Fin alternative

Fin alternative

Par Voron Blog créé le 09/05/12 Mis à jour le 09/04/15 à 00h53

Ami, si tu est ici, c'est que tu as probablement foiré quelque chose au cours de ta partie. Tu n'auras donc pas la bonne fin. C'est dommage, tu vas devoir recommencer le jeu depuis le début.

Mais puisque tu es là, pourquoi ne pas en profiter pour découvrir celle que je te propose?

Ajouter aux favoris
Signaler
Jeu vidéo (Jeu vidéo)

(ce récit conte mes 2 premières heures sur FEZ. Le niveau de spoil est assez bas, mais si vous comptez vraiment découvrir le jeu à 100 %, et bien... ne lisez pas !)

Je vous invite à écouter ceci pendant votre lecture:

Qu'est ce qu'il pourrait bien ce passer si un beau matin, on se réveillait dans un monde avec une dimension en plus ? Avouez que de passer de trois dimensions à quatre, en ajoutant la variable 'temps', serait pour le moins déroutant. Nous voyons le monde d'un point de vue humain, en trois dimensions, et il est presque impossible de concevoir un autre point vue que celui-ci. Imaginez donc un monde en deux dimensions (d'accord, c'est pas simple à concevoir non plus...) qui change du jour au lendemain en trois dimensions. Les carrés ce transforment en cube, on ajoute de la profondeur, et on découvre les faces cachées de ce monde que les habitants croyaient pourtant bien connaître. C'est le point de départ de FEZ, une aventure en 2D. Et en 3D aussi.

Après l'apparition d'un phénomène improbable (un cube qui explose et dont les morçeaux s'éparpillent aux quatre vents), l'aventure m'appelle, et je part pour un long voyage. Ainsi il y avait quelque chose derrière ce petit village accueillant. Le monde ne se résume donc pas à ce doux cocon confortable mais plat : il a donc une profondeur, dans tout les sens du terme. A peine sortit d'un petit tunnel où je suis passé devant de grandes portes en pierres, témoins une civilisation révolue, je pose le pied sur un île au milieu d'une vaste étendue d'eau. A l'horizon j'aperçois d'autres îles sur lesquelles siègent diverses constructions. Par je ne sais quel magie, ces îles sont reliées par des portes, permettant de passer de l'une à l'autre. C'est plutôt pratique. Je commence à visiter les lieux. C'est calme, on n'entend que les oiseaux et les vagues s'écrasant sur les rochers. En revanche, personne à qui parler. Je remarque plusieurs choses bizarres : des petits piliers, des sortes d'autels, des inscriptions étranges sur les parois des falaises. Cet endroit n'a pas toujours été comme ça, il a sans douté été peuplé il y a longtemps... Mais part qui ? Et quand ?

Je continue ma route en escaladant les falaises. A mesure que je prend de l'altitude, la vaste étendue d'eau se transforme en mer de nuage, et avant même de m'en rendre compte, je suis maintenant sur des îlots de terre flottant dans les airs. L'atmosphère a changé. Les constructions ressemblent à des usines, des tuyaux sortent et rentrent dans le sol et s'emmêlent les uns dans les autres. Certaines machines semblent encore fonctionner automatiquement, mais je me demande bien ce qu'on y fabriquaient dans le temps...

La route est longue, mais la découverte est passionnante. J'ai perdu la notion du temps et je continue de marcher inlassablement. Il y a toujours quelque chose à voir, une porte à ouvrir, une curiosité à contempler. J'ai traversé beaucoup de lieux différents, certains étaient moins accueillant que d'autre, mais tous étaient aussi fascinant. J'ai avancé, escaladé, encore et encore sans me soucier du retour. Il semblerai que je sois arrivé dans une ruine, d'un village peut être, ou alors un temple. Toujours aucune âme qui vive. Les traces d'une activité remontant à loin dans le passé enrobent les lieux d'une atmosphère de nostalgie.

Et puis comme si j'avais couru pour fuir quelque chose, sans prendre de repère, je me suis arrêté. Peut être était-il temps de revenir sur mes pas. Alors quand j'ai commencé à me demander comment j'étais arrivé jusqu'ici, je me suis rendu compte que je ne pouvais plus me rappeler ni du chemin du retour, ni même de mon point de départ exact. Alors j'ai erré, tentant de retrouver la « sortie ». Une légère anxiété a remplacée ce sentiment d'excitation qui m'habitait jusque là. J'étais seul, livré à moi même avec pour toute aide des écrits ça et là que je ne comprenais même pas. Je venais de me perdre dans ce monde inconnu, gigantesque, vertigineux, envoûteur, inquiétant.

Et puis un peu comme tout, à force de chercher, on fini par trouver. C'est avec une certaine satisfaction que j'ai reconnu le chemin menant à mon petit village. Tout en gardant en mémoire ce repère pour pouvoir retrouver ma route plus tard, j'entamais alors la dernière étape. En progressant dans ce tunnel de pierre taillée, je repasse devant ces grandes portes que j'avais remarquées à l'aller. Mais cette fois une autre chose étrange va se produire. Ces portes s'ouvrent ! Comme si j'en avais déjà vu assez, on m'invite à en découvrir encore plus. Cette univers est sans fin. Chaque caillou est un mystère, chaque animal à une histoire à raconter, chaque ruine est une énigme. Tout reste encore à découvrir et je ne sais pas combien de temps cela va me prendre, mais à peine rentré chez moi, l'aventure m'appelle de nouveau. Séduit par mon premier voyage, j'y retournerai, avec cette fois la volonté de tout découvrir, de percer tout les secrets.

(FEZ est un jeu disponible sur le XBLA, et sur PC (Steam, GOG, humble store...) !)

Voir aussi

Jeux : 
Fez
Ajouter à mes favoris

Édito

Salut à toi et bienvenue.

Je suis Voron, et je suis passionné, entre autres, de jeux vidéo, particulièrement de jeux japonais et de jeux indépendant.

Ce blog parle donc de jeux vidéo, et parfois d'animations japonaise. Quand j'ai envie. Et quand j'ai de l'inspiration.

Bonne lecture!

 

psn: mpvoron

3DS: 3566 2417 1233

steam: Voronlisk

sc2/battletag: Voron#933 / Voron#2946

 

Jeux favoris:

Chrono Trigger, Xenogears, Virtue's Last Reward, FEZ, Spelunky, Persona 3 (liste non exhaustive...)

 

(La bannière vient du jeu Muramasa Rebirth, DLC de la Nekomata)

Archives

Favoris