Entrez dans l'antre d'un gamer partageur

Entrez dans l'antre d'un gamer partageur

Par Matthieu Meignan Blog créé le 22/02/10 Mis à jour le 12/01/14 à 20h00

Joueurs de tous poils, entrez si vous l'osez...

Ajouter aux favoris
Signaler
Un Jour, Un Jeu

 

Bonjour à tous,

 

Aujourd'hui, je vais vous parler d'une extension de jeu qui vaut le détour puisque je vous propose d'aller à Liberty City avec notre ami Luis Lopez dans Grand Theft Auto : The Ballad of Gay Tony. Cette extension est sortie en 2009 sur Xbox 360, PS3 et PC en téléchargement et en version disque. C'est la deuxième extension de GTA IV, la première étant bien entendu GTA IV : The Lost and Damned. Notons que pour l'extension qui nous intéresse, Take Two qui édite le soft et Rockstar qui développe le jeu ont fait disparaître le numéro du jeu original, comme si la paternité avec GTA IV était plus floue pour cette extension. Pour ce nouveau DLC (Download Content), Rockstar livre une nouvelle aventure, avec des interactions avec de nouveaux personnages hauts en couleur. Le joueur incarne donc Luis Lopez, un homme hispanique au passé trouble qui vieille à la sécurité de son ami Tony Prince, dit Gay Tony, qui gère deux boîtes de nuit branchées de Liberty City. Tony est homosexuel certes, mais il est surtout fantasque, comédien et il gère ses affaires avec un certain manque de sérieux et c'est à Luis de réparer ses erreurs.

 

Grand Theft Auto : The Ballad of Gay Tony Intro

 

Tous les joueurs qui se sont frayés un chemin à l'intérieur de Liberty City dans GTA IV ne seront pas dépaysés. La patte graphique reste la même et le moteur physique du jeu a été légèrement amélioré. Je dis légèrement, car même si les véhicules volants sont un peu plus maniables, conduire une moto est toujours aussi problématique. Luis vole de mission en mission, principalement pour tenter de renflouer les caisses de Tony. Une telle vision a l'air simpliste bien évidemment, mais l'exploration de Liberty City est toujours aussi plaisante. Rouler à tombeau ouvert dans les rues de ce clone quasiment parfait de New York permet de remplir des missions aux objectifs variés. Rockstar nous a donné un soft très orienté vers le fun, en réintroduisant le base jump ou encore en multipliant les missions effectuées à bord d'un hélicoptère (armé ou non). Tout est fait pour nous en mettre plein les yeux et que le joueur passe un excellent moment. Rockstar démontre que l'on peut proposer aux joueurs une extension à une licence phare avec un contenu conséquent, ce qui redore le blason des DLC, que les joueurs considèrent souvent comme des arnaques en puissance. Notons également que Luis a parfois des interactions avec certains personnages de GTA IV pendant certaines missions.

 

 

Grand Theft Auto : The Ballad of Gay Tony - Mission 1

 

Grand Theft Auto est une licence qui a toujours fait parler d'elle dès le premier opus notamment à cause de sa violence. Grand Theft Auto : The Ballad of Gay Tony me donne l'impression d'essayer de rassembler le plus de joueurs possible. Rockstar a encore frappé très fort me concernant. Ils osent mettre en lumière une amitié forte entre un homosexuel convaincu et un coureur de jupons invétéré sans jamais tomber dans le piège de la caricature. A contrario, tous les personnages secondaires présentés dans ce jeu sont des caricatures ambulantes. Entre Mori le roi de la gonflette aux stéroïdes, Yusuf qui fait plaquer en or tous ses véhicules et Ray Bulgarin, un criminel russe ultra-violent et schizophrène, il y a vraiment de quoi devenir dingue, surtout pour ce cher Luis Lopez qui essaie de survivre dans cette ville peuplée de fous dangereux. Je salue bien bas le travail de Rockstar North qui nous livre une partition quasiment parfaite en matière de jeu à monde ouvert. Même si certaines missions difficiles m'ont fait hurler de rage quand elles étaient ratées (par manque de dextérité la plupart du temps), je ne me suis jamais ennuyé face à ce jeu. Par conséquent je vous le conseille chaudement.  

 

Vidéoludiquement vôtre,

 

 Utori

 

PS : N'oubliez pas que dans les commentaires de cet article, vous pouvez me suggérer des jeux que vous voudriez voir apparaître dans cette rubrique. 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Oyez, oyez, braves gens, vous êtes ici de plein gré pour la plupart. Détendez vous, vous êtes ici pour la découverte, des jeux, de la musique, des humeurs de son hôte aussi. L'important dans la vie, c'est de sourire et de profiter de certains petits bonheurs. Le jeu vidéo, ça peut aussi être cela.

Archives

Favoris