Entrez dans l'antre d'un gamer partageur

Entrez dans l'antre d'un gamer partageur

Par Matthieu Meignan Blog créé le 22/02/10 Mis à jour le 12/01/14 à 20h00

Joueurs de tous poils, entrez si vous l'osez...

Ajouter aux favoris
Signaler
Un Jour, Un Jeu

Bonjour à tous,

Pour notre sixième incursion sur les terres du jeu vidéo, nous allons nous attarder sur le dernier succès de Rockstar Games : Red Dead Redemption (RDR pour les intimes). Tout d'abord, il faut savoir qu'il y a eu un précédent à ce jeu de western, Red Dead Revolver. Sorti en 2004 sur XBOX et PS2, ce jeu était développé à l'origine par Capcom qui abandonna le projet. Repris quelque temps plus tard par Rockstar San Diego, il connut un beau succès critique et commercial, avec 1,5 million d'exemplaires vendus.

A présent penchons nous sur Red Dead Redemption. Sorti en mai 2010, en plus de reprendre en partie le nom de son aîné et un univers assez proche (sans pour autant en reprendre les personnages) ce western "moderne" (on se ballade dans le Far West de 1910, bien après la grande époque de la conquête de l'Ouest) le soft donne lieu à une histoire relativement consistante dans un monde totalement ouvert. Le joueur incarne John Marston, un ancien bandit qui s'est assagi, en espérant pouvoir mener une vie paisible de fermier avec sa femme et son fils. Mais son passé le rattrape lorsque les autorités lui demandent (ou lui imposent c'est selon l'interprétation qu'on en fait) de traquer ses anciens amis desperados, à la suite de quoi il recouvrera entièrement sa liberté. Mais rien ne se passe comme prévu...

Rockstar, avec GTA et en particulier GTA IV, m'avait habitué à une réalisation de haut vol dans le domaine de l'open-world (monde ouvert en français), mais j'avoue avoir été réticent de prime abord à cause de l'ambiance western, que je n'apprécie que très modérément, la faute aux films de Sergio Leone, très souvent visionnés à la maison. Mais j'accordais le bénéfice du doute à Rockstar grâce à ses qualités de réalisation, et me voilà en mai 2010 achetant le jeu avec un sentiment mi-figue mi-raisin. Bien m'en a pris puisque j'ai été happé par l'ambiance dès les premières minutes de jeu, avec ce sentiment de liberté lors des ballades à cheval notamment.  Il m'arrive encore aujourd'hui de lancer le jeu afin de chasser du gibier et de profiter du paysage et de me balader dans l'Ouest sauvage, souligné par une bande-son parfaitement calibrée pour chaque situation que l'on rencontre. Avec Mass Effect et quelques autres séries, c'est le genre de jeu qui me fait oublier le temps qui passe. Un jeu qui nous transporte en somme, et c'est bien là l'essentiel.

Si je vous en parle aujourd'hui, ce n'est pas anodin puisque Red Dead Redemption vient de sortir en édition "Jeu de l'année". Cette édition comprend le jeu original (encore heureux) ainsi que l'ensemble des contenus téléchargeables parus jusqu'à aujourd'hui. De RDR Undead Nightmare au tout récent "Mythes et Insoumis" sorti il y a quelques semaines.

A demain pour un nouveau jeu.

Vidéoludiquement vôtre,

 Utori

PS : N'oubliez pas que dans les commentaires de cet article, vous pouvez me suggérer des jeux que vous voudriez voir apparaître dans cette rubrique.

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Commentaires

Utori
Signaler
Utori
Je note pour Left 4 Dead . Effectivement, l'Honneur ne sert à rien ^^
BlaBlaBla
Signaler
BlaBlaBla
C'est exactement ce que j'ai ressenti en y jouant :P
Euh perso j'aimerais bien voir ce que tu penses des Left 4 Dead, certains adorent, d'autres détestent, ce serait intéressant je trouve :D
Critobulle
Signaler
Critobulle
RDR j'y ai joué très récemment et c'est vrai que c'est l'un des jeu dont se dégage le plus l'impression de liberté. Le monde est vraiment vivant, avec ses situations aléatoires et ses quêtes annexes, le seul regret que j'ai eu est l'inutilité du système de moralité. Il n'y a aucun avantage à devenir Desperado (tout le monde veut la peau du joueur). Mais en dehors de ça j'ai apprécié mon voyage vidéoludique avec Marston.

Édito

Oyez, oyez, braves gens, vous êtes ici de plein gré pour la plupart. Détendez vous, vous êtes ici pour la découverte, des jeux, de la musique, des humeurs de son hôte aussi. L'important dans la vie, c'est de sourire et de profiter de certains petits bonheurs. Le jeu vidéo, ça peut aussi être cela.

Archives

Favoris