Entrez dans l'antre d'un gamer partageur

Entrez dans l'antre d'un gamer partageur

Par Matthieu Meignan Blog créé le 22/02/10 Mis à jour le 12/01/14 à 20h00

Joueurs de tous poils, entrez si vous l'osez...

Ajouter aux favoris
Signaler
Un Jour, Un Jeu

 

Bonjour à tous,

 

Aujourd'hui, on repart dans les oldies avec Tintin au Tibet développé et édité par Infogrammes, il est sorti en 1994 sur Super Nintendo, 1995 sur Megadrive et enfin en 2001 sur Game Boy Color. Reprenant l'aventure éponyme du reporter belge, après une parenthèse chinoise (reprenant l'aventure de l'album de BD le Lotus Bleu) le joueur se retrouve au Tibet et l'on suit assez fidèlement la bande dessinée, les niveaux du jeu reprenant les différentes étapes de la BD d'Hergé. Pour ceux qui y ont joué, ce jeu est synonyme de torture vidéoludique. Tintin va aller sauver Tchang du Yéti mais il doit suer sang et eau pour y parvenir et le joueur souffre aussi, souvent avec un sentiment d'exaspération qui grandissait au fur et à mesure de l'avancement dans les niveaux. Infogrammes étant un spécialiste à l'époque des jeux très beaux graphiquement mais d'une difficulté incroyable. Mais le pire dans tout ça, c'est que les jeux de l'éditeur français ont eu un succès colossal pour l'époque, les parents achetant les licences qu'ils connaissaient à leurs enfants. Tintin en dessin animé qui passait à la télé au même moment, ça aide, forcément.

 

Intro de Tintin au Tibet (Megadrive)

 

On se retrouve face à un jeu de plate-forme très beau graphiquement, avec des musiques assez bien trouvées et c'est à peu près les seuls points forts du jeu. Ce qui a fait hurler les joueurs de rage devant leur console, c'est les sauts millimétrés difficiles à exécuter avec Tintin qui est raide comme un piquet, du coup la progression par l'échec est assez monumentale. Mais s'il n'y avait que ce défaut, on s'en accommoderait, mais pour corser encore les choses, Tintin traverse les niveaux en luttant contre un timer bien vicieux, que l'on ne voit pas forcément dès le début, et si par malheur on traîne un peu trop dans le niveau, Tournesol nous nargue avec son pendule et un message "Temps écoulé". Je finirais par une dernière aberration dans le gameplay de ce jeu : il y a un mot de passe de progression que tous les 5 niveaux ! Déjà qu'on souffre le martyr pour les passer ces foutus niveaux pour un peu que tu échoues juste avant d'obtenir ce précieux mot de passe, tu recommences tous les niveaux précédents l'éventuel mot de passe, c'est à dire au moins 4 niveaux. Ce jeu permettait aux cordes vocales des enfants de se développer, à cause des hurlements de rage qu'ils devaient pousser. Et les parents devaient regretter l'achat du jeu pour aboutir à un tel résultat.

 

Test de Tintin au Tibet par le Joueur du Grenier 

 

Je ne peux vous parler que de la version Megadrive de ce jeu, puisque c'est celle qui m'a été offerte pour mes 10 ans. Mes parents ont été frappés du syndrome que j'évoquais dans les paragraphes précédents, à savoir acheter des jeux qui mettent en scène des personnages qu'ils connaissaient. Ils ont refait la même erreur avec Spirou mais j'y reviendrais un autre jour... Ou pas. Je dois reconnaître que ce jeu m'a fait passer en revue une belle palette d'émotions : la colère, la rage, le dépit, la joie d'avoir achevé un niveau entres autres. Mais je me souviens aussi qu'il avait un effet thérapeutique sur moi : il m'évitait de vouloir frapper mon frère cadet quand celui-ci m'énervait. Tintin au Tibet me faisait tellement rager que je n'avais plus envie de m'énerver sur lui, même si les occasions de me chercher des noises ne manquaient pas pour mon frangin. Je me suis toujours demandé si Infogrammes faisait passer à leurs jeux des sessions de test afin de régler la difficulté de leurs jeux. Parce que franchement, si c'est le cas, quels étaient les critères pour doser la difficulté ? 18 ans après sa sortie sur Super Nintendo, je pense que beaucoup de joueurs se posent encore des questions sur ce jeu qui est devenu mythique pour sa difficulté.

 

A demain pour un nouveau jeu.

 

Vidéoludiquement vôtre,

 

 Utori

 

PS : N'oubliez pas que dans les commentaires de cet article, vous pouvez me suggérer des jeux que vous voudriez voir apparaître dans cette rubrique. 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

Miss V.
Signaler
Miss V.
J'ai tellement aimé ce jeu... Malgré la rage, malgré le fait que je n'ai jamais réussi à le finir (escalade de falaise de mon c*l), j'en garde d'excellents souvenirs :)
3uReka
Signaler
3uReka
Le premier jeu avec Mario sur lequel j'ai passer un temps fou, je n'avais que 6 ans a l’époque ou j'ai eut ma SNES. je me souviens d'un des niveau de ce jeu comme si c'était hier tellement j'ai galérer a le finir :D

Édito

Oyez, oyez, braves gens, vous êtes ici de plein gré pour la plupart. Détendez vous, vous êtes ici pour la découverte, des jeux, de la musique, des humeurs de son hôte aussi. L'important dans la vie, c'est de sourire et de profiter de certains petits bonheurs. Le jeu vidéo, ça peut aussi être cela.

Archives

Favoris