Entrez dans l'antre d'un gamer partageur

Entrez dans l'antre d'un gamer partageur

Par Matthieu Meignan Blog créé le 22/02/10 Mis à jour le 12/01/14 à 20h00

Joueurs de tous poils, entrez si vous l'osez...

Ajouter aux favoris
Signaler
Un Jour, Un Jeu

 

 

Bonjour à tous,

 

Aujourd'hui, je vous emmène dans un univers musical très particulier, musical, planant à souhait, en vous parlant de Child of Eden. Créé par Tetsuya Mizuguchi, le soft est édité par Ubisoft en France et développé par Q Entertainment. Il est sorti en juin 2011 sur Xbox 360 et en septembre 2011 sur PS3. Il faut également noter que le jeu est compatible avec Kinect sur la 360, et qu'il est jouable avec le Move sur la PS3. Le principe du jeu est atypique : c'est un rail-shooter musical. L'histoire du jeu est la suivante : Le joueur devra sauver Lumi, une intelligence artificielle humanoïde attaquée par un virus. Lumi doit être protégée pour transmettre l'intelligence de l'Homme dans l'Eden, un monde utilisé dans Rez, un autre jeu de Mizuguchi. Je le reconnais volontiers, le scénario est tiré par les cheveux, et difficilement compréhensible. Mais il sert surtout de prétexte au jeu, pour justifier les mécaniques de gameplay que je vais vous décrire dans le paragraphe suivant. Finalement, on peut décrire Child of Eden comme une expérience unique à vivre. Et c'est déjà pas mal.

 

Intro de Child of Eden

 

On se retrouve donc face à un rail-shooter musical. Le joueur devra éliminer des cibles, et ce faisant, donner une harmonie auditive, visuelle et sensorielle à l'action qui défile à l'écran. C'est un savant mélange de shoot, de musique et d'images qui donne l'impression de partir dans un autre monde, avec des règles totalement différentes. Les mécaniques de jeu sont simples puisqu'il suffit de tirer sur des cibles. Mais ça, c'est le premier degré de lecture, Le joueur s'aperçoit bien vite que cibler et tirer en rythme donne une suite mélodique plus harmonieuse. Et même si les morceaux de musique ont un style très particulier qui tire son origine de la musique électronique (Ce sont les Genki Rockets, le groupe virtuel de musique électronique de Mizuguchi, qui les composent) le style graphique du soft s'associe à cette musique pour faire entrer le joueur dans une expérience de synesthésie, c'est-à-dire que différents sens du joueur sont fortement sollicités, et surtout sollicités en même temps. Dire que cette expérience est unique, c'est enfoncer une porte ouverte. 

 

Child of Eden OST - Matrix (Full)

 

J'ai découvert assez récemment Tetsuya Mizuguchi, notamment grâce à son précédent jeu, Rez, qui est ressorti en version HD sur le XBLA notamment. Et je suis tombé sous le charme de ses oeuvres (oui, je n'ai pas peur d'employer ce mot) instantanément. Qu'un créateur mêle autant de sensations dans un jeu, je l'avais rarement vu. Néanmoins, il faut être honnête, il y a une condition requise pour apprécier ce genre de jeu : accepter de se laisser porter, de se laisser faire pour entrer dans ce monde psychédélique. Accepter aussi les règles données par le créateur du jeu, qu'il y a effectivement un monde qui dépend de vous, que Lumi sera sauvée si vous réussissez à sortir de ce shoot'em up musical. Personnellement, j'y ai adhéré très facilement, parce que j'adore que l'on me raconte des histoires. Si vous êtes capables de vous laisser emporter, je vous le conseille sans modération, même si parfois, à bien y réfléchir, quand on joue à ce jeu, on se demande si on ne prend pas des stupéfiants ! Blague à part, je vous le conseille si vous cherchez des expériences vidéoludiques qui sortent des sentiers battus.  

 

A demain pour un nouveau jeu.

 

Vidéoludiquement vôtre,

 

 Utori

 

PS : N'oubliez pas que dans les commentaires de cet article, vous pouvez me suggérer des jeux que vous voudriez voir apparaître dans cette rubrique. 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

Utori
Signaler
Utori
C'est un honneur de vous voir ici mo cher SerialButcher
SerialButcher
Signaler
SerialButcher
L'un de mes coups de coeur de cette année :)

Édito

Oyez, oyez, braves gens, vous êtes ici de plein gré pour la plupart. Détendez vous, vous êtes ici pour la découverte, des jeux, de la musique, des humeurs de son hôte aussi. L'important dans la vie, c'est de sourire et de profiter de certains petits bonheurs. Le jeu vidéo, ça peut aussi être cela.

Archives

Favoris