Édito

 Y'A PAS QUE LES COMICS DANS LA VIE, le comicblog qui vous parle des comics d'avant (voir même un peu plus que ça, si si).

Critiques, billets d'humeur, nouveautés (!), adaptations en jeu vidéo, galeries d'image, comics à lire gratuitement et articles de fond. Le tout dans la bonne humeur (on va essayer). C'est parti !

Archives

Catégories

Y'a pas que les comics dans la vie (mais un peu quand même…)

Par Stefff56 Blog créé le 16/12/14 Mis à jour le 23/01/15 à 10h00

Stefff56 revient vous parler de comics de l'ancien temps, des origines jusqu'à l'aube des années 80. Un voyage dans le temps pour mieux comprendre les super-héros et découvrir le monde incroyable de la BD américaine.

Ajouter aux favoris
Signaler
Article de fond (BD-Manga-Comics)

L'histoire est rentrée dans la légende : en 1938 deux jeunes juifs de Cleveland vendent à DC Comics leur histoire d'un justicier extra-terrestre invincible du nom de Superman. Sa première aventure dans Action Comics #01 d'avril 1938. Ce sera un succès incroyable.

 

Le seul problème, c'est que les deux garçons ont très mal négocié leurs contrats. Dix ans plus tard, le personnage est une véritable poule aux œufs d'or pour l'éditeur : strips, feuilletons radio ou télévisés, l'Homme d'Acier est partout. Jerry Siegel et Joe Shuster tentent de renégocier leurs contrats avec DC Comics, mais ces derniers refusent de partager le gâteau. Ils décident carrément de remplacer les deux créateurs, les privant pendant des années de beaux bénéfices liés aux merchandising.

 

Au cours des années qui suivent, l'amertume de Joe Shuster grandit, à mesure que sa carrière décline lentement. Shuster a besoin d'argent et est prêt à accepter toutes les commandes.

 

Le magazine Nights of Horror va lui proposer d'illustrer des histoires pour le moins particulières : flagellations, bondage, torture, exhibitionnismes et voyeurismes reviennent souvent. Le style des textes des bruts, ce qui tranche avec le style du dessinateur. L'album Secret Identity: The Fetish Art of Superman paru en 2009 a carrément supprimé ces lignes pour ne garder que le travail de Joe Shuster. L'ironie c'est que son travail sur ces bandes érotiques est probablement le meilleur de sa carrière.

 

Évidemment, en regardant certaines de ces illustrations, on pense immédiatement à Superman, Lois Lane, et cie et l'on se dit que l'artiste a voulu se venger quelque part de DC Comics en exposant la face cachée d'un personnage qui lui a échappé.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Commentaires

Donald87
Signaler
Donald87
Heureusement, si je me souviens bien, grâce à l’intervention des fans (mais beaucoup plus tard), les auteurs ont eu (un peu) gain de cause ...