Entrez dans l'antre d'un gamer partageur

Entrez dans l'antre d'un gamer partageur

Par Matthieu Meignan Blog créé le 22/02/10 Mis à jour le 12/01/14 à 20h00

Joueurs de tous poils, entrez si vous l'osez...

Ajouter aux favoris
Signaler
Humeurs

 

Bonjour à tous,

 

Au commencement arrive la colère...

 

En écrivant ses lignes, je ressens une profonde amertume. Mais contrairement à certains joueurs, le déferlement de ma colère ira vers ces joueurs et non pas vers Platinum Games. Commençons par un rappel des faits. Avant-hier, Nintendo surprend tout le monde en annonçant l'arrivée de Bayonetta 2 en exclusivité sur la Wii U. Ce qui est fou, c'est que, dans les temps qui ont suivi, Twitter a vu arriver une vague énorme de critiques envers les développeurs du jeu sur le réseau social en général, sur le Twitter d'Hideki Kamiya (créateur original de la licence) et les forums des sites spécialisés ont vu arriver des hordes de joueurs râleurs. Et ça, c'est inacceptable.

 

On ne connaît rien du jeu

 

L'annonce de l'arrivée du jeu s'est faite alors que dans le même temps Nintendo dévoile la date de sortie de sa prochaine console de salon, la Wii U. Avant même la sortie du jeu et de la console, certains commentaires disaient que la console serait mauvaise, qu'elle ne se vendra jamais et que Bayonetta 2 est une aberration sur cette console. Attendez les gars, elle n'est pas encore sortie cette machine, essayez de l'utiliser avant de la critiquer bon sang ! Elle n'arrive que le 30 novembre 2012 et les rumeurs de puissance ne sont pas des paroles d'évangile. De même, les spécifications techniques brutes (annoncées par Nintendo au même moment) ne valent pas grand chose sans le travail des développeurs. Les haters qui crucifient le jeu et la console avant même leur sortie, c'est carrément le monde à l'envers ! Platinum Games a été obligé de  justifier leur choix commercial alors que pour n'importe quel jeu personne n'aurait dit quoi que ce soit ou du moins ne dirait pas grand-chose. Sega n'avait pas les épaules pour prendre le risque de sortir le second opus de Bayonetta (rappelons que Bayonetta premier du nom ne s'est vendu qu'à un million d'exemplaires, c'est peu), ils se sont donc tournés vers Nintendo qui, grâce à la Wii et la DS ont un coffre fort d'argent sous les pieds et peuvent prendre le risque d'éditer le suite de Bayonetta. A partir de là, une certaine logique à été respectée.

 

Internet et la jurisprudence de la fin de Mass Effect 3

 

Comme je l'ai dit, ce phénomène est tout simplement honteux. Mais malheureusement, il a une origine bien établie. Pour deux raisons, ce qui s'est passé ne m'étonne absolument pas. Premièrement, Internet délie les langues et les utilisateurs, sous couvert de leur pseudonyme, peuvent se permettre toutes les bassesses. Du moins en théorie, puisque le traçage d'IP n'est pas inconnu de certaines personnes, dont je ne fais pas partie heureusement. Les joueurs se sentent totalement libres et sont capables du pire comme du meilleur. Deuxièmement c'est l'affaire de la fin de Mass Effect 3, où Bioware s'est senti obligé d'expliciter la fin de leur jeu sous la pression des joueurs qui ont agi de la même façon sur le Net. A partir de là, ces joueurs ont fait sauter une dernière barrière avec un sentiment de toute-puissance extrêmement néfaste. Certains pensent malheureusement qu'ils peuvent tout se permettre. 

 

Et maintenant ? C'est quoi la prochaine étape ? (Ce que je pense de tout ça finalement)

 

Comme je l'ai expliqué plus haut, ce n'est pas la première fois qu'une vague  déferle sur des personnes travaillant pour notre média que je vois arriver. Etais-ce la vague de trop ? Sûrement parce que j'apprécie la licence Bayonetta et sincèrement, j'avoue que ça m'a rendu fou de voir des commentaires aussi immatures fleurir sur la toile. En regardant ces petits cons droit dans les yeux, je leur pose une question toute simple. Vous auriez préféré que Bayonetta 2 ne voie jamais le jour, alors qu'il y a quelques jours encore vous rêviez que ce jeu arrive ? Tout ça parce que c'est une exclusivité ? J'ai honte pour vous les gars. Vraiment. C'est avec des comportements aussi puérils que notre média recule en matière de crédibilité. Des gens comme moi ont à coeur de montrer au grand public que le média vidéoludique a gagné en maturité et en râlant comme des gamins de 5 ans qui n'ont pas eu leur petit gâteau vous ne rendez service à personne, que ce soit à vous, à votre entourage et à notre média. En un mot comme en cent : Fermez-la et ayez la décence d'en savoir plus sur Bayonetta 2 et aussi d'avoir eu la Wii U entre les mains avant de la tuer dans l'oeuf. Rappelez-vous de la Dreamcast...

 

A bon entendeur,

 

 Utori

Voir aussi

Jeux : 
Bayonetta 2 (Wii U)
Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Commentaires

P.Y.T.
Signaler
P.Y.T.
Rassure-moi, Ryuzuka57, quand tu parles des centaines de milliers de fans qui ne peuvent investir 350 E, on parle bien d'étudiants qui financent leurs études, et non de joueurs qui ont souvent une XBOX 360 ET une PS3 ET une Vita...
Parce que sinon c'est de la mauvaise foi...
ryuzaki57
Signaler
ryuzaki57
Ce que je trouve navrant, c'est cette pensée unique qui met l'éditeur en victime. Eest-il légitime que des centaines de milliers de fans du 1er soient privés du 2 parce qu'ils ne veulent ou ne peuvent investir 350€ dans une nouvelle machine? Pourquoi les observateurs qui se disent pourtant éclairés n'ont aucune pensée pour ces gens-là?

Et puis rien ne prouve que Nintendo ait "sauvé" la série. D'autres éditeurs étaient peut-être sur le coup (Konami par exemple, qui travaille déjà avec PG), mais la chèque de Nintendo aura eu plus de zéros. Personne ne le sait.

Tout ça pour dire que ces gens ont raison de protester, même si, et là nous serons d'accord, cela doit se faire dans la courtoisie et avec des arguments. Les joueurs sont les victimes dans cette affaire, ne l'oublions pas!

Et puis si tu me demandes dans les yeux, oui, je préfère pas de Bayonetta 2 plutôt que de le regarder dans la vitrine de la boutique avec un air de chien battu.
yoshdesu
Signaler
yoshdesu
Je suis bien d'accord avec toi, les exclus, surtout à la sortie d'une console, ont toujours existé. Rien de nouveau, c'est juste un argument en plus pour Nintendo. SOuvenons nous de l'exclu Resident Evil sur Gamecube. De plus, si mes souvenirs sont exactes, certains étaient sortis après sur les autres machines, ça laissent de l'espoir à ceux qui se disent amères face à ce procédé ^ ^
JUJUSAN
Signaler
JUJUSAN
Mais je pense que le problème est INTERNET en générale...
tout le monde veut s'exprimer sur tout et nawak, et ça part en vrille pour un rien...
Je pense que les forums, facebook, twitter and co avilissent une partie de la population qui est devenue complètement abrutie par ces moyens de communication...
Pour certains c'est toute leur vie...
Le seul site où j'ai trouvé un forums et desmembres intelligent est Gameblog, car il y a aussi une bonne modération, le reste du net c'est poubelle, je crois que je vais entammer la déconexion presque totale, je fais une grosse overdose de toutes ces conneries...

Sinon encore bravo Nintendo de faire revivre cette saga, même si pour le coup ça fait chier d investir dans une Wii U ^^

Édito

Oyez, oyez, braves gens, vous êtes ici de plein gré pour la plupart. Détendez vous, vous êtes ici pour la découverte, des jeux, de la musique, des humeurs de son hôte aussi. L'important dans la vie, c'est de sourire et de profiter de certains petits bonheurs. Le jeu vidéo, ça peut aussi être cela.

Archives

Favoris