Voxel Culture

Édito


 

Bienvenue sur Voxel culture, blog qui parle de cinéma, de jeux, de manga, de comics et de bien d'autres choses. Au programmes : Réflexion vidéoludique, Test de jeux, Présentation de visual novel, propagante anti-pc ou encore critique de cinéma. Moi et mes trois lardins, nous allons vous présenter votre culture. Celle du voxel....

Identifiant :

PSN : Sirmonokuma

Id steam : Evil Minato

Code 3DS : 2406-5859-6021

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Staff Voxel :

Grand Manitou, Rédacteur principal du blog.

Rédacteur secondaire du blog. (Sert à rien, ennuyeux)

Rédacteur secondaire du blog. (On essaie de lui trouver une utilité)

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Banniére pour le blog (Site Officiel)

Banniére pour le blog (Version gameblog)

Archives

Favoris

Voxel Culture

Par Minato Blog créé le 26/12/12 Mis à jour le 31/12/16 à 21h14

Blog personnel centrée sur les diverses passions que j'aime : jeux vidéos, manga/animés, Série télé, Cinéma, littérature.

Ajouter aux favoris
Signaler
Manga/Animés (BD-Manga-Comics)

Bonjour à tous......c'est la merde ! Oui, voilà, a cause de pas de trucs (principalement mon incroyable flemme), je vais vous faire seulement maintenant que je vais vous faire l'article sur les animés de l'été et de l'automne alors qu'on est en HIVER !!! et même pas au début de l'hiver mais carrément le milieu ! Pour dire, on a déjà entamé les animés de l'hiver mais j'en parlerai dans un prochain article (mais ce sera rapide car pour la première fois depuis un long moment, je trouve que c'est vraiment la misère sexuel). Bref, on va faire une grosse séance de rattrapage sur les animés d'été 2014 et d'automne 2014. 


Avant de commencer, quelques mises au points :

- Il s'agit ici plus d'une sélection d'animés plus qu'un compte rendu complet, j'ai pris principalement ceux sur lesquelles j'avais quelque chose à dire en particulier.
- Pas mal d'animés titré "Saison 2" sont absents parce que j'ai pas regardé (ou pas fini) la saison (Psycho pass ou Hitsugi no Chaika par exemple)
- Je précise également que j'ai balancer un peu tout dans le désordre, ce qui fait que ce n'est ni classé par ordre alphabétique ni par saison ni par appréciation (désolé, j'ai encore une fois trop la flemme)
- Enfin, je précise qu'il va manquer deux animés que j'ai vu mais qui auront droit à leurs articles personnel : Yuuki Yuuna wa Yuusha de Aru et Grisaia No kajitsu. (parce que j'ai beaucoup à dire sur leurs comptes). 

Bref, commençons ! 

Amagi Brillant Park 



Synopsis : Seiya Kanie est un lycéen qui se fait accoster par Isuzu Sento, une élève de son lycée venant d'être transférée. Elle lui demande d'aller dans un parc à thème en sa compagnie, l'Amagi Brillant Park. Après une visite approfondie du parc, Seiya reste très dubitative quant à la réputation du parc. A la fin de la visite, une princesse venue du monde "Maple Land" demande à Seiya de l'aider à réunir 250 000 visiteurs pour que le parc ne ferme pas ses portes. C'est à la suite de ces événements, que Seiya devient temporairement le directeur de Amagi Brillant Park.

Avis : J'ai attendu énormément cet animé pour deux raison : 1) c'est KyoAni 2) c'est l'adaptation d'un light novel de l'auteur d'un de mes animés préférés : Full metal Panic. J'étais donc assez curieux de voir cet animé et autant dire que le résultat a été .... plutôt le cul entre deux chaises.

Qu'on soit d'accord, ce n'est pas spécialement mauvais....mais sincèrement, j'ai connu mieux de la part de KyoAni. Le problème vient de la galerie beaucoup trop nombreuse de personnages qui sont soit peu développé soit avec un seul trait de caractères vaguement expliqué (les 4 fées notamment qui sont résumé par : Une idiote, une accro à twitter, une fan de yaoi et une....fille normale..? Bref, alors que le héros semblait amusant (un génie parfait sur tout les plans très narcissique), le reste est un peu trop survolé je trouve, c'est dommage.

L'autre soucis vient de l'intrigue : En effet, si cet animé dure 13 épisodes seuls les 2 premiers et derniers épisodes font vraiment avancer l'histoire (sans compter que le dernier épisode est une sorte d'OAV un poil moisi...) ce qui donne une grosse impression de remplissage durant tout l'année...

Dernier détail : Pas mal de gens ont été étonné voir déçus que cet animé est le premier (ou le premier depuis longtemps) qui fait du gros fan service sur ces persos. Perso, ça m'a pas dérangé parce que c'est pas très présente mais ca peut dérouter.

Bref, je m'attendais à mieux.... c'est pas la total honte non plus mais KyoAni nous a habitué à bien mieux (Attention, KyoAni....Après la S2 de Chuunibyo, Tamako Market et maintenant ça.....je vais perdre confiance)

Cross ange

Synopsis :
L’histoire de Cross Ange : Tenshi to Ryuu no Rondo se déroule dans un monde où l’humanité est parvenue à faire sienne une technologie appelée Mana, faisant entrer le monde dans une utopie où guerre, famine, pollution et autres problème ont été éradiqués.

Angelize est la première princesse de l’Empire Misurugi. Aimée de son peuple, elle est supposée un jour succéder au trône. Cependant sa lumineuse existence va prendre une tournure bien sombre lorsque tout le monde découvrira qu’elle est une Norma, un être incapable de manipuler le Mana,elle sera alors considérée comme hérétique par ses pairs.

Devenue une paria elle est envoyée sur une île reculée Arzenal, où elle rejoint d’autres filles Norma dont la vie n’est constituée que de combats, affrontant à bord de robots appelés Para-mail des dragons venus d’une autre dimension.

Avis : Alors ici, l'animé n'est pas encore terminé mais je tiens quand même à dire pas mal de trucs dessus alors qu'il reste encore 10 épisodes.

Cet animé est une escroquerie. Je m'explique : Dés le premier épisode, l'animé a engendré une énorme polémique de la part des fans d'animés et des féministes de tout genre. Logique quand on sait qu'on sait que la scène final montre ni plus ni moins qu'"un viol". Et c'est un peu là l'escroquerie.

En effet, alors qu'on arrive au 18eme épisode, l'animé m'a plu montré de scènes aussi trash. Malgré un peu de violence (deux morts assez violentes dans l'épisode 2, un cadavre assez mal au point dans l'épisode 3 et le meurtre assez gore d'un dragon dans un autre épisode) et pas mal de plans ecchis, l'animé est assez calme et classique, il s'agit ni plus ni moins que l'animé de mécha "basique" que sunrise a l'habitude de faire, c'est ni excellent ni mauvais, on aime ou on aime pas.

Le souci, c'est qu'on a vendu dés le début un animé qui allait être très violent et plongé dans un univers assez sombre. Or, quand on voit quand même que l'un des filles se cosplaye en magical girl pour se détendre...........j'ai quand même BEAUCOUP de mal à prendre ça au sérieux et à me dire qu'on est vraiment dans un univers "serious business".

Pour moi deux options : Soit sunrise a tenté de choquer avec un début choquant pour attirer le public et ainsi faire sortir sa série du lot Soit il avait bien l'intention de sortir un animé de mécha avec un univers assez violent mais le tollé de réactions sur la fin du premier épisode (et dieu sait qu'il en a eu....) les a fait changer d'idée en court de route et faire un animé plus classique.... mais comme rien ne confirme ma deuxième hypothèse, je pense que la première est la bonne et que du coup, Sunrise s'est un peu foutu de nous. (ha ouais et en prime, Wakanim, sous prétexte de scènes violentes, ont fait sauter l'animé en gratuit.....les escrocs se reconnaissent en eux hein?)

J'attendrai la fin pour me prononcer pour de bon (pour l'instant, la série est intéressante et le scénario assez bon) mais cette petite arnaque de la part de Sunrise me plait personnellement pas trop. En espérant que ce genre de méthode leur retombe un peu sur le nez.

Danna ga Nani wo Itteiru ka Wakaranai Ken
 
 
Synopsis :
Nous suivons la vie quotidienne de Kaoru, une office lady très sérieuse dans son travail qui est mariée à un otaku, Hajime.
 
Avis : Petite série rigolote en quelques épisodes de 5 minutes. C'est très court, c'est assez marrant parfois, c'est beaucoup regardable que le webcomics (sans déconner, on dirait plus des storyboards qu'un vrai mangas) et si vous avez un peu de temps à tuer, matez-le, ca occupe.
 

Denki-gai no Honya-san


Synopsis : Umio est un étudiant réservé et timide qui travaille à mi-temps dans une librairie de mangas. À cause de sa personnalité, il a peu d'amis et son seul véritable entourage est constitué de ses collègues de travail, une belle brochette de personnages tous aussi uniques les uns que les autres…

Avis : Quand j'ai lancé le premier épisode, ca n'a pas raté lors de la première "histoire", je pensais clairement être encore en face d'un énième animé versé dans la section "humour japonais incompréhensible" (si vous voulez un bel exemple, matez nichijou, c'est la bible). Et pourtant, l'animé a suivi ensuite un chemin bien différent. a mi-chemin entre le tranche de vie, l'humour plus léger et la romance un poil adulte (on a quand même un passage ou un perso laisse clairement supposer que si ils sont en couple, c'est pas pour jouer au cartes). Finalement, j'ai passé un très agréable moment sur l'ensemble de cet animé alors que ca partait VRAIMENT mal. Bref, à la fois un petit animé agréable (et un plaisir coupable pour moi). 

Girlfriend Beta


Synopsis :
L’histoire raconte la vie de plusieurs lycéennes et l’évolution de leurs relations jour après jour.

Avis : J'en ai déjà parlé dans l'article de fin d'animés mais je remets une couche juste pour le plaisir : C'est mauvais, c'est cliché, c'est chiant, c'est bourré de personnages à deux clous insupportable, y a le personnage française le plus cliché que j'ai jamais vu (rien que son accent vaut le détour...) et j'ai pas tenu plus de trois épisodes. 

Fate/stay Night Unlimited Blade work


Synopsis : Shirô Emiya est le fils adoptif de Kiritsugu Emiya, un mage ayant déjà participé à la "Guerre du Saint Graal". Cette guerre oppose 7 mages et 7 Servants, des "âmes héroïques" ramenés à la vie le temps des combats.

10 ans après son père, Shirô participera à une nouvelle guerre entre mages, accompagné du Servant de classe Saber.

 

Avis : Encore une adaptation de Fate stay night.....je devrai dire que c'est trop....mais je peux honnêtement pas en dire du mal vu que j'ai tout maté plusieurs et que même les épisodes super longs avec des passages tranches de vies, je les ai kiffés. Encore une fois, Ufotable fait un superbe travail sur la licence N°1 de Type-moon et on ne peut qu'aimer vu la qualité de l'histoire et la dimension jubilatoire des combats. Notez qu'en prime, je ne peux qu'apprécier les très légers changements apportés ici comme notamment, avoir enfin donné des nouvelles tenues plus jolies à quelques personnages. Du grand animé comme je l'aime.

Kiseiju


Synopsis : Une nuit, des sphères de la taille d'une balle de tennis, contenant des créatures à l'apparence de serpents, tombent en nombre inconnu partout dans le monde. Ils sont programmés pour prendre la place des cerveaux humains. Un de ceux-ci s'attaque à un jeune homme, Shin'ichi, durant son sommeil, en essayant de s'introduire par son oreille mais ne peut l'atteindre, ce dernier ayant gardé ses écouteurs pour la nuit. Réveillé en sursaut alors que le parsaite tente de s'introduire par son nez, il essaye de se défendre mais finit par se faire perforer la main droite. Le lycéen prend alors ses écouteur et les enroule autour de son bras, empêchant le parasite de grimper jusqu'au cerveau. Ne pouvant quitter son bras, ce dernier fusionne finalement avec sa main droite. Pendant ce temps, d'autres parasites, ayant réussi à prendre possession du cerveau de leur hôte, commencent à se nourrir d'êtres humains, tandis que la créature et Shin'ichi sont forcés de cohabiter.

Avis : Pour info, cet animé est l'adaptation d'un manga de 1988 quand même (et pas des plus connus en plus malgré la qualité du manga). J'avoue ne pas trop savoir pourquoi l'adaptation a mis autant de temps mais peu importe. Car, dans un sens, si il a fallu attendre 20 ans après la fin du manga pour avoir une bonne adaptation, ça valait le coup. Car oui, Kiseiju (ou Parasite dans son titre français) est un chef d'oeuvre, à la fois gore, riche, pleins de réflexions et intéressant jusqu'au bout. L'animé a même eu la bonne idée de moderniser le tout et de rajouter deux trois trucs intéressant (notamment l'ajout d'internet et un look plus intello pour le héros, histoire de souligner son évolution de façon plus profonde). Bref, à voir, même si moi, je suis plus pour lire le manga avant de finir l'animé.

Nanatsu No taizai


Synopsis :
Dans le pays de Britannia, les Chevaliers Sacrés, des soldats aux pouvoirs terrifiants au service de la couronne, viennent de trahir et renverser le roi. Elizabeth Liones, la 3e fille du roi, réussit à s’enfuir et part chercher de l'aide. Son seul espoir est la compagnie des Seven Deadly Sins, un groupe de sept anciens Chevaliers Sacrés surpuissants, recherchés depuis 10 ans pour un crime qu’ils n'ont pas commis : l'assassinat du général en chef des Chevaliers Sacrés.
Elizabeth arrive un jour dans une taverne, le Boar Hat, et rencontre le tenancier, un jeune garçon nommé Meliodas, et Hawk, son cochon loquace. Mais, surprise, le garçon se trouve être l’ancien chef des Seven Deadly Sins, le dragon de la Colère. À eux deux, ils vont partir à la recherche des six autres Deadly Sins et tenter de défaire les Chevaliers Sacrés.

Avis : De façon assez rigolote, plusieurs personnes sur internet m'ont sorti que la fin de Naruto n'était pas un souci vu que la relève était là en me montrant ce manga. Bon, déjà, si la fin de Naruto était une bonne chose (les blagues les plus courtes sont les meilleures et 15 ans de conneries, c'est beaucoup dans une vie), mais surtout, je doute que Nanatsu No taizai ait dans la même direction de Naruto. Car à première vue, ce manga tente quelque chose de différent et de plus agréable que d'habitude. Pas de scénarios alambiqué ou qui ne font que raconter une série d'histoire sans fil rouge ni intêret mais juste un manga qui nous montre un univers différent et pour le moins particulier et des combats démesurés ainsi que de l'humour avec de la bonne humeur et des persos attachants et parfois originaux..... (sans rire, vous avez déjà vu une géante comme personnage principal et allié vous ?). Bref, l'animé est bien et le manga semble bien parti. (Restons méfiants quand même, c'est un shonen quand même...) 

Barakamon

Synopsis : 
Malgré son jeune âge, Seishu Handa est un calligraphe professionnel. Sa vie bascule le jour où, pris de colère, il frappe le conservateur de musée qui trouve son travail banal et sans saveur... Comme punition, son père décide de l'envoyer sur une petite île perdue sur les îles Goto, au fin fond de la campagne japonaise. Alors qu'il pensait trouver le calme et travailler, ses nouveaux voisins vont débarquer dans sa vie...

Avis : Intéressant mais bizarrement, malgré toute la beauté, la bonne humeur, le bon délire et la réflexion sur la condition des artistes (et principalement des épreuves qu'il traverse), j'ai eu beaucoup de mal à rentrer dans cet animé... j'ignore si ce sont les personnages ou le thème qui ne pas satisfait mais j'ai trouvé qu'il manquait un je-ne-sais-quoi à cet animé pour que je l'apprécie. Pour autant, je ne dénigre pas ces qualités et je pense même me pencher sur le manga pour me faire un avis définitif dessus. Mais pour l'heure, je n'ai pas apprécie l'animé (mais je vous invite pleinement à le voir pour vous faire votre propre avis). 

Gekkan Shoujo Nozaki-kun
 
 
Synopsis : Sakura Chiyo est amoureuse d'un de ses camarades de classe, Nozaki. Mais lorsqu'elle le lui avoue, il interprète mal sa déclaration et est persuadé qu'elle est une de ses fans.
Sakura va alors découvrir l'identité caché de Nozaki.
 
Avis : Mon premier avis sur cet animé reste le même : c'est une excellente surprise et un excellent animé. En parodiant les codes du shojo, limite en se moquant de ses codes, cet animé nous offre une galerie de personnages super attachants (même si leurs personnalités a été justement pensé pour être différents des stéréotypes) et des moments très drôles. Petite déception : 12 épisodes, c'est clairement pas assez et je doute qu'une saison 2 voie le jour.... (Et oui quand on aime, on veut du rab....toujours!) 
 

Akame ga Kill


Synopsis : 
Tatsumi est un combattant qui part pour la Capitale à la recherche d'un moyen de gagner de l'argent pour aider son village pauvre. Après avoir été victime d'un vol par une femme et avoir perdu tout son argent, Tatsumi est pris en charge par une noble aristocrate du nom d'Aria. La nuit suivante, le manoir d'Aria est attaqué par un groupe d'assassins connus sous le nom de Night Raid. Alors que Tatsumi tente de défendre Aria de l'assassin Akame, un autre membre du groupe met fin au combat. Il révèle qu'Aria a enlevé plusieurs villageois et les a torturés pour son plaisir. Choqué en découvrant les villageois, y compris ses deux meilleurs amis, torturés, Tatsumi tue Aria. Après avoir vu le potentiel de Tatsumi, les Night Raid invitent le garçon dans leur groupe, et le préviennent que peu importe leur manière d'assassiner les corrompus, ils restent des assassins. Tatsumi accepte afin de devenir plus fort et de sauver la capitale. Dans leur lutte contre l'Empire, les Night Raid se défendent face à un groupe d'élite connue sous le nom de Jaegers menée par Esdeath, la combattante la plus puissante de l'Empire.

Avis : Après avoir vendu plusieurs fois l'animé comme une énorme surprise et comme un vrai coup de coeur, je ne peux malheureusement qu'exprimer une énorme déception pour la fin de cet animé (Oui, il va y avoir du SPOILER)

Sincèrement, qu'est que c'est que cette fin ? en gros, le royaume est libéré mais l'intégralité des personnages principaux meurent (Sauf akane vu qu'elle donne son titre au manga....alors qu'elle n'est même pas réellement l'héroïne de mon point de vue) et même parfois de façon ridicule (Mon dieu, la mort de léoné......). Alors ok, le combat de fin est superbe mais pour aboutir à une fin pareil, ca ne valait pas la peine.

Clairement, on sent le dilemme suivant : les producteurs ne voulaient pas de saison 2 et ont sans doute décidé de faire une fin différente du manga de base, quitte à la bâcler (du moins je l'espère parce que sinon, l'auteur n'a plus aucune raison d'écrire son manga....).

Clairement un gâchis et une raison de plus de préférer le format d'origine (du moins je l'espère.....)

Sword art online II

Synopsis : 
Suite à sa victoire fortuite face à Sugou Nobuyuki (le maitre de ALO), Kirito est retourné à sa paisible vie de lycéen.
Il n’aspire désormais qu’à une seule chose : profiter pleinement de sa vie.
Mais une nouvelle fois, le devoir le rappelle à l’ordre…

En effet, suite aux morts de nombreux joueurs de Gun Gale Online (un jeu de tir massivement multi-joueurs), le ministre des affaires étrangères japonais a pris la ferme résolution de retrouver l’assassin des victimes.
Afin d’identifier ce meurtrier, il sollicite l’aide de Kirito et l’envoie enquêter dans le monde de Gun Gale Online.

Avis : J'adore parler de SAO. Non sans rire, c'est toujours marrant de voir le combat entre les fans qui disent que c'est le même animé de tout les temps et les autres qui hurlent à tout vent (et on peut pas ne pas les entendre, y gueulent tellement fort ces mecs-là...) que c'est la plus grosse escroquerie de tout les temps. C'est donc toujours un plaisir de voir donc les deux camps s'affronter et se mordre les testicules joyeusement (et c'est encore plus drôle de voir les haters perdre vu que même quand ils ont raison, rien qu'avec leur tronche de jean-marie-je-me-kiffe, t'as envie de les voir repartir en pleurant).

Sauf qu'ici.....difficile de donner tort aux gens qui n'ont pas apprécier la saison 2. Soyons honnête, le deuxième arc, Mother rosario, est très intéressante et possède un bon développement des personnages, des scènes badasse, une bonne réflexion et en prime, le personnage central de l'arc, c'est Asuna. (Quoi, qu'est qui a ? tu cherche la marave?)

Malheureusement....y a tout le reste..... Le premier arc est mauvais, très mou du gland, rempli d'incohérence trop longue pour être listé et est clairement en dessous de ce qu'on pouvait en attendre et le mini-arc au milieu est vraiment à mourir de rire tant son arrivée et le but des héros sort du cul de l'univers.

Difficile donc de pas prendre à défaut cet animé vu que l'histoire ne devient intéressante qu'au 18eme épisode alors qu'il en a 24...... (pourquoi j'ai tout mater moi ?......je t'en pose des questions moi?). Bref, une déception de plus et une raison de craindre une éventuelle saison 3.

Persona 4 The golden Animation


Synopsis : Yû Narukami se voit obligé de vivre à Inaba, petit village de province, chez son oncle Ryôtarô Dojima et sa cousine Nanako. Cela car ses parents vont travailler à l'étranger durant un an. Il entame donc sa nouvelle vie et se lie vite d'amitié avec Yosuke Hanamura et Chie Satonaka, deux camarades de classe.

Un jour, il entend une rumeur selon laquelle il est possible de voir son âme-s½ur à la télé, à minuit pile et durant les jours de pluie uniquement. Yu et ses amis décident donc de vérifier cette rumeur par eux-même via la Mayonaka TV (Midnight Channel).
Yu voit alors de ses propres yeux une personne à l'écran et découvre, par la même occasion, qu'il est capable de passer à travers la télévision !

Mais le lendemain, il apprend qu'un meurtre a eu lieu : il s'agit de la même personne qu'à la télé, Saki Konishi, une amie de Yosuke. Suite à cela, Yu et ses amis décident de sauver chaque personne qui apparaîtra à la télé et d'élucider le mystère qui entoure la Mayonaka TV.

Avis : Soyons clair; il a un mot qui résume bien cet animé : Masturbation. Oui, cet animé, c'est clairement de la masturbation pour fan de persona. Manque de bol, je suis méga fan de persona 4.... Autant dire donc que j'avais des ampoules aux deux mains à la fin du 12eme épisode mais que voulez-vous ? je suis fort attaché à la licence.

Mon avis est clair donc sur le sujet ? vous êtes mega fan ? vous aimerez. Vous n'êtes pas fan ou vous êtes fan mais à une certaine limite, vous n'aimerez peut être pas. à vous de voir de quel côté vous êtes avant de vous lancer dans cet animé. 

Rokujouma no Shinryakusha!?

Synopsis : 
A cause de problèmes d'argent, Kôtarô Satomi, lycéen, se voit contraint de vivre dans un Rokujôma (un minuscule appartement d'environ 9 mètres carré). L'appartement semble d'abord être une bonne affaire : Kôtarô n'a même pas de loyer à payer ! Mais au fil du temps, il comprendra que c'est parce que l'appartement est "maudit". Le jeune lycéen va en effet faire la rencontre des autres "locataires" de l'appartement : Sanae Higashihongan, le fantôme ; Yurika Nijino, la magical girl ; Kiriha Kurano, l’habitante souterraine et Theiamillis Gre Fortorthe, l’extraterrestre.

Avis : Je sais ce que vous vous êtes dit quand vous avez lu le synopsis : "ca va être l'orgie la plus étrange du monde et y avait que des japonais pour faire ça".  Bon plus sérieusement, vu le contexte hyper WTF de l'animé, y a t'il le moindre potentiel ? Et bien, oui, c'est ça le pire.

Bon, quand j'ai lancé le premier épisode, j'avais peur de voir un animé avec le pire humour au moins et au final, c'est plutot agréable et amusant à regarder. En gros, imaginez une bonne de potes dans leurs délires et qui font un maximum de trucs idiots mais pas ridicules. L'animé est assez rigolo, n'abuse pas du fanservice (y en a hein? mais vu comment les producteurs ont la main lourde d'habitude sur ça dans ce genre d'animé, y a pas d'abus pour une fois) et on ne s'ennuie (et marrez-vous mais beaucoup d'oeuvres n'y arrivent pas).

à regarder si les animés un peu délirants et légers ne vous dérangent pas. 

Shirobako


Synopsis : 
Shirobako se déroule dans l'univers de l'industrie de l'animation japonaise. Aoi et ses amies vont découvrir le quotidien et les difficultés des principaux postes existant pour l'adaptation d'un manga en anime, en partant des premières esquisses jusqu'au doublage des personnages...

Avis : Je vais être bref et direct : cet animé est chiant. C'est long, assez mou, pas drôle une seule fois, c'est sensé t'apprendre des trucs sur l'animation japonais mais soit c'est trop détaillé soit ca l'est pas assez....Il n'ait totalement impossible personnellement de rentrer dedans, de trouver cela intéressant et m'attacher au personnages....j'ai bien tenté de tout mater mais j'ai craqué au 6eme épisode (et pourtant, je mets en général un point d'honneur à aller jusqu'au bout....mais là j'en pouvais plus).

Si je dois en déconseiller un dans tout ce que je viens de citer, évitez celui-là en priorité. 


Voilà, enfin terminé !!! J'ai maintenant un profond respect pour les femmes enceintes qui ont eu un accouchement compliqué. Bref, je vous laisse, matez des animés et on se revoit bientôt !

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Commentaires

Glados
Signaler
Glados
merci Godgilla j ai fippé qu il abandonnent la suite ^^"
Donald87
Signaler
Donald87
Un constat s'impose ...
Je n'y connais RIEN ;)
Spooky54
Signaler
Spooky54
Kiseiju fut une excellente surprise. Très, très bon. :3
Godgilla
Signaler
Godgilla
@Glados: Fate Stay Night S02 (avril 2015)
Glados
Signaler
Glados
Par contre c est quoi ce cliffhanger a la con sur Fate stay night. on nous abandonne sur Rin qui va se friter toute seule, s envole avec Archer et...plus iren, silence radio depuis 2 mois. Saison 2 prévue ou fini ? J avoue que cette nouvelle manie de couper les animés en 2 pour laisser des attentes insuportables entre les 2 arc devient pousse au crime u_u

Kiseju faut que je m y mette et nanatsu no tazai est une petite surprise en matière de fun et combats WTFesques ^^

PS: t as pas test Aldnoah zero, Terra formars et la saison 2 de psycho pass? je les conseille à pas mal de monde