Voxel Culture

Édito


 

Bienvenue sur Voxel culture, blog qui parle de cinéma, de jeux, de manga, de comics et de bien d'autres choses. Au programmes : Réflexion vidéoludique, Test de jeux, Présentation de visual novel, propagante anti-pc ou encore critique de cinéma. Moi et mes trois lardins, nous allons vous présenter votre culture. Celle du voxel....

Identifiant :

PSN : Sirmonokuma

Id steam : Evil Minato

Code 3DS : 2406-5859-6021

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Staff Voxel :

Grand Manitou, Rédacteur principal du blog.

Rédacteur secondaire du blog. (Sert à rien, ennuyeux)

Rédacteur secondaire du blog. (On essaie de lui trouver une utilité)

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Banniére pour le blog (Site Officiel)

Banniére pour le blog (Version gameblog)

Archives

Favoris

Voxel Culture

Par Minato Blog créé le 26/12/12 Mis à jour le 14/10/16 à 17h08

Blog personnel centrée sur les diverses passions que j'aime : jeux vidéos, manga/animés, Série télé, Cinéma, littérature.

Ajouter aux favoris
Signaler
Jeux vidéos - Test (Jeu vidéo)

Bonjour à tous !
Comme toujours, j'avais dit que j'écrirai la chronique plus tôt que prévu mais finalement, j'ai encore repoussé, repoussé, repoussé, et l'écrire un mois en retard. Heureusement, je me dis que pas beaucoup de gens attendent avec impatience ces chroniques donc je me console dans un sens. Bref, on parle pour le mois de mars...qui est clairement un mois beaucoup plus relax que les autres.


Et on va commencer avec du RPG japonais ! On va parler de Bravely second......Bon, en réalité, avant, on va surtout parler du jeu dont il est la suite : Bravely default (vous allez voir, le faites d'en parler beaucoup plus que du jeu de base va faire sens après).


Bravely default, c'est quoi ? c'est à la base, le projet de square enix pour offrir à la 3DS son petit RPG japonais exclusif. Annoncé au TGS 2011, puis sorti chez nous en 2013 après une longue localisation mais avec des voix japonais, des textes en français et des améliorations tirés de la version For Sequel (une édition ++ du jeu original), le jeu a été taxé d'un titre très prétentieux de "renouveau du J-RPG". Alors, j'ignore si la presse connaît le dictionnaire mais pour moi, renouveau......Bha y a nouveau dans le titre, donc techniquement, ca doit apporté quelque chose de neuf, d'innovant et d'inattendu.... Tout ce que bravely default n'est pas.

Bravely default est en réalité plus d'un gros hommage au vieux J-RPG : Du tour par tour classique, un style de job à amélioré, la quête des cristaux à restaurer pour sauver le monde, des vaisseaux volants dans un univers médiéval, ect. Bref, tout dans bravely default sonne classique. Est-ce un mal ? Non....si tenté que le résultat est agréable à jouer. Dans ce jeu, j'avoue qu'au début, j'étais plutôt convaincu. Certes, l'intrigue sonnait classique et le jeu ne révolutionnerait pas le genre mais j'aimais bien ce que ca me proposait et j'appréciais même les rares petites pointes d'originalités du soft (notamment certains passages assez sombres du jeu comme la quête ou on doit sauver deux petites filles et qui se terminent par un personnage les forçant à s'entretuer via contrôle mental et qui se terminent par la morts de celles qu'on devait sauver).

Il avait toutefois des points qui étaient assez agaçants : Pour commencer, c'était l'incroyable aveu de fainéantise de Square enix. Beaucoup de gens se sont plaints dans les J-RPG que les systèmes de jeux n'évoluent pas ou très peu vu qu'il se contentaient souvent d'un simple tour par tour sans grande évolution. (l'un des rares qui avait tenté de faire évoluer les choses, c'était Shadow heart avec sa roue du destin....et le jeu n'a jamais connu de vrais succés). Ici, square enix a trouvé une solution pour casser les codes chiants de nos jours du RPG japonais classiques mais qui sonnent clairement creux : Ils ont mis sommairement des cheats codes...... accélérations du temps des combats, une options pour contrôler le taux de combats aléatoires, ect. Certains me diront que c'est une bonne chose qu'on évite de nous faire chier avec ces mécanismes d'un autre temps. Oui....Mais non, quand là, square enix n'a pas solutionné le problème, il l'a contourné. Il a clairement choisi une solution de facilité assez bancal pour améliorer le jeu. C'est pas un peu terrible que corriger les erreurs, on soit obligé de les contourner et pas d'améliorer les mécaniques.

L'autre gros reproche fait à Bravely default, c'était sa vraie fin. Pour la débloquer, il fallait recommencer le jeu 4 fois. (bon en réalité, il fallait juste re-battre 4 boss du jeu et non se taper l'intégralité de la quête principale). Personnellement, même si j'ai trouvé la démarche particuliérement maladroite, je n'ai pas forcément détesté cette partie. Certes, ce n'est pas amusant du tout mais j'ai clairement croisé pire. Bon, après, quand on voit ce que ça rajoute en plus en comme "révélations", j'ai clairement eu l'impression de m'être fait chier pour rien. Et heureusement d'ailleurs que j'ai abusé d'un spot pour faire du level up rapidement parce que sinon, j'aurai surement jamais fini le jeu (Détail étrange d'ailleurs : J'ai fini le jeu seulement un an après être arrivé au dernier chapitre du jeu....je me souviens plus du tout pourquoi j'ai tenu à le finir.)

Bref, Bravely default n'est clairement pas le jeu que les gens attendaient, que j’attendais et que la presse nous a vendu. Il est beau, il est très soigné niveau OST mais le gameplay est bon, sans plus et le scénario est clairement trop classique et trop banal. Pourquoi je vous ai parlé de bravely default aussi longtemps ? parce que sa suite a pratiquement les mêmes qualités mais a réussi à accentuer les défauts.


bravely second se veut être la suite direct du premier jeu. On incarne Yew, un nouveau personnage qui, en compagnie de Tiz, edea et d'un autre nouveau et mystérieux personnage, Magnolia, va devoir retrouver et sauver Agnés, l’héroïne du précédent volet, des mains du Kaiser oblivion, un mystérieux méchant décidé à détruire le monde. Bon, si le scénario a l'air cliché, et bien rassurez-vous....il l'est totalement. Et le souci, c'est qu'en plus de ce côté cliché, le jeu ne brille ni pas ses personnages ni par le déroulement de son histoire. D'un coté, on a des personnages assez énervant : Yew est assez froussard,naïf et est limite une caricature de personnage principal, Edea est toujours une espèce de tsundere plutôt soft, très porté sur la nourriture, Tiz est absent et limite sans personnalité et magnolia est un peu le personnage gentil et légèrement aguicheuse avec un coté mystérieux. Et de l'autre, on a le scénario que j'ai beaucoup de mal à prendre au sérieux tant les personnages ont l'air insouciants de leur quête et que rien ne semble être pris au sérieux.....Désolé mais quand on veut sauver la dirigeante du monde, on évite de prendre du bon temps au festival du coin ou de prendre bien son temps aux sources chaudes du coin (oui, en prime, le scénario aligne un peu les clichés d'une mauvaise comédie japonaise en animé). Bref, entre les méchants tellement méchants qu'il laisse s'enfuir les personnages dés que ceux ci les ont battus, les personnages qui ne peuvent pas passer un pont parce qu'une méchante snipeuse garde le pont ou encore les déboires des personnages secondaires méchants qui tentent de sauver le monde à leur facon et qui nous oblige à faire un choix moral.....qui est désamorcé en new game+ vu que c'est l'obligation pour avoir une vraie fin, autant que tout le scénario est en roue libre....

Et le reste n'est guère reluisant : Les donjons et maps sont repris du premier jeu pour la plupart (encore que ce n'est pas un si gros problème vu que ça se passe dans le même monde, peu de temps après), le gameplay est le même aussi malgré quelques ajustements et améliorations (que je n'ai pas détaillé, j'ai déjà trop parlé sur ce jeu) et certaines musiques de l'ost sont......Bha voilà quoi. 

Bref, je vous avoue ne pas avoir terminé le jeu vu qu'il ne m'a pas encourager à aller jusqu'au bout. Mais autant vous dire que si je finis ce jeu, je vais devoir soit prendre sur moi et essayer de trouver d'autres qualités au jeu que celle que j'attends, soit ouvrir mes chakras et me donner un but. (ou m'ennuyer très fort, c'est possible aussi). Bref, autant dire que je vous conseille pas vraiment ce jeu si vous détestez le J-RPG. 

Entre deux parties de bravely second, j'ai eu alors une idée : Me faire une série de petits jeux pendant une journée que j'avais pas trouvé le temps de faire et donc voici la liste : 


Une création d'un des mecs qui avait travaillé sur The Stanley Parable. Et ça se voit car ici, comme dans Stanley, on a droit à un jeu qui se joue/moque des systèmes de jeu et du concept du jeu vidéo puisqu'on incarne un joueur qui doit s'improviser machiniste pendant qu'un autre joueur (bien sûr fictif) joue aux jeux. Assez rigolé, décalé et plutôt intéressant, c'est vraiment une bonne pioche. Si vous voulez essayer, le jeu est gratuit et ne dure qu'une quinzaine de minutes donc laissez vous tenter. (et c'est meilleur que the beginning guide qui est intéressant mais trop "dépressif" à mon goût). 


J'avais déjà pu tester le prototype du jeu sur le site. Et à l'époque, j'avais trouvé ça bien mais j'avais vite oublié parce que clairement, le jeu n'était pas prêt de sortir. Finalement, le jeu final est arrivé....et j'ai été assez étonné du faites que pas mal de joueurs aient trouvé ce jeu mauvais. Soit disant qu'il est trop court mais qu'à la fois, son concept tourne rapidement en rond..........Sérieusement, faut trouver un vaccin contre la blasitude. Le jeu pour ma part m'a beaucoup plus, concept amusant, bonne idée, une difficulté jamais frustrante et un sentiment de satisfaction intense quand on réussit un niveau de façon parfaite. J'ai rien à dire de négatif dessus et j'ai adoré. 


Un jeu que j'avoue avoir adoré. En gros, imaginez, vous avez une machine en face de vous, un bouton et l'ordre de ne pas y toucher. Et c'est à partir de là  que tout commence. Évidemment, on peut ne rien toucher et tout ira bien. Mais si on touche, un autre bouton apparaît. Si on presse le bouton dans un ordre, d'autres boutons apparaissent et ect. Il a au total 23 fins et c'est à nous de déchiffre les indices des développeurs et toutes les étranges choses que peuvent faire la machine. Et c'est un vrai bonheur de chercher, trouver, tester tout ce qui peut se passer. Le jeu joue un peu avec nous et franchement, c'est un coup de maître. je vous conseille vraiment ce jeu, c'est vraiment une bonne pioche.


Emily is Away ou Friendzone Simulator version Windows XP/2000. Ce jeu se veut être une sorte de visual novel dans lequel, via une boite tchat MSN sorti tout droit des années lycées des plus vieux d'entre nous, on doit parler et draguer en quelque sorte Emily, une jeune fille qu'on va suivre pendant 5 ans. Le jeu se veut intéressant car il décrit un phénomène que j'ai vu plus d'une fois : Les relations à distance internet qui finissent par disparaître très rapidement alors qu'on se pensait très proche. Même si il se veut le témoignage d'une époque (et d'un mal un peu déprimant), je suis malgré tout assez déçu de voir à quel point l'histoire se finit vu qu'il est impossible (je pense) d'avoir une bonne fin. Bref, si vous avez envie d'essayer, encore une fois c'est gratuit donc, essayez à l'occasion.


Finalement, après tout ça, j'étais de nouveau bien en forme et ça tombait bien car une bonne nouvelle est tombé : Firewatch a eu enfin son patch en français. bon en réalité, c'est une trad amateur qui a un peu circulé sur les forums et que j'ai demandé à mes risques et périls.....et qui s'est avéré être une vraie traduction à 99% (avec une phrase ou deux encore en anglais).

Bref, pour ceux qui ne connaissent pas, Firewatch, c'est un jeu fait par un petit studio qui était assez attendu car il regroupait des développeurs venant des 4 coins de la sphère du jeu vidéoludique (des mecs qui ont bossé sur walking dead ou même sur brutal, don't sarve et même bioshock 2) et qui était assez attendu..... du moins avant sa sortie. En faites, le jeu m'a surpris deux fois : 1) j'ai découvert qu'il était très attendu alors que moi j'avais vu le jeu passé en éclair sur la conférence sony l'année dernière et que j'avais oublié quelques peu.....(je me demande bien pourquoi)

Et 2) Le jeu s'est ensuite pris une volée de pois vert quand les gens ont vu que le jeu durait 4h-5h, qu'il coûtait 20 ¤ et que c'était un jeu narratif. Et oui, dés que ça coutait un peu cher, que ça dure pas assez long et que c'est narratif, c'est forcément mauvais, une histoire profonde et intéressante ? on s'en fout mon bon ami ! On veut cueillir des fleurs dans un monde en open world et voir que les brins d'herbes soient verts comme dans la réalité.....

Bref, pour ma part, que pensez de Firewatch ? Et bien, c'était plus sympa. L'expérience que voulait le jeu a été plutôt réussie dans le sens ou j'étais dans le même état d'esprit que le héros du jeu : Perte de répère, interrogation, paranoïa, une peur (toute relative vu que je suis dans un jeu vidéo) de ce que j'allais trouver et surtout du gonflement de cette peur (car comme le disait le proverbe : "la peur grossit les choses") pour au final s'achever sur une fin qui m'a assez perturbé.


La fin se termine avec un contrepied monstrueux à la plupart des fins de jeu habituels. D'ordinaire, on a droit à un truc monumental avec des révélations de ouf et des enjeux qui dépassent le simple petit homme qu'on est. Sans compter qu'en prime, le jeu a parfois pris soin de placer une quantité assez hallucinant de "fusil de tchekhov" (si vous ne savez pas ce que, c'est par ici que ca se passe). Sauf que dans ce jeu, c'est différent : La conclusion est simple et beaucoup terre à terre et réaliste. La peur, la solitude et la parano nous a globalement fait grossir les choses et que le faites que les choses soient finalement aussi simple ne nous pas a traversé l'esprit.

Et si pas mal de joueurs se sont sentis trahis par le jeu, d'autres ont trouvé que ça relevait du génie cette idée. Pour ma part........je suis partagé. D'un côté, je suis assez d'accord sur le faites que ce jeu prenne à contrepied les fins habituels de scénario ou tout n'est que tromperie et que nos petits enjeux cachaient des histoires plus sombre et plus cyclopéen qu'aurait pu le penser (Si vous voulez un exemple assez parlante de ceci, jouez et terminez virtue last reward, c'est un exemple assez concret) et que pour une fois, on est amené à voir quelque chose de plus proche de la réalité....de l'autre, j'ai quand même un sentiment d'inachevé, comme si le jeu ne m'avait pas donné assez d'éléments pour que mon imagination prenne le relai. Dans tout les cas, je suis assez partagé et je pense sincèrement que ce jeu va rejoindre le panthéon des jeux sur lequel mon avis est bilatéral. Je ne peux donc pas vraiment me prononcer de façon tranché sur le scénario du jeu. Et je parle bien uniquement du scénario, le reste étant très correct à tout les niveau (OST, Direction artistique, durée de vie, ect).

Bref, je recommande vraiment de faire Firewatch pour vous faire un avis. Malgré mon avis fractionné, Je vous invite malgré tout à essayer pour vous faire une idée, histoire de voir si le scénario colle à votre vision du récit intéressant.  



Bien qu'il n'était pas prévu de base dans ma liste de jeux à faire, j'ai quand même tente de jouer à Hitman, monture 2016-Monture Jeu en Kit. Bon, inutile de vous dire que si d'habitude, je suis rarement d'accord avec l'opinion de la majorité bruyante sur un jeu.....Ici, je vais être un peu plus orthodoxe que d'habitude. En effet, comme beaucoup de gens, je n'ai pas vu l'arrivé de Hitman en mode épisode qu'un bon yeux et malheureusement, j'avais raison d'être méfiant.

On pourrait se dire que le jeu épisodique a très bien marché pour les point and click, mais soyons franc quelques minutes et appelons un chat un chat (et une pute une pute), les jeux épisodique de Telltale ne sont pas totalement des jeux mais plutôt des sortes d'expérience ludiques dans lequel l'acteur principal, c'est nous. Ce sont des expériences intéressantes et je les apprécie beaucoup personnellement mais elles sont calibrées pour l'épisodique car finalement, on ne joue pas, on regarde
plus une série ou des films donc ça peut coller. Le souci avec hitman, c'est que ça colle pas. On a un jeu qui semble très intéressant à jouer (j'y reviendrai après) mais qui a cause de son modèle économique se loupe complétement. On voit le potentiel possible sur le jeu mais le faites d'en avoir aussi donne l'impression qu'il est mauvais.


Alors que marrez-vous mais ce Hitman avait pour être le meilleur de la série : La maniabilité revue et corrigé d'un hitman absolution, le style de jeu d'un Blood Money avec en prime, des ajouts bien venue : des maps très grandes alliés avec de multiples possibilités de meurtres et de la difficulté si on veut remplir quelques défis (comme le faites de tuer ces cibles sans se faire repérer si changer de costumes ce qui demandera une mémorisation des détails du jeu.....darksoulien si je puis dire). Mais malgré tout, impossible de pas se sentir trahi quand on voit le foutu contenu ! Pour vous dire, je vais tricher un peu : Je vais parler du contenu obtenu il a quelques jours (mon retard aura servi à quelque chose). Le gros souci : Le premier contenu, l'intro pack donc, contient trois missions donc la première est un tuto, la deuxième une petite map et la troisième est censé être la map qui va servir de modèle pour les autres : Une énorme map dans laquelle tu va pouvoir faire ta mission. Mais le souci est là et particuliérement visible : C'est bien joli la grande map mais elle va servir apparemment que pour une mission et après fini. Ce qui fait qu'en théorie, le contenu du jeu en ligne droite va être particuliérement rikiki de base donc je vous laisse imaginer quand le jeu est en kit. Et ce n'est pas en foutant tout un tas de fonctionnalité comme de créer des contrats ou un mode défi que ca remplit le vide, ces trucs là devraient être des bonus, pas de substitut pour combler un vide.

Certains m'ont sorti d'ailleurs que "oui mais l'épisodique permet de payer moins cher le jeu donc si tu n'aime pas, au moins t'as pas claqué 60 ¤". Alors premier truc : Tester un jeu pour voir si il est bien, y a une façon de le savoir : Ça s'appelle une démo et c'est gratuit depuis l'aube de l'humanité. Ensuite : Non, dans le cas d'hitman, tu ne peux pas juger sa qualité sur ce qu'il te donne. Au final, avec tout le contenu, tu peux éventuellement le trouver bon. là, par contre, il donne juste une mauvaise image de lui et de ne permets pas de se forger une idée complète de son potentiel donc non, ce n'est pas avantageux. Avec ce comportement, on se laisse avoir et on donne 12 ¤ à un éditeur alors que de base, on aurait rien donné parce qu'on se dit "c'est 12 ¤ donc c'est moins cher" sauf que l'éditeur, bha il t'a eu et tu t'en es pas rendu compte.

Enfin bref, ce jeu a du potentiel mais clairement, Square enix s'est planté complétement avec ce système et a clairement gâché ce qui aurait pu être un bon jeu (moi même, si je n'avais pas eu ce jeu "gratuit", je n'aurai jamais testé ce jeu). Rendez-vous éventuellement en 2017 pour le jeu complet (si le public pardonne cet écart de conduite).


Et on termine enfin sur Salt and Sanctuary assez rapidement. En gros, pour vous la faire court, ce jeu c'est Dark souls mais en 2D. Comme vous le savez, Dark soul est une série pour laquelle j'ai un mélange d'amour et de haine assez étrange. Et autant dire qu'un jeu qui ressemblait beaucoup à Dark souls et qui, en prime, sortait sur PS4 (la meilleure console du monde mais chut, faut pas le dire sinon on passe pour un sale fanboy......oh wait!), ca m'intéressait. Dans ce jeu, on retrouve tout de dark souls, à la commande prés, au mécaniques prés. Je vous dirais même que j'ai plusieurs fois checké sur des sites pour voir si Ska Studios n'était un nom fake de From software. 

Bon, pour autant, c'est loin d'être parfait. La traduction française est une catastrophe absolue qui rend presque le jeu incompréhensible et l'arbre des compétences est complet mais assez complexe pour s'y retrouver. Sachez également que le jeu (notamment à cause de son côté 2D) est plus difficile que le souls de base. donc soyez prêt à mourir en boucle et à vous énerver.

VOILA ! Bon, arrivé à la fin, petit truc : J'ai commencé l'article y a 2-3 semaines mais à cause d'un gros manque de motivation et de paresse, j'ai repoussé à chaque fois. Pour vous donner le niveau : j'ai trois articles à écrire sur le blog (notamment les impressions sur les animés de la saison), des articles à écrire sur un autre site (qui galère un peu et donc j'aimerais vraiment les aider) et je sais pas quand je trouverai le temps de les faire (en plus, uncharted 4 va arriver). 

Tout ça pour dire que je vais essayer de me forcer un peu, histoire de mettre de l'ordre dans tout ça. Juste pour dire : C'est pas une question de devoir quelque chose à quelqu'un (je sais qu'il doit y avoir trois tondus et un pélé qui attendent mes écrits) mais une envie personnel d'être en ordre, une sorte de régle personnelle. 

Bref, on se revoit d'ici quelques jours pour les animés de saisons et j'espère un autre truc notamment le mois d'avril qui sera plus rapide en théorie. 

Le gif du mois : 
Mon kif du moment ? Sakamoto desu ga !
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires