Premium
Billets discrets
Signaler
Coup de projecteur

A l'occasion du buzz autour de l'application iOS Draw Something je me suis rendu compte que j'avais oublié lors de mon grand récapitulatif 2011 un jeu d'une importance capitale, j'ai nommé iSketch. On aurait vite fait de les reléguer l'un comme l'autre au second plan, mais ils sont pourtant excellents et méritent un petit article.

Petite présentation pour ceux qui ne seraient pas familiers avec ces deux jeux qui s'inspirent du Pictionary. iSketch est un jeu gratuit sur navigateur et oppose 10 joueurs qui doivent deviner en premier le mot dessiné par l'un d'eux. Draw Something est un jeu iOS gratuit (avec une version payante) qui oppose deux joueurs de façon asynchrone, en fournissant des lettres avec lesquelles former le mot à deviner.

Les deux jeux reposent donc sur un attrait commun, la joie simple de dessiner. Comme tout joueur de Pictochat le sait, dessiner, c'est marrant (personne ne semble se lasser de dessiner des pénis). Ne serait-ce que parce pour nous autres pauvres mortels, dépourvus du talent d'un ZigEnfruke, d'un seblecaribou ou d'un Papayou, c'est une expérience originale qui nous confronte brutalement avec nos limites, et nous force à la modestie. On n'a pas à abattre une armée de mercenaires, mais le challenge est bien présent tout de même. Ces difficultés rencontrées par les joueurs sont à la base du fun de ce type de jeu : il suffit de voir un ami tenter de faire deviner un mot à l'aide de gribouillis ridicules pour qu'un sourire s'inscrive invariablement sur tous les visages. L'expérience du jeu force à l'autodérision, ce qui enlève une bonne partie de l'agressivité inhérente à la compétition en ligne.

Le challenge est rendu d'autant plus intéressant  du fait qu'il ne s'agit pas de juger objectivement de votre talent en dessin, mais d'arriver à communiquer des concepts en faisant appel à votre créativité. Les limitations des deux jeux, que ce soit le timer ou le dessin sur l'écran tactile limité et les 4 couleurs, obligent à faire preuve d'inventivité lorsque l'on dessine. Ceux qui devinent sont eux jugés sur leur capacité à comprendre les symboles, leur culture générale, ou leur rapidité de frappe au clavier (voire leur orthographe...). Ces jeux font donc appel à des traits peu sollicités par les autres titres, et peuvent convenir à tous les publics. ISketch propose ainsi des lobbys et donc des mots à trouver de différentes langues, difficultés, et sujets, mais nécessite en revanche une bonne aisance au clavier. Draw Something est quant à lui limité à l'anglais mais il fournit les lettres et ne repose pas sur la rapidité, donc cet écueil est facilement évitable. Il est très aisé de trouver des joueurs pour les deux jeux, par les lobbys sur iSketch ou par contact direct sur Draw Something (avec possibilité de jouer avec un inconnu tiré au hasard).

Ces deux jeux proposent donc des expériences multijoueurs agréables qui donnent le sourire, au challenge original qui pousse à la créativité, et qui testent aussi bien la culture générale que les réflexes.

Il y a tout de même quelques différences notables. ISketch est bien plus basé sur la compétition et la rapidité, alors que Draw Something est beaucoup plus coopératif et détendu. Chacun a donc ses avantages et ses inconvénients.

Dans le cas de Draw Something, le caractère asynchrone du jeu est un vrai plus qui permet de jouer à son rythme, autant ou aussi peu que l'on veut. On reçoit le dessin de l'autre, on le devine, on dessine le mot de son choix parmi les trois proposés (de difficultés et de récompenses différentes) et on envoie à l'autre.

ISketch lui, nécessite plusieurs joueurs connectés au même moment dans un même salon sur leur ordinateur, et il est donc moins aisé d'y jouer avec ses amis. Isketch a ceci dit pour lui une complexité supplémentaire qui laisse la place à une stratégie bienvenue. En opposant 10 joueurs sur 10 rounds, il propose en principe à chaque joueur de deviner 9 mots et d'en faire deviner 1 (on boucle sur les joueurs en cas d'absences ou de désistements). Lorsque l'on devine c'est assez simple, il s'agit simplement d'être le premier à deviner, peu importe la valeur du timer (premier à trouver 10 points, deuxième 9 points etc). Cela se corse quand on fait deviner : on gagne 10 points lorsque la réponse est trouvée, et un point supplémentaire par personne répondant correctement après la première (10 points pour une réponse juste, 11 pour deux, etc). La subtilité est que la première bonne réponse déclenche un timer raccourci. Il est donc important de veiller à ce que tout le monde trouve à peu près au même moment. Il est ainsi bien plus intéressant de bien mettre en place le contexte du dessin pour que tout le monde soit à la page, pour ajouter le détail critique au dernier moment (dessiner une assiette, des couverts, des petits pois, avant de dessiner la carotte à faire deviner en dernier par exemple). Cela tend à réduire les réponses sorties de nulle part, et incite chacun à faire des dessins soignés pour gagner un maximum de points.

J'y ai beaucoup joué lors de la panne du PSN l'année dernière, en conversation sur Skype avec des amis, pour bien se chambrer (et éventuellement tricher), et je le recommande sans réserve, même si j'y joue bien moins souvent maintenant. Quant à Draw Something, je suis tombé dedans très récemment et je prends grand plaisir à y jouer, donc n'hésitez pas à me rejoindre (pseudo upselo).

Bref, même sous une apprence casual, peuvent se cacher des titres à la longévité impressionante, au challenge toujours divertissant. Comme Journey, ils proposent une expérience sociale ou l'on essaie tant bien que mal de communiquer, dans la bonne humeur et loin de l'agressivité à laquelle se confine trop souvent le multijoueur. Comme Johann Sebastian Joust, ces jeux nous rappellent la diversité du jeu vidéo, qui ne se limite pas à des univers virtuels.

Voir aussi

Jeux : 
Draw Something
Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Commentaires

upselo
Signaler
upselo
@Blink : :D J'ai laissé son identifiant visible pour ceux que ça intéresse.

@blackLabel : les deux jeux sont tout de même assez souples au niveau du temps (y'a même pas de timer dans Draw Something), mais en effet l'abstraction marche souvent mieux que la précision.
BlackLabel
Signaler
BlackLabel
Ne serait-ce que parce pour nous autres pauvres mortels, dépourvus du talent d'un ZigEnfruke, d'un seblecaribou ou d'un Papayou, c'est une expérience originale qui nous confronte brutalement avec nos limites, et nous force à la modestie.



Le pire c'est qu'un bon dessinateur n'est même pas forcément avantagé sur des jeux comme ça, parce qu'il faut dessiner vite et le moins complexe possible, si bien que les nuls s'en sortent souvent mieux car ils ont en tête quelque chose de simpliste qu'ils sauront dessiner (des bonhommes tout en traits notamment), là où le bon dessinateur aura un meilleur coup de crayon mais perdra du temps :D

J'adore ce genre de jeux perso parce que ça met tout le monde au même niveau, et ça fait appel à des ressources de pure création et d'inventivité. Un peu comme Taboo dans un autre genre.
Blink
Signaler
Blink
Je me demande VRAIMENT qui est à l'origine du dessin phallique... VRAIMENT.

Billets discrets

Par upselo Blog créé le 10/12/09 Mis à jour le 16/12/13 à 00h33

Ajouter aux favoris

Édito

Un blog ou vous pourrez trouver des critiques et des analyses qui essaient de discuter du game design, de la narration, et de tout ce que j'estime important dans les jeux vidéo :) Je m'efforce de développer des avis approfondis, les textes seront donc longs et n'hésiteront pas à spoiler si nécessaire pour discuter de ce qui en vaut la peine. Vous êtes prévenus désormais, bonne lecture !

Les commentaires et réactions à mes billets sont particulièrement appréciés.

Je participe également au site merlanfrit.net

Archives

Favoris