l’exemple le plus récent qui me vient en tête mais malheureusement, ce syndrome touche plus de développeur qu’on pourrait le croire. C’est pour cela que d’autres jeux comme Destiny ont calibré leur travail pour plaire au plus grand nombre et s’assurer les ventes au détriment de la qualité et de la prise de risques. C’est également pour cela que la tendance de l’open world a le vent  en poupe, cet élément étant le plus en vogue et étant le moyen de rassurer l’investisseur et le joueur le plus répandu. 
 
Tout ça pour dire que malheureusement, il a pas mal à craindre pour une majorité de titres triple AAA mais également d’autres. Car j’ai parlé de titres triples AAA mais malheureusement, le phénomène touche aussi des développeurs plus modestes qui tentent de suivre un mouvement qui marche. Je prends l’exemple le plus récent que j’ai avec Never alone, un jeu de plate-formes indé que j’ai joué il a peu qui, derrière sa réalisation assez foutue, cache en réalité un énième jeu de plate-forme 2D qui tente de profiter du regain d’interet pour ce genre de jeu. 
 
L’originalité, la prise de risque ou encore la création de nouvelles licences est donc en danger. Le pire étant que ce ne sont pas les constructeurs qui vont tenter  des trucs pour motiver leurs tiers vu que leurs consoles se vendent seuls avec pas ou peu de consoles. Peut-on penser que les développeurs vont donc rester dans cette zone de confort pour le jeu vidéo ? Oui et non, des productions plus modestes verront encore le jour mais il a à craindre qu’elles deviennent plus rares au fil du temps. Le seul geste en tant que consommateur, aussi petit soit t’il, reste de bien se renseigner sur les licences et à prendre avec des pincettes ce qu’on nous propose, autant en terme de produits finis qu’en terme de promesses. 
 
 
Le côté à moitié plein du verre.

 

Malgré ce bilan assez négatif, le jeu vidéo n’est pas totalement foutu. Il reste heureusement des secteurs dans lequel le jeu vidéo reste assez bon. Mais pour cela, deux endroits : Le pc et les portables. 

 
En effet, alors que les triples AAA, les consoles, une partie des jeux indés ainsi que les jeux en early access (j’en ai pas trop parler mais la multiplication de cette pratique et du côté un poil trop similaire des jeux qui sortent est aussi assez relou) ; il reste heureusement encore des jeux qui sortent tel des messies pour plaire aux joueurs de toute sortes. 
 
 
Je pense principalement aux jeux PC indé ou plus confidentiel car exclu PC comme Divinity Original sin, The talos principale, A Bird Story ou encore the war of mine , les jeux japonais divers comme les rpgs de niches sur portable ou encore les visual novels (oui, le marché visual novel commence à se développer sur steam de manière assez surprenante). On pourrait presque dire que ces jeux profitent de la baisse de régime des autres pour se développer… et franchement, comment leur donner tort ? Et pourquoi ne pas en profiter pour découvrir des perles parfois inattendues. 
 
Conclusion : Pluie battante ou éclaircie?
 
Pas mal de développeurs et compagnie annoncent soit disant que la next-gen sera pour 2015… Déjà, si ça, ce n’est pas un aveu d’échec, je m’y connais pas. Et ensuite, j’ai envie de dire : j’ai envie d’y croire mais de l’autre, je me méfie énormément.  Bien que l’année prochaine sera l’année de la sortie de titres comme Bloodborne ou the witcher 3, pas mal de titres n’ont pas de dates et l’année semble bien vide à première vue. Reste à espérer que les développeurs aient des ressources cachés et que les événements me donnent tort quand à mon pessimisme sur la suite. 
 
Sur ce, je vous souhaite bonne fêtes et je vous dis à bientôt pour d’autres prochains articles.  
 
 
Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Parlons jeux vidéo ! (Jeu vidéo)

Bonjour à tous. Ces derniers temps, j'avais un peu de mal à me décider sur le sujet que j'allais vous parler, j'avais plusieurs petits sujets en tête mais pas assez de temps ni d'envie pour me décider. Finalement, j'ai décidé de prendre un sujet d'actualité et plus exactement de la sortie futur d'un jeu (très futur vu qu'il sort Mardi), je vais donc vous parler de Watch dogs mais plus exactement de tout le bazar qui englobe la sortie du jeu et parler en même temps de tout ce buzz énervant qui entoure la sortie de ce jeu.

 

Dire que Watch dogs a été attendu serait un doux euphémisme. Annoncé en surprise à l'E3 2012 (personne ne savait que ce jeu existait... et personnellement, quand je l'ai vu, j'ai cru que c'était une démo technique de je-sais-pas-quoi), le jeu a suscité l'interet de la communauté des joueurs. Et rien qu'à son annonce, le négatif venait déjà pointer le bout de son gros pif . On parlait déjà d'un jeu qui ne pouvait pas tourner sur console PS3/Xbox360 et même limite une exclu PC. J'adore d'ailleurs parce qu'un jeu est beau, il ne tourne JAMAIS sur consoles. On devrait des fois expliquer à certains joueurs qu'un jeu est TRES rarement identique à sa première présentation et ce qu'est un "target render" mais bon soit, ce n'est pas le sujet direct.

Après des mois, on nous balance alors que le jeu va finalement tourner sur les consoles actuelles (PS4, xbox one et même la versions Wii U), un report est finalement fait, initialement prévu pour fin 2013, le jeu est reporté à 2014.... Officiellement, le jeu n'est pas au point et doit encore être peaufiné niveau gameplay, officieusement on parle d'une version current gen pas au point et qui doit être optimisé histoire de pas faire gueuler les fans resté sur ancienne génération et niveau buisness on parle avant tout de marquer l'année 2014, année qui n'annonce pas de grands jeux à cause de l'arrivée des nouvelles consoles et du ras de marée GTA5/Last of us. Qui dit la vérité et qui l'a déforme ? Je pense un peu tout le monde. Bref, tout ce bazar va enfin finir le 27 mai de cette année avec la sortie de la version Xbox one, PS4, PS3, xbox 360 et PC (la version Wii U sortira plus tard...j'y reviendrai peut être).............et j'ai envie de dire : Tant mieux et qu'on ne parle plus de ce jeu !

 
La raison est simple : Personnellement, je n'en peux plus de ce jeu pour plusieurs raisons :

Avant tout, c'est tout ce buzz graphique qu'on fait dessus. Watch dogs a été clairement annoncé comme une "révolution graphique". Faut dire la vérité : Si il n'avait pas eu cette gueule à l'E3, on en aurait beaucoup moins parlé. Le faite est que Ubi a voulu frapper un grand coup avec ce jeu et c'est réussi puisqu'ils ont utilisé les trois arguments qui marquent le plus grand nombre : "Graphismes très beau" "open world" "GTA-like". Rien qu'avec ça, tout le monde regardait ce jeu.....

Le souci étant que j'ai envie de dire : Vous savez que c'est un jeu vidéo ? C'est un peu le truc qui m'agace beaucoup sur Watch dogs. A peine le jeu est-il sorti sous le manteau (Car, en passant, l'embargo "amende si le jeu est vendu plus tôt", niveau bullshit, y a du level), on est déjà inondé de screen et de comparatif de gens qui veulent montrer qu'ils peuvent faire tourner le jeu avec tel ou telle niveau de détails. J'ai envie de demander : C'est un jeu ou un benchmark de luxe ?

Non parce que là, j'ai l'impression de revenir à l'époque de la sortie de Crysis. Tout le monde voulait ce jeu mais parce qu'il était bon à jouer (Car, oui, je trouve que Crysis est très pauvre vidéoludiquement parlant) mais parce qu'on voulait prouver qu'on avait la machine qui permettait de faire tourner la bête. Le souci c'est qu'on parle d'un jeu vidéo, pas d'un test de performance.....Je n'ai pas encore mis les mains sur le jeu donc je ne pourrais rien dire mais sincèrement, si c'est pour me retrouver dans un jeu qui est super beau mais chiant comme la mort à jouer, c'est totalement inutile (Comme j'ai dit, j'ai pas testé le jeu donc je ne peux rien dire, je ne fais qu'extrapoler). Et oui, je tape encore sur la communauté Pciste, excusez-moi si elle représente tout ce que je n'aime pas dans le jeu vidéo.

Sans compter que la partie ultra graphisme (jeu de lumière, ect) me laisse totalement de glace, alourdit le jeu et crée plein de problème. Et ce n'est pas prés de s'arrêter quand on voit que The divison a été reporté à cause de trop d'ambition...... tout ça pour la lumière dans les trous quand on tire dans une planche.........excusez-moi de trouver ça complétement ridicule. 

 

Mais pour faire la part des choses, je ne dirais pas plus de bien de certains joueurs PS4/Xbox one qui n'ont arrêter de râler sur le faites que le jeu n'utilise pas plein régime les capacités de leurs consoles et qui glorifie un peu trop vite le jeu sous prétexte que leurs consoles n'a pas de jeu et que ce morceau de choix arrive comme une assiette de steak après un apéritif trop long. C'est bien joli d'exploiter la grosse console qu'on vient d'acheter, c'en est une autre de pas faire son gros prétentieux parce qu'on a pu s'offrir la console (dans mon cas, y a pas encore assez de jeux pour me convaincre d'investir 400 ¤).

Reste également ce Bashing qui entoure les versions current-gen du jeu. Déjà, j'ai pu voir des versions current tourner, elles sont relativement jolies, moins que les versions next-gen évidemment, mais honnête, fluide et sans bug ni ralentissement apparent. Une donnée à ne pas oublier : c'est bel et bien Ubisoft qui s'est occupé du portage et de la conversion (contrairement par exemple à Tomb raider underworld sur PS2 qui avait été fait par un petit studio à la con qui nous avait fait un travail dégeulasse), de ce faites, on peut donc espérer un travail correct qui, je pense, ne ternira pas l'expérience de jeu. Je vous dirais ça plus en détail car j'ai pris une version current pour voir le travail réalisé dessus (bon j'avoue avoir payer 5 ¤ pour le jeu, j'avoue avoir limité la prise de risque.... même si c'est plus par paresse que par économie) malgré ma possibilité de le faire sur PC (non parce que Uplay et compagnie....).

Ah oui, j'oubliais une partie ! Y a aussi les joueurs qui n'ont pas joué au jeu, ont vu trois screens, quelques vidéos et te sortent déjà que le jeu n'a aucun intêret parce que c'est du triple AAA sans âme et ect. Je vais pas commenter, c'est toujours la même rengaine sur chaque jeu un peu plus grand public que la moyenne. 

 

Le tout est là : J'ignore si le jeu sera bon..... Et je parle bien du jeu car, et là j'ai vraiment l'impression de devoir parler à une classe de maternelle vidéoludique, un jeu n'est pas du graphisme, c'est un gameplay, de la bande son (imaginez si on nous mettait aucun son dans le jeu ou des musiques insupportable..... ca ferait un jeu de merde aussi), un scénario (même si on peut éventuellement s'en passer). Et personnellement, j'espère que le jeu sera plaisant à jouer, qu'il soit photo-réaliste ou pas, je m'en fiche totalement ! Si le jeu est chiant à jouer, je me fiche de savoir que les reflets de lumière soit proche de ce qu'il a dehors ou pas. Et franchement, tout ce buzz qu'il soit négatif ou pas me fatigue,(pour vous dire, même quand je prends le bus, j'ai Watch dogs devant moi vu qu'il a des pubs dans le bus) et j'ai donc hâte qu'on passe vite à autre chose. Et ça tombe bien....l'E3 va arriver....on parie sur la prochaine IP qui va nous faire chier avec son buzz ?

Bilan final : J'espère prochainement parler de Watch dogs avec un joueur, pas avec un foutu Kéké tuning.....

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Parlons jeux vidéo ! (Jeu vidéo)

Joyeuses fêtes, joyeux noël, Joyeux Hanoucca et toutes ses conneries. Bienvenue sur voxel culture pour parler de cette année 2013 au niveau jeux vidéo. Une année encore chargé en jeux vidéo vu que c'est pas moi de 56 titres que j'ai pu faire cette année (sans compter ceux que j'ai pas mis car j'ai pas assez testé le bouzin pour me faire un avis dessus). Et que je vais vous exposer en long en large et en travers ce qui m'a marqué cette année et ce qui m'a moins marqué. Accrochez vous donc car ca va être long....très long !

Autant dire, pour commencer, que cette année a été chargé en annonce, le début de l'année a commencé en grandes pompes avec l'annonce de l'arrivée de nouvelles consoles : la PS4 et la Xbox one. Entre annonces qui n'a pas réjouit grand monde à cause des grosses rumeurs de nos copains les DRM et autres système anti-occasion, tout ça a été corrigé à l'E3 avec le retour d'un des constructeurs, le retrait des décisions de l'un d'entres eux et l'annonce de plusieurs jeux. Alors qu'on va lentement arriver en 2014 qui sera une année de transition plus calme que les autres années, il est temps à présent de revenir sur les jeux qui ont fait cette année. Et sincèrement, on a rarement vu certaines choses....

Bref, pour structurer cette article, j'ai décidé de vous classer les jeux de cette façon :

- Les hits de l'année : ce sont les jeux qui m'ont le plus amusés, marqués et ceux que je considère comme des indispensables à faire si vous n'avez pas encore sauté le pas.

- Les bons jeux : Les jeux qui sont très bons mais auquel il manque un petit quelque chose qui les empêche de devenir des incontournables.

- Les jeux moyens : Des jeux qui partent sur une bonne idées et qui ont quelques qualités mais qui sont gâchées par plusieurs défauts.

- Les mauvais jeux : Nos amis les bouzes infâmes dont on aimerait que les développeurs ne fassent plus de jeux vidéos de leur vie.

Voilà, on va donc commencer et dans l'ordre :

Metal gear rising : On commence donc par l'arrivé d'un titre attendu pendant un sacré moment ; le fameux MGR développé par platinum games aprés l'abondon de Kojima-san. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que le boulot est de qualité. Malgré la durée de vie plutôt réduit, le jeu est un pur concentré de fun, de combats violents, de musiques transpirant l'action et de combats de boss inoubliable. Un titre génial.

Bioshock infinite :
Attendu pendant des années, je me suis rué sur ce jeu comme un clochard sur du foie gras. Bien que le titre m'a moins estomaqué que prévu (mais je vous avoue que je suis totalement incapable de vous dire ce que j'attendais à la fin..), j'ai malgré tout adoré le titre, que ce soit au niveau scénario, direction artistique ou gameplay....m'en déplaise à certains.

Persona 4 arena : En gros fan de persona que je suis, je ne pouvais absolument pas oublier la sortie de P4A cette année. Addictif comme peut l'être un jeu de baston basé sur une de mes séries de jeux préférés, j'ai adoré d'un bout à l'autre le jeu (malgré le scénario moyen) et j'y suis encore de temps en temps (faut dire qu'avec la masse de jeux à finir....) et je prends toujours autant mon pied.

FFXIV : A realm reborn : LE JEU qui m'a réconcilié avec le genre MMORPG. Ce jeu est génial à tout les niveaux et pourtant en restant classique. Entre le dynamisme des combats, l'univers beau et vivant, le faites qu'on rentre tous de suite dans l'aventure et les quelques originalités qui peuplent le monde d'Eorzea, le jeu est le mmo qui peut vous insisté à y jouer (à condition d'être d'accord pour l'abonnement tout les mois...)

Beyond two souls : Bha oui...j'ai vraiment adoré Beyond. Certes, ce n'est pas parfait et quelques défauts viennent noircir l'expérience. Mais sincèrement, le jeu n'a pas mérité tout le bashing qu'il s'est pris et est clairement un des jeux sur lequel j'ai pris beaucoup de plaisir cette année. L'histoire de Jodie m'a personnellement beaucoup plu et reste un jeu auquel je rejouerai l'année prochaine avec plaisir.

Zelda : A link between world : Bien que cet épisode soit clairement un os à ronger en attendant l'ambitieux (selon les paroles de nintendo en tout cas) opus Wii U et étant clairement simplifié à l'extrême pour que tout le monde puisse y jouer, ce nouveau volet de la saga zelda reste une valeur sûr pour ceux qui ont une 3DS et une aventure très rythmée et passionnante que nintendo a fait avec soin.

Bravely default : Alors comme ça le J-RPG est mort ? Et bien, bravely default est là pour faire non du doigt. Excellent à tout les niveaux, ce projet signé square-enix auquel personne ne croyait (et sûrement pas square lui-même) a prouvé que les rpg japonais en avait encore dans le pantalon et que le plaisir de découvrir un univers intéressante, une histoire à la fois classique et original et un système de jeux prenant dés les premières secondes. (sans oublier une superbe ost). Jouez-y, bon sang !

Don't sarve : Tombé de nulle part, ce petit jeu indé nous propose un concept simple mais au combien addictif : la survie pure et simple. Avec son concept simple mais qui permet de très longues heures de jeux, Don't sarve est un jeu qui vous fera passer des heures devant vos écrans à vous demander si vous allez survivre à la prochaine nuit, a découvrir les secrets de votre carte et à élaborer milles stratégies pour continuer à jouer.

Rogue legacy : Comme tout les jeux indé, lui aussi est sorti de nulle part et a trouvé un concept simple mais au combien addictif. Avec ces donjons générés aléatoirement, son système de générations et ses multiples compétences à débloquer, Rogue legacy est clairement le jeu le plus addictif sur pc qui vous permettra de longues de jeux....à mourir et à encore essayer !

Outlast : Depuis l'arrivée d'amnesia et de son renouveau du jeu d'horreur, les jeux se sont multipliés. Cette année, je retiens Outlast pour son côté ultra glauque et flippant. Stressant, intense, plein de mauvaises attentions (en particulier celle de tuer votre pantalon), ce jeu est vraiment excellent à jouer.

The walking dead : Saison 2 : On a cru qu'il n'arriverait jamais et pourtant, le jeu surprise de l'année dernière revient nous voir quelques jours avant la fin de l'année pour sa deuxième saison. Et il n'a rien perdu de son charme et ce qui faisait de lui un grand jeu. Un univers adulte, des séquences émotionnellement difficile et le personnage de Clementine de retour.....pour en voir de toutes les couleurs....


The cave : L'année a commencé tranquillement pour les jeux indé/démat avec le nouveau jeu de monsieur "monkey island", the cave. Très drôle et possédant l'esprit décalé des anciens jeux de Schafer, the cave est un jeu à essayer si vous êtes nostalgiques de ces bons jeux point and click à énigmes sans queue ni tête et d'histoire décalés.

DMC devil may cry : Le titre le moins attendu de l'année est enfin sorti. Avec sa propre formule de Devil may cry, Ninja theory s'est attiré la colère de plusieurs fans de la série (et cela même au sein de la rédaction de voxel culture). Pourtant, le jeu est assez bon, et même très bon si on oublie le mauvais goût du design des personnages. Dynamique et nerveux, le gameplay est aux petits oignions et un excellent beat em all. Dommage que tout le reste ne suit pas...

Dead space 3 : Comme beaucoup de gens, je n'attendais rien du tout de ce troisième volet des aventure de Issac clark. Pourtant, le jeu s'est avéré une bonne surprise. Certes, le soft contient plus d'action mais continue d'utiliser une ambiance oppressante et malsaine ainsi qu'une bonne mise en scène. Même si je suis content que la série soit "finie", ce dernier volet s'est avéré très bon alors que je m'attendais à un mauvais jeu.

Tomb raider : L'héroïne la plus connue du jeu vidéo est enfin de retour dans sa nouvelle aventure. Si le soft est loin de proposer l'expérience qu'on attendait lui (Survie = néant dans ce jeu), il reste un excellent jeu beau, rythmée et une aventure qu'on prends plaisir à suivre.

Slender the arrival : Un autre jeu surfant sur la nouvelle vague de jeu d'horreur. Si slender a fait grand sensation sur le net, sa suite s'est avéré plus ambitieux et surtout plus effrayante. Si j'apprécie le jeu, j'avoue que le faites d'hurler sans arrêt sans arriver à trouver les objectifs (car je suis nul et je flippe vite) m'a un peu frusté. il reste toutefois une expérience à essayer.

Sly cooper : Malgré le peu de gens qui connaissent cette saga, la série Sly fait partie de ces rares jeux de plates-formes 3D qui allie univers original et gameplay bien rodée. Son seul défaut est sa facilité lors des phases principales qui l'empêche de se faire un nom parmi les grandes sagas du jeu vidéo.

Naruto Ultimate ninja 3 : Comme l'année dernière, Cyberconnect2 nous offre notre naruto de l'année avec le troisième volet des ultimate ninja. Couvrant la suite du manga, Ultimate ninja 3 possède toujours ce qui avait fait le sel de US2 (combats épiques, contenu, OST, ect) mais contient malheureusement deux défauts : combats moins intéressants qu'avant et une fin totalement ratée (c'est ca de faire un jeu sur un manga qui édite encore son arc final qui est loin d'être terminée)

Luigi mansion 2 : Nintendo et ses licences sont de retour cette année. Et la bonne idée de reprendre un titre apprécié, mais malheureusement un peu laissé de coté, est une excellent idée. Pour le coup, le titre est plus long, plus varié et montre que les aventures de luigi sont devenus une vraie série de jeux et non pas un simple titre balancé entre la poire et le fromage.

Injustice : Après avoir réussi à faire revenir mortal kombat dans le coeur des joueurs,  NetherRealm signe cette fois un titre qui plaira aux fans de comics DC. Si le titre se joue principalement pour les fans de batman et superman, le jeu est heureusement suffisamment intéressant pour qu'on puisse y jouer sans se pincer le nez. Son seul défaut reste son mode histoire très court (mais bien narré) qui obligera le fan de baston à jouer en ligne ou a refaire le mode arcade en boucle.

Metro last night : Après une longue gestation entre les problèmes de dévelop et le changement d'éditeur (RIP THQ), le second volet de metro 2033 arrive enfin et se révéle aussi bien que le premier. Même si il a les mêmes défauts aussi : Ambiance très travaillé mais niveau FPS, ce n'est pas forcément le haut du panier. Mais il est à tester malgré tout.

Mighty switch force 2 : Même l'Eshop s'est invité à la fête cette année, Mighty switch force 2 est un petit jeu rigolo qui rappelle l'utilité qu'on a parfois pour les jeux sur portables : Faire passer le temps lors d'un long passage aux toilettes. Le jeu est rigolo, fun, bien foutu avec un level design soigné et le petit chrono mettra en joie les adeptes du speedrun.

Project x zone : Les jeux de niches sont aussi à l'honneur cette année, cette année, c'est Project X zone, l'ultime cross-over entre Namco, sega et capcom, qui a fait ensoleillé mon été. Tactical-rpg à l'histoire plus que secondaire mais au gameplay dynamique et super efficace, ce jeu vaut franchement la peine, rien que pour voir Tron boone, Jill valentine, chun-li ou encore dante se foutre sur la gueule.

Tales of xillia : La série des tales of commence à sortir à un rythme de croisière dans notre belle contrée et franchement, c'est pas trop tôt ! cette année, c'est Xillia qui arrive chez nous et faut l'avouer que cet opus est aussi bon que les autres et que je me suis beaucoup amusé dessus. Même si y a quand mêmes des défauts qui commencent à m'agacer (le méchant notamment....) mais vivement xillia 2 et zestoria chez nous !

Puppetter : Sorti d'un peu nulle part, Puppetter est un petit jeu qui n'a commis qu'une seule erreur : Mal choisir sa date de sortie. Et franchement, c'est dommage car il est très beau, très sympa et vraiment fun à jouer. Une vraie perle dans le catalogue Sony déjà pas mal étoffé en cette fin d'année. En espérant que les gens qui auront loupé ça se rattraperont l'année prochaine.
 
The wolf among us : Histoire de nous donner un os à ronger avant Walking dead, Telltale nous offre donc cette adaptation des comics Fables. Et bon dieu, des os à ronger comme ça, j'en veux bien tout les jours ! Bien que différent de ce que propose le hit de nos amis du Golden state, Wolf among us n'est pas un jeu au rabais vu qu'il propose des personnages hauts en couleur, une esthétique comics très travaillé et une histoire passionnante. En espérant que la suite soit aussi passionnante. 

Devil summonner : Soul hackers : Alors qu'a chaque nintendo direct, j'ai grand espoir qu'on nous annonce enfin ce putain de SMT 4, on se console en se disant qu'au moins, on peut enfin jouer au meilleur épisode de la série Devil summoner dans une langue qu'on peut dire (Oui parce que pour moi le japonais, c'est du latin à lire). Certes, c'est vieux mais c'est dans les vieilles casseroles qu'on fait les meilleurs soupes (du moins, si on les a lavés avant). Du bon vieux rpg à l'ancienne comme il faut.

Rain : Attendu comme le jeu qui allait nous faire chialer de beauté comme l'année dernière avec Journey, Rain a été un peu moins émotionnellement intense que le titre de Thatgamecompany. Heureusement, il reste un jeu à l'ambiance, l'esthétisme et le gameplay soigné comme il faut et de quoi tranquillement fermer la page de la génération actuelle.

Black rock shooter the game: COMMENT ? LA PSP A ENCORE DES JEUX QUI SORTENT ? et oui.. et c'est le très timide Black rock shooter qui vient fermer totalement la page de l'histoire de la psp. Un excellent rpg attendu par 3 péquins et un pelé (le pelé c'est moi) avec un système de jeu intéressant et un gros massage aux fans de BRS.

Hyperdimension Neptunia Victory : Quand on voit comme la saga est traité dans nos vertes contrées (sans doute que les mecs de compile heart savent pas lire le français), on pourrait s'étonner de voir neptunia venir encore chez nous. Et pourtant, ca sort toujours...... et pourtant, la qualité monte à chaque épisode. Certes, ce n'est pas le jeu qui contentera les gros grincheux du Jrpg mais ca reste un bon jeu  malgré tout et un excellent délire pour les amours du japon (comme moi). 

Gone Home : Chaque année, on a droit aussi à des oeuvres qui bousculent nos petits codes chéris avec la délicatesse d'un camion benne . Gone home fait partie de ses jeux. Avec sa technique de narration très particulière et pourtant efficace, son contexte année 90 parfaitement refaite et sa progression qui joue avec nous alors que le jeu peut être en réalité fini en 2 minutes, Gone home est un jeu à essayer pour son idée original et innovante. 

The Stanley Parable : L'autre jeu qui a volé les clés du camion benne, c'est The stanley parable. Avec son ton cynique et sa critique de la notion de choix dans le jeu vidéo allié à un humour décapant, Ce jeu (malgré son prix un poil trop cher) est une petite merveilleuse à essayer pour se marrer pendant trois heures et résoudre le rubicube qu'il représente.

Ducktales Remake : Les nostalgiques des dessins animés des années 90 ainsi que les fans de la NES ont dû sentir qu'on lui parlait lorsque Capcom a ressorti ce petit remake du jeu Ducktales. Avec ses graphismes refait, sa narration ajoutée et surtout son gameplay efficace et simple comme un coup de fil, ce jeu fait partie de ses petits plaisirs coupables qu'on rejoue de temps en temps en se souvenant de son enfance (enfin moi quand j'y pense, je pense surtout à la 3DO qu'on m'a offert à la place de la playstation mais bon soit !)

Cry of fear : Même les mods de jeux s'invitent à la fête cette année (faut vraiment fermer la porte là, ca devient n'importe quoi!), Cry of fear, malgré son moteur vieux de partout, possède l'essentiel pour vous faire frémir : Une atmosphère angoissante, des monstres bien moches (rien à voir avec les graphismes) et un gameplay survie bien foutu. Franchement, pour un jeu entièrement gratuit, que demandez de mieux ?


Ni No kuni : Sorti en début d'année, Ni No Kumi avait tout pour me séduire mais il faut avouer que le jeu est moins intéressant que prévu. Si son gameplay et son univers est charmeur et agréable, faut avouer que le scénario n'a rien d'ambitieux et reste classique voir mauvais sur la fin.... Dommage, surtout quand tu vois que tout le reste tient bien la route

God of war ascension : On se demande vraiment ce qui a passé par la tête de sony pour demander un nouveau god of war. Bien que possédant tout ce qui fait le sel de la saga, il faut avouer que cet épisode est clairement moins épique et passionnant que les autres (surtout du 3). Dommage d'ailleurs car le multi est plutôt amusant et que Kratos est toujours aussi vénère.

Gears of war judgement : Tiens, chez microsoft aussi, on s'est passé le mot pour les suites qui servent à rien. Et franchement, si on voulait enterrer bien comme il faut la série des Gears, Judgement était un bon moyen. Avec une campagne solo très chiante qui ressemble plus à un mode arène avec défis vaguement scénarisé et son multi moins intéressant que celui du 3, Judgement est vraiment l'épisode à éviter de la saga.

Monster hunter 3 ultimate : Bon cette fois c'est bon, les MH c'est pas pour ma gueule. Alors que la démo m'avait clairement amusé, le jeu final sur 3DS m'a clairement énervé vu que tout les défauts de la série revienne malgré la présence d'un joystick bien meilleur que sur PSP et la présence d'un semi lock. Rendez vous sur MH4 SI IL A UN ONLINE ET UNIQUEMENT SI IL A UN ONLINE !

Evoland : Une petite farce de fans de rpg déguisé en vrai jeu, il faut l'avouer, evoland est un jeu plutôt rigolo. Malheureusement, le titre est un peu plombé par sa courte de durée et pas le faites qu'au délà de l'hommage rendu à nos jeux de rôles préférés...bha y a pas grand chose. Ca reste toutefois un bon titre si on veut se marrer.

Call of juarez : Gunslinger : 4eme volet de la saga Call of juarez qui retourne au far west après son 3eme volet tout pourri. Le jeu s'avère amusant et pas un mauvais FPS mais malheureusement, le titre devient ennuyeux pour une raison dur à éclairer et on finit par traîner les sabots alors que le jeu est très court. Dommage, je pense que la saga n'est pas vraiment prête à revenir.

Tekken Revolution : le jeu de baston sur lequel j'ai passé le plus de temps avec P4A. Un free-to-play qui m'amusait au début mais le faites de devoir jouer seulement 5 fois toutes les trois heures, qu'il faut 5 millions d'années pour débloquer les persos (ou passer à la caisse...) mais surtout que le jeu soit totalement déséquilibré avec son système de niveau ou les personnages de merde (merci aux joueurs de kazuya qui tirent laser sur laser en démon, histoire que tu ne puisse plus jouer) m'ont convaincu de laisser retourner ma lilly d'amour à monaco.... Triste destin.

State of decay : Partie d'une idée intéressante, State of decay surfe sur la vague survie-zombie qui fait rage depuis un moment. Malheureusement, entre les bugs, les imprécisions et la difficulté injuste du titre, je suis malheureusement peu convaincu de la qualité de la chose.

Amnesia A machine for pig : Après un premier épisode qui a eu un gros succés (combien d'entre vous m'ont pas trouvé amusant les vidéos de mecs suppliant leur mère devant ce jeu), un deuxième opus est sorti.........et clairement, on se demande ou les développeurs avait la tête. Entre les énigmes simplifiés (même moi j'ai réussi à les faire, c'est dire), les moments de dangers moins flippants, l'huile illimitée ou encore la durée de vie réduite, cet épisode est clairement en dessous du précédent opus et c'est bien dommage.

Sweet Fuse: At Your Side : Quoi....? j'ai pas joué à ce jeu, c'est ma soeur qui a joué, elle a dit que c'était bien. 

Castle of illusion HD : Malgré que ce jeu soit le remake d'un jeu sur lequel j'ai beaucoup joué, la nostalgie n'excuse pas tout. Durée de vie trop courte et sans pris de risque, facilité extrême et rien de nouveau sous le soleil donne un remake un peu trop fainéant bien que pas trop horrible....mais sincérement,ce jeu est assez dispensable.


Alien colonial marines : Après une longue gestation, ce jeu alien s'avère assez mauvais. Entre la progression en ligne droit, les ennemis très con, les alliés inutiles, les graphismes bien vieillots (vive la guerre des clones des cadavres), le jeu atteint des sommets de médiocrités comme on aimerait ne plus en voir.

Lego undercover 3DS : Après un épisode Wii U sans doute bien (je l'ai pas testé donc je peux pas dire), j'ai du me rabattre sur la version 3DS et franchement, j'espère que la version Wii U est mieux parce que là.....entre la répétitivité extrême du titre, l'ultra simplicité du gameplay et du jeu et le franc manque de fun du jeu....j'ai vraiment regretter mon achat.

Remember me : Et oui....je fais partie de ces rares personnes qui ont détesté Remember me. Si la direction artistique du jeu est assez bonne, je ne peux en dire autant du gameplay qui, bien qu'il tente quelque chose, rate son coup et m'a vraiment frustré. Sans compter que j'ai rien compris à l'histoire tellement je l'ai trouvé mauvaise et incompréhensible. Une déception pour ma part....

Spartacus legend : Un free-to-play de combat.... difficile de me faire vraiment un avis vu que j'ai trouvé le titre très répétitif, pas séduisant à l'oeil, assez limité et évidemment rempli de ces mécanismes de free-to-play un peu énervante....un jeu que j'éviterai de relancer car vraiment, ca sonne creux.

DUST 514 : Une sorte de FPS multi qu'on avait annoncé ambitieux pour avoir un lien avec Eve online......mais après des heures de tuto, j'ai rapidement compris que c'était beaucoup de bruit pour rien juste pour tirer sur trois mecs comme dans n'importe quel FPS multi. J'ai pas aimé mais bon, ca doit être moi je pense....

Voilà, (si vous dites que c'était long pour vous à lire, dites vous que ca l'ait autant pour moi de l'écrire), on va donc passer aux meilleurs jeux de l'année et le pire de l'année.

On a donc trois jeux pour les jeux de l'année, et on va donc commencer par eux :

 

Fire emblem Awakening
 
Le premier des trois jeux de l'année, c'est ni plus ni moins que Fire emblem Awakening. Je pense d'ailleurs que je peux aussi le ranger dans la surprise de l'année. Reçu en cadeau avec l'opération 3 jeux 3DS+ 1 gratuit, j'ai adoré ce jeu (pour vous dire, j'ai passé 10 fois plus de temps sur ce jeu que sur les deux autres). Il en a plus réussi à me faire aimer un T-RPG (oui je n'aime pas trop ces jeux car je suis très nul....). Mais ici, impossible de résister à ce jeu. Le manque de scénario profond est compensé par la richesse du gameplay, la durée de vie, tout les trucs à faire (les couples notamment), les quêtes annexes, les personnages. Un vrai plaisir à jouer et un jeu chronophage. 
 
 
The last of us
 
Et le deuxième,c'est the last of us. Le jeu responsable de bien des souillages de pantalon est arrivé dans nos contrées grâce au talent des petits gens de Naughty dog. Si vous avez une PS3, vous devez essayer ce jeu à tout prix. Car the last of us, c'est du bon, entre sa réalisation quasi cinématographique, ses très beaux graphismes (tant sur le plan technique que dans la réalisation) son histoire et ambiance très noire, son gameplay de survie intense et ses deux protagonistes attachants, The last of us est un jeu qu'on peut difficilement critiquer tant il a été soigné, travaillé et poli par ses créateurs. 
 
 
Grand Theft Auto V
 
Evidemment, cette année, si il a bien un jeu qui a déchainé les passions, fait brûler les voitures, provoquer des émeutes ou des agressions (véridique...) ou a fait mouiller même les non-joueurs (et pas forcément les bons non joueurs si vous me suivez........), c'est bien GTA V. Malgré la sale réputation du jeu et de tout le bordel qu'il a généré autour de lui, le jeu est heureusement un excellent jeu. Grand, beau, amusant, avec son habituel humour satirique et ses très nombreuses choses à faire, GTA V fait partie de ses jeux qu'il faut essayer juste parce que.....bha parce qu'il est amusant tout simplement. Sans pour autant atteindre le paroxysme du potentiel vidéoludique, GTA V reste toutefois une valeur sûre sur laquelle on peut franchement prendre son pied. 
 
 Et maintenant, le plus MAUVAIS jeu de l'année ! et pour le coup, je vous ai gardé une pièce de choix pour la fin !! voici donc le plus mauvais jeu de l'année : 
 
 
The walking dead Survival instinct


Et oui, je sais, c'est pas très original mais putain ! on est en 2013 ! et on autorise encore des jeux comme ça à être publier ! ce jeu est mauvais à tout les niveaux ! il est moche, il est injouable, il a des mécanismes pourris, il est long (alors qu'il ne dure que 6h, comprenez ce que je veux dire...), tout est mauvais, rien de bon ne ressort de ce jeu. Je pourrai faire un article entier sur ce jeu mais tout ce que je contenterai de vous dire, c'est de ne SURTOUT PAS jouer à cette bouze !

Voilà !!!!!

Pour conclure, voici mon sentiment personnelle sur cette année : Sincèrement, cette année a été très bonne surtout quand on sait que c'est sensé être l'année de fin de génération. Franchement, je me rappelle pas avoir été gâté comme ça la dernière fois. Et même l'année prochaine, on sera encore gâté, bien que ce sera plus modéré. J'attends personnellement l'E3 2014 avec impatience car ce sera sans doute l'occasion de l'annonce et de détails sur les futurs jeux PS4/xboxone/PC/3DS/Wii U et Vita. Dans mon cas, l'année 2014 sera l'occasion de faire l'acquisition d'une Vita (quasiment sûr) et d'une PS4 (beaucoup moins sûr....ce sera éventuellement vers la fin de l'année). D'ici là, entre lightning returns, le prochain thief ou encore Dark souls 2, on aura de quoi s'occuper (sans compter tout les jeux à finir de la gen d'avant). bref, voilà. 

j'ai enfin fini cet article ! j'espère que ca vous a plu ! et on se donne rendez-vous dans quelques jours pour les animés de 2013 !

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Parlons jeux vidéo !

J'avoue être assez énervé, pour vous expliquer, ça fait une journée entière que je suis devant mon traitement de texte et que j'essaie d'exprimer clairement le ressenti et l'énervement global que je ressent. à la base parti pour parler de ce que je conçois comme la meilleure façon de jouer, je constate que le texte n'est pas bon, que je me perds et que finalement, l'article n'a pas été tapé, il a été chier sur le clavier. Mais je l'avoue, c'est en partie car je me rends compte que c'est à cause d'un sujet qui m'énerve globalement et que malheureusement, ça touche beaucoup de monde et encore plus dans mon média préféré, c'est tout simplement le manque global de curiosité et d'envie de découvrir chez les joueurs.

J'ai sans doute déjà abordé le sujet dans un autre article et peut être que cet article sera une redite de ce que j'ai pu dire dans un autre article mais j'ai envie de me pencher sur un effet plus pervers que j'ai pu remarquer.

Tout le monde possède ses propres marques préfères, moi par exemple je préfère Pepsi à Coca-cola (Alors que, techniquement, ca te tue les cellules du foie de la même façon), c'est dans la nature humaine d'être attaché à une marque (Bizarrement, les employés japonais sont très "humain" dans leur travail si on suis ce raisonnement), et sincèrement, je ne pense que ce soit forcément une mauvaise chose. C'est toujours amusant (bien qu'un peu flippant parfois) de voir comment une personne peut être heureuse en choppant un goodie ou un produit de sa marque favorite. J'ai envie de dire : Et pourquoi pas ? Là ou j'ai du mal par contre, c'est quand le fanboyisme (car on parle bien de fanboyisme) tue la curiosité.



Je prends un exemple (TOTALEMENT AU HAZARD), c'est un mec qui aime nintendo. Il a le droit hein? Nintendo font de très bonne chose et globalement, j'aime bien l'image "relativement" sympa (je dis relativement car je sais qu'au pôle nord, il a que des manchots et des ours polaires) et le faite d'aimer leur produit n'est pas un crime. Là ou par contre, j'ai un souci, c'est quand le mec qui aime nintendo ne s'intéresse à rien d'autres et me sort : "sony c'est de la merde, microsoft c'est des fainéants et c'est nintendo qui a tout inventé ! (ha oui et le pc c'est trop bien!)".  Là, on est plus dans le fanboy juste mignon, on arrive dans le fanboy débile et réducteur, qui commence gratuitement à dénigrer la concurrence. Que ce soit à tort ou à raison, personnellement, je trouve ce genre d'attitude débile. Quel interêt d'aller casser les couilles à la concurrence. Personnellement, je suis pas trop fan des licences microsoft et je trouve que la xbox one est l'une des pires consoles qui a été créer ces dernières années... et pourtant, vais-je le crier sur tout les toits ? Non, si quelqu'un trouve son bonheur de joueur dans ce que produit microsoft libre à lui. Là ou je trouve ça dommage, c'est de se limiter à un seul critère pour ses jeux.

Nous somme en 2013. Plus ou moins, tout les genres sont représentés et bien représentés, (même le vieux jeu de rôle en 2D va avoir un titre de choix en la personne de Wasteland 2 bientôt, c'est vous dire comme quoi le choix de titres est varié sur les différents supports). Et aujourd'hui, toutes les machines vont avoir leurs petites exclus qui font faire la différences et qui vont valoir qu'on achète la machine. Est-ce que ça vaut la peine d'acheter une console alors qu'on a déjà un pc ? Clairement, pour moi, oui. Le pc aura des exclus que les consoles n'auront pas et les consoles auront des exclus que le pc n'aura pas. Mais pour le savoir, il a un truc magique que beaucoup de joueurs n'ont pas et ce truc c'est la curiosité....!

Je vais d'ailleurs arrêter de faire traîner en longtemps les choses et être direct : C'est si difficile de s'intéresser un peu à certains jeux ? C'est si difficile que quand un joueur vous parle d'un jeu intéressant de s'intéresser un peu à ce jeu ? Aujourd'hui, quand je parle à des jeux d'un jeu, la moitié du temps on me dit "c'est pas sur une machine que je possède, ca m'intéresse pas". Je dois sans doute être un cas particulier car ne pas possédé la machine ne m'a jamais dérangé et m'a toujours donné envie malgré tout de m'intéresser un peu au jeu. Je le dis : Quand un jeu est intéressé, ca vaut le coup de s'y pencher malgré tout. Aujourd'hui, y a moyen de s'acheter ou de pouvoir jouer aux jeux sans pour autant débourser énormément d'argent : Y a le multi plates-forme, l'émulation, l'emprunt ou encore jouer chez un pote. Sans compter que au pire, ca n'empêcher de se dire : Oui, un jour, ce sera vendu si peu chère que je pourrai y jouer. Bref, s'intéresser un peu à de nouveaux horizons, y a tellement de bons jeux qui nous attends....

Mais bon, plusieurs joueurs souffrent d'une grosse paresses vidéoludiques et ne font même pas l'effort de s'y intéresser. Pire certains ne respectent même pas les jeux. Par exemple, si le jeu a le malheur d'être en anglais ou de ne pas sortir en europe, on va taxer direct le jeu de jeux de merde. Quand c'est certains cas extrêmes, je veux bien (je pense au cas des ace attorney en europe), mais quand c'est une petite entreprise qui n'a pas les moyen de traduire ses jeux par exemple (je pense à atlus ou encore à gust qui a fait l'effort de traduire le premier atelier pour finalement voir des ventes décevantes), je trouve ça idiot de les taxer de jeux de merde. Mais je m'égare.

Je suis assez peiné qu'aujourd'hui, il a tant de genre de gameplay, de genre de jeux, de petites histoires intéressantes et d'autres choses encore à découvrir et que tant de joueurs fassent preuve de paresses et ne veulent plus ressentir cette joie quand on découvre un jeu qu'on ne connaît ou qui est un peu inconnu et que celui nous procurent un plaisir immense. Enfin bref...

J'avoue que c'est assez mal foutu ce que j'ai pu écrire. mais en gros, si vous ne devez retenir qu'une chose dans cet article de merde, voici mon conseil : Ne vous limitez pas à une console, un éditeur, un genre de jeux ou encore une marque. Le monde vidéoludique comme celui de la littérature ou du cinéma est ultra vaste, une vie entière ne suffira probablement pas à jouer à tout les titres passionnants qui existent mais c'est d'autant plus dommage de ne pas faire preuve d'ouverture d'esprit et d'arrêter d'être paresseux dans sa façon de jouer. Fouillez sur les sites, parlez à d'autres joueurs, n'hésitez pas à regarder ce qu'on vous conseiller, vous verrez, la richesse de ce que vous en tirez vous fera vous dire que ça valait la peine de faire des efforts.

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Signaler
Parlons jeux vidéo !

Bonjour à tous, alors que je profite de cet été merdique (je déteste l'été), j'ai décidé de vous parler d'un sujet  un peu sérieux pour changer (et tant qu'a faire, parler jeux vidéo, mine de rien, ca fait un moment), et alors que j'ai cédé à la pratique du DLC pour une fois (je me sens sale.....), j'ai décidé, suite à l'ENORME toucher rectal que je viens de subir, de vous parler d'un studio que j'aime/aimais bien et de son avenir : On va donc parler de nos amis de chez Square et de leur avenir.


Square enix, c'est presque comme les feux de l'amour, ça dure depuis plus de 20 ans et c'est beaucoup "je t'aime moi non plus". à l'origine, square c'est un studio japonais qui a bien failli disparaître dans les année 80 avant de créer le jeu qui représentera le RPG japonais : Final fantasy. Au court des années, la société continuera son ascension, produisant des suites à FF, d'autres sagas plaisantes (comme la série des manas), s'importera dans les différents pays (notamment chez nous avec FF7, ce qui rendra le jeu culte pour beaucoup) et finalement.......... tombera en faillite en 2003. En effet, dans son envie de continuer son ascension, Square lancera le projet "les créatures de l'esprit" qui devait un gros film en image de synthèse montrant une grosse claque visuel. Le projet sera mirobolant : Presque 4 ans de mise en chantier et un budget de 137 millions (le budget n'a pas arrêter d'augmenter d'années en d'années) et clairement, si le projet se plantait, Square allait finir sur la paille......et malheureusement, c'est ce qui s'est passé puisque les recettes du film n'atteindront que 85 millions (soit à peine plus que la moitié....et encore 85 millions, ça c'est pour le total aujourd'hui, à l'époque, la sortie en salle n'était qu'a 37 millions je crois). Bref, Squaresoft est sur la touche et est racheté par son rival de toujours : Enix. Enix, ce sont ni plus ni moins que les créateurs de la saga Dragon quest (ainsi que star ocean et Valkyrie profile). Finalement, Squaresoft devient officiellement Square Enix.... Et c'est là que les ennuis commencent.

Toute prouesse technique qu'il soit, Final fantasy les créatures de l'esprit est le premier gros échec de Square


Après la fusion, Square enix montre alors un visage qu'il s'est efforcé de cacher mais qui éclate au grand jour : Celui d'une société avide de fric. En effet, Square ayant besoin de remplir les caisses décide alors de changer plusieurs choses. C'est comme cela que les final fantasy se voient obtenir des suites à tout les épisodes qui vont arriver (du 10 jusqu'au 13) et que les plus juteuses vont carrément devenir des sagas (FF7 notamment). C'est également là que les retards commencent à se montrer, 4 ans par exemple seront nécessaires pour que FF12 voit le jour. La qualité des jeux sera également remise en question par les joueurs (FFX-2 sera critiqué pour son scénario et son ambiance, FF12 sera critiqué pour son manque de profondeur scénaristique, ect) et l'image de la société commencera globalement à baisser. Et cela ne s'arrangera pas avec l'arrivée de la saga FF13, la fameuse Fabula nova crystallis.

On arrive en juin 2006, l'E3 montre lentement le bout de son nez et les rumeurs vont bon train. On annonce clairement l'arrivée des consoles de Sony et Nintendo (plus exactement, on attends de voir réellement à quoi elle allait ressembler puisque les deux consoles étaient annoncé depuis l'E3 2005). Alors que tout le monde attends, Square enix surprends tout le monde en montrant (alors qu'il avait dit quelques jours plus tôt que ce serait pas le cas) le futur de la saga FF. La surprise est de taille puisque ce n'est pas un mais trois jeux annoncés dont deux sur PS3 : Final fantasy XIII, Final fantasy Versus XIII et Final fantasy Agito XIII (on parle également plus tard d'un Haeresis XIIImais la nature du projet n'a jamais été dévoilé...on peut penser qu'il a tout simplement été déposé mais annulé en secret). Si le public est en joie, toutefois la réalité est moins bonne car voilà un peu comment on peut illustrer la situation :

- Ouh c'est génial, trois FF13 !
- ca tue hein?
- Mais vous aurez le temps de développer trois gros jeux en même temps ?
- ..........O_O MERDE !!!!

C'est un peu le problème, les trois FF sont à peine des ébauches. C'est même pire : le moteur pour le premier volet (à savoir FF13) est toujours en cours de développement. On découvrira d'ailleurs plus tard que le projet était hyper chaotique (le jeu à la base était prévu pour PS3, que les développeurs ont bossé deux ans dessus avant de stopper pour faire la démo technique de FF7 sur PlayStation 3 et que finalement, le jeu a été reporté pour aller sur PS3). Le développement du moteur prendra 3 ans de développement (presque 4 ans vu que le jeu n'est sorti qu'en fin 2009) et sera sujet à divers protestation comme la démo jouable qui fera craindre le pire ainsi que la décision de porter le jeu sur Xbox 360 (cassant ainsi l'exclusivité sony). Pour finalement arriver en 2009 au japon et en 2010 chez nous. Et pour quel résultat ...?

A peine quelques jours après sa sortie, des rumeurs sur FF13, on parle d'un jeu très linéaire, rempli de couloirs et la rupture de tout ce qui fait un rpg : Pas de village, pas de pnjs, pas de quêtes secondaires ni de carte du monde et aucun liberté. Le jeu devient rapidement une crainte et plusieurs joueurs le disent : Le nouveau final fantasy est une honte absolue, un très mauvais jeu et le jeu qui annonce clairement la mort de la série. Mars 2010 arrive et les joueurs ne peuvent que constaté que les rumeurs sont vrais. Final fantasy 13 devient rapidement le pire jeu de l'année, le pire jeu de la next-gen, une honte absolue que les fans de la série décrient. Si en général la saga a toujours été critiqué et que chaque FF a eu ses admirateurs et ses détracteurs, ici la majorité se liguent contre le jeu. Mais ce jeu est t'il si mauvais que ca ?


Mon avis sur la question : Oui, FF13 est, pour moi, un mauvais jeu. Pourtant, il aurait fallu pas forcément beaucoup de choses pour aider ce jeu. Et le premier truc, tout simplement mettre ce qui fait un RPG (village, pnj, quêtes, ect). Ensuite, mettre un foutu Scénario sur ce jeu. Car j'ai beau essayé, le scénario est globalement mauvais, surtout sur sa deuxième partie ou il part sur des grosses incohérences et un énorme mindfuck sur la fin. Du reste, le jeu n'a pas un mauvais système de combat, les musiques sont loin d'être dégeu et (et c'est bien le seul point sur lequel on ne peut pas protester) il s'agit du plus beau jeu qu'on ait vu à l'époque. Mais le scénario et touts les éléments traditionnel supprimés du rpg en font un mauvais jeu.

Malgré tout, le jeu se vend bien (5,55 millions d'exemplaires) et Square considère le jeu comme un succès. Mais le problème, c'est que la confiance du public en la saga s'est grandement cassé la gueule. Et la sortie et l'échec total de FF14 (qui, comme FF11, est devenu un MMORPG) ne va pas aider. Un autre problème se pose : Où sont Agito et versus13 ? Les deux jeux sont en effet sans nouvelles depuis leur annonce à l'exception de quelques vidéos (qui ne sont que des cinématiques). C'est suite à une forte demande qu'on peut enfin apercevoir Agito en gameplay et une de versus (qui, finalement, ne sera qu'un prototype annulé). Agito changera de nom pour devenir Type-0  et sortira fin 2011 au japon (et uniquement au japon....), un FF13-2 sera annoncé et marchera beaucoup moins bien que FF13, montrant clairement que le public n'a plus confiance en la licence et Versus XIII deviendra une arlésienne au point que des rumeurs d'annulation du jeu sont lancés plusieurs fois.

Et pendant ce temps, Noctis s'emmerde.


Bref, tout cet historique pour dire que globalement, Square enix va moyennement bien :

- Si financièrement on peut me contredire sur la santé du développeur japonais, sa réputation, elle, est clairement trainée dans la boue. Quand on voit clairement que FFXII-2 a été clairement mal accueilli par le public (alors qu'il est globalement meilleur que son prédécesseur), on sent clairement que les joueurs ont de moins en moins confiance en la licence Final fantasy.

- Le choix de racheter Eidos n'a plu a tout le monde et globalement j'ai plus entendu d'avis négatif sur les nombreux suites/reboots de licences (Hitman, Deus ex ou encore Tomb raider) que l'inverse. Et oui, je sais que c'est pas Square enix qui les fait mais en général, on attribue les mauvais points à Square quand on aime pas le jeu, ce qui entache la réputation de l'éditeur malgré tout .

- La réputation de square enix de chercher à tout prix à faire de beaux jeux plutôt que de bons jeux.

- Rajoutons aussi le désintérêt du public pour le J-rpg, considérant que c'est un genre qui n'évolue pas et qui a perdu ses lettres de noblesses sur cette génération (ce n'est pas mon avis mais ça c'est un autre débat)

Voilà, un peu l'état des lieux. Tout ça pour en arriver finalement à la question que je me suis posé en début d'article : Est ce que Square enix a une chance de remonter la pente et de redevenir un acteur de confiance pour le jeu vidéo ?. Et bien, je suis partagé à ce niveau-là et j'ai donc décidé de vous donner les arguments positifs et négatifs à ce propos à la question : Est ce que Square peut remonter la pente ?

Non  

 
- Square enix, depuis plus de 10 ans, fait des jeux clairement moyen et lors de la génération suivante a réussi à faire pire que celle d'avant car on est passé de jeux discutable sur certains points (FF12 et son manque de scénario) à la génération actuel qui loupe le coche à presque tout les niveaux. Ca fait craindre le pire pour la suite.


- Quand on voit que les créatifs de Square quittent le navire les uns après les autres, on se demande ce qui va rester pour nous faire des bons jeux. (Remarque, ca peut aussi signifer l'arrivée de nouveaux créatifs qui vont peut être améliorer la formule....ou l'agraver..... Et pendant ce temps, Nomura est toujours dans le coin)

- Square a cédé aussi à la folie DLC et clairement, quand on voit la gueule de ce que c'est; on se dit clairement que les mauvaises idées, ca ne manque pas chez square enix. Y a qu'a voir le DLC du requiem de la déesse pour se demander qui a eu l'idée de mettre de nous foutre deux pauvres combats qu'on doit perdre en boucle pour les gagner.

- En prime, vu que les japonais ne sont clairement plus orienté consoles de salon mais console portable, on a raison de prendre un peu peur pour FF15.

- Sans compter que ce n'est pas la première fois qu'un FF nous promet la lune et se contente de nous montrer la sienne.

Oui

 
 
- Pour être un peu franc, je commence à reprendre un peu confiance en square. Pour une fois depuis un moment, on sent quand même qu'il tente de faire des efforts : La version refaite de FF14 semble vraiment bon (pour avoir tâter de la bêta pendant plusieurs dizaines d'heure, je peux confirmer ce fait), l'envie de porter le dernier DQ sur pc qui est une plate-forme plus sensée pour les MMO, c'est pas con, le petit dernier bravely default a vraiment séduit les joueurs et part comme un gros hit de la 3DS (même si il a été retardé....monde de merde) mais aussi que Square-enix a quand même relancer la saga Drakenguard alors qu'on pouvait penser sincérement que la saga allait couler. Square a l'air à première vue d'arrêter les conneries et de recommencer à polir un peu plus ces projets. 


- Le prochain FF15 promet des choses et bien qu'on peut avoir peur, ils ont apparemment repris une équipe gagnante enfin et ça semble mieux parti qu'avant. En espérant que l'accent qui semble être fait sur le renouveau d'un FF avec une histoire intéressante. (Même si j'avoue moi-même me sentir un peu naïf pour le coup...)

- Fini également à première vue de ces foutus jeux portables qui rallongent Kingdom hearts. à noter d'ailleurs que la société pour KH 3 et FF15 limite la prise de risque en publiant les jeux sur les deux consoles prochaines générations.

- Pour le reste....on verra. Par exemple, on verra si lightning returns sera un bon jeu ou pas. Bon le design des costumes est assez moche mais bon DMC devil may cry avait aussi des designs affreux, c'est pas un mauvais jeu pour autant.

Tout ca pour dire que oui, Square enix peut remonter dans l'estime des joueurs, principalement en continuant l'effort qu'ils sont, apparemment (et j'insiste sur le mot) entrain de faire pour la prochaine génération de consoles et sur les prochains qui vont sortir sur la fin 2013 et le début de l'année 2014. Après, l'ombre au tableau est que tout ca....bha ca reste des espoirs et comme tout le monde, j'en ai eu pour la génération PS3-360 et j'ai eu droit à une bonne droite dans la gueule. Mais bon, j'essaye de voir le bon côté et me dire que Square enix n'est pas au niveau de par exemple...Konami. (...Quoi? Y ont plus que MGS ! Castlevania est mal vu et Silent hill et suikoden sont quasiment morts) et que peut être, la société va remonter.

Bref, tout ce blabla pour dire que j'espère retrouver les jeux qui m'ont fait tant rêver quand j'étais un jeune boutonneux et de me dire que finalement, il a toujours de l'espoir même au fond du gouffre.

Ajouter à mes favoris Commenter (7)

Signaler
Parlons jeux vidéo !
 

Alors qu'on approche enfin de ce mois que tant de gens aiment car ce sont les vacances d'été (même si pour l'instant, on a toujours l'impression d'être au primtemps voir en hiver...), Le blog approche de sa première année d'existence (ca passe vite) et pour le retour d'une petite pause (des affaires personnelles m'ont coupé l'inspiration), on va faire un petit article prévu dépuis longtemps. Je vais faire deux petits top 5 : L'un des jeux que j'aime mais que tout le monde détestent (que ce soit la presse ou les joueurs) et l'inverse, un top avec les jeux que les gens détestent mais que moi j'aime. (Notez que j'aurai dû faire un top 10 mais j'ai peiné pour trouver des jeux que j'aime et que les gens détestent). Bref voilà c'est parti.

Les jeux que je détestent mais que les gens aiment ! 


5. Animal crossing

Le premier et non des moindres est animal crossing. il est en bas de liste car c'est un jeu pour lequel je n'ai pas specialement de mépris véritable mais sincèrement, je comprendrai jamais le succès de ce truc. J'ai les trois premiers animal crossing (je vous rassure, c'etait pas pour moi mais pour une personne qui avait,de base, des goûts de merde) et j'y ai touché plusieurs fois. Impossible de me mettre dans le jeu, de trouver le moindre intêret ou d'adhérer a l'univers et au chara design de ce truc (on m'a sorti que le jeu était "mignion"..... sauf que moi je trouve pas ça mignon du tout, au contraire). J'ai, en plus, du mal a croire qu'on aille reprocher a beaucoup de jeux de ne pas evoluer alors que ce jeu sur trois consoles differentes (j'ignore pour l'episode 3DS vu que je n'y ai pas touche et que j'en ai pas l'intention) n'est pas foutu de faire évoluer d'un iota son gameplay.... (l'episode Wii fait fort d'ailleurs à ce niveau la). Je tiens a préciser que je vais pas commencer a railler la serie mais sincerement, je trouve vraiment son succes largement exagéré et j'ai vraiment une sainte horreur de ce jeu.

4.La série halo


Plus qu'un jeu c'est plus une série. Je précise, j'ai joué a tout les halo, du 1er jusqu'au 4. Et je tiens a dire : COMMENT CETTE SERIE PEUT ETRE AUSSI CONNUE ??? Sérieusement, j'ai l'impression que depuis 6 épisodes (je compte pas l'épisode anniversaire), je joue au MEME putain de jeu ! Même le 4 qui est censé changer un tas de choses n'est finalement qu'un épisode de plus. Alors ok, ce sont des jeux dynamiques, relativement ouvert (pour moi, dans halo, la notion du "relativement ouvert" veut juste dire que le couloir est plus grand pour faire illusion mais soit...) et pas forcément moche. Mais bon dieu, que ces FPS sont classiques et se ressemblent.... même le multi ne fait que ressembler a tant d'autres..... Je n'aime vraiment pas cette série entière (je crois d'ailleurs que c'est la seule) et le faites de me dire qu'on va encore se la taper sur la génération suivante me fatigue déjà (heureusement, elle sera sur xbox one donc on s'en fout).

PS : Oui, j'aurai pu mettre la série call of qui a les mêmes défauts en pire mais j'ai tente de faire original.

3.Deadly premonition


Alors, pour celui-ci, c'est un peu particulier. Le jeu n'est pas reconnu comme un bon jeu par la presse mais par les joueurs. En effet, le jeu a obtenu un status plutôt culte grâce a ses fameuses qualités a savoir : un scenario énorme, un gameplay intéressant, de la liberte, ect. Pour moi, il n'a aucune des qualités que lui donne les joueurs. Le jeu n'a ni un bon scenario, ni un bon gameplay (faut que les joueurs se calment un peu sur la liberté... dés qu'on leur donne un peu de liberte, il porte aux nues n'importe quel bouze...), il est long, mou, horrible a jouer, jouit de plusieurs moments WTF....vraiment pas tripant...ajoutons a ca que le jeu possede des musiques tres curieusement inseres, un graphisme tres moche et des personnages vraiment pas charismatiques et on obtient un jeu très mauvais. Heureusement que dans un sens, le jeu n'est connu que par une minorite de joueurs....mais bon les joueurs qui aiment ce jeu....ils osent dire que c'est un chef d'oeuvre...je vois pas ou il en voit un sincerement.

2.Dead rising 

Qu'on se mette d'accord, on va seulement parler du premier dead rising (le 2, lui, est un bon jeu). Ce jeu a ete un jeu qui m'a enerve, decu et frustre. Pour vous dire a quel point, c'est l'un des jeux qui m'a fait achete une Xbox alors que j'avais deja ma PS3. Et bon sang, si j'avais su... Les problemes du jeu....**Respire** : La maniabilite est a chier, le heros a trois balais dans le cul, les armes sont délirantes mais les 3/4 sont inutiles, le jeu est dix fois trop dur à cause de ca, les psy sont envahissant et énervant (mention speciale a la jeep dans le park qui apparait au DEBUT du jeu et qui, en prime, REVIENT COMME PAR MAGIE MEME SI ON LES TUE), les survivants sont cons comme des bites, le jeu est énervant et on prends aucun plaisir a y jouer. **expire** Oh la vache, tant de mauvais souvenirs...... bref, je hais vraiment ce jeu.

Et le number one est...

1.Oblivion

Et oui, alors que skyrim fait partir de mon top 10 de mes jeux préfères (voir le top 5), oblivion est sans aucun doute le jeu que les gens adorent mais que moi, je n'aime VRAIMENT PAS ! que ce soit le faites qu'il faut vraiment 100 conneries pour augmenter ces classes (bonjour couillon qui doit sauter des centaines de fois pour augmenter son agilitée), le système pour convaincre les gens est énervant, le système de crochetage a été fait avec le cul (je vous raconte pas le toucher rectal quand, en prime, vous revenez de fallout 3 et de son excellent système de crochetage), le jeu est chiant et l'univers n'a aucun intèrêt (expliquez moi l'interêt de se promener dans un random univers médiéval sans âme), le système de rumeur est nul ! ("bonjour, c'est vous qui avez fermez la porte d'ob...."OUI TA GUEULE T ES LA 50EME A ME DEMANDER CA, FILEZ MOI CETTE FOUTUE QUETE ANNEXE !!!!!). Et en prime, aujourd'hui, le jeu fait vraiment pitié sur certains points graphiques. Et le pire ? c'est que son grand frere Skyrim a vraiment accentue tout ce que je n'aimais pas dans oblivion. Autant dire qu'il est pas prêt de quitter sa place de numéro 1.

Top 5 des jeux que j'aime mais les gens detestent


5. Warhammer : Space marine

Je tiens à préciser pour commencer que je ne suis pas du tout fan de Warhammer 40.000 (je n'ai d'ailleurs jamais rien capter aux jeux de plateaux). Et pourtant, j'ai (sur les conseils d'une tier personne) tenté de faire le jeu. J'ai été ensuite très surpris quand j'ai terminé le jeu de voir, qu'autant de sites, détestait le jeu. Alors certes, ce n'est ni un jeu trés original ni très beau ni très fin et il est incroyablement bourrin. Mais vous savez quoi ? rien à faire ! Le jeu est heureusement suffisant
bourrin et jouissif pour qu'on puisse aller jusqu'au bout sans s'ennuyer ou s'énerver.

4. Dante inferno

Ici (comme pour le prochain), c'est surtout les joueurs qui n'ont pas apprécié le jeu. En effet, les joueurs ont souvent reproché à dante inferno d'être une copie avec un skin enfer de
god of war..... et dans un sens, c'est pas faux, c'est plutôt vrai en faites. Que ce soit au niveau des urnes pour reprendre de la vie (même la couleur verte des espèces de flammes a été repris),
des murs invincibles pour nous forcer à nous battre ou même de certaines attaques. On peut difficilement dire que Dante inferno ne fait pas penser à god of war. Mais au délà de ca, est ce que c'estun mauvais beat em all. Non pas du tout, d'une part parce que c'est vraiment un jeu amusant à jouer avec un gameplay efficace et qui ne souffre d'aucun problème en particulier mais aussi pour
son univers trés angoissant. Les monstres sont dégeulasse, l'enfer est à l'image de ce qu'il doit être et il met parfois assez mal à l'aise. Alors certes, ce n'est pas forcèment un jeu qu'on retiendra
dans plusieurs années mais il aura au moins le mérite d'être un bon beat em all.

3. Castlevania lord of shadow

Oui, ca peut paraître étonnant mais j'ai découvert de plus en plus que de nombreuses personnes detestait ce jeu (et beaucoup plus que de gens qui l'appréciaient).
Principales reproches : Un reboot raté trop éloigné de ses origines, un univers trop fantasy, un jeu trop ennuyeux, des musiques ratés, en bref, on reproche à ce jeu de ne pas être un bon castlevania.
voir un bon jeu... Pour ma part, j'ai été toujours très fan de la série castlevania et j'en apprécie presque chaque épisode. Et pourtant, même j'avais des apriori très négatif sur le jeu (je pensais
me retrouver face à un god of vania), j'ai apprécié vraiment ce jeu avec son univers magnifique (le château des vampires en pleine hiver....), ses très belles musiques, son bestiaire hargneux et sa longue
durée de vie. Si j'aurai un reproche à faire au jeu ce serait : Ses combats contre ses ennemis géants pas aussi épiques que prévu et son boss de fin TRES énervant. Mais à part ca, je trouve que c'est du tout bon.


2.Star ocean the last hope

Les j-rpg sur cette génération ont clairement baissé de qualité, même moi, je peux difficilement le nier. l'un des exemples les plus utilisé par les joueurs pour parler de la baisse de qualité est sans aucun
doute FF13 mais il a aussi le titre sorti peu de temps avant lui à savoir : Star ocean the last hope. Annoncé très tôt au début de l'arrivée des consoles next-gen, ce 4eme volet de la saga de square enix a été annoncé comme différente pour coller plus aux standard japonais du RPG. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que ca a été réussi à moitié, en témoigne les plans cul et boobs des héroïnes. Ce qui n'a déjà pas plus aux fans qui se sont également retrouvé face à un mauvais scénario et des personnages très énervant. Est-ce que je suis d'accord avec tout ca ? Oui en partie. Car, oui le scénario est mauvais ! il contient même l'une des pires fins que j'ai pu voir dans un jeu vidéo. Mais du reste, si on ferme les yeux sur les quelques défauts, on est face à un RPG pas si mauvais que ca. C'est pas si moche que ca (bon j'avoue que le parti artistique est assez bizarre mais soit) les personnages sont assez vivants et pas forcément inintéressant à suivre (sauf que le héros à sa phase émo qui est clairement insupportable et Sarah qui mérite des claques) et le système de combat est assez bon. J'avoue, c'est un plaisir coupable que j'ai apprécie faire.


1.Duke nukem forever

Et oui le voila. Le grand duke, le jeu le plus retarde de l'histoire du jeu video. Une attende de 14 ans pour finalement l'accouchement d'un titre qui sera deteste par 90% de la sphere videoludique, histoire decompleter sa legende. Et surtout le jeu que j'ai été sûrement le seul à apprécier. Alors oui, ce jeu a des défauts... il a un retard technologique flagrant, il n'est pas très original (curieusement, on lui a reproché d'être linéaire.............Parce que les autres FPS aujourd'hui ne le sont pas, peut être ?) et clairement, si on recherche une expérience de FPS imaginative et neuve, le toucher rectal risque d'être désagréable. Mais vous savez quoi ? j'en ai rien à cirer. Duke nukem pour moi, c'est surtout des bons vieux trips et souvenirs graveleux sur PSone (avec 3D et time to kill) et j'ai vraiment été peiné de voir que ce héros a été oublié au fil des années et qu'il a subi autant de mauvais traitements.... Et le revoir enfin dans un jeu m'a fait tripper. Alors oui, le jeu est loin d'être parfait. Mais sincèrement, le jeu a de l'action, le jeu est dynamique, il n'a aucun bug en particulier ou de mécanisme chiant qui le rende injouable et on s'amuse....que demande de plus ? J'ai jamais compris pourquoi on sort que c'est le pire jeu au monde.... Je suis désolé mais j'estime qu'on se fait bien plus avoir sur d'autres jeux (prenez le FPS walking dead par exemple). Je reste convaincu que Duke nukem forever n'est pas l'horrible jeu que les gens le disent et j'ai personnellement pris beaucoup de plaisir dessus.

Et voilà qui conclut ses deux petits top. A mercredi pour l'article anniversaire du blog.

Ajouter à mes favoris Commenter (5)