Le Blog de tutus

Par tutus Blog créé le 13/05/12 Mis à jour le 11/10/13 à 15h08

Un joueur parmi tant d'autre

Ajouter aux favoris
Signaler
Edito

Pour ce premier article je voudrais revenir sur cet E3 2013 et plus particulièrement sur la bataille qui, pour de nombreux gamers y a été gagnée.Mais avant toute chose posons les faits calmement en revenant plus tôt dans l'année.

 

Premières rencontres:

20 février 2013, Sony tient sa conférence pour parler de sa futur console. Le tout se déroule de manière basique. Pourtant l'effet recherché est là. La Playstation 4 devient le visage de la next gen.Les éditeurs peuvent enfin dévoiler leurs futures productions. Ubisoft est le premier à dégainer dès le 1 mars avec un trailer est l'officialisation d'AC4 sur PS4.
La PS4 est présenté comme une machine de jeux où le partage et les réseaux sociaux font leur entrées.

21 mai 2013, conférence de Microsoft pour présenter sa futur console. La Xbox One est dévoilée ainsi que son design. La communication est essentiellement tournée vers l'aspect multimédia du hardware. En parallèle la bombe explose: l'occasion sera contrôlée; la réalité s'impose la connexion sera obligatoire, permanente non, mais belle et bien obligatoire.

Sony reste muet. Mricosoft entre dans une position difficile et s'attire de nombreux détracteurs. A quelques jours de l'E3 une annonce tombe sur le partage d'utilisation de jeux via liste d'ami sur Xbox One mais comme pour le contrôle de l'occasion aucuns détails précis sur les conditions ne semble fixé.

Une claque Marketing:

 

10 juin 2013, Microsoft ouvre le bal des conférences en tenant ses promesses, des jeux, des jeux et des jeux. Seul moment un peu froid de la conférence, l'annonce du prix: 499€.
Sony emboite le pas 9 heures plus tard. A leur tour ils présentent des jeux en nombres et vient le moment où tout bascule. Sony resté silencieu jusqu'a maintenant prend Microsoft à contre pied sur sa politique de connexion (et donc d'occasion), et comme un coup de massue annonce une différence de prix de 100€.

19 juin 2013 Microsoft abandone sa vision de la Xbox One.


Mon avis:  

Pour éclaircir mon point de vue, je suis un joueur qui aime rejouer à ses anciens jeux. Entre les changements de support et la politique de non rétrocompatibilité il me faut donc conserver mes consoles.
Ce qui ne me plaisait pas dans cette histoire de connexion obligatoire c'est l'idée que si le constructeur décide après avoir sortit leur nouveau système (peu importe sa forme) de fermer les serveurs de son ancienne console non seulement elle deviens inutile mais les jeux aussi.
Evidement celà parait pessimiste mais vu les politiques menées jusqu'ici (rétrocompatibilité physique ou démat) je pense que le doute est permis.

Ce qui est le plus inquiètant selon moi c'est que la prétendue tristesse des pontes de Microsoft à ne pas avoir su expliquer que leur vision était bénéfique pour le joueur a créé une chimère. Non Microsoft n'avait pas de vision bénéfique au joueur sinon ils auraient su l'expliquer au moins à l'E3 (ils ont les moyens donc la com peut suivre si les idées sont réellement là). Je crois qu'ils pensaient juste que Sony ferait de même. Mais de manière totalement arriviste (faut pas rêver ce silence de 4 mois sur le sujet n'est pas un hasard) Ils ont su saisir l'occasion.


 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

tutus
Signaler
tutus
La victoire (pour moi) tient dans le fait que la situation offre un sursis d'au moins une génération. Comme expliqué, je pense que si on passe au tout démat (dans leur "vision" même la galette physique ne garantissant pas la possibilité d'usage d'un jeu, puisqu'il faut l'aval de Microsoft via le check) le risque de passage à un système uniquement locatif pour le jeu vidéo est à craindre. C'est cette perspective qui met le futur rétro gaming en danger. Bien sur il y aura des rééditions démats mais faudra repasser à la caisse et toute les œuvres ne seront pas rééditées.
Rafik
Signaler
Rafik
L' "ancienne" vision de Microsoft était surtout bénéfique pour les développeurs, et pénalisant à la fois pour les joueurs mais aussi pour les boutiques indépendants qui ne dépendront du système Microsoft, ce retournement de veste est avantageux pour les joueurs, mais je ne pense pas qu'on puisse parler de victoire pour les joueurs comme ça a été dit sur Gameblog, dans le sens où Microsoft a toujours fait la politique de l'autruche auprès des nombreuses critiques depuis le début de l'année, ils ont commencer à avoir peur à partir du moment où la PS4 était avantagé dans les critiques, sondages et surtout les précommandes, une semaine après l'E3.

Archives

Favoris