Tuntun te parle

Tuntun te parle

Par tuntun Blog créé le 11/12/09 Mis à jour le 17/07/12 à 01h54

Le blog d'un gars.

Ajouter aux favoris

Catégorie : Lecture

Signaler
Lecture

 

 


 

Qu'est-ce que Pix'N Love ?

Les Editions Pix'n Love souhaitent contribuer à ce grand mouvement culturel qu'est le jeu vidéo par l'apport d'ouvrages pertinents et richement documentés. 
Pour ce faire, nous allons proposer dans les mois et années à venir un grand nombre de livres au contenu varié à travers différents types de collections.

(source : éditions Pix'N Love)

 

 

Collection Les grands noms du jeu vidéo :

Cette collection présente des biographies ou autobiographies de grand nom du jeu vidéo. Trois volumes sont pour l'instant sorties, le premier consacré à Takahashi Meijin le deuxième à Michel Ancel et le dernier parlant de Gunpei Yokoi. 

 



Pour commencer cette critique, je vais être très critique justement dès le début. Parce qu'il faut le dire, j'ai démarré la lecture avec un grand enthousiasme, les deux volumes précédents m'ayant passionnés, malheureusement aussitôt retombé. La cause ? Le premier chapitre. Pourtant il évoque la vie de Michel Ancel avant de débuter son travail chez Ubi Soft, fourmillant d'anecdote que j'aime particulièrement d'habitude. Malheureusement cette ouverture est plombée par un style pompeux que je n'ai pas l'habitude de retrouver dans les ouvrages Pix N Love. J'ai l'impression que l'auteur, dont j'avais pourtant dévoré La Saga des Jeux Vidéo, en fait des tonnes dans ses descriptions. C'est vraiment dommage parce que le fond est très intéressant et qu'il fait une belle introduction à ce que va devenir notre Ancel national. En effet tout découle de ce chapitre, et cela permet de comprendre une grande partie du reste.

Heureusement pour nous (ou pour moi en tout cas), la plume s'allège dès le second chapitre pour devenir très agréable à lire. Il y a quand même des rechutes parfois, avec notamment pour les deux premières pages sur le chapitre BGE, un style tout aussi lourd qu'au début, mais avec en plus des propos totalement déplacés, qui je trouve n'ont strictement rien à faire là. Mais cela ne dure que deux pages, et ma colère passée, je dois quand même reconnaître la grande qualité de la mise en forme. L'auteur alterne entre ses propos et des citations du principal intéressé et des différents intervenants, tout en évitant la répétition entre les deux, choses que je reprochais à la bio de Gunpei Yokoi. Ici les citations sont parfaitement placées, l'auteur y écrit très bien (la plupart du temps), et la lecture est fluide et agréable. Et avec tout ça, chaque chapitre se conclue par une ou deux interviews de personnes importantes de l'entourage de Michel Ancel. C'est bienvenue, ça change le rythme, et c'est toujours passionnant.

Le livre est construit de façon chronologique avec des chapitres représentant des périodes bien distinctes de la vie du créateur.Construction classique donc, mais drôlement efficace, et surtout logique. A l'opposé de Takahashi Meijin qui a un peu tout fait dans tout les sens et dont la construction non chronologique de son autobiographie semble très bien le représenté, cette division en chapitres convient naturellement à Michel Ancel que l'on découvre très perfectionniste et "carré". En plus cela permet de marquer ses évolutions, avec chaque fois une nouvelle marche marquante, comme l'ont pu être Beyond Good & Evil ou King Kong.

On remarque que chaque nouvelle étape franchie est nourrie par son passé. C'est pour ça que j'ai signaler plus haut que le premier chapitre était très important, car son enfance faites de voyages et de découvertes de mondes totalement différents, et ces premières rencontres et expériences dans le métier ont façonnés l'auteur qu'est Michel Ancel aujourd'hui. 

Car on comprend vite à travers ce livre, que Michel est un grand enfant, encore réveur, avec des ambitions presque utopiques, mais toujours simple. Et paradoxalement, un côté adulte dans sa façon de s'entourer et de manager, chose très importante quand on fait son métier. Ce mélange détonnant lui offre un magnétisme rare qui est entièrement retranscrit dans cette biographie, et qui nous fait regretté de ne pas la connaître personnellement.

Au final, Michel Ancel fait parti des très grands de ce média qu'on aime tant, et cet ouvrage le crie très fort, avec le même esprit léger (la plupart du temps) et passionnant que son sujet. Une publication encore réussie pour Pix N Love qui me fait impatiemment attendre le volume 4.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Lecture

 

 


 

Qu'est-ce que Pix'N Love ?

Les Editions Pix'n Love souhaitent contribuer à ce grand mouvement culturel qu'est le jeu vidéo par l'apport d'ouvrages pertinents et richement documentés. 
Pour ce faire, nous allons proposer dans les mois et années à venir un grand nombre de livres au contenu varié à travers différents types de collections.

(source : éditions Pix'N Love)

 

 

Collection Les grands noms du jeu vidéo :

Cette collection présente des biographies ou autobiographies de grand nom du jeu vidéo. Trois volumes sont pour l'instant sorties, le premier consacré à Takahashi Meijin le deuxième à Michel Ancel et le dernier parlant de Gunpei Yokoi. 





Deuxième biographie éditée par Pix (troisième dans la collection, mais deuxième chronologiquement), cette fois-ci sur une personne dont le nom résonne dans le coeur de beaucoup de joueurs.

Ce livre tombe à point nommé, après les deux premiers volumes de L'histoire de Nintendo qui ont présenté le personnage, et au moment ou Nintendo est fortement décrié au sein du microcosme des passionnés de jeux vidéo pour ces choix éditoriaux. Parce qu'on connaît le nom Gunpei Yokoi, mais assez peu du moins en France connaissent réellement son apport au média, et donc son importance dans la stratégie actuelle de Nintendo.

Takefumi Makino et Florent Gorges viennent donc nous conter l'histoire d'un être exceptionnel, et par la même remettre quelques pendules à l'heure.

 

On peut diviser l'ouvrage en trois grandes parties. Les deux premières sont rédigées par Takefumi Makino, l'auteur du livre originale et celui qui a interviewé le maître. On y parle donc de la vie de Gunpei de sa naissance à son entrée chez Nintendo, puis, se qui représente la plus grosse partie du livre, le reste de son existence. Si j'ai particulièrement aimé la première partie (je suis un adepte des anecdotes de la vie quotidienne et de l'enfance de ce genre de personnages hors norme), j'ai moins apprécié la seconde. En effet j'ai deux choses qui ont fait que mon enthousiasme à la lecture fut moindre.

Le premier point, concerne toute la période allant de son entrée chez Nintendo jusqu'au Game & Watch. Les fabuleux livres de Florent Gorges, L'histoire de Nintendo, ayant déjà traité longuement le sujet, ce fût légèrement répétitif. Cela dit, on apprend quand même des choses, et ça reste une partie très importante pour comprendre la personne qu'est Gunpei Yokoi. 

Le deuxième point est quand à lui beaucoup plus important, et est le principal reproche que j'ai à faire au livre. L'auteur a décidé de citer énormément son interviewé, ce qui paraît logique, mais d'en même temps narrer et expliquer ce que Yokoi dit. Le problème est que finalement les choses sont dites deux fois, une fois par l'auteur et une fois dans la citation, et que ça devient donc très vite répétitif. 

Malgré tout cela reste passionnant à lire, plein d'anecdotes et de secrets de conception. Si on arrive à faire abstraction de cette redondance, l'ouvrage est particulièrement plaisant à lire.

 

La dernière partie est pour moi la plus intéressante. C'est ici que Florent Gorges entre en jeu, et que l'on se retrouve avec une analyse de la philosophie que nous a légué Gunpei, merveilleusement écrite à quatre mains. Cette partie, plus agréable à lire que la précédente, est véritablement passionnante. Elle nous ouvre les yeux sur le travail incroyable réalisé tout au long de sa carrière, sur le caractère visionnaire, et surtout sur l'empreinte immense qu'a pu laisser ce génie sur notre média préféré. Après lecture de ce dernier tiers, on a l'impression de mieux comprendre le pourquoi du comment de la politique actuelle de Nintendo, et surtout des marques qu'a pu laisser sa philosophie sur le jeu vidéo.

 

Ce livre est une belle leçon que tout passionné de jeux vidéo se doit de lire. Une biographie, mais surtout un livre d'histoire, très agréable à lire, unique et passionnant.

 

 

Je finis cet article avec quelques citations du philosophe :

En fait je pense que les jeux électroniques deviennent amusants lorsqu'on attache une importance démesurée à une action a priori dénuée de sens ou bien puérile.

Mais je pense qu'un jour, avec une telle course effrénée, le marché finira par se taper la tête contre le mur. La vitesse, les graphismes ne sont bien souvent que des améliorations relatives et ne changent que bien peu de choses dans le contenu des jeux.

Ce n'en sont que deux parmi tant d'autre, le livre regorge de ces pensées souvent très justes.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
Lecture


 

Qu'est-ce que Pix'N Love ?

Les Editions Pix'n Love souhaitent contribuer à ce grand mouvement culturel qu'est le jeu vidéo par l'apport d'ouvrages pertinents et richement documentés. 
Pour ce faire, nous allons proposer dans les mois et années à venir un grand nombre de livres au contenu varié à travers différents types de collections.

(source : éditions Pix'N Love)

 

 

Collection Les grands noms du jeu vidéo :

Cette collection présente des biographies ou autobiographies de grand nom du jeu vidéo. Deux volumes sont pour l'instant sorties, le premier consacré à Takahashi Meijin et le deuxième parlant de Gunpei Yokoi. Un troisième volume sur Michel Ancel est en préparation.

 


 



Premier volume de cette nouvelle collection au sein des éditions Pix'N Love, cette autobiographie de Takahashi Meijin m'a d'abord laissé perplexe.

 

Ne connaissant pas bien le bonhomme, je me suis légitimement demandé si sa vie était suffisamment intéressante à raconter. En effet, Takahashi Meijin est assez peu connu en France, on le retient surtout pour être la star des fameux tournois Caravan d'Hudson et l'avatar d'Adventure Island. D'où la question de savoir si la vie d'un superplayer serai suffisamment intéressante, et surtout bien écrite, l'ouvrage étant une autobiographie. Malgré tout je l'ai acheté, n'ayant jamais été déçu par Pix'N Love.

 

Et on peut dire que j'ai bien fait, car la vie du Meijin est passionnante. De la façon, particulièrement chanceuse, d'être embauché à Hudson, à son ascension fulgurante au sein de cette société, cette autobiographie regorge d'histoires montrant la richesse et la variété de la vie d'un homme pourtant si simple.

 

En effet, Takahashi Meijin a pu faire un nombre incalculable de métiers chez Hudson. Certains dans l'ombre, comme coursier, testeur sur les shoot'em up comme Star Soldier, représentant commercial, et d'autres plus dans la lumière, comme présentateur télé et radio, rédacteur dans un magasine, animateur des tournois Caravan, ou bien sur, Meijin. Tout cela dresse le portrait de quelqu'un de docile, dévoué à son entreprise, prêt à travailler 16 heures par jours, changer de ville sans préavis et se priver de certains de ses loisirs comme la moto à la demande de ses supérieurs. Portrait peu flatteur de Hudson (involontairement), mais formidable mise en avant d'un travailleur forcené qui ne se plaint jamais et sourit tout le temps. 

 

On découvre par la même occasion, que Takahashi Meijin, grâce à son statut de star, à non seulement fait grimper la notoriété de Hudson, mais a aussi aidé à redorer le blason du jeu vidéo qui était salement terni à l'époque par les salles d'arcade liées selon les rumeurs aux Yakuzas.

 

Agréable surprise donc pour le contenu de ce mook, aidé aussi par la forme. On a droit ici à une mise en page clair et colorée qui propose la particularité d'être présenté sous forme de billet court (entre 2 et 4 pages généralement), à la façon d'un blog. Cela permet d'avoir des textes plus concis, idéal pour des lectures courtes. Les chapitres ne sont pas organisés de façon chronologique mais par thèmes ce qui, au vu du nombre d'activités et de choses à raconter différentes, permet de s'y retrouver plus facilement. Quand à l'auteur, il écrit simplement, mais pas de façon simpliste, sans prise tête, pour une lecture agréable, accessible et captivante.

 

 

On se retrouve donc avec une lecture passionnante, agréable à lire, qui laisse transparaître un homme travailleur, empli de sympathie et d'humilité, mais qui se rend compte de ce qu'il a accompli et en montre de la fierté, ce qui est justifié.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Édito

Derniers achats : Kick Ass T2, Berserk T6, 7 et 8, Vagabond T3, Bakuman T3

Jeux du moment :  Alan Wake (360)


Lecture du moment : IG9

Archives

Favoris