Entrez dans l'antre d'un gamer partageur

Entrez dans l'antre d'un gamer partageur

Par Matthieu Meignan Blog créé le 22/02/10 Mis à jour le 12/01/14 à 20h00

Joueurs de tous poils, entrez si vous l'osez...

Ajouter aux favoris
Signaler
Un Jour, Un Jeu

 

Bonjour à tous,

 

Aujourd'hui, je vais vous emmener observer notre planète avec From Dust. Le jeu a été créé par Eric Chahi, auteur d'Another World, qui a eu le droit à sa chronique il y a quelque temps. Edité par Ubisoft et développé par Ubiisoft Montpellier, le jeu est sorti sur Xbox 360 le 27 juillet 2011, sur PC le 17 août 2011 et enfin le 14 septembre 2011 sur PS3. Il faut noter que ce jeu n'est disponible qu'en téléchargement (sur le XBLA pour la 360, sur le PSN pour la PS3 et sur Steam pour le PC). Le joueur incarne le Souffle, une sorte de dieu qui doit veiller sur une tribu d'indigènes, mais j'y reviendrais plus en détail dans le paragraphe suivant. Eric Chahi, après la publication d'Heart of Darkness en 1998, a décidé de prendre de la distance avec les jeux vidéo pour se consacrer à la photographie. Il voyage à travers le monde, notamment pour voir des éruptions volcaniques, car il est fasciné par ce phénomène naturel. C'est en 2005 que l'idée de From Dust germe dans son esprit. Présenté à Ubisoft un an plus tard, le jeu est présenté pour la première fois lors de l'E3 2010.

 

Trailer de From Dust - E3 2011

 

From Dust est présenté par Eric Chahi comme le fils spirituel de Populous créé en 1989 par Sir Peter Molyneux, qui fonda le genre du god game. Dans ces deux jeux le joueur incarne donc un dieu qui veille sur la destinée de son peuple. Dans le cas de From Dust, le joueur devra faire en sorte que la végétation se propage, que les tribus s'installent autour de différents totems à sa gloire. Mais la Terre est vivante, par conséquent, il faudra faire face à différentes catastrophes naturelles telles que des tsunamis, des séismes, des feux de forêt ou encore des éruptions volcaniques chères à Eric Chahi. Pour parvenir à protéger la tribu d'indigènes du jeu, le joueur déplace le curseur qui représente le Souffle (le dieu du jeu) et prélève de la matière (de l'eau, du sable, de la terre ou encore de la lave) à un endroit pour la déposer ailleurs. Ainsi il est possible de détourner le cours d'une rivière, une coulée de lave ou encore d'assécher un endroit donné pour permettre à nos petits hommes de s'installer et à la végétation de s'étendre. 

 

From Dust : 10 minutes en mode Défi 

 

Comme vous avez dû le voir si vous avez lu ma chronique sur Another World, j'ai un énorme respect pour Eric Chahi. Pour son oeuvre d'abord, mais aussi pour l'homme qu'il est, bien que je n'ai jamais eu l'honneur de le rencontrer. Je ne peux que me référer aux rares interviews que j'ai pu lire ou regarder ces dernières années. La modestie qui transparaît lorsque cet homme parle m'a toujours fait penser que parler de ces jeux le dérangeait. Mais parlons de son dernier jeu. Les god games ne m'ont jamais vraiment intéressé parce que leur rythme est lent. Pour moi, il ne se passe rien, donc à priori, je n'aurais jamais dû acheter ce jeu. Et pourtant, dès le jour de sa sortie sur le XBLA je me suis jeté dessus. Mais pas seulement à cause de la réputation d'Eric Chahi, mais aussi à cause de la beauté des images que j'avais pu voir au préalable en vidéo. Cette beauté de la nature m'a littéralement décroché la mâchoire. Je vous invite à regarder attentivement les deux vidéos qui accompagnent cette chronique. Pour moi, From Dust montre que la nature est belle. Et dans le jeu vidéo ce n'est pas si souvent le cas. 

 

A demain pour un nouveau jeu.

 

Vidéoludiquement vôtre,

 

 Utori

 

PS : N'oubliez pas que dans les commentaires de cet article, vous pouvez me suggérer des jeux que vous voudriez voir apparaître dans cette rubrique. 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Oyez, oyez, braves gens, vous êtes ici de plein gré pour la plupart. Détendez vous, vous êtes ici pour la découverte, des jeux, de la musique, des humeurs de son hôte aussi. L'important dans la vie, c'est de sourire et de profiter de certains petits bonheurs. Le jeu vidéo, ça peut aussi être cela.

Archives

Favoris