Fin alternative

Fin alternative

Par Voron Blog créé le 09/05/12 Mis à jour le 02/01/17 à 12h09

Ami, si tu est ici, c'est que tu as probablement foiré quelque chose au cours de ta partie. Tu n'auras donc pas la bonne fin. C'est dommage, tu vas devoir recommencer le jeu depuis le début.

Mais puisque tu es là, pourquoi ne pas en profiter pour découvrir celle que je te propose?

Ajouter aux favoris
Signaler
Jeu vidéo (Jeu vidéo)

Après avoir écris un bel article une semaine avant la sortie de Fire Emblem : Awakening, où j'en vantais les mérites avant même d'y avoir joué, j'ai aujourd'hui envie d'écrire quelques lignes à propos de mon ressentit.

J'ai commencé le jeu en mode normal/classique, en appliquant une contrainte simple : interdit de recharger sa partie au cours d'un combat, pour quelques raisons que ce soit (un personnage mort en général), afin d'accentuer le coté immuable de la mort et le coté dramatique par la même occasion et d'alourdir le poids des décisions stratégiques. Au début donc j'ai fait extrêmement attention à mes placements, j'observais et j'anticipais les mouvements ennemis en regardant leurs équipements et en essayant ainsi d'engager le combat à mon avantage. Et malgré quelques erreurs de ma part, ça se passait plutôt bien.

L'intrigue est assez basique mais met en scène des situations suffisamment accrocheuses pour nous donner envie de continuer. Cela dit l'ajout et la modification de certains détails auraient pu, je pense, la rendre encore plus intéressante, en évitant ainsi quelques clichés du style « l'amour et l'amitié triomphe du mal » ou encore « je veux détruire le monde parce que je suis méchant et puis c'est tout ». A coté de ça les personnages sont pour la plupart bien écrits et les dialogues de soutien sont tout simplement géniaux, à tel point que j'ai fait exprès de rapprocher certains personnages pour pouvoir suivre leurs dialogues (mariez donc Tarja et Henry, vous pouvez pas faire un couple plus barré!).

Bref, les combats s'enchaînent, les objectifs sont variés, les stratégies varient donc elles aussi. La guerre étant impitoyable, j'ai beau prendre mes décisions avec soin, certains camarades tombent sous les coups adverses et disparaissent pour toujours laissant derrière eux des amis en larmes, des veuves ou des veufs ou encore des orphelins. C'est ce que j'étais venu chercher en jouant à FE de cette façon là : l'irréversibilité des choix, une chose qu'on ne trouve pas souvent dans le jeu vidéo.

Mais à ce moment là que je me suis heurté à ma première désillusion : pour certains des mes chers frères ou soeurs d'armes le fait de tomber au combat n'était pas irréversible. Certes ils disparaissent des menus et je ne pouvais plus les faire combattre, mais malgré tout ils étaient encore là pour les besoins de l'histoire. Je comprend bien à quel point c'est difficile de prendre en compte dans un script de jeu vidéo l'action du joueur, et donc l'imaginer plusieurs scènes dans lesquelles certains personnages sont présents alors que d'autres ne le sont plus, mais au final je trouve dommage que les choses soit ainsi dans FE. La « mort définitive » pour certains et le « grièvement blessé » pour d'autres retirent une partie de l'intérêt à cette aspect du jeu.

J'arrive donc à la fin du jeu, je ne suis plus qu'à moitié satisfait, mais j'étais quand même fier d'avoir tenu ma contrainte jusqu'au bout, qui à eut pour effet d'enlever ce coté manichéen, car même si j'avais pu triompher du mal, c'était seulement aux prix de la vie des mes camarades qui ont donné leurs vies pour sauver le monde.

Mais cette première partie ne m'avait pas révélée le jeu en entier. J'étais plus ou moins volontairement passé coté de certaines missions annexes, et comme certains combattants n'était plus à mes cotés, j'étais aussi passé à coté d'autres missions. Je décide donc je reprendre une nouvelle partie, en difficile/classique cette fois, mais j'élimine alors la règle du rechargement de sauvegarde interdit (ça marche moins bien la deuxième fois, et puis ce n'était plus le but).

Alors c'est repartit pour un tour : on fait gaffe aux triangles des armes, à la portée, aux placements, aux duos... Et c'est déjà nettement plus dur que en normal. Plus dur, mais seulement au début. Je dois avouer que comme la mort avait perdu de son immuabilité, j'ai aussi perdu un peu de mon empathie envers mes braves soldats, et je n'hésitais alors plus à mettre en place des stratégies plus osées. Et j'ai découvert quelque chose à coté duquel j'étais en partie passé la première fois : les bonus des duo mariés (ou non). En fait la première fois en ne prenant aucun risque, je m'arrangeais pour que mes unités n'ai pas à encaisser trop de coup en un tour, mais cette fois ci, j'ai tenté le contraire: des personnages fait pour recevoir les coups. Voyant que ça marchait plutôt bien j'ai continué et petit à petit, toute mon armée s'est constituée de duos ayant le rang de soutien le plus haut possible. Et c'est ainsi que j'ai mis à jour un gros problème d'équilibrage à mon sens : en plaçant un duo mage / archer dans un fort sur le coté droit de la map m'a permis de sécuriser ce coté de la map sans perdre un seul point de vie (et de toute façon même si j'en perdais le fort m'aurai soigné), pendant qu'à gauche les vagues quasi incessantes d'ennemis s'empalaient sur deux ou trois couples de tourtereaux composés d'un mage et d'une autre classe.

En procédant ainsi, même plus besoin de bouger pendant la phase joueur, les adversaires venant de toutes façon au contact par eux même. Même plus besoin de choisir ses armes en fonction de celle de l'ennemi, la magie suffit amplement (à distance ou au corps à corps). Certes c'est amusant de jouer à Chuck Norris qui abat tout seul des soldat ennemis à tour de bras, mais alors plus d'avoir une approche stratégique. J'ai alors regretté d'avoir choisi la difficulté « difficile », j'aurai du prendre directement « expert », en espérant que le problème soit moins flagrant, mais je ne pense pas aller le vérifier. Après plusieurs dizaines d'heures de jeu, je ne pense pas recommencer le jeu une troisième fois.

Pour revenir au premier problème énoncé (les morts à moitié irréversible), je pense que je m'étais un peu fourvoyé en en attendant trop. Je sais pertinemment que si aucun jeu vidéo n'a réussi à raconter une bonne histoire en prenant en compte les multiples choix d'un joueur, c'est pour plusieurs bonnes raisons (une bonne histoire a un début et une fin, difficulté de faire plusieurs embranchements scénaristiques etc.). Pourtant, le scénario de Fire emblem : Awakening n'étant principalement qu'un contexte, et est donc assez simple, il aurai été possible je pense, de prendre en compte la présence ou non de certains personnages, voir même en changeant légèrement les réactions de certains personnages s'ils ont perdu un proche. A coté de ça, les dialogues de soutien resteraient inchangés de toutes façons. Mais j'ai bien conscience que ça ajouterait une masse de travail considérable en ce qui concerne l'écriture.

Ce que je reproche en fin de compte à ce jeu, c'est de ne pas aller au bout de son ambitions, en tout cas comme moi je l'a perçoit. Des aspects comme la mort des personnages « définitive » au cours d'un combat ou encore certains antagonistes qui sont des personnages assez mauvais (les dialogues sont écrits de manière à cacher certains coté de leur personnalités mais les joueurs matures comprendrons sans doutes les sous entendus...) nous plongent dans un monde impitoyable en guerre et donne en général assez vite le ton. Mais le gameplay n'est pas en accord avec l'univers, car certains personnages importants ne mourront pas de toute façon (d'un point de vue scénaristique, pas d'un point de vue gameplay) et ce malgré les bavures qu'on pourrait commettre en tant que stratège.

Est-ce que tout cela a complètement plombé mon expérience de jeu ? On pourrai le croire vu ce que je viens de développer, mais en réalité, ma première partie accompagnée de ma règle personnalisé punitive fut tout de même une belle expérience que je vous conseille si vous vous en sentez capables. L'univers a son charme, ses personnages sont attachants et les dialogues de soutien sont vraiment excellents. J'ai d'ailleurs toujours envie d'y jouer un peu (en général je m'y replonge le soir avant de dormir) afin de monter certains personnages, de monter leur relations, de finir les quêtes annexes et de recruter les combattants qu'il me manque. Le jeu contentera sans doute les joueurs moins exigeant que moi, mais je peine à croire qu'il restera dans les mémoires comme un des meilleurs jeu de son genre.

A puis les DLC... Ahah, les DLC. Ahah LES DLC QUOI.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir aussi

Jeux : 
Fire Emblem : Awakening
Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Commentaires

tixu
Signaler
tixu
Merci pour ces impressions, ce quasi test pour moi.

Je ne possède pas le jeu.. et je suis content de t'avoir lu car il s'agit précisément de questions que je me posait.

Typiquement le genres de trucs qui m'auraient un peu blasé si j'y jouai.

Comme, au final, ce qu'on peu attendre d'un jeu est rarement pleinement réaliser.

J'espère tout de même pour le faire un jour.

Édito

Salut à toi et bienvenue.

Je suis Voron, et je suis passionné, entre autres, de jeux vidéo, particulièrement de jeux japonais et de jeux indépendant.

Ce blog parle donc de jeux vidéo, et parfois d'animations japonaise. Quand j'ai envie. Et quand j'ai de l'inspiration.

Bonne lecture!

 

psn: mpvoron

3DS: 3566 2417 1233

steam: Voronlisk

sc2/battletag: Voron#933 / Voron#2946

 

Jeux favoris:

Chrono Trigger, Xenogears, Virtue's Last Reward, FEZ, Spelunky, Persona 3 (liste non exhaustive...)

 

(La bannière vient du jeu Muramasa Rebirth, DLC de la Nekomata)

Archives

Favoris