Fin alternative

Fin alternative

Par Voron Blog créé le 09/05/12 Mis à jour le 09/04/15 à 00h53

Ami, si tu est ici, c'est que tu as probablement foiré quelque chose au cours de ta partie. Tu n'auras donc pas la bonne fin. C'est dommage, tu vas devoir recommencer le jeu depuis le début.

Mais puisque tu es là, pourquoi ne pas en profiter pour découvrir celle que je te propose?

Ajouter aux favoris
Signaler
Jeu vidéo (Jeu vidéo)

Avez-vous peur de la mort? Êtes-vous effrayé à l'idée de perdre conscience à jamais, laisser échapper votre âme et tout vos souvenirs au néant, laisser derrière vous votre vie et tout vos proches?

La Mysteri Fundation a la solution à vos craintes. Une gigantesque application en ligne permettant de numériser sa mémoire et de vivre une nouvelle vie virtuelle. Vos proches peuvent vous rendre visite à tout moment. Le temps et figé, la mort n'existe plus. Bienvenue sur le Soul Cloud. Seren.exe sera votre ange gardien et s'assurera de la stabilité du système afin que tout se déroule bien. A moins qu'une faille ne vienne tout faire planter. Oui absolument tout.

Et pas que le scénario.

Sous ses airs d'histoire de science fiction, Master Reboot est en réalité un survival horror, où le but est d'explorer un monde virtuel et de découvrir les souvenirs d'une personne en commençant sa plus tendre enfance et en passant par les mémoires de l'école, des vacances en amoureux ... le tout dans une ambiance onirique et empreinte d'une certaine tension.

Plusieurs indices vous indiquent de façon inquiétante que vous êtes surveillé. Des rires de petites filles, des bruits de pas, des silhouettes de petites filles, des petites filles qui vous attendent dans l'ombre pour vous sauter dessus... Bref plein d'éléments servant une ambiance oppressante et qui fonctionne plutôt bien.

Mais alors quel est le problème?

La direction artistique du jeu est assez original pour un jeu de ce genre, surtout au niveau des schémas de couleurs. On retrouve beaucoup de couleurs vives contrastant avec d'autres plus sombres. Les zones explorées ressemblent à des sortes de mélanges de plusieurs souvenirs restitués par une mémoire pas toujours infaillible. Dans les souvenirs d'enfances, on voit par exemple des jouets d'une taille sur-dimensionnées et on marche au ras du sol, comme un bébé qui ne saurait pas encore marcher et qui avancerait à quatre pattes.

Mais l'ensemble et très proche d'un style cartoon. Les objets sont dimensionnés bizarrement (des portes non rectangulaires par exemple), les illustrations 2D contrastent radicalement avec l'ambiance et certaines animations sont négligées. Il en résulte un ensemble assez amateur qui nous sort parfois de l'ambiance, et qu'on a du mal à oublier après y avoir mis 14€...

 

 

 

 

 

 

Cependant le plus gros problème est plutôt dans le game design. Je ne ferai pas de commentaire sur les énigmes, qui ne sont pas vraiment intéressantes. Par contre le jeu qui nous reprend souvent le contrôle des mains pour nous montrer des micro-cinématiques pile aux moments où l'on devrait garder le contrôle. Une petite fille saute d'un arbre et tombe juste à coté de nous pour nous faire peur et s'enfuit ensuite dans les bois. C'est une scène qui est sensé faire peur. Sauf que c'est juste une cinématique et comme on ne peut pas bouger de toute façon, pas la peine de flipper. On a juste à attendre que ça passe.

On peut comparer cela avec Amnesia. Dans ce jeu il n'y a aucune cinématique et quand une créature pas bien net apparaît, le joueur, qui a toujours le contrôle, est pris de panique et commence à courir dans tout les sens pour trouver un endroit où ce cacher. On réagit parfois de cette manière au moindre bruit suspect, en ce cachant dans une armoire et en attendant que ça passe, avant de ressortir. La crise est alors passée alors qu'on à même pas vu ce qui nous avait effrayé. Mieux encore: si ça se trouve il n'y avait rien à craindre mais le jeu nous a quand même forcé à avoir peur et à nous cacher.

C'est à ce niveau là que le Master Reboot échoue à être un bon jeu vidéo. On nous immerge dans une ambiance oppressante avec des petites filles aux regards démoniaques qui sont omniprésentes dans le jeu mais les moments où elle sont vraiment dangereuses sont rares et quand elles apparaissent c'est souvent en cinématique. Au final, on a rarement peur. On tourne souvent la caméra dans tout les sens au moindre bruit suspect, mais en finissant par comprendre qu'on est rarement exposé au danger, on finit par les ignorer.

On évolue dans le jeu depuis un hub où on choisit quel souvenir revivre, le but étant de tous les explorer pour accéder aux mémoires ultimes. Cela permet de pouvoir revivre un souvenir plusieurs fois, mais cette transition casse le coté onirique. On aurait préféré se laisser porter vers quelques choses de plus linéaires mais avec une transition entre les périodes plus floues.

Master Reboot a une histoire intriguante et a le mérite d'avoir risqué une direction artistique singulière pour un survival horror. Surtout à une période où les jeux de ce genre mettent en scène principalement des zombies où des gros monstres dégueulasses. Mais il aurait sans doute gagné à être mieux pensé au niveau game design, afin d'en faire un meilleur jeu vidéo. Dommage.

Ajouter à mes favoris

Édito

Salut à toi et bienvenue.

Je suis Voron, et je suis passionné, entre autres, de jeux vidéo, particulièrement de jeux japonais et de jeux indépendant.

Ce blog parle donc de jeux vidéo, et parfois d'animations japonaise. Quand j'ai envie. Et quand j'ai de l'inspiration.

Bonne lecture!

 

psn: mpvoron

3DS: 3566 2417 1233

steam: Voronlisk

sc2/battletag: Voron#933 / Voron#2946

 

Jeux favoris:

Chrono Trigger, Xenogears, Virtue's Last Reward, FEZ, Spelunky, Persona 3 (liste non exhaustive...)

 

(La bannière vient du jeu Muramasa Rebirth, DLC de la Nekomata)

Archives

Favoris