Tuntun te parle

Tuntun te parle

Par tuntun Blog créé le 11/12/09 Mis à jour le 17/07/12 à 01h54

Le blog d'un gars.

Ajouter aux favoris
Signaler
Ce que j'aime dans...

 

 

 


Qu'est-ce que Pluto ?

Pluto est un manga de Naoki Urasawa, publié de 2003 à 2009 au Japon. C'est une adaption en thriller d'un arc d'Astro Boy, le manga d'Osamu Tezuka. 

(source : wiki)

 

Article parlant de Naoki Urasawa sur le blog de Cronos.

 

Histoire :

Dans le monde futuriste imaginé par Osamu Tezuka, où les robots vivent aux côtés des humains et comme des humains, une série de crimes mystérieux s'enchaîne. Des robots et des chercheurs renommés sont assassinés dans des circonstances étranges liées à des phénomènes naturels - feu de forêt, tornade extrêmement locale... Toutes les victimes sont retrouvées avec un ornement formant comme des cornes sur leur tête.

Gesicht, un inspecteur robot appartenant à Europol est chargé d'enquêter sur l'affaire. Il découvrira rapidement que toutes les victimes sont des vétérans du dernier conflit d'Asie centrale. Il ne tardera également pas à identifier le fait que les robots visés par le tueur sont en fait les sept robots les plus puissants et performants de la planète, dont Gesicht lui-même fait partie. Il part alors à la rencontre des personnes et robots menacés pour tenter de les prévenir et les protéger du danger.



 

 

 


 

 

 

 



 

Ce que j'aime dans Pluto c'est l'intelligence du récit. Les questions qu'il pose sur la sensibilité des robots et leur rapprochement avec les humains, la profondeur des personnages, l'écriture en elle même. Tout dans ce manga reflète une intelligence rare.

 

Déjà présente dans l'oeuvre original, cette finesse d'écriture et de mise en scène est ici adaptée de manière brillante. En effet plutôt que de faire une simple mise à jour graphique de l'histoire du robot du dieu du manga, Naoki Urasawa nous livre sa vision de Pluto.

 

Urasawa, le nouveau roi du thriller au Japon, décide donc, avec l'accord du fils de Tezuka, de bouleverser la narration du Robot le plus fort du monde, en plaçant le robot policier Gesicht au centre de l'histoire à la place du jeune Atom (Astro en France). Le point de vue change complètement et nous place maintenant au coeur de l'enquête.

L'autre changement important, est la mise en avant des personnages et de leur psychologie. Ils sont plus travaillés, avec un vrai background. Des questions sont posés à travers ces personnages, notamment sur les sentiments des robots.Le racisme y est aussi abordé, tout comme d'autres questions de notre société actuel.

 

Le trait réaliste de l'auteur nous invite dans un monde futuriste à la fois très technologique, avec des voitures volantes, des hologrammes, etc ; et à la fois très proche de nous. On se sent ainsi complétement impliqués dans l'histoire. On ressent grâce a se dessin toute la difficulté des hommes à différencier les nouveaux robots. Urasawa insuffle une humanité à ces robots.  Preuve en est, le robot enfant Atom, plein de vie. Plein de vie, mais aussi très mélancolique, comme l'ensemble des planches.

 

Finalement, je conseille fortement cette série. Pour ceux qui ont aimé l'intelligence de Monster et 20th Century Boys, ceux qui ont aimé la puissance et l'efficacité d'écriture de l'histoire original, et les autres aussi finalement, parce que c'est vraiment un bon polar, beau, court, intense et qui possède une fin qui m'a réellement plus (pour une fois Urasawa ne gâche pas sa fin).

 

Ajouter à mes favoris Commenter (13)

Commentaires

SocioPads
Signaler
SocioPads
Ah oui et je t'encourage à ne pas aller plus loin, profite, profite ;)
Ne te gâche pas un plaisir par une analyse qui vide l'émotion que tu tiens entre les mains, et si Urasawa utilise les même procédés, il n'en reste qu'ils permettent (au delà de l'aspect mercatique) de faire vivre un univers et lui donne une consistance avec une palette de protagoniste.

Merci pour la discussion, je passerais voir ce que tu conseilles fréquemment.
tuntun
Signaler
tuntun
Je vais pas aussi loin que toi quand je lis, mais c'est vrai que ce que tu dit est juste. Urasawa use toujours des mêmes mécaniques narratives, et c'est vrai que ça commence à beaucoup se remarquer.
Cela dit, je doit dire que les robots les plus forts sortent du lot et sont bien plus intéressants que tous les autres personnages.
SocioPads
Signaler
SocioPads
Je te rejoins Boshusan, et je vais vilement utiliser ton commentaire pour mon appréciation de Pluto.

J'ai dévoré les deux premiers volumes ! L'intrigue avance à petit-pas mais elle avance.
C'est fluide.

L'histoire du vieux et du robot aurait dû m'énerver mais elle servait aussi l'intrigue et le thème des robots. Après c'est sans surprise, j'étais sûr que l'auteur allait traiter d'eux ainsi. De plus, les personnages qui m'intéressent sont dilués dans l'intrigue et je vais attendre... et sans doute être déçu (Le premier robot à avoir tué un homme)

En fait, c'est étrange mais je déteste et me contrefiche des détails narratifs d'une histoire. Dark Vador est le père de Luke ? Cool ! Ce qui m'intéresse est le coeur des choses, le fond. Et d'une certaine manière l'esprit, la profondeur de l'auteur de Monster/ Pluto et Century Boy est toujours la même. En ce sens, je trouve que seul le contexte change.

L'émotion ! L'émotion... Voila ce qui me gène, un thriller sans doute mais comme le fond est rarement différent avec les personnages et leurs incessants traumatismes. La seule chose qui reste en suspens, ce sont des détails narratif.
Et ce que je redoutais arrive dans le troisième tome : l'intrigue est diluée, des personnages apparaissent et s'attachent à l'intrigue en la retardant mais en l'enrichissant peu. La plupart des personnages ne font que finalement renchérir sur le même sujet.

L'exemple type est le mec qui appartient à la secte anti-robot, très peu d'argumentation même si un bon parallèle à mon sens avec des ouvriers qui perdent leur travail.

Mais tout cela est évincé et l'on comprend que ce qui pousse cet homme à haïr les robots est un traumatisme d'enfance. Il attendra sans doute un autre évènement chargé d'émotion qui changera son point de vue.

Finalement, comme l'intrigue reste courte (8 tomes si je ne m'abuse ?), il en reste que le tout est plus homogène et comme tu le disais Tuntun : justifiable. Mais pour mon cas, je n'attend plus vraiment rien de l'auteur. Gunm reste mon seul amour sur le thème des robots et des hommes ;)
boshusan
Signaler
boshusan
A la différence des autres manga de l'auteur, dans Pluto il y a une fin connue et arrêtée, puisque ce n'est pas une histoire originale.

Ca a l'air de rien, mais pour moi c'est ce qui m'a tué le plaisir dans 20th Century Boys et Monster. Les ventes étant régulières et le public acquis, l'auteur fait durer le plus longtemps possible avec des astuces scénaristiques. Au lieu de clôre la série en apothéose, ça part systématiquement et lentement en vrille.

Et malheureusement dans Billy Bat ça part en vrille très très tôt, on sent Urasawa en manque d'inspiration.Son classique : je laisse le personnage principal de côté pour relancer l'intrigue, voire la réinitialiser avec un autre personnage dans un autre pays et à plusieurs années d'intervalles. Personnellement je déteste ce procédé.

Mais ceci dit les premiers tiers de chaque série restent vraiment géniaux.
wiilink
Signaler
wiilink
j'ai dévoré les 3 premiers volumes et certains passages m'ont fait pleurer (surtout le robot et l'aveugle dans le manoir snif). Vraiment un très bon début de manga!!
SeeDreeks
Signaler
SeeDreeks
Pluto c'est bon, mangez-en ! Merci Tuntun pour cet article. J'adore vraiment ce manga que j'attendais de pied ferme en version FR. Aujourd'hui c'est chose faite et je me régale. D'ailleurs je viens aussi de commencer Happy! dont j'ai dévoré le volume 1. Urasawa est quand même vachement bon dans ce qu'il fait. ah ah !
SocioPads
Signaler
SocioPads
Pas de souci, je me lis tout ça, je me prépare mentalement pour replonger dans les mangas et d'ici une semaine, je te ferais part de mes impressions ;)
See you !
tuntun
Signaler
tuntun
Ok. Je comprends mieux ce que tu veux dire.
Donc pour Pluto, oui il y a encore beaucoup de moments comme ça. Après, je trouve qu'un certains nombres sont totalement justifiés, et pas forcément en décalage, à l'inverse de Monster.
Si tu les prends, j'aimerai avoir tes retours dessus, ça peut-être intéressant vu la vision que tu as de Monster.
SocioPads
Signaler
SocioPads
Je me suis levé ce matin, persuadé d'avoir oublié quelque chose d'ultra important !
Et me voila ! Pour faire court, lorsque je parle de "logique japonaise", rien de mieux qu'un jolis exemple.
Tu te souviens j'imagine de cette gamine recueilli par un vieux soldat ? Le héros de monster vient le trouver pour qu'il fasse de lui un Rambo.

Bon alors la fifille en veut un peu au vétéran car même si il l'a adopté, il a quand même tué ses parents. Dilemme moral, sentimentale, le soldat au visage dur nous attriste autant qu'il pourrait nous être méprisable. Et bien, c'est une métaphore qui va ouvrir le coeur de la jeune fille, un acte d'une simplicité émouvante -j'imagine- : le docteur et son air naïf va lui montrer un oiseau tombé du nid. Elle fera le rapprochement avec sa propre situation. La douceur du héros finira de rapprocher la fille du vieux lorsque le soldat impassible utilisera maladroitement les baguettes pour manger. Lui d'ordinaire, si habile et si carré.

Problème résolu ^^ Et à n'en pas douter, il en sera de même dans Pluto, les questions existentielles trouveront leurs réponses dans une image, simple mais sans doute puissante si l'on se laisse émouvoir. Voila pour moi la logique qui vient d'un pays qui cultive un langage imagé et une culture axé sur le monde qui l'entoure. En résumé ;)

Comme tu le vois, j'apprécie, mais quand j'ai lu monster, j'avais l'impression de lire l'histoire d'un japonais qui fais semblant d'être occidental, et même, j'étais attristé de me dire que le lectorat japonais aurait pu avoir une ouverture sur une autre culture. Mais cette ouverture, ne sera encore une fois dans les productions japonaise, qu'esthétique.

Néanmoins, je crois que je vais tenter Pluto, le parallèle avec Astro m'a l'air vraiment sympa, merci à toi
tuntun
Signaler
tuntun
Oui j'aime beaucoup le monsieur. Et en effet, il travaille depuis quelques mois sur Billy Bat. Ce que tu raconte est en fait l'histoire du manga. Un auteur de comics, d'origine japonaise et vivant aux Etats-Unis, découvre que le héros qu'il dessine existe en fait déjà au Japon. Il n'a pourtant aucun souvenir de l'avoir lu. Il part alors au Japon pour découvrir la vérité sur cette BD. Bien sur ca va amener à un thriller avec complot, meurtre, etc.
GuiGou
Signaler
GuiGou
Urasawa travaille sur une autre oeuvre en ce moment. Ça s'appelle Billy Bat (apparemment il a encore repris un personnage existant, il me semble que le personnage est tiré d'un comic japonais du même nom). Je dis ça puisque tu as l'air d'apprécier toi aussi le monsieur !
tuntun
Signaler
tuntun
J'aimerai que tu m'éclaire sur ce que t'appelle la logique japonaise, parce que j'ai du mal à voir ce que tu veux dire. Ca va me paraît donc difficile de te conseiller.

Pluto reste dans une logique très proche de Monster.
Par contre, la différence, c'est que ça ne se passe pas qu'en Allemagne. C'est vraiment des voyages en Europe et en Asie. En plus de ça, ça se passe dans le futur, dans un monde plus unifié que maintenant. Donc à partir de ça je ne sais pas si ça peut te faire mieux passer cet esprit japonais.
SocioPads
Signaler
SocioPads
J'hésite ! J'aurais une petite question d'ordre personnelle, sans cynisme ni volonté de te prouver que "c'est trop de la merde". Ton article m'a donné envie de m'y plonger, mais j'ai peur de retrouver ce qui m'a profondément ennuyé dans Monster.

j'ai arrêté Monster à la moitié de la série car je n'en pouvais plus... Je n'en pouvais plus de voir des allemands avec une mentalité japonaise, je n'en pouvais plus de voir des questionnements s'effacer dans une logique japonaise.
Je n'ai rien contre, soit-dit en passant. Mais je ne supporte pas les "réflexions" qui ne s'écartent pas un minimum de la culture d'origine de l'auteur surtout quand l'intrigue se déroule à l'étranger. Urasawa ne se cache pas de vouloir faire plaisir à son public, je ne le juge pas, mais je le ressens beaucoup trop dans ses mangas par certaines ficelles narratives, personnages typiques et l'intrigue aussi complexe soit-elle résume "l'ennemi" à un sentiment fort et puissant.

Avant même que je n'achète un tome et sachant cela, tu penses que Pluto peut me plaire ?

Édito

Derniers achats : Kick Ass T2, Berserk T6, 7 et 8, Vagabond T3, Bakuman T3

Jeux du moment :  Alan Wake (360)


Lecture du moment : IG9

Archives

Favoris