Fin alternative

Fin alternative

Par Voron Blog créé le 09/05/12 Mis à jour le 02/01/17 à 12h09

Ami, si tu est ici, c'est que tu as probablement foiré quelque chose au cours de ta partie. Tu n'auras donc pas la bonne fin. C'est dommage, tu vas devoir recommencer le jeu depuis le début.

Mais puisque tu es là, pourquoi ne pas en profiter pour découvrir celle que je te propose?

Ajouter aux favoris
Signaler
Jeu vidéo (Jeu vidéo)

(Crédit photo)

 

J'avais prévu de faire cette interview cet été, en même temps que la sortie de Hate Plus, mais bon, on fait pas toujours ce qu'on veux ! En tout cas, j'ai eu la chance de pouvoir poser quelques questions à Christine Love, à propos de deux de ses jeux: Analogue: A Hate Story & Hate Plus.

 [English (and original) version here]

  • Premièrement, pouvez-vous vous présenter ?

Je suis Christine Love, et j'écris des jeux basés sur la narration parlant de technologie et de jolies filles. Je suis principalement une écrivaine et une programmeuse, et je suis probablement plus connu pour Analogue : A Hate Story, un visual novel policier basé sur l'histoire coréenne.

 

  • Vos jeux sont des Visual Novel et c'est un genre très niche. De quel façon pensez vous que le genre peut apporter quelque chose au jeux vidéo ?

 

Honnêtement, je suis venu à partir de l'angle opposé ; J'ai commencé en tant qu'écrivaine de fiction —histoires courtes et nouvelles— avant de commencer à jouer avec des éléments interactifs. Et tout d'un coup, tout le monde me dit que mes visual novel sont en fait des jeux, et je me suis dit, et puis zut, je marche avec ça.

 

Je ne suis pas nécessairement mariée aux visual novel, je trouve juste qu'ils sont un moyen très accessible pour raconter des histoires via les jeux. Je ne suis absolument pas intéressée à faire des choses qui serait mieux reléguées aux romans, ou aux films... Je trouve que les visual novel ont beaucoup de techniques vraiment intéressantes qu'on peut utiliser et qu'on ne pourrait pas retrouver dans un média moins interactif. En réalité, je veux juste raconter les meilleurs histoires possibles, et je pense que les jeux vidéo ont beaucoup de potentiel pour être un vrai grand medium raconteur d'histoires.

 

  • Digital, don't take it personally babe, Analogue and Hate Plus ne sont pas des visual novel classiques. Pouvez-vous nous en dire plus ?

 

Digital et Analogue/Hate Plus prennent tout les deux la forme de visual novel équivalent au roman épistolaire. Il y a une histoire principale, mais la partie où vous en apprenez sur le monde vient de fragments d'écrits personnels de gens divers, remplis de leurs propres histoires qui se lient les unes aux autres.

 

J'ai fait des visual novel plus classique dans le passé, mais pour ces histoires en particulier, une chose importante était qu'elles n'étaient pas nécessairement des histoires simples et linéaires, mais plutôt des explorations à travers ses personnages.

 

  • Analogue : A Hate Story & Hate Plus sont inspirés par l'histoire coréenne. Comment en êtes-vous venue à utiliser ce cadre ?

 

Honnêtement, c'était juste une période particulière qui m'a vraiment fascinée. J'ai lu à ce propos, comment à quel point il était brutalement oppressif pour une femme de vivre à cette époque, et je n'arrivais pas à imaginer à quoi cela ressemblait de vivre dans une tel société.

 

Mais si vous étudiez l'histoire « Je ne peut pas imaginer » veut dire que vous avez une compréhension merdique du sujet. Analogue, et plus tard Hate Plus, ont été des moyens pour moi d'explorer cela, d'essayer de comprendre comment des femmes d'une large variété de perspectives et de positions sociales ont pu y survivre.

 

  • Quel sont vos autres inspirations pour Analogue/HatePlus ?

 

Eh bien, ils sont basés sur Digital, qui est directement inspiré de jeux comme Uplink et indirectement par le Portal de 1986. Au delà, il y aussi plusieurs influences de visual novel sur la façon dont Analogue et Hate Plus sont structurés, une mécanique de roue de dialogue chapardée directement à Mass Effect, et une lourde influence de la littérature chinoise classique comme Le rêve dans le pavillon rouge, pour faire bonne mesure.

 

  • Vos jeux font figurer beaucoup de personnage IA (Intelligence Artificiel). Vous semblez être fascinée par eux, pourquoi cela ?

 

Pour être franche, les robots sont un très bon moyen de parler d'humains. Même si ce n'est pas tout à fait vrai, les gens s'attendent à avoir leurs sentiments sous contrôle, à être socialement actif, de comprendre leur relation avec le monde. Avec des protagonistes IA, on peut explorer ce genre de chose qui sont en réalité très complexe, tout en abandonnant les préconceptions de comment les gens pensent normalement.

 

  • Un de vos thèmes les plus récurrent sont les relations amoureuses, particulièrement les relations lesbiennes et gays ? Pouvez-vous nous en dire plus ?

 

Honnêtement, je ne sais pas s'il y a beaucoup à dire ! Je veux dire, bien sûr les relations romantiques sont extrêmement importantes et c'est dur de faire de l'exploration sociale sans examiner leurs influences, mais … eh bien soyons réalistes. Tout le monde aime une bonne histoire d'amour, et en tant que lesbienne, je suis intéressée d'en voir auxquelles je peut réellement me rapporter. Je raconte juste des histoires dans lesquelles j'aimerai me voir, vraiment.

 

  • Dans Hate Plus, il y a un Succès très original où il faut cuisiner un gâteau (pour un personnage dans le jeu), prendre une photo et vous l'envoyer. Comment avez-vous eu cette brillante idée ?

 

Il y a un meme japonais otaku où vous faites un gâteau/dîner de noël romantique pour votre waifu en 2D, c'est quelque chose de très ironique. Donc c'est ça la blague : fondamentalement, le jeu vous charge de faire la même chose, et d'envoyer une photo pour prouver que vous l'avez fait. Pour être honnête, je ne pensais pas que ça allait vraiment marcher ; mais à ce jour, plus de mille personnes ont envoyé les photos de leurs gâteaux !

 

  • Hate Plus est maintenant sortit, quels sont vos plans pour l'avenir ? Avez-vous d'autres projets ?

 

En ce moment, je vais bientôt sortir une application appareil photo nommée Interstellar Selfie Station, et je travaille actuellement sur un visual novel lesbien bondage pornographique pour une sortie en 2015, appelé Ladykiller in a Bind.

 

  • Que pensez-vous de l'industrie du jeux vidéo actuellement ?

 

J'essaye d'en rester à l'écart le plus possible.

 

  • Quel est votre jeu préféré ?

 

Mon dieu, juste un ? Je ne sais même pas. Disons Hotel Dusk sur DS.

 

  • La plupart de mes lecteurs n'ont jamais joué à Analogue ou à Hate Plus, avez-vous quelque chose à dire pour les convaincre ?

 

J’espère que vous les trouverez intéressant !

 

Merci beaucoup Christine Love, d'avoir pris le temps me répondre !

 

Liens:

Ajouter à mes favoris Commenter (8)

Commentaires

Kratos838
Signaler
Kratos838
Merci pour l'ITW :) !
Ashmore
Signaler
Ashmore
Merci de l'ITW :) J'avais acheté Analogue A Hate Story car ça m'intriguait et j'ai acheté Day One Hate Plus vu comment j'avais aimé le premier. Dommage qu'entre temps j'ai perdu ma sauvegarde de Hate Plus voir même de Hate Story, je vais devoir les refaire en entier sans doute.

Bon par contre je pense que je ferai impasse sur son VN prévu pour 2015 :P
Strife
Signaler
Strife
Merci Voron :)
Kyalie
Signaler
Kyalie
C'était pas mal intéressant, quelques fautes d'ici de là. J'avoue quand j'ai vu "fille/visual novel" je me suis dit "encore une qui fait du yaoi..." ; je ne me suis qu'à moitié trompée :P
Voron
Signaler
Voron
@Tomoe: Merci pour la remarque sur le lien, j'ai corrigé.
Pour ta remarque sur les arrières plan, ça se justement par le fait que les interfaces de ses jeux (Digital, Analogue et Hate plus) sont en fait des interface d'ordinateur... donc si arrière plan il y avait, ça serai un fond d'écran dans le jeu :lol:
Du coup au contraire c'est très immersif, pour peu que tu t'imagine dans un vaisseau spatial, tu peut considérer que le perso principal, c'est toi.

@Liedh-kun: ben quelqu'un qui écrit pour vivre, ça s’appelle bien un écrivain non? :P Mais oui je comprend bien ce que tu veux dire.
Après, Love n'a pas l'air d'être quelqu'un qui prend la grosse tête sous prétexte que son œuvre a du succès. Et puis tout le monde s’accorde à la qualifier d'écrivaine, avant même de la qualifier de game-designer/développeuse.

@Tous: merci! J'ai beaucoup aimé réaliser cette petite interview perso! J’espère que ça intéressera du monde.
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Tu as oublié de traduire "Love".
ça veut dire Amour.

:lol:

Un article original auquel on ne s'attendait pas, bien joué, c'est de la belle ouvrage. L'interview est intéressante. Je ferais juste mon Celim en concluant que j'ai beaucoup de mal avec les gens qui s'auto-qualifient d'écrivains juste parce qu'ils écrivent. Du coup, je me suis braqué d'emblée, mais j'ai tout lu quand même avec beaucoup d'intérêt.
Tomoe
Signaler
Tomoe
Le lien "Mon article sur Analogue/Hate Plus" ne pointe pas vers la bonne url ;)

Concernant la demoiselle je suis sur de l'avoir déjà vu quelque part mais impossible de me souvenir ou. Surement en baladant sur net, va savoir...
J'aime bien son boulot. J'y avais déjà jeté un œil rapidement sans pour autant me faire les jeux et j'avais trouvé le concept sympa toutefois ces derniers ont un gros défaut.

Le fait qu'il n'y ai pas de décors en arrière plan comme c'est le cas dans 95% des cas a tendance selon a casser un peu l'immersion. Je trouve dommage pour un visual novel ou c'est justement l'interactivité apportée par le support qui permet de plonger dedans de ne pas avoir un univers graphique auquel se raccrocher. Contrairement à un bouquin ou tu te forges l'univers a grand coups d'imagination, le VN a ce petit plus qui est ici malheureusement absent. C'est peut être une volonté de Christine Love cela dit mais si c'est le cas je ne la comprend pas.

Beau boulot pour l'interview au fait j'ai bien aimé :)
lerenwe
Signaler
lerenwe
Love est vraiment un développeur atypique, il faudrait vraiment que je prenne le temps de jouer à ses créations ! Merci pour cette interview !

Édito

Salut à toi et bienvenue.

Je suis Voron, et je suis passionné, entre autres, de jeux vidéo, particulièrement de jeux japonais et de jeux indépendant.

Ce blog parle donc de jeux vidéo, et parfois d'animations japonaise. Quand j'ai envie. Et quand j'ai de l'inspiration.

Bonne lecture!

 

psn: mpvoron

3DS: 3566 2417 1233

steam: Voronlisk

sc2/battletag: Voron#933 / Voron#2946

 

Jeux favoris:

Chrono Trigger, Xenogears, Virtue's Last Reward, FEZ, Spelunky, Persona 3 (liste non exhaustive...)

 

(La bannière vient du jeu Muramasa Rebirth, DLC de la Nekomata)

Archives

Favoris