Entrez dans l'antre d'un gamer partageur

Entrez dans l'antre d'un gamer partageur

Par Matthieu Meignan Blog créé le 22/02/10 Mis à jour le 12/01/14 à 20h00

Joueurs de tous poils, entrez si vous l'osez...

Ajouter aux favoris
Signaler
Anecdotes

 

Bonjour à tous,

 

Aujourd'hui, on va coller à l'actualité puisque je relaie la toute dernière vidéo du Joueur du Grenier qui est sortie hier soir. Notre testeur de l'extrême préféré s'attaque à un jeu pourri sorti sur PlayStation, qui est une console peu courue par le JdG. Excalibur 2555 A.D. est une torture vidéoludique et le Joueur du Grenier est plutôt calme face à cette horreur à jouer. Notons aussi qu'il parodie une partie de la fin de Mass Effect 3, qui n'est pas un spoil ou si peu. Le dernier test de l'homme à la chemise jaune est une réussite.

 

Joueur du Grenier - Excalibur 2555 A.D.

 

Amusez vous bien en regardant cette vidéo.

 

Enjoy !

 

 Utori

Ajouter à mes favoris Commenter (27)

Signaler
Impressions

 

Bonjour à tous,

 

Après avoir passé en revue les épisodes de Mario en 2D, il est temps de passer au crible les épisodes en 3D et le moins que l'on puisse dire, c'est que le virage a été bien négocié pour notre plombier italien préféré. Nintendo était auréolé du succès de la série depuis ses débuts et l'évolution technologique imposait à Miyamoto et ses équipes de se surpasser pour offrir le meilleur aux amateurs de jeux de plates-formes. Bien évidemment, nous allons traverser les différents jeux de cette période de la série Mario en musique, pour flatter vos oreilles attentives. A titre personnel, j"ai toujours un profond respect pour Koji Kondo, qui compose des OST toujours justes, d'une richesse assez incroyable. Je l'ai déjà écrit, je me pose la question de la succession de Koji Kondo car, au risque de choquer certains, ça fait un bail qu'il est là, donc je me demande qui prendra la relève. Mais nous verrons tout cela plus tard. Vous avez votre casque sur les oreilles ? Alors c'est parti !

 

 

Super Mario 64 - Inside the Castle Walls

 

En 1997, la PlayStation s'était bien implantée mondialement et Nintendo cherchait à reprendre le dessus. La Nintendo 64 avait été victime de plusieurs retards et les joueurs, dépités, s'étaient tournés vers la console de Sony, lassés d'attendre cette console qui devait tout révolutionner, puisqu'elle avait 64 bits de puissance dans le ventre. Notez qu'elle fut la seule à posséder cette puissance, (l'Atari Jaguar mentait sur ses capacités) puisque les consoles suivantes furent considérées comme des consoles 128 bits, bien que l'appellation était devenue un peu désuète. Super Mario 64 arriva au lancement de la console, comme souvent pour les consoles Nintendo dans le passé. Mario était là pour mettre sur orbite la console présentée avec le jeu qui allait avec. Dans cet opus, au-delà de la claque technique, la musique de Koji Kondo marqua les esprits instantanément. L'arrivée de Mario dans l'ére 3D n'y était pas étrangère, mais encore aujourd'hui, l'OST de ce jeu est gravée dans la tête de tous les joueurs de l'époque. Pari réussi pour Shigeru Miyamoto qui signe avec ses équipes un excellent jeu qui marquera son temps. 

 

Super Mario Sunshine - Warp Zone Music

 

En 2002, Nintendo était attendu au tournant après le succès de Super Mario 64, et c'est un euphémisme. Il en est ainsi pour les licences phares de notre média, comme Zelda pour Nintendo, Gran Turismo pour Sony ou encore Forza Motorsport pour Microsoft. Miyamoto et ses équipes se devaient de faire aussi bien sinon mieux pour ce nouvel opus de la série Mario. Malheureusement, l'accueil de Super Mario Sunshine a été assez tiède de la part des joueurs, un peu déroutés par l'ïle Delfino et Mario qui se baladait avec un jetpack rempli d'eau dans le dos. Musicalement, l'OST est bonne, mais aucun morceau n'est vraiment marquant, certains joueurs considèrent cet épisode comme le premier (et le seul à ce jour) faux pas de la licence phare de Nintendo (évitons de parler du Philips CD-I, ce serait être injurieux). Personnellement je n'ai pu y jouer que très occasionnellement et je ne peux pas avoir d'avis sur le jeu en lui-même. J'espère pouvoir mettre la main dessus un jour, car c'est le seul Mario que je ne possède pas.

 

Super Mario Galaxy - Wind Garden - Gusty Garden Galaxy Theme

 

En 2007, pour fêter les dix ans de l'arrivée du plombier italien dans la troisième dimension, Nintendo sort Super Mario Galaxy avec l'ambition de laver l'affront de l'accueil mitigé de Super Mario Sunshine. Miyamoto et ses petites mains se remettent au travail pour offrir au joueur une expérience qui le satisfera à tous les niveaux. Unanimement salué par la critique, l'emblème du jeu de plate-forme sur Wii fourmille d'idées de gameplay enthousiasmantes. Musicalement, la bande originale de ce jeu, entièrement symphonique est un bonheur pour les oreilles. Mario retrouve instantanément ses lettres de noblesse. Il m'arrive souvent d'écouter les musiques de ce jeu ainsi que celles de son successeur, Super Mario Galaxy 2 pour me détendre ou pour retrouver le sourire. Et ça marche systématiquement ! La magie de Nintendo avec la série Mario opère toujours. Et c'est une magnifique preuve de longévité pour une licence qui vogue tranquillement vers ses 30 ans d'existence.

 

Super Mario Galaxy 2 - Credits

 

Très honnêtement, après avoir joué à Super Mario Galaxy, je pensais que le jeu de plate-forme en 3D avait atteint une perfection qui ne pourrait jamais être surpassée. Eh bien lorsque Super Mario Galaxy 2 a débarqué sur Wii en 2010, j'ai compris que je m'étais lourdement trompé. J'ai eu la sensation que Super Mario Galaxy n'était qu'une ébauche à coté de son successeur. Musicalement, il surpasse magistralement son aîné. Pour le reste, c'est un jeu magnifique graphiquement, qui ferait presque douter que l'on se trouve sur une Wii en basse définition. La difficulté est accrue, les idées de gameplay fusent de tous les cotés. En un mot, c'est une réussite. Ce qui m'amène à poser la question suivante : Qu'est ce que Nintendo va bien pouvoir inventer pour le prochain opus canonique de la série Mario sur Wii U ? Peut-être aurons nous un début de réponse à l'E3 qui s'ouvre dans quelques jours ? Qui sait ?

 

J'espère que le voyage musical que je vous ai proposé a été agréable pour vous et que les notes entendues vous ont rappelé des souvenirs.

 

Vidéoludiquement vôtre,

 

 Utori

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Impressions

 

Bonjour à tous,

 

Aujourd'hui, on va s'arrêter sur le jeu de l'année 2011 à mes yeux. En attendant de vous faire une belle chronique sur le jeu (je me réserve ce soft pour une période où j'aurais du temps devant moi, cet été probablement). Je l'ai acheté depuis longtemps, mais j'ai rapidement compris que ce jeu est un aspirateur de vie sociale. On va donc simplement sourire un peu avec une compilation de bugs du dernier RPG de Bethesda. The Elder Scrolls V : Skyrim est fidèle à la réputation du studio en matière de monde ouvert. A leur décharge, tous les mondes ouverts comportent des bugs. Mais là, c'est un festival !

 

Compilation de bugs dans The Elder Scrolls V : Skyrim

 

Amusez vous bien en regardant cette vidéo.

 

Enjoy !

 

 Utori

Ajouter à mes favoris Commenter (8)

Signaler
Anecdotes

 

Bonjour à tous,

 

Aujourd'hui, commençons la semaine avec un homme qui aimait particulièrement jongler avec les mots. Après avoir parlé de Pierre Desproges la semaine dernière, je vous propose deux sketchs de Raymond Devos. Cet humoriste qui avait dû arrêter ses études prématurément faisait preuve d'une culture littéraire impressionnante. Ses sketchs fourmillaient de sens cachés et de références littéraires et scientifiques. Né en 1922 et décédé en 2006, l'humoriste a marqué durablement de son empreinte le patrimoine culturel français. J'espère sincèrement vous faire rire en ce lundi férié travaillé pour certains, chômé pour d'autres.

 

Raymond Devos - Je zappe

 

Raymond Devos - Parler pour ne rien dire

 

Enjoy !

 

  Utori

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Anecdotes

 

 

Bonjour à tous,

 

Aujourd'hui, je vais vous parler d'une chronique d'Usul qui nous parle d'e-sport avec un certain sérieux. Cette fois-ci, Usul se veut très informatif et l'humour est en léger recul. Néanmoins, l'intérêt de cette chronique est élevé, puisque la discipline abordée dans cette vidéo est relativement méconnue. Comme d'habitude, Usul est là pour illuminer votre dimanche matin. Entre le chocolat au lait et les tartines de Nutella, c'est le meilleur moyen de commencer la journée dominicale du bon pied.

 

3615 Usul - L'e-sport

 

Amusez vous bien en regardant cette vidéo.

 

Enjoy !

 

 Utori

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Impressions

 

Bonjour à tous,

 

On se retrouve pour la traditionnelle vidéo de début de week-end, avec le 73e numéro de A Link to the Past Week. Au menu cette semaine : Indiana Jones qui se ballade dans Minecraft, le combat dans Street Fighter II grâce à un Portal Gun, enfin Rockstar Games est pas mal mis en avant avec Max Payne 3, Red Dead Redemption et GTA IV. La vidéo de cette semaine ne manque pas de sel, c'est une bonne façon que commencer ce week-end prolongé pour certains. 

 

Régalez vous :

 


A Link to the Past Week #73 par DoItYourselfProduction

 

Passez tous un excellent week-end.

 

Enjoy !

 

 Utori

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Un Jour, Un Jeu

 

Bonjour à tous,

 

Aujourd'hui, nous allons prendre notre billet pour un monde onirique bien connu des joueurs puisque nous allons nous intéresser à la série Zelda et plus particulièrement au dernier épisode en date, The Legend of Zelda : Skyward Sword. Le jeu est édité par Nintendo et ils l'ont développé conjointement avec Monolith Soft qui sont à l'origine de J-RPG d'excellente facture tels que la série des Xénogears et la série des Baten Kaitos ou encore plus récemment l'excellent Xenoblade Chronicles. Bien évidemment, il est sorti exclusivement sur la Wii, le 18 novembre 2011 en Europe, le 20 novembre 2011 aux USA et enfin le 23 novembre 2011 au Japon. Pour une fois ce sont les européens qui ont mis les premiers leurs mains fiévreuses sur le quinzième opus de la saga Zelda. Le développement du jeu a été une entreprise au long cours puisque le développement à commencé en 2007, soit un an après la sortie de l'opus précédent, Twilight Princess. L'histoire de ce jeu se place chronologiquement avant Ocarina of Time et je vais essayer de ne pas trop en dire pour vous encourager à jouer à ce jeu qui vaut le détour, même si, dans le paragraphe suivant, je risque de le chahuter un peu.

 

The Legend of Zelda : Skyward Sword - Ballad of the Goddess

 

L'équipe de Shigeru Miyamoto était attendue au tournant après l'épisode mature que représentait The Legend of Zelda : Twilight Princess en 2006. La série Zelda suscite toujours, 25 ans après sa création, une attente incroyable et une aura positive auprès des joueurs qui ne s'est jamais démentie. Pour cet opus, le joueur incarne encore et toujours Link, le héros aux habits verts, qui devra une fois de plus voler au secours de Zelda (que l'on présente ici comme son amie d'enfance). Vu comme ça, on reste dans un certain classicisme qui pourrait rebuter certains. L'utilisation intelligente du Wii MotionPlus permet au joueur d'effectuer des mouvements reproduits à l'identique à l'écran, la captation de mouvements étant améliorée. Graphiquement, on se trouve face à une patte graphique assez difficile à définir, qui semble s'être arrêtée entre le design mignon de The Wind Waker et le design mature de Twilight Princess. Le résultat est assez bizarre, voire même déroutant. Les décors sont parfois un peu vides, et Fay a tendance à être omniprésente. Certains apprécieront, d'autres la maudiront en espérant la faire taire de temps en temps.

 

The Legend of Zelda : Skyward Sword - Robin & Zelda Williams Commercial

 

Même si j'ai mentionné quelques défauts sur ce jeu dans le paragraphe précédent, The Legend of Zelda : Skyward Sword est un très bon Zelda. Mais à cause de ses défauts, il n'entre pas dans la catégorie des excellents Zelda à mon sens. Je pense qu'il ne marquera pas autant de son empreinte l'histoire vidéoludique comme l'a fait Ocarina of Time en son temps. Malgré tout, ce jeu est l'un des derniers softs de la Wii. En cela, il mérite d'être joué. Je mentionne bien évidemment l'excellente bande originale du jeu composée par l'inébranlable Koji Kondo (on se dit que personne ne pourrait le remplacer et qu'il serait temps qu'il soit bien plus mis en avant ce brave monsieur, même après les événements de commémoration des 25 ans de la licence). L'histoire, même si elle est classique et assez prévisible, se laisse suivre avec plaisir. L'apport de Monolith Soft y est sûrement pour quelque chose, Nintendo a signé un jeu de bonne facture, sans le génie qui aurait amené ce soft au panthéon du jeu vidéo. Pour les 25 ans de la licence, j'aurais apprécié que la firme de Kyoto prenne plus de risques pour nous offrir un Action-RPG en diamant, là où Shigeru Miyamoto, Eiji Aonouma  et leurs équipes nous offrent un Action-RPG en or et c'est déjà magnifique.

 

Vidéoludiquement vôtre,

 

 Utori

 

PS : Je dédie cette chronique à Olivia Deresteau, grande fan de la série Zelda devant les déesses de la Triforce, qui vit des heures très difficiles. Bon courage à toi et à tes amis.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Anecdotes

 

Bonjour à tous,

 

Aujourd'hui, je vais vous reparler du Hooper. ce vidéo testeur que l'on reconnaît très facilement pour deux raisons. La première, c'est son accent du Sud de la France, chantant et sympathique. La seconde raison qui fait qu'il est reconnu instantanément, c'est la longueur de ses vidéos, qui peuvent dépasser les 2 heures sans coup férir. Cette fois, nous allons nous intéresser à deux vidéos que le Hooper a publié pour la sortie de Sonic 4 - Episode 1. Je vous ai mis la vidéo Direct Live (découverte du jeu) et Review (test traditionnel) pour vous montrer les nuances possibles sur le ressenti de ce jeu. Quelque soit la longueur de la vidéo, il est toujours intéressant d'écouter le Hooper. Son humour est assez bien dosé également.

 

Hooper - Sonic 4 - Direct Live 

 

Hooper - Sonic 4 - Review 

 

Amusez vous bien en regardant cette vidéo.

 

Enjoy !

 

 Utori

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Impressions

 

Bonjour à tous,

 

Aujourd'hui, on va s'intéresser à un speedrun, fait manuellement, au pad donc, par opposition au Tool Assisted Speedrun, réalisé grâce à un émulateur et des outils spécifiques. C'est l'un de mes jeux préférés de 2008 qui est mis en lumière puisque c'est Braid qui nous intéresse. Une fois de plus, Coeurdevandale et Realmyop présentent cette vidéo avec talent. Le concept du jeu ainsi que son ambiance sont parfaitement retranscrits dans leurs commentaires. La vidéo dure une demi-heure, mais ce ne sera pas du temps perdu.

 

 

Speed Game - Braid

 

Amusez vous bien en regardant cette vidéo.

 

Enjoy !

 

 Utori

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Impressions

 

Bonjour à tous,

 

Aujourd'hui, commençons la semaine avec un homme qui pouvait rire de tout, mais pas forcément avec tout le monde. Je vais de vous faire découvrir ou redécouvrir Pierre Desproges. Cet homme est l'un de mes maîtres à penser. Il est parti bien trop tôt, puisqu'il est décédé le 18 avril 1988 et je n'avais pas encore deux ans à l'époque. Maître Pierre nous parle de mode et de coiffure dans les deux vidéos que je vous présente, enregistrées toutes les deux en 1984 au Théâtre Fontaine. Pierre Desproges, au départ, ne voulait jamais monter sur scène. Il a fallu toute la force de persuasion de son ami Guy Bedos pour qu'il saute le pas, pour notre plus grand plaisir.

 

Haute couture - Théâtre Fontaine (1984)

 

Haute coiffure - Théâtre Fontaine (1984) 

 

Enjoy !

 

 Utori

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Édito

Oyez, oyez, braves gens, vous êtes ici de plein gré pour la plupart. Détendez vous, vous êtes ici pour la découverte, des jeux, de la musique, des humeurs de son hôte aussi. L'important dans la vie, c'est de sourire et de profiter de certains petits bonheurs. Le jeu vidéo, ça peut aussi être cela.

Archives

Favoris