Voxel Culture

Édito


 

Bienvenue sur Voxel culture, blog qui parle de cinéma, de jeux, de manga, de comics et de bien d'autres choses. Au programmes : Réflexion vidéoludique, Test de jeux, Présentation de visual novel, propagante anti-pc ou encore critique de cinéma. Moi et mes trois lardins, nous allons vous présenter votre culture. Celle du voxel....

Identifiant :

PSN : Sirmonokuma

Id steam : Evil Minato

Code 3DS : 2406-5859-6021

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Staff Voxel :

Grand Manitou, Rédacteur principal du blog.

Rédacteur secondaire du blog. (Sert à rien, ennuyeux)

Rédacteur secondaire du blog. (On essaie de lui trouver une utilité)

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Banniére pour le blog (Site Officiel)

Banniére pour le blog (Version gameblog)

Archives

Favoris

Voxel Culture

Par Minato Blog créé le 26/12/12 Mis à jour le 31/12/16 à 21h14

Blog personnel centrée sur les diverses passions que j'aime : jeux vidéos, manga/animés, Série télé, Cinéma, littérature.

Ajouter aux favoris
Signaler
Manga/Animés (BD-Manga-Comics)

Bonjour à tout.
Bla bla bla.......animé de saison.......Bla bla j'ai du retard comme d'habitude.......

Comme d'habitude, c'est avec du retard d'au moins 2 bonnes semaines que je vous livre mes premières impressions sur les animés de cet été... (Mais au moins, je l'ai fait là ! j'ai pas attendu la fin de la saison....parce que ça m'aurait donné 3 fois plus de boulot après). Une saison que j'attendais vu qu'il a un animé en particulier qui allait arriver mais vous verrez lequel. Allez, on commence !

 
91Days


Synopsis : 

L'histoire se déroule aux États-Unis, en pleine prohibition. La mafia est alors une puissante organisation à laquelle il ne vaut mieux pas se frotter. Pourtant, Avilio décide d'affronter cette organisation gigantesque dans le seul et unique but de venger sa famille assassinée. Sa cible ? Le groupe pour lequel travaillait son père autrefois.

Avis :

Autant vous prévenir : Cet animé est un gros hommage au films de gangsters (notamment le parrain dont l'animé pompe même le logo). L'histoire se veut assez classique, avec une bonne vieille vengeance faites avec des moyens que la morale réprouve, ça reste très efficace grâce au faites que les créateurs ont bien analysés le matériau d'origine. En effet, tout est calé sur un tas de films du genre mais ca le fait plutôt bien : les personnages sont intéressants, les situations dynamiques et variés et le tout se regarde sans mal. Une bonne surprise que je vous conseille vivement.

amaama to inazuma


Synopsis : 

Après avoir perdu sa femme, le professeur Kôhei Inuzuka se voit obligé d'élever sa fille Tsumugi, tout seul. Sachant très mal cuisiner, Kôhei décide d'acheter de la nourriture déjà toute prête au supermarché. Un jour, il se retrouve dans la restaurant de la mère d'une de ses élèves : Kotori Iida. Kotori étant souvent seule, nos trois compères décident de se retrouver chaque jour pour cuisiner et manger ensemble.

Avis :

L'animé kawaii de la saison. C'est mignon, ça n'a pas beaucoup d'histoire mais ce n'est clairement pas le but, ca se laisse regarder pour compresser entre deux autres animés et on peut difficilement reprocher ses intentions à l'animé. (sauf si on veut se la jouer hardcore hipster). à vous de voir si ce genre d'animé est votre came.

BERSERK


Synopsis : 

Il s'agit d'une nouvelle adaptation du manga Berserk de Miura Kentaro. Cette nouvelle série animée adaptera l'arc Kuroi Kenshi Guts. Il s'agit de l'adaptation du premier arc du manga Berserk.

Avis :

Bon, les adaptations en animé et Berserk, c'est une très longue histoire de haine (presque autant que celle qui unit Guts et Griffith). Après un premier animé que beaucoup définissent comme indigne du manga et une série de films qu'on considère correct mais gâché par beaucoup trop de 3D, l'évidence même était de faire une suite à ces derniers.......avec une adaptation en série pratiquement tout en 3D !

Et le résultat est comme prévu : Dégueulasse. Evidemment, il est très difficile de retranscrire le dessin très complexe et détaillé de Miura mais de là à dire : "On va donc le faire en 3D pour que ca passe mieux", faut déjà pas avoir mal aux fesses mais en prime, en le confiant à un studio qui n'a pratiquement pas d'expérience dans la 3D (et même dans l'animation tout court vu que le studio n'a produit que la série tekkyuu et ses suites.....et vu que l'animé n'est déjà pas un chef d'oeuvre....), je pense que plus personne ne croit sincèrement à la possibilité de faire un animé Berserk digne de ce nom.

Malheureusement, je peux vraiment pas en parler beaucoup car au delà de ça.... Bha c'est Berserk. L'histoire est là (même ici, on mixe rapidement les premiers chapitres et les chapitres post-golden âge en sautant deux autres arc peu importants) mais le côté très laid de l'animé fait perdre toute envie de regarder sérieusement ce qui se passe devant nous. Le seul point positif est l'OST mais ça reste un argument faible pour s'infliger ça.

En deux mots : Si vous aimez berserk, vous risquez de pleurer du sang.

Amanchu!


Synopsis : 

L'histoire se déroule dans la ville d'Itô, dans la préfecture de Shinozuka. Initiée par sa grand-mère, monitrice de plongée, Hikari Kohinata, 15 ans, est littéralement passionnée par ce sport et le pratique dès qu'elle en a l'occasion. Lors de son entrée au lycée, elle va se retrouver dans la même classe que Futaba Ôki, une nouvelle arrivante qui a appris à aimer l'océan mais n'a jamais plongé de sa vie. Hikari va alors tenter de l'initier à ce sport pour lui faire découvrir ce qui se cache sous la surface des océans.

Avis :

Pas énormément à dire sur Amanchu. Non, pas que ce soit mauvais, bien au contraire ! Mais que voulez-vous que je dise ? C'est le manga mais animé, avec des couleurs sublime, un bon travail sur la musique et sur l'ambiance très bucolique de l'univers. Si vous aimez la tranche de vie repoussante et très bel artistiquement, vous aimerez cette adaptation très fidèle au manga.

Danganronpa 3 The End of Kibougamine Gakuen - Mirai-Hen/Zetsubou-hen


Synopsis :

ATTENTION ! Le synopsis peut spoiler des éléments des trois jeux Danganronpa. Si vous ne les avez pas, je vous conseille de pas lire la critique.

Mirai-hen se passe juste après Danganronpa 2. On y suit Naegi Makoto, héros du premier jeu, accusé d'avoir trahi la future Fondation et qui va se retrouver avec d'autres membres dans un nouveau jeu orchestré à nouveau par Monokuma.

Despair-hen se passe avant le premier jeu et est un préquel centré sur les personnage de danganronpa 2 quand l'académie Kibougamine Gakuen était encore en activité. 

Avis : 

Oui, pour plus de facilité, j'ai combiné les deux animés en un seul avis.

Si je vous dis que j'attendais avec une très grande impatience ces deux animés, vous ne devriez pas être surpris vu mon fanboyisme absolu sur la Saga Dangaronpa. Et j'étais très curieux de voir comme Chunsoft allait achever la partie principale de la série (car oui, si vous le savez pas, cet animé a été fait pour terminer l'histoire des héros principaux des deux premiers jeux et le troisième devrait démarrer une nouvelle histoire, un peu comme apollo justice avec Ace attorney).

Mais que dire de ces animés ?
Pour Mirai-Hen : Ici, c'est la partie sérieuse, elle démarre après DR2 et va montrer le fameux "Combat final" que monokuma tease en fin de premier épisode. Et disons que pour l'instant, Mirai-hen est très sympathique. L'ambiance se veut très sérieuse, noire et creuse pas mal la psychologique des personnages. Si quelques défauts peuvent entâcher le tableau (notamment les gros cliffhanger putassier que s'amuser à faire l'animés ou encore les bastons super présente), tout indique un final en beauté qui promet de faire partir la première partie de DR en beauté.

Pour Zetsubou-hen : Bon, comme il s'agit d'un préquel, l'ambiance se veut plus décontracté, c'est la première fois qu'on voit un danganronpa qui n'est pas en plein Killing game et qui se veut plus léger...et clairement plus fanservice sur le début. En effet, ce qui ressort des deux premiers épisodes, c'est le fanservice assez hardcore que la série balance sans ménagement. je mentirais en disant que ce détail me dérange mais faut avouer que le studio a la main lourde dessus. Heureusement, dés le troisième épisode, on commence l'histoire plus en profondeur et nulle doute que l'histoire vaudra la peine malgré tout (je ressens notamment un effet très "MGS3" avec les personnages de Mirai-hen introduit et développé pour être mieux inséré dans l'autre animé). Bref, ça reste bon mais les anti-DR vont haïr cet animé je pense.... (mais bon en même temps, je vois pas pourquoi ils materaient cet animé) 

Voilà, vous pouvez totalement me traiter de fanboy si vous voulez mais croyez-bien que si ça avait été mauvais, j'aurai pas manqué de le faire remarquer (justement parce que je suis fan).

Love Live! Sunshine!!


Synopsis : 

Dans le lycée pour fille d'Uranohoshi, un groupe de neuf filles, dirigé par Takami Chika a un grand rêve : devenir la nouvelle génération d'idols, en suivant les traces du célèbre groupe μ's.

Avis : 

L'animé que tout le monde haït (parce que c'est trop.....japonais et qu'on aime pas ce qui est trop japonais) est de retour dans sa nouvelle monture. Sunshine reprends la formule de son aïné pour présenter tout un nouveau casting et une nouvelle "intrigue". Bon, j'avoue ne pas détester pour le moment même si il a des détails qui sont un peu ....moyens comme le faites que le personnage de Mari soit élève de terminale.....mais aussi la directrice (suite à un don très élevée de la part de sa famille!? WTF) ou encore le faites que l'intrigue reprenne des éléments de l'animé d'avant (le premier concert qui se passe mal, même si il a des différences non négligeables) notamment le faites que l'école est en danger et que le groupe d'idols va aider....j'aurai vraiment apprécié une autre direction. Heureusement, les héroïnes sont différentes malgré quelques ressemblances (Chika rappelle énormément Honoka par exemple et Riko fait vaguement penser à Umi pour le côté sérieux) et y a une très bonne dynamique entre les membres (on pense d'une à une autre en leur donnant leurs temps à chacune). On verra bien à la fin ce que donnera l'animé (même si on se doute qu'une saison 2 est d'ores et déjà prévue).

Mob Psycho 100


Synopsis : 

L'histoire suit Kageyama Shigeo un élève de quatrième, possédant des pouvoirs psychiques. Il peut plier et soulever n'importe quel objet avec son esprit. Cependant, il s'est lentement refusé d'exercer ses capacités en public car sa trop grande puissance peut infliger des conséquences négatives aux humains "normaux". Aujourd'hui, la seule et unique chose qu'il désire est de devenir ami avec une fille de son lycée : Tsubomi. Avec son mentor, qui ne possède aucun pouvoir, il continue de vivre paisiblement en essayant de réaliser son but.

Avis : 

Mob psycho, c'est un peu la version accélérée et totalement barré de One punch man. Ca va dans tout les sens, ca s'arrête jamais pour souffer, c'est drôle, c'est épique, tout les personnages ressemblent à saitama avec des cheveux, des jupes ou des seins mais c'est pas grave, c'est même plutôt drôle. Bref, Mob Psycho, c'est débile mais que c'est bon. Je le recommande vraiment.
 
NEW GAME!


Synopsis :

Aoba Sukuzake, malgré ses apparences de collégienne, vient d'entrer dans le monde du travail. Elle va alors travailler dans une société de jeux vidéo en tant qu'artiste.

Avis : 

La petite comédie légère de cette saison. Le quotidien d'un studio de jeu (bien que ce soit bien évidemment ultra fantasmé malgré une certaine dose de "réalisme") avec des personnages assez drôles (mais qui vivent encore une fois dans une dimension secrète ou AUCUN homme me vit) et des situations de tranches de vie vraiment pas désagréables. ça se laisse regarder, on passe un bon moment et c'est tout ce qu'on lui demande.
 
Tales of Zestiria the X


Synopsis : 

L'histoire se déroule dans un monde peuplé d'humains et d'êtres "divins", les Tenzokus. Ces derniers, qui sont invisibles pour la plupart des êtres humains, ont la capacité d'accorder leur bénédiction aux villes et villages et sont donc vénérés comme des dieux. Toutefois, au fils du temps, certains Tenzokus ont perdus foi en l'humanité et se sont retirés, laissant la malveillance s'installer dans le c½ur des hommes. Sorey, un humain élevé par des Tenzokus, arrive un jour dans le monde des humains et découvre que tout y est très différent par rapport à son village d'origine. Il va alors devenir le Doushi (Berger), afin de purifier ce monde et vaincre la source de ce chaos : le Seigneur des Calamités.

Avis : 

En faites, cet animé est hilarant sur deux points : 1) quand on voit à quel point graphiquement cet animé tue tout le reste, on déteste encore plus l'adaptation de Berserk (sérieusement, pourquoi on a pas confié Berserk à Ufotable et Tales of à .....studio random) et 2) il est pas super ironiquement qu'un jeu qui a essuyé autant de critiques sur ces graphismes dépassés ait droit à une adaptation pareil ?

Bon, au delà de ça, l'animé est très fidèle à l'histoire qu'il adapte, même si on sent que des rajouts vont être fait comme apparemment mettre l'héroïne Velvet du prochain tales of dans l'histoire ou rajouter des séquences épiques (peut être qu'ils vont enlever les détails gênants de l'histoire). On verra bien à la fin si cet animé arrivera à faire oublier qu'il est adapté du plus mauvais tales of de ces derniers années (et pourtant, y avait du level....). Loin d'être mauvais et même plutôt bon, il faudra voir la suite avant de savoir si Zestiria est un projet maudit ou pas....

ReLIFE


Synopsis :

Arata Kaizaki a 27 ans et est sans emploi. En effet, il rate tous ses entretiens et n'a tenu que trois mois dans sa dernière entreprise. Un jour, il fait la rencontre Ryo Yoake, membre de l'institut ReLife Research et propose à Arata d'être cobaye pour leur dernier projet ; un médicament qui lui permettra d'avoir l'apparence d'un lycéen de 17 ans et de pouvoir retourner au lycée. Grâce à ce médicament, il va pouvoir rattraper ses précédents échecs dans la vie et donc avoir une seconde chance.

Avis :

(Bon, malgré le faites que l'animé complet soit déjà disponible entièrement, je n'ai maté que les premiers épisodes donc voilà)

Malgré le côté original de l'intrigue et les moments très sympathiques que j'ai eu dans les premiers épisodes, il reste que.....y a des trucs que j'ai du mal à prendre au sérieux. Le principal ? Le faites qu'à 27 ans, le héros semble en avoir 50 ans; genre le mec ne sait plus faire aucun sport et manque de se luxer la jambe dans un petit 100m.....même moi qui suis pas spécialement sportif, je me ramasse pas comme ça. C'est le gag principal de l'animé et j'ai beaucoup de mal à le prendre au sérieux (surtout que dans les premiers épisodes, l'animé insiste vraiment sur cette vanne).

Au delà de ça, ça reste sympathique à retourner, l'animé essayant entre quelques gags de faire une réflexion sur la vie et la jeunesse. Je poursuivrai pour voir si les premières impressions continuent à être bonnes.

Saiki Kusuo no Ψ Nan



Synopsis :

Kusuo Saiki est un étudiant de 16 ans qui possède plusieurs dons surnaturels, dont la télépathie et la télékinésie. Des pouvoirs dont n'importe qui rêverait, mais qui cause à notre héros un certain nombres de problèmes… Kusuo tente malgré tout de mener une vie normale.

Avis :

Petit détail assez étrange avec cet animé : Il s'agit d'épisodes de 5 minutes qui sont diffusés au japon...tout les jours. (oui, en sachant cela, je comprends pourquoi aucun site ne l'a licencé).

Saiki Kusuo, c'est un animé comédie très loufoque parfois (un peu comme Gintama mais en moins dégeu et en moins absurde) dans lequel on va avoir droit à Saiki et son cynisme absolu ainsi qu'à son entourage très énervant et bizarre. Et ici, le faites d'avoir un personnage tout puissant dans son manga permet de justifier tout les délires les plus débiles et les plus drôles. Car oui, l'animé est très drôle, tout peut arriver et les remarques sèches et hilarantes du héros font mouches à chaque fois. Autant le dire, si vous aimez l'humour nawak mais très drôle, regardez cet animé.

planetarian: Hoshi no Hito



Synopsis : (Petit note à propos de cet animé : Il sort actuellement en 5 Oav, publié un par un puis sortira au cinéma sous la forme d'un film reprenant les 5 oavs)

L'histoire se passe trente ans après l'échec du Programme de Colonisation Spatial et d'une guerre nucléaire. Une pluie perpétuelle et mortelle s'abat alors sur le monde. Alors que l'humanité est presque éteinte, des personnes appelées "Junkers" recherchent tout ce qui peut être utile à la surface de la terre. L'histoire nous emmène dans le quotidien d'un des ces "Junkers" qui rencontre dans un planétarium une androïde portant le nom de Hoshino Yumemi. Elle dit avoir attendu des visiteurs durant plus de vingt-neuf ans..

Avis :

J'avoue, j'attendais depuis très longtemps qu'on adapte enfin ce petit VN de Key qui est considéré par beaucoup comme le titre qui les a fait connaître. Se passant dans un univers post-apo, cet animé se veut très particulier puisqu'il traite de sujets assez sérieux (notamment le rapport de l'homme à la machine) avec un ton plutôt léger et une ambiance bucolique (voir mélancolique parfois). L'adaptation fait pas mal de bien à l'histoire originale (ça fait notamment du bien de voir plus en détail les décors et de mettre un visage sur le héros). très réussie, Planetarian est partie pour être l'adaptation que moi et d'autres avons attendu.

handa-kun



Synopsis :

Prequel de Barakamon, on y suit Seishu Handa, le héros de la série principale lorsqu'il est au lycée. On découvre ainsi son parcours pour devenir calligraphe.

Avis :

Quand on sait que cet animé est sensé être un spin-off de Barakamon et qu'on voit le premier épisode, on tombe de sa chaise. Alors que Barakamon se voulait être une comédie réaliste et traitant de sujets un peu plus sérieux de temps en temps (notamment les épreuves que peuvent rencontrés les artistes), Handa-kun, lui, est dans un délire totale et non-stop. Les personnages sont barrés, le personnage d'Handa est parano, cynique et croit que tout le monde est contre lui, les situations sont parfois surréalistes et exagérés et l'animé surprends à devenir de plus en plus foutoir à chaque épisode. C'est loin d'être mauvais pour autant mais clairement, faut rentrer dans le délire... à voir si la série ne deviendra pas lourde au fur et à mesure.

Rewrite



Synopsis : 

L'histoire se déroule dans la ville fictive de Kazamatsuri, où la végétation est omniprésente. En effet, suite à différentes politiques de boisement, la végétation a proliféré donnant à la ville une morphologie unique mêlant arbres et architecture traditionnelle. Kotarô Tennôji, lycéen à Kazamatsuri, possède la faculté d'adapter (rewrite) son propre corps. Il peut ainsi devenir plus fort ou plus agile selon sa volonté. Membre du club d'occultisme de son lycée, il enquête sur les phénomènes paranormaux en compagnie des autres membres, majoritairement des filles.

Avis : 

La nouvelle adaptation des visual novels du studio KEY. Et autant vous dire que dés les premières secondes, on sait qu'on est chez eux : Lycée, un héros haut en couleurs, un harem constitué de filles différentes et du surnaturelle.... Sauf que....

J'ai vu tout les animés adaptés de leurs oeuvres et je les adore. Mais il a un défaut assez récurrent à leurs histores, c'est le faites que c'est parfois très difficile de suivre le fil (notamment little busters qui partait dans tout les sens au début). Mais avec Rewrite, cette phrase a pris un nouveau sens : L'histoire est un bordel absolu.... Le héros a des super pouvoirs, on suit une mystérieuse fille qui semble être une extraterreste, y a des mondes parallèles avec des monstres et des petites fées étranges, des créatures qui rôdent dans la ville, de la magie.....PFFFFF QUEL BAZAR JE VOUS JURE ! surtout que comme dans toutes les oeuvres de key (et c'est vraiment un truc que je leur ai toujours reprochés malgré mon affection pour eux), c'est que rien n'est expliqué... la formule "ta gueule c'est magique" n'a jamais aussi bien trouvé son exemple. Et le problème, c'est que l'animé brasse tellement d'éléments incompréhensible et introduit à la zob que ca rend l'histoire presque incompréhensible....oui, presque, parce que l'histoire raconte en prime pas grand chose....tu comprends l'histoire plus ou moins mais tout les éléments rajoutés au fil des épisodes rend le scénario confus et très relou à suivre.

J'ignore si la boulasse que nous a servi Rewrite va devenir plus clair mais dans l'état, j'ai beaucoup de mal à vous conseiller (et à me motiver moi-même) de regarder cet animé.... va savoir, l'histoire va peut être décoller mais dans l'état, ce n'est pas très encourageant.

Voilà, j'espère que cet article vous aidera à faire votre propre sélection. Il a encore quelques animés que je n'ai pas maté (mais faut trouver de la motivation....et c'est le plus dur). Que vous dire de plus....ha si ! Re:Zero continue a déchirer, vous devez le voir ! absolument !

Sur ce, je vous dis à bientôt et regardez pleins d'animé, au revoir !

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

Noiraude
Signaler
Noiraude
Même remarque: je kiffe Berserk.
ljitu
Signaler
ljitu
Pour berserk j'étais de ton avis après avoir vu le 1er épisode mais la série s'améliore au fur et à mesure .
Et l'ost est cool ainsi que le fait d'avoir enfin la suite de l'histoire rendent l'anime plutôt intéressant à suivre.