Entrez dans l'antre d'un gamer partageur

Entrez dans l'antre d'un gamer partageur

Par Matthieu Meignan Blog créé le 22/02/10 Mis à jour le 12/01/14 à 20h00

Joueurs de tous poils, entrez si vous l'osez...

Ajouter aux favoris
Signaler
Un Jour, Un Jeu

 

Bonjour à tous,

 

Aujourd'hui, je vais vous parler d'un monument unique en son genre : The Legend of Zelda : Ocarina of Time. Pour beaucoup de joueurs, dont je fais partie, c'est le meilleur Zelda de tous les temps, Nintendo ayant donné le meilleur de lui-même en 1998 sur la Nintendo 64. La Master Quest est sortie en 2003 à l'intérieur de la version collector de The Legend of Zelda : The Wind Waker, il est ressorti sur la Console Virtuelle de la Wii en 2007 et enfin une dernière version optimisée en 3D est sortie sur 3DS en 2011. Encore aujourd'hui, quasiment 15 ans après la sortie originelle du soft, il n'a rien perdu de sa superbe. Le développement de ce jeu a été très long, Shigeru Miyamoto et ses équipes ayant recommencé au moins une fois le développement de ce mythe. Alors que beaucoup de licences ont loupé le virage de la 3D en se prenant un énorme mur (je pense immédiatement à la licence Sonic, au hasard...) Zelda a totalement réussi sa transition avec brio. Ocarina of TIme est aimé d'un amour transi par beaucoup de joueurs.

 

Intro de The Legend of Zelda : Ocarina of TIme (version 3DS)

 

Même si beaucoup de gens connaissent ce jeu, pour les petits nouveaux qui ne le connaissent pas, je vais essayer de décrire le gameplay de ce jeu : Link se déplace un peu partout dans le monde d'Hyrule, pour accomplir deux quêtes distinctes à deux âges différents. La quête de Link enfant et la quête de Link adulte, 7 ans plus tard. Comme dans tous les Zelda, le joueur fera face à différents temples, avec une mention spéciale et personnelle au Temple de l'Eau en version adulte, d'une difficulté sans nom, qui a rendu fou beaucoup de gamers. Ocarina of Time est le premier jeu de la série à proposer l'exploration d'Hyrule avec Epona, la jument emblématique de la série. Link ne peut la chevaucher qu'une fois adulte, mais quel bonheur de la chevaucher librement dans la plaine d'Hyrule ! Il ne faut pas oublier les mini-jeux qui donnent accès à certains objets ou simplement pour s'amuser. Dire que ce jeu est complet, c'est enfoncer des portes ouvertes. Zelda, une fois de plus, est la princesse à sauver à la toute fin du jeu, mais indirectement, elle participe activement à la quête adulte de Link. Je vous laisse découvrir de quelle façon elle le fait, pour ceux qui n'ont pas encore joué à ce jeu culte.

 

The Legend of Zelda : Ocarina of Time OST - Domaine Zora

 

A titre personnel, c'est un Zelda qui restera à jamais dans ma mémoire. Même si je n'ai pas commencé la série Zelda par celui-là (j'ai commencé la série à l'envers avec The Legend of Zelda : Twilight Princess) et j'ai enchaîné directement avec Ocarina of Time avec un bel enthousiasme. Et j'avoue avoir été déçu par le graphisme issu de la Nintendo 64, tout simplement parce que je n'avais pas l'habitude de voir des graphismes de cette facture, même si, évidemment, ils étaient bien meilleurs que ceux de la PlayStation, c'est une évidence. Passé cette légère déception un peu idiote, j'ai été happé par l'aventure de Link, qui est longue et difficile. J'ai fini le jeu en pleine nuit il y a quelques années, avec un sentiment de satisfaction qui m'a fait dormir comme un bienheureux. Ce jeu m'a fait vivre de grandes émotions vidéoludiques que je n'oublierai jamais. Et lorsque le jeu est ressorti en juin 2011 sur Nintendo 3DS, je l'ai acheté dès le jour de la sortie avec une étonnante fébrilité. C'est un peu la même sensation que celle que j'ai pu ressentir quand j'ouvrais mes cadeaux à Noël quand j'étais petit. Ce jeu, c'est mon Noël vidéoludique.

 

A demain pour un nouveau jeu.

 

Vidéoludiquement vôtre,

 

 Utori

 

PS : N'oubliez pas que dans les commentaires de cet article, vous pouvez me suggérer des jeux que vous voudriez voir apparaître dans cette rubrique. 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Oyez, oyez, braves gens, vous êtes ici de plein gré pour la plupart. Détendez vous, vous êtes ici pour la découverte, des jeux, de la musique, des humeurs de son hôte aussi. L'important dans la vie, c'est de sourire et de profiter de certains petits bonheurs. Le jeu vidéo, ça peut aussi être cela.

Archives

Favoris