Premium
Billets discrets

Catégorie : World Wide Web

Signaler
World Wide Web (Jeu vidéo)

Coup de projecteur aujourd'hui sur un site qui vient de se lancer, Merlanfrit.net. Tourné vers l'analyse du jeu vidéo plus que vers les news, vous pourrez y trouver des articles de fond rédigés par des contributeurs ayant fait leur preuve dans divers magazines (les Cahiers du Jeu Vidéo notamment) comme sur le web. Les rédacteurs en chef sont notamment Martin Lefèbvre, Sachka Duval et Anthony Jauneaud, dont j'ai eu l'occasion de citer quelques articles auparavant. On m'a très gentiment proposé de contribuer à l'aventure, et j'ai accepté avec plaisir. J'y retrouve également Alexis Bross de Numericity, auquel j'avais également contribué l'année dernière.

Le site mettra régulièrement en avant des thématiques particulières, en rapport plus ou moins direct avec l'actualité du jeu vidéo, qui regrouperont des articles des différents contributeurs, offrant une multitude de points de vue. Le site propose ainsi déjà un dossier sur L.A. Noire, suivront des textes sur les underdogs, ces jeux malaimés de la critique ou des joueurs et qui ont cependant beaucoup à offrir.

De mon côté, je continuerai bien sûr d'alimenter ce blog avec autant d'irrégularité qu'auparavant, mais cela me permettra de profiter de l'échange avec des plumes que j'apprécie, d'une dynamique de groupe pour écrire plus régulièrement, de retours plus critiques sur mes articles, avec une ligne éditoriale exigente et des gens prêts à pointer des axes d'améliorations.

Je n'ai qu'à espérer que le lecteur profitera également de ce travail, avec des articles profonds en restant lisibles, éclairant le jeu vidéo de façon plus analytique et transversale qu'à l'ordinaire.

Je vous laisse en compagnie de la présentation du rédac' chef :

Merlanfrit.net, site d'analyse sur le jeu vidéo a ouvert ses portes la semaine dernière.

Un de plus ?

Peut-être, mais Merlanfrit.net est habité par des critiques.

Des critiques ?

Curieuse créature que le critique ! La gueule pleine d'oeuvres, cette étrange bête à tête de poisson lanterne s'intéresse à tout, va fouiner dans les recoins les plus obscurs des ludothèques. Elle a parfois la dent dure, mais sait surtout que pour apprécier sa proie il s'agit de bien la mâcher. Quoique d'une gourmandise presque pathologique, le critique n'est pas prosélyte, et il sait recracher ce qui n'est pas à son goût ; il n'est pas du genre à avaler la bête toute entière, arrêtes comprises. Mais ce n'est pas pour autant un triste sire : il sait apprécier la perle sous les apparences rugueuses de l'huître. Il jette de ses yeux globuleux un regard parfois oblique, mais qui se veut toujours éclairant. Avec sa langue râpeuse, il lui arrive d'employer des mots compliqués, mais c'est parce qu'insupportable cuistre, le critique s'intéresse aussi à la littérature, au cinéma, ou aux sciences humaines.

C'est bien joli votre histoire de critique, mais qui se cache derrière ces masques de poissons ?

Nous sommes un collectif d'amateurs de jeu vidéo, formé au fil de rencontres, autour de sites vidéoludiques indépendants comme Planetjeux.net, ou bien à travers une participation aux Cahiers du jeu vidéo. Nous venons d'horizons différents : certains d'entre nous travaillent dans l'industrie vidéoludique, mais pour la plupart nous avons de toutes autres occupations, et ce n'est que le soir venu et les enfants couchés que nous enfilons notre panoplie de space marine ou de super détective pour nous cramer les yeux jusqu'à pas d'heure. Une chose est sûre : nous passons trop de temps devant notre écran, et nous avons tendance à jeter sur la réalité des yeux de merlan frit.

Et en pratique, si je daignais cliquer sur votre URL, qu'est-ce que je trouverais ?

En voilà du journalisme d'investigation de si bon matin ! Eh bien, nous avons commencé par une thématique consacrée à L.A. Noire, jeu controversé, désastre industriel, mais tout de même des plus passionnants d'un point de vue narratif. Ce lundi, nous commençons à chanter les underdogs, ces jeux de série B comme Alice : Madness Returns, Disaster : Day of Crisis, et bien d'autres, souvent mal-aimés mais qui n'en sont pas moins à défendre. A partir de début novembre, à l'occasion de la sortie de The Elder Scrolls V : Skyrim, nous consacrerons une série d'articles aux jeux d'exploration, qui nous emmènent au bord du ciel. Pour le reste, vous verrez bien.

Ajouter à mes favoris Commenter (19)

Signaler
World Wide Web (Jeu vidéo)

J'ai commencé cette série sur les bons coins du Net avec mon "modèle" Critical Distance. Le but c'était de faire une aggrégation des bons papiers lus à droite à gauche sur des sujets concernant les jeux en général pour en recracher une compilation exhaustive (choix moraux, difficulté, open world, récompenses). En cours de route, probablement par facilité, j'ai rapidement laissé tomber pour me focaliser sur des jeux particuliers, en essayant tout de même de discuter des points de design particuliers (mes articles sur Top Spin 4, Deadly Premonition, ou même Kane & Lynch). C'est donc un peu plus personnel, plus proche de tests classiques que ce que j'étais fixé comme objectif (je les utilise d'ailleurs souvent en tant que tel sur Gameblog ou SensCritique), mais ça me permet de parler plus librement.

Heureusement pour vous (et pour moi), des gens très bien arrivent parfaitement à garder un cap généraliste sur le "comment" et "pourquoi" de l'expérience vidéoludique, en l'expliquant de façon limpide et, luxe ultime, digeste. Il s'agit d'Extra Credits sur le site The Escapist (que beaucoup connaissent probablement pour les vidéos Zero Punctuation).

Des vidéos de 5 à 8 minutes chaque semaine, extrêmement didactiques et bien illustrées, sur des sujets intéressants, si vous trouvez mieux, faites moi signe.
Je vous mets comme d'habitude une sélection de mon choix pour illustrer

lire la suite

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
World Wide Web (Jeu vidéo)

On continue ce (très lent) tour d'horizon du web pour s'intéresser à un site plus connu, j'ai nommé Rock Paper Shotgun. Tenu par un petit groupe de journalistes anglais vétérans de la presse papier (avec de petits nouveaux tout de même), complètement dédié au jeu PC (personne n'est parfait), c'est un site qui réussit à manier très habilement une certaine rigueur idéaliste et une bonne ambiance infectieuse.

On y parle aussi bien des dernières productions indépendantes que des gros blockbusters (comme quoi ça existe Skywilly ;)), on y critique les jeux en profondeur sans ressentir le besoin d'y coller la moindre note, on n'hésite également pas à revenir à froid sur certains jeux, collectivement et extensivement, en fin d'année notamment mais pas que, et on y trouve chaque semaine des liens vers d'autres articles intéressants publiés de par le monde (comme quoi ça existe aussi). Pas mal pour paraître au taquet sur Twitter en tout cas.

La présentation en blog fait que la navigation n'est pas ultime, surtout que la recherche est pas optimale sur les articles un peu anciens, mais le rythme de parution n'est pas non plus très intense (pour un site spécialisé), donc c'est très gérable. Le site de référence du PC gaming ? Perso, j'ai plaisir à le lire sans être un PCiste, et je le trouve assez irréprochable, donc n'hésitez pas à y jeter un oeil s'il n'est pas déjà dans vos favoris.

Je finis comme à mon habitude avec une série d'extraits pour vous donner une meilleure idée, vous pointer vers des articles intéressants et pourquoi pas en discuter.

Un article récent sur les choix dans The Witcher. J'avais dit que je reviendrais sur les choix dans ce jeu il y a plus d'un an, donc en attendant que je m'y mette, vous pouvez lire ça, c'est probablement mieux :

This is The Witcher taking away your crutches. It's pulling the stabilisers off your bike, and letting you careen down the narrow lane of your decision making. It's letting you know that you can make mistakes, you can fuck up, and the game will carry on. Sure, sometimes things will happen that you might not have wanted, but that's how a good story happens. If everything you do turns out great, where the hell is the jeopardy that makes the story interesting? It's precisely by piling problems onto a protagonist, and having them face worse problems no matter how well they deal with the situation, that the best stories thrive.

Je ne résiste jamais au plaisir de mettre en avant les personnes qui disent du bien du Far Cry 2 donc, j'en profite :

 As a game, it was a self-conscious attempt to evolve the First Person Shooter. This is something people want. But, when they actually say that, what they seem to mean is "evolve it into something else". If the path of the evolution of the shooter turns it into an RPG... well, I'm not sure it's evolving the shooter at all. I suspect Far Cry's failing is that it seriously believed in trying to grow whilst still determinedly wanting to remain a shooter. (...) I think, as a game, it was incredibly brave. I actually think that making it into an RPG would have been the easier option. There's plenty of models for that sort of game. Far Cry 2 struck out on its own - and I'm suddenly reminded of Thief. While Ubisoft Montreal's leap of faith fell far shorter than Looking Glass, I think it's commendable.

Ils ont écrit pas mal d'articles sur Mass Effect 2 (leur deuxième jeu de 2010 après Minecraft), et j'ai retenu cette intro

There are times where traditional points of reference break down and clever men are forced to invent clever descriptions to decide what is going on. This is happening to the shooter and RPG genres. Neither is really relevant to Mass Effect 2 in their traditional form, and yet this game is still made up from elements of both of them. This realisation caused us to propose a new genre: Guns & Conversation. G&C! - you can see it catching on? Right? Oh. Well, we are not clever men. But anyway, if you are playing this kind of game there's going to be some shooting, and there's going to be some talking. And that's about it. There might be a bit of time in menu screens, but most of the stat and inventory tinkering is gone. I'm okay with that, I think. The Guns & Conversation genre has been too long coming, frankly. Now that it's here, it's good to see Bioware leading the way in melding both hiding behind waist-high scenery and saying either nice or nasty things to people with heads made of plastic into a single game

Donc, je fais un peu mon captain obvious sur ce coup en citant un site reconnu, mais il le mérite, et si je peux le faire découvrir à certains, tant mieux. C'est pour moi le meilleur exemple de site spécialisé, exigent et passionné, curieux de tout, avec des plumes distinctes. On ne peut que leur reprocher de se cantonner au PC, mais au moins ce qu'ils font, ils font très bien. Très utile pour découvrir les dernières nouveautés indés, et lire des avis contradictoires à froid sur certains jeux.

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
World Wide Web (Jeu vidéo)

Je continue ma liste de coups de pubs sur les bons coins du net, en vous parlant aujourd'hui d'un auteur que j'affectionne particulièrement, une sorte de modèle. Il s'agit de Michael "Sparky" Clarkson, dont j'ai déjà eu l'occasion de parler quand j'ai traduit un de ses articles parlant du scénario de Red Dead Redemption.

Non content de formuler magnifiquement des théories malines bien que saugrenues, il est aussi critique de jeux vidéo (et je n'utilise pas ces termes à la légère ici) pour le site GameCritics.com, ainsi qu'une part non négligeable du site Critical Distance dont je vous ai déjà parlé, étant notamment à l'origine des premières Critical Thinking Compilation. Vous pourrez donc retrouver sur son blog personnel la majorité de ses contributions à la sphère de la critique vidéoludique (à côté de ses articles de recherche sur la biochime, les protéines, et tout ce qui concerne son "vrai travail").

Et pour vous montrer la raison pour laquelle j'ai un véritable respect pour le monsieur, plutôt que de vous pointer à nouveau vers les Critical Thinking Compilation, jetons un oeil à des extraits de quelques uns de ses articles.

Une brève comparaison entre Assassin's Creed et sa suite, et principalement la perte de l'ambiguité morale qui entouraient les actions d'Altair. En voici un extrait traduit par mes soins.

Assassin's Creed 2 ne s'embarasse pas de tout cela. Ezio est présenté comme une sorte de goujat impétueux, mais il n'est jamais le connard de première que pouvait être Altair au début de AC1. La quête de revanche d'Ezio n'est jamais investie d'une quelconque dimension moralement complexe : les méchants sont très rapidement dépeints comme purement mauvais lorsqu'ils exécutent son frère maladif agé de seulement 13 ans, et rien ne vient atténuer par la suite cette première impression. Le premier jeu semblait poser la question de quelles fins pouvaient justifier certains moyens, mais la suite semble rejeter cette question avec désinvolture. Assassin's Creed soutient que les Assassins sont moralement supérieurs en dépit des meutres qu'ils commettent; la suite suggère qu'ils sont moralement supérieurs en vertu de ces meurtres.

lire la suite

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
World Wide Web (Jeu vidéo)

Je continue mon tour d'horizon des blogs et sites sur le game design, avec le premier sur lequel j'ai mis les pieds, et qui m'a fait découvrir nombre des autres : Brainy Gamer. Une fois encore, c'est en anglais uniquement.

Sous ce titre légèrement ironique se cache Michael Abbott, dont vous avez peut être entendu parler dans l'actualité vidéoludique cette année. Il s'agit en effet du professeur qui a introduit Portal au programme obligatoire de son université.

Il est passionné de jeux vidéo, enseigne l'art dramatique, est père de famille et ses posts reflètent bien son profil atypique. En tant que précurseur de la blogosphère du game design, il est régulièrement cité sur Critical Distance, même si je trouve personnellement que la qualité de ses derniers billets est légèrement inégale.

lire la suite

Ajouter à mes favoris Commenter (9)

Signaler
World Wide Web (Jeu vidéo)

Un petit billet aujourd'hui pour vous parler de sites et de blogs que je juge dignes d'intérêt sur la Toile. Plus spécifiquement, des sites qui traitent de game design et analysent le jeu vidéo. Ceux qui m'ont inspiré pour mon blog, et ne cessent de produire des lectures intéressantes.

Et quoi de mieux pour débuter cette section que Critical Distance ? Ce site part d'un constat simple : on estime souvent que les jeux vidéo manquent clairement d'analyse, d'articles se penchant de façon plus profonde sur leur mécaniques, leur signification, les thèmes qu'ils explorent. Les sites spécialisés sont trop souvent pris dans l'actualité, le relayage de communiqués de presse, ou à faire des critiques/tests pour guider l'achat du joueur. Et c'est très intéressant aussi, il est juste facile de perdre de vue le reste et penser que rien n'est fait dans ce domaine.

Critical Distance prend le parti inverse, et s'attache à montrer que de telles analyses existent déjà. Il ne s'agit alors pas forcément de devoir réinventer la roue, juste de mettre en valeur de façon pratique ce qui se fait déjà très bien aux quatre coins du web. 

lire la suite

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Billets discrets

Par upselo Blog créé le 10/12/09 Mis à jour le 16/12/13 à 00h33

Ajouter aux favoris

Édito

Un blog ou vous pourrez trouver des critiques et des analyses qui essaient de discuter du game design, de la narration, et de tout ce que j'estime important dans les jeux vidéo :) Je m'efforce de développer des avis approfondis, les textes seront donc longs et n'hésiteront pas à spoiler si nécessaire pour discuter de ce qui en vaut la peine. Vous êtes prévenus désormais, bonne lecture !

Les commentaires et réactions à mes billets sont particulièrement appréciés.

Je participe également au site merlanfrit.net

Archives

Favoris