Fin alternative

Fin alternative

Par Voron Blog créé le 09/05/12 Mis à jour le 02/01/17 à 12h09

Ami, si tu est ici, c'est que tu as probablement foiré quelque chose au cours de ta partie. Tu n'auras donc pas la bonne fin. C'est dommage, tu vas devoir recommencer le jeu depuis le début.

Mais puisque tu es là, pourquoi ne pas en profiter pour découvrir celle que je te propose?

Ajouter aux favoris
Signaler
Jeu vidéo (Jeu vidéo)

Il était une fois un tout petit royaume, pauvre et sous développé, nommé Arls, qui n'était plus que l'ombre de lui même. Il était jadis un beau et riche pays, où il y faisait bon vivre. Mais un jour, le volcan situé au nord entra en éruption et recouvra le pays de cendre. Les gens fuirent pour sauver leurs vies, abandonnant leur petit paradis. Presque cent ans plus tard, la nature reprend peu à peu ses droits, la végétation recouvrent les ruines et les champs.

Meruru est la princesse de ce petit royaume. Alors qu'elle va sur ses vingts ans, Meruru commence à se demander ce qu'elle va faire de sa vie. En effet, le petit royaume de Arls n'est pas vraiment une région dynamique : on s'y ennuie ferme, et pire que ça, il semble n'avoir aucun avenir. Un jour, elle fait la rencontre de Totooria Helmod (qui se fait appeler Totori), une alchimiste renommée venu du grand royaume voisin d'Arland. Intriguée par cette science, Meruru va supplier Totori de la prendre comme disciple et de lui enseigner cet art mystérieux.

Totori accepte finalement et installe son atelier à Arls. La princesse, qui à soif de connaissance, ne se contente pas des enseignements de sa maîtresse, mais va fouiller dans les archives du château (ce qu'il en reste) et découvrent qu'elle a quelques alchimistes renommés dans son arbre généalogique. Mais elle apprend quelque chose d'autre de plus terrifiant. Un vieux livre parle d'un démon caché dans le volcan se réveillant tout les 100 ans. Les pages relatent les événements de la dernière catastrophe, il y a 95 ans.

Il reste donc 5 ans avant que le pays ne soit à nouveau recouvert de lave et de cendre. Deux solutions s'offrent alors aux habitants d'Arls : soit fuir définitivement ces terres maudites, soit utiliser l'alchimie pour vaincre le démon et éteindre à jamais la fureur du volcan.

Meruru va choisir de prendre les devants et mettre ces cinq années à contributions pour devenir une alchimiste confirmée. Elle s'entourera de ses amis d'enfances, de certains habitants, mais aussi de renforts venu d'Arland pour aider leur voisin. La princesse visitera bien des contrées depuis longtemps délaissées, terrassera d'horribles monstres s'étant cachés dans les ruines, et apprendra de nombreuses recettes alchimiques.

Elle découvrira d'autres secrets enfouis sous les ruines de l'ancienne Arls, comme l'histoire de sa grand mère, une grande alchimiste qui avait sacrifié sa vie pour contenir le pouvoir du démon et permettre aux habitants de s'enfuir. Elle leva également le voile sur l'identité du démon : un roi antique, rendu fou par la magie et rongé par la maladie, qui se transforma en une créature magique sanguinaire. Meruru ne fut alors que plus déterminée à délivrer le royaume de cette emprise maléfique.

Finalement, au bout de cinq années de travaux et de recherches, Meruru aidée par sa maîtresse Totori, finirent par accomplir le but ultime de tout alchimiste : la création de la pierre philosophale qui allait servir pour mettre fin au règne du feu.

Le démon de réveilla mais il était attendu par Meruru et ses amis. Au bout d'un long et pénible combat, la bête maudite tomba à terre. La princesse utilisa la pierre pour apaiser l'âme de cette entité, et mis fin à des siècles de souffrances.

Libéré de cette menace, Arls connu une nouvelle jeunesse et repris alors son développement qu'elle avait abandonné. C'est ainsi que le royaume refleuri, que les cultures repoussèrent et que les villages se repeuplèrent. La vie était enfin revenue, et aujourd'hui encore on raconte dans les livres d'histoire, l'épopée de la princesse Meruru.

 

Mais non je rigole.

 

En fait Atelier Meruru, c'est l'histoire d'une princesse qui s'ennuie et qui veut devenir alchimiste.

Heureusement que la pauvreté du scénario est compensé par du bon fan service des familles.

Dire que j'avais bien aimé l'épisode précédant (Atelier Torori) qui restait très correct et qui en plus donnait au joueur un objectif intéressant, Meruru tombe dans la facilité et la stupidité du fan service. C'est d'autant plus déplorable car le gameplay lui, reste très solide.

Dommage.

@[email protected]

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Commentaires

Voron
Signaler
Voron
@Maniax: c'est exactement ça, j'ai inventé une histoire en me basant sur certains événements du jeu. C'est basique, c'est sur mais c'est mieux que rien. Je pense... :P
ferio
Signaler
ferio
Je lis l'histoire et je me dis que c'est sympa comme jeu et douche froide à la fin puis ensuite vérification du scénario et en effet, elle a juste envie d'être alchimiste et puis c'est tout :D
Vicporc
Signaler
Vicporc
:lol:
Maniax
Signaler
Maniax
Je comprends pas, l'histoire que tu racontes est celle du jeu ou tu l'as inventée pour montrer ce qu'aurait pu être Atelier Meruru ?

Édito

Salut à toi et bienvenue.

Je suis Voron, et je suis passionné, entre autres, de jeux vidéo, particulièrement de jeux japonais et de jeux indépendant.

Ce blog parle donc de jeux vidéo, et parfois d'animations japonaise. Quand j'ai envie. Et quand j'ai de l'inspiration.

Bonne lecture!

 

psn: mpvoron

3DS: 3566 2417 1233

steam: Voronlisk

sc2/battletag: Voron#933 / Voron#2946

 

Jeux favoris:

Chrono Trigger, Xenogears, Virtue's Last Reward, FEZ, Spelunky, Persona 3 (liste non exhaustive...)

 

(La bannière vient du jeu Muramasa Rebirth, DLC de la Nekomata)

Archives

Favoris