Urgam, your game

Par Urgam Blog créé le 30/05/18 Mis à jour le 12/07/18 à 23h37

Ajouter aux favoris
  
Signaler
(Cinéma)

Ça n’a pas marché pour le premier film se déroulant dans l’univers de Star Wars sans faire partie de la saga, contrairement à Rogue One qui s’intègre parfaitement dans la continuité des six épisodes de l’ère Lucas. Disney a déclaré qu’elle allait décortiqué l’échec, j’y vais ici de mon petit avis en parlant d’un point qui me parait important : le positionnement du produit.

Comme il est coutume de faire dans le fandom Star Wars, je vais me situer : Je suis entré dans la saga par la prélogie dont j’ai beaucoup apprécié les intrigues politiques. Mon préféré est le II, le V est un chef-d’oeuvre de cinéma et je n’ai jamais aimé Un Nouvel Espoir qui a trop mal vieilli à mon goût malgré les rafraîchissements. Georges Lucas est un génie. Je considère la postlogie comme des fanfilms à 200 millions de dollars. Je déteste le VII et le culot du VIII m’a plu malgré le dosage étrange de l’humour sauce MCU et ces personnages principaux auxquels je n’arrive pas à m’attacher. La postlogie est conçue pour rajeunir le public et j’ai hâte de découvrir le nouvel Univers Etendu qui va découler à la suite de l’Episode IX, sans Rey, Finn et compagnie dont je me fous complètement. Pour finir, je consomme l’Univers Etendu du nouveau canon à travers Marvel Unlimited (Le Netflix des BD Marvel) mais je ne suis pas fan au point d’acheter des produits dérivés estampillés Star Wars.

Le problème de la licence Star Wars de Disney est la fragmentation de sa clientèle et c’est une particularité que n’a pas le MCU, sans réel héritage cinématographique avant la “Marvelploitation” commencée en 2008. Sans avoir approfondi la question, je distingue plusieurs catégories de clients Star Wars qui ne se recoupe pas ou peu :

La note correspond à quels points les fans de la licence me semblent hardcore.

Rappel : Cette segmentation est très grossière et nécessiterait un approfondissement.

  • Les amateurs de blockbusters (0/5) : Ils paient les 10¤ de leur place de ciné pour un spectacle énorme. Peu importe que ce soit du Marvel, du The Rock ou autre, du moment qu’ils en ont pour leur argent.
  • Les prélogistes (1/5) : Ils ont bien aimés la prélogie, mais ne sont pas fans de la trilogie.
  • Les postlogistes (2/5) : La nouvelle génération qui est entrée dans la saga avec The Clone Wars pour les plus âgés et qui ont beaucoup appréciés la postlogie. L’enjeu est d’en convertir un maximum en Nouveaux UE.
  • Les trilogistes (3/5) : Autrement appelés les vieux de la vieille, rien ne sera jamais mieux que la Sacro-Sainte Trilogie Originelle. RIEN.
  • Les Nouveaux UE (4/5) : Ils ont commencés à consommer de l’UE à partir du reboot de 2015 par le média qui leur convenait le plus et s’ouvriront aux autres médias et au Legends au fur et à mesure pour étancher leur soif (j’en fais partie).
  • Les fans Legends (5/5) : Déçus de l’annulation de l’ancien canon, ils semblent malgré tout avoir embrassé le nouvel UE. Plus que des fans, des ambassadeurs.

L’Episode VII a su proposer un film qui rassemble toutes ces cibles. Cet aura a bénéficié au plutôt bon Rogue One et le VIII qui ont su se placer au croisement de plusieurs catégories.

Tandis que Solo…

Les réalisateurs originels du film, Lord et Miller, ont déclaré vouloir réaliser un film décalé dans l’esprit des Gardiens de la Galaxie. L’idée était très intéressante, elle aurait pu transformer des amateurs de blockbusters en Nouveaux UE comme a su le faire justement Les Gardiens de la Galaxie. Je fais partie de ceux que ce film a converti en amateur du MCU. Malheureusement, le scénariste Kasdan (qui a écrit l’Episode V) et Lucasfilm n’ont pas appréciés ce ton trop éloigné de l’esprit Trilogie pour installer un réalisateur qui avait pour mission d’y revenir.

 

A qui s’adresse ce film alors ?

Aux amateurs de blockbusters ? Le film est trop cheap.

Aux postlogistes ? Ils se foutent du personnage d’Han Solo, c’est le vieux qui meurt dans l’Episode VII.

Les prélogistes ? Pareil. Han Solo, c’est un personnage des vieux films.

Les trilogistes ? Ils détestent la postlogie de Disney. Une partie y est quand même allée, ce film s’adresse quand même à eux.

Par élimination, Solo est le premier film de l’Univers Etendu, qui raconte une petite histoire qui se passe pendant la grande. Contrairement à Rogue One qui s’intègre comme une charnière des deux premières trilogies.

Devant Solo, j’ai eu l’impression d’assister à l’adaptation à moyen budget d’une histoire que j’aurais pu lire dans une bande dessinée. Personnellement, ce n’est pas dérangeant en soi parce qu’il y a de nombreuses histoires très moyennes dans les BD mais ce n’est pas comme cela que le film a été vendu. L’oeuvre a été présentée comme une Star Wars Story et lorsque l’on a vu Rogue One, on s’attend alors à une connexion forte avec les événements majeurs de la saga. Hors les petites histoires n’interessent que les Nouveaux UE et les fans Legends et ils ne sont pas assez nombreux pour rentabiliser un blockbuster. Là où je veux en venir est que la segmentation de la gamme des produits filmiques Star Wars est trop faible en l’état et qu’il ne suffira pas de coller le logo de la licence sur n’importe quel film inédit pour faire venir du monde comme le fait Marvel Studios. Le spectateur du MCU  paie pour consommer "l'esprit Marvel", or "l'esprit Star Wars" est multiple et correspond au minimum à trois types de trilogies différentes qui ne se ressemblent pas.

La plus grosse erreur de Solo est d’avoir voulu à tout prix concevoir un produit en partant de l’héritage d’une trilogie cinématographique vieille de plus de quarante ans considéré comme un absolu par une fanbase vieillissante qui se sent trahie depuis l’Episode VII (voire avant), plutôt que de partir des attentes du grand public contemporain. Il ne faut pas chercher à faire plaisir aux Trilogistes, Georges Lucas le savait. Lord et Miller avaient raison dans leur direction artistique.

The Walt Disney Company sait que capitaliser uniquement sur un héritage ne mène nul part, la stratégie des suites de Roy Disney a amoché la fanbase originelle des Grands Classiques sans convaincre un nouveau public.

Le talent de Bob Iger, actuel PDG de Disney, est d’avoir su apporter du sang neuf avec l’acquisition de licences qui ont été modernisés pour correspondre aux goûts de l’époque. Aussi bien en mettant à la tête de l’animation John Lasseter, à l’origine du studio d’animation Pixar, sous lequel ont pu naître Frozen et Zootopie qu’avec Marvel qui s’est contenté de garder les grands éléments identifiables de ses super-héros en faisant le nécessaire pour convenir à l’époque et en se débarrassant de ce qui devait l’être (cf. Thor Ragnarok). C’est le chemin pris par Rian Johnson à travers Les Derniers Jedi. Solo sonne alors comme un rétropédalage incompréhensible.

 

Solo, réalisé par Lord et Miller, aurait probablement été une comédie hilarante et déglinguée qui aurait totalement dézingué l’héritage des anciens films sacrés.

Et alors ? On va au cinéma, pas à la messe.

 

 

“I do not like to repeat successes; I like to go on to other things.” 
Walt Disney

 

Merci d'avoir lu.

Voir aussi

Groupes : 
Star Wars
Sociétés : 
Walt Disney
Ajouter à mes favoris Commenter (14)

Commentaires

bathcrew
Signaler
bathcrew
Au delà de la qualité intrinsèque des nouveaux épisodes, je pense tout simplement que l'un des facteurs important est le rythme des sorties. Auparavant, la sortie d'un star wars était véritablement un évènement, quelque chose que l'on ne voyait pas souvent. Il suffit de songer l'entre l'écart entre les sorties des deux trilogies, et pour résumé, ce qui est rare est précieux... Mais dès lors que l'on rentre dans le jeu des spin off et sortie annuelle, mécaniquement cela déprécie la valeur de la licence.

En tout cas, c'est réellement comme ça que je l'ai ressenti. Autant aller voir la prélogie me semblait quasi incontournable, autant pour les dernières sorties star wars, je n'y prête pas plus d'attention qu'à d'autres films... Et donc forcément j'en zappe certains.
fremen73
Signaler
fremen73
Je ne me reconnais absolument pas dans tes catégorisations mais ça ce n'est pas très important. En revanche je ne suis absolument pas d'accord avec ce qui fait de Solo un mauvais film. Et pour moi ce n'est absolument pas un problème de label ou autre. Non c'est juste un film de merde avec un scénario de merde et une réalisation lisse/sans âme. En même temps je trouverais ça surprenant d'être d'accord avec quelqu'un qui aime l'épisode 8 ;-)
Datan
Signaler
Datan
trilogiste, j'ai apprécier SOLO bien meilleur pour moi que Rogue One qui me fait dormir, et j'aimerais qu'il ai une suite. Je n'ai pas eu l'impression d'être "trahis", le film respect la licence originale et y rajoute quelque chose.
Parcontre je n’irai pas voir le 9 au ciné c'est fini, j'ai été à de trop nombreuse reprises surpris, dégouté et finalement en colère par cette trilogie et je ne suis pas masochiste. Le pire c'est qu'ils se serraient affranchis du 4 5 6 en situant l'histoire une ou 2 générations plus tard en fessant référence aux anciens héro sans les montrer je pense que j’aurais aimer ces films.
Donnie Jeep
Signaler
Donnie Jeep
@ehodred J'adore Harrison Ford, mais force est de constater qu'Alden Erhenreich est un meilleur Han dans Solo que Ford dans The Force Awakens.
koforever
Signaler
koforever

Tu as oublié une catégorie : ceux qui comme moi ne peuvent aller voir le film car Solo c'est Harrison Ford - la seule option possible aurait été de prendre un sosie comme Anthony Ingruber, et pas un inconnu qui n'a aucune ressemblance physique. Et ça joue pour beaucoup de monde (idem pour Lando d'ailleurs).

 

Et pourtant !!!

ehodred
Signaler
ehodred
Tu as oublié une catégorie : ceux qui comme moi ne peuvent aller voir le film car Solo c'est Harrison Ford - la seule option possible aurait été de prendre un sosie comme Anthony Ingruber, et pas un inconnu qui n'a aucune ressemblance physique. Et ça joue pour beaucoup de monde (idem pour Lando d'ailleurs).
air-dex
Signaler
air-dex
Star Wars j'ai lâché avec l'acquisition de Lucasfilm par Disney. Certes la licence a toujours été très mercantile, mais elle avait une street cred qu'elle n'a plus depuis qu'elle est sous bannière Disney. Désormais ce sera 1 Star Wars par an quelque soit sa qualité pour remplir les caisses de Mickey à la fin de l'année, donc non merci pour moi.
Donnie Jeep
Signaler
Donnie Jeep
@Easy Ledur : Lucas n'est responsable en rien de quoi que ce soit. Star Wars c'est son oeuvre, il en fait ce qu'il veut. Point. S'il décide de vendre à Disney c'est son choix. Maintenant ça appartient à Disney. Là aussi, point.
Ensuite qu'on aime ou pas, ça dépend de chacun, on en tire les conclusions qu'on en veut. Les expériences, souvenirs, attentes etc. qu'on a par rapport à une œuvre (ou en l’occurrence une saga) nous appartiennent ; l’œuvre (ou la saga) ne nous appartient pas. Dont acte.
Personnellement je ne pourrai jamais en vouloir à Lucas d'avoir créé la plus grande saga de pop culture (même si Jar Jar Binks et les Ewoks^^).
easy ledur
Signaler
easy ledur
pardon je fini.....Pourquoi ? parce qu'on ne vend pas une license comme celle la à Mickey ......Pourquoi ? parce que Mickey ne sait faire que du Mickey !!.....
easy ledur
Signaler
easy ledur
le seul responsable du naufrage que l'on soit fans du premier jour ou récent c'est Georges Lucas !!
hiko
Signaler
hiko
Juste pour le rétablissement du "Han shot first" ce film a été un vrai plaisir :D
Plus sérieusement, j'ai passé un meilleur moment que devant l'épisode VII, VIII ou Rogue One. L'épisode VII et VIII je n'accroche pas du tout aux nouveaux personnages qui me paraîssent creux et désincarnés au possible. Et j'ai beaucoup aimé le rôle charnière de Rogue One (assez mythologique même) mais trop gâché par une impression de "film de guerre" du début à la fin.
koforever
Signaler
koforever
Salut , perso j adore la premiere trilogie , la seconde que je n ai vu qu au cine , j ai trouve bonne mais sans plus , les episodes 7 et 8 sont des grosses merdes pour moi , et Rogue One et Solo sont de tres bons films .
Urgam
Signaler
Urgam
@Donnie Jeep
J'ai précisé que la segmentation est caricaturale mais je maintiens que la colonne vertébrale est grossièrement présentée. Le nombre de strates entre ceux qui détestent Star Wars sans avoir jamais rien vu et les dévots de l'UE est évidemment bien plus élevé et c'est le principal défi auxquels doivent faire face les exploitants de cette licence.
A mes yeux, le principal problème lors de la commercialisation du film vient de l'utilisation du terme "Story" qui correspond pour le grand public à une aventure intimement liée à la saga depuis Rogue One qui contient Dark Vador et Leia pour se terminer juste avant le IV. Pour une histoire totalement déconnectée comme celle-ci, il me semble qu'une autre labellisation aurait été plus juste : "Solo : A Star Wars Adventure" ? D'autant que les films Star Wars ont toujours traités des guerres que mènent les Sith pour le pouvoir face à différentes formes de résistances. On en est très loin dans Solo, le contexte social découlant de ces guerres sert seulement de toile de fond.
Génie subversif ? Ça sort d'où ça ? Je n'ai pas écrit ça et je ne le pense pas. On peut repérer certains moments du film qui semblent appartenir aux shoots des deux réalisateurs et on peut comprendre que le ton ait pu coincer : C'est du foutage de gueule. Ça m'a fait penser aux parodies de Star Wars par Family Guy (S06E01, S08E20 & S09E18) que j'avais bien aimés et qui semblent avoir plutôt bien marchés. D'accord avec toi, on se demande comment ils se sont retrouvés à la tête d'un Star Wars s'ils voulaient maintenir la franchise sur les rails du sérieux (cf. annulation de Star Wars Detours) et la responsabilité est du côté de la direction de Lucasfilm de les avoir engagés au départ. Ça a merdé à la table des grands. Ils semblent avoir compris la leçon assez suite aux rumeurs du film Boba Fett écrit et réalisé par l'auteur de Logan.
Le film répond à sa promesse pour les connaisseurs de l'Univers Étendu mais il ne délivre pas au grand public qui considère encore qu'un film Star Wars doit contenir des combats aux sabres laser, la Force et des méchants masqués. Un cahier des charges que remplit Rogue One. On en revient à la segmentation complexe de la clientèle de la franchise et ce film va faire du dégât chez le grand public qui se posera désormais des questions lorsqu'il verra le logo Star Wars sur l'affiche d'un nouveau film. Solo est un rétropédalage dans le sens où l'angle du film est de se refermer sur les fans existants, qui est une prise de risque idiote à mon sens, au lieu de s'ouvrir à la conquête de nouveaux spectateurs comme le fait le VIII ou Rogue One qui se regarde comme un film indépendant pouvant est une porte d'entrée dans cet univers. Un scénario comme celui-ci n'a pas encore sa place au cinéma, c'était beaucoup trop tôt.
Donnie Jeep
Signaler
Donnie Jeep
Intéressante comme analyse mais quand même biaisée avec cette segmentation de la fanbase. Je pense qu'il y a beaucoup de fans qui aiment (à des niveaux différents certes mais aiment quand même) l'ensemble de la saga SW.
Ensuite, le film a dès le départ été vendu comme un spin off axé western / aventure galactique, jamais ils n'ont prétendu faire un truc immense (le budget initial n'était pas faramineux non plus, ce sont les merdes avec la production qui fait que ça a explosé - et là c'est évidemment clairement une erreur de choix de la part de Lucasfilm et Katlheen Kennedy).
Ensuite, franchement j'aime bien ce que fait Lord et Miller mais les placer en génies subversifs faut pas déconner non plus.
Quand on voit la direction qu'ils voulaient faire prendre au film, heureusement qu'ils se sont fait dégager. La grosse erreur c'est justement d'avoir attendu si longtemps pour faire, voire même, en premier lieu, de les avoir engagés (franchement on connait leur filmo, fallait pas être surpris par la vision qu'ils allaient proposer).
Pour le coup Kasdan (qui avait ce projet en tête avant même la vente de Lucasfilm à Disney) a eu raison d'aller gueuler (même les acteurs à demi-mots expliquent qu'ils ne comprenaient pas ce que voulaient faire les deux réalisateurs).
Je ne vois pas en quoi Solo est un rétropédalage. Indépendamment des remous de production, il délivre ce qu'il avait promis. Et justement ça fait du bien d'avoir ce genre de film qui ne tape pas dans le blockbuster marvélisé qu'on voit trop souvent maintenant (perso, qu'il y ait un acte final sans big combat relou qui dure des plombent, ça m'a fait des vacances).
Là où je te rejoints, c'est que oui, au lieu de se concentrer sur une même période et les mêmes personnages, ce serait cool d'enfin étendre encore plus l'univers (Old Republic, bordel !!^^).
Ensuite Solo est probablement le film de Disney (avec The Last Jedi pour d'autres raisons) qui justement prend le plus de risque.
Dernier point sur Lord et Miller dont tu dis qu'ils auraient proposé une comédie hilarante. Probablement. Mais Solo n'a jamais été annoncé comme une comédie hilarante. D'ailleurs Solo n'a jamais été un personnage comique. Il est drôle par moments, balance des punchlines, mais ça n'a jamais été un clown. Et là encore, on se dit : pourquoi avoir voulu prendre ces deux réals en premier lieux.

Archives