Radioactif Gamerz

Radioactif Gamerz

Par Truelee-RG Blog créé le 30/06/11 Mis à jour le 09/07/11 à 18h22

Radioactif Gamerz, le seul blog interdit à Chris Redfield !

Ajouter aux favoris
Signaler
Les musiques dans les jeux vidéos ...

 

Vous vous souvenez de Brentalfloss ? 

Mais si, vous savez, lui : Brentalfloss 

Enfin, bref, si je vous reparle de lui c'est parce que dans un certain sens on peux comparer son travail à ce que fait Toby Turner, l'homme que je présente aujourd'hui. Si Brentalfloss ajoute des paroles aux musiques de jeux vidéo, Toby Turner, lui, en ajoute aux "trailers" des jeux vidéos. 

Et le résultat est plutôt marrant, regardez.  







Pour voir d'autres vidéos et plus, allez sur son site : 

http://www.tobyturner.com/ 

En espérant vous avoir fait découvrir un truc sympa.  

BONUS : 

Rien à voir puisqu'il s'agit là d'un "Rap Battle" opposant COD et Battlefield par BrySi : 



.........................................................................................................................................................................................................................

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Critiques


Rapport écrit : Kingdom Hearts : Birth by sleep 
Table d'opération : Playstation portable 
Genre : A-RPG 
Testeur : Truelee

Après Chain of Memories et 358/2 Days, Birth by sleep et le troisième volet à sortir sur console portable. Avec lui, la série s'agrandit encore et certains nouveaux joueurs pourrait s'y perdre, mais alors, ce nouvel opus ce passant avant les événements du premier épisode est-il indispensable à la compréhension globale de la saga ?

 

RÉALISATION ET GAMEPLAY.



Lorsque j'ai commencé à jouer, ça m'a déplu
Étais-ce le fait que ça soit sur console portable, peut être le fait que les voix soient en anglais, ou encore l'horrible musique de la contrée de départ, je n'en sais rien. 

Ce que je sais par contre c'est que mon avis à vite changer ! 

Le gameplay de ce nouvel opus étant tout simplement le plus fournis et sûrement le plus abouti de la saga
Il est d'abord toujours aussi fluide et simple à prendre en main que les volets précédents, sur ce point pas de changement. 

Venons maintenant au nouveautés, tout d'abord, exit le barre de flux et bienvenue les liens-D, si la barre de flux de KH2 permettais de fusionner avec Dingo et Donald pour vous permettre d'utiliser deux keyblades ainsi qu'augmenter vos capacités durant un cours instant, les liens-D vous permettent, eux, d'utiliser les jeux de commandes des personnages rencontrés durant votre aventure jusqu'à l'épuisement de la barre de lien-D. 

Lorsque vous userez de lien-D afin de vaincre des ennemies, ceux-ci laisseront tomber des symboles qui augmenteront les capacités de vos liens-D. 

Pour rester dans les barres, deux autres viennent se joindre à la partie, la barre de commandes et une barre dont je ne connais pas le nom et que je nomme sobrement "la barre que quand tu la rempli tu peux faire un coup méchant ou changer de style pour éclater les vilains"

Parlons tout d'abord de la barre de commandes, celle-ci vous permet de locker un ennemi avec un viseur grâce au joystick en appuyant sur la touche R, une fois visé, le viseur pose automatiquement plusieurs marques sur l'ennemie tant que vous le visez, une fois R lâché vous lancerez plusieurs projectiles sur l'ennemie, si vous avez réussi à poser le maximum de marques sur l'adversaire vous devrez marteler le bouton X comme un gros bourrin afin d'envoyer encore plus de projectiles sur le méchant pas beau !  

Ensuite vient "la barre que quand tu la rempli tu peux faire un coup méchant ou changer de style pour éclater les vilains !", il s'agit en fait d'une barre de limite, plus vous taperez vos adversaires et plus la barre se remplira, une fois rempli vous pourrez effectuer un coup de grâce, il faut effectuer certaines conditions pour débloquer de nouveaux coups de grâce, ou changer de style, qui est en fait la partie la plus intéressante. 

Au fur et à mesure de votre progression dans l'aventure, vous débloquerez de nombreux styles, des styles que vous pourrez utiliser une fois certaines conditions effectué pour remplir la barre de limite. 

Par exemple si vous utilisez beaucoup de techniques de vent, vous passerez en mode pic de fièvre. 
Lorsque vous changez de style vous devrez une fois de plus remplir la barre pour, utiliser une attaque finale (de bâtard) dévastatrice ou alors, encore une fois, changer pour un style encore une fois supérieur au précédent qui lui se finira obligatoirement par une attaque finale ou en laissant la barre de limite descendre.

Vous aurez peut être remarqué que, plus haut, j'ai très rapidement parlé de "jeu de commandes" . 

Il s'agit de la partie la plus importante du gameplay de ce nouveau KH

Contrairement à KH2 par exemple, ou il suffisait de placer ses points de compétences pour voir celles-ci apparaître dans le menu d'action dorénavant il faut disposer une quantité restreinte de capacités. Le nombre de capacités disponibles augmente à des moments précis, en fonction de l'avancer du scénario. Chaque compétence débute au niveau un et s'améliore grâce aux combats ou avec les mini-jeux (plus particulièrement les chasses aux commandes) . Une fois un certain niveau atteint les compétences peuvent être mixées entre elles afin d'en créer des nouvelles (par exemple : soin + soin = soin +). 

Cependant, les compétences doivent être compatibles pour être mixé, certaines compétences (ainsi que celles issuent d'un mixage) possèdent des effets, tel qu'un bonus augmentant les HP par exemple, si au début l'effet est attaché à la compétence, une fois que celle-ci à atteint son niveau max. l'effet devient acquis et est donc permanent, vous pouvez ensuite l'activer ou le désactiver à votre guise. 

A la manière des "decks" dans KH : COM, vous disposez de plusieurs jeux de commandes que vous pouvez remplir différemment et que vous pourrez changer via le menu. 

Passons à la réalisation, celle-ci est, à la manière des autres KH, assez moyenne sans non plus être mauvaise. 
Graphiquement le titre fait partie des plus beaux de la machine, malheureusement on peut regretter des temps de chargement parfois long, même une fois le jeu installé sur une carte SD, le jeu souffre, parfois, de gros ralentissements et a toujours ce level design trop carré et des mondes trop peu vivants habituel à la série. 

On peut également regretter le manque de variation dans les mondes à visiter, visiter trois fois les 10 mêmes mondes, c'est franchement frustrant

Au niveau de la durée de vie, le jeu s'en sort très bien, environ dix heures par personnages, 30 heures au total en ligne droite. (Et je ne parle même pas des nombreux minis-jeux et quêtes annexes.)

Pour ce qui est de la difficulté, le jeu s'en sort bien, par comparaison : 


Le mode débutant de KH : BBS correspond au mode normal de KH2. 

Le mode normal correspond au mode expert de KH2. 

Le mode expert correspond à ce qu'aurait dû être le mode expert de KH2. 


Je n'ai malheureusement pas tester le dernier mode ... désolé.


BANDE-SON ET IMPORTANCE DU TITRE DANS LA SÉRIE. 



Pour répondre à la question d'introduction ... non, Kingdom hearts : BBS n'est pas indispensable à la compréhension de la série. Le scénario est même quasi-absent, seul quelques clin d'oeil nous font penser aux épisodes précédent. KH : BBS apporte certes quelque chose au culte de la série, mais rien de réellement important, en tout cas les néophytes de la série ne serons absolument pas déroutés

Sachez que vous pouvez jouer à KH : BBS sans n'avoir joué à aucun autre KH et à l'inverse vous n'êtes pas forcé de faire ce KH pour jouer aux autres, en tout cas pour l'instant en attendant le troisième opus de la saga. 

Venons-en dorénavant à la bande-son ... c'est un fait, la qualité des morceaux stagne. 

KH : BBS se contente de récupérer les titres des anciens opus en en ajoutant de nouveaux plus ou moins bons

Bref, à ce niveau-là, Kingdom Hearts : Birth by Sleep rempli son cahier des charges à la perfection, mais ne tente malheureusement pas de viser plus haut. 

 


CONCLUSION 


 

Ce nouvel opus est assurément l'un des meilleurs de la saga, mais il ne remplace malheureusement pas KH II dans mon coeur. 

Le titre est bourré de qualités et de petites subtilités, d'ailleurs il s'agit du meilleur gameplay jamais mis au point dans la série et les mini-jeux sont, pour une fois, réussi. Cependant, Birth by Sleep est également affublé de lourds défauts tel qu'un character design toujours pas assez convaincant (on retiendra le massacrede Zack, qui est pourtant le seul personnage Final Fantasy du titre) ainsi que des ralentissements, des temps de chargements bien trop long, des mondes toujours trop vide ainsi qu'une bande son pas assez surprenante, quelques pistes sont même médiocres. (non seulement ils ont massacré le design de Zack, mais ils ont également massacré son thème !)

Au final, KH : BBS est un bon jeu, ayant des qualités comme des défauts et s'inscrit comme l'un des meilleurs titres de la saga, il en contentera plus d'un avec sa durée de vie plus qu'honnête et son gameplay en béton et vous étrangers, profitez de ce nouvel opus pour commencer à découvrir cette saga devenu culte pour, je pense, de nombreuses bonnes raisons. 

..................................................................................................................................................................................................................................


Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
Ma galerie

Vous savez en ce moment je regarde beaucoup de série TV et il y en a une que j'apprécie tout particulièrement ... Cette série, c'est DEXTER. (Vachement original)
Pour ceux qui ne connaîtrais pas ... google est votre ami, mais avant suicidez-vous.  

Bref, étant vraiment fan j'ai décidé de faire une petite peinture

 

Je vous laisse juger du résultat. 
Il m'a fallu 2 heures pour faire cette peinture, 20 minutes pour le crayonné, 10 pour l'encrage et tout le reste pour peindre. 

J'écoutais du Frédéric Chopin en référence à la saison 2 de la série. 
Et puis j'aime ce qu'a fait Frédéric Chopin depuis les cours de musique de mes années collèges et j'étudie maintenant au lycée Chopin. 
Drôle de coïncidence, non ? 
J'ai également adoré Eternal Sonata, je ferais d'ailleurs une petite critique dessus un de ses quatres.  

Sur-ce, ciao et sucez des poulpes !  

...............................................................................................................................................................................................................................

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Les musiques dans les jeux vidéos ...

 

Bonjour, alors aujourd'hui je continue avec les articles sur "les musiques dans les jeux vidéo ..." le but de ses articles et de vous présenter différents artistes reprenant les musiques des jeux vidéo à leur sauce. 

Aujourd'hui je vous présente Hikakin de son vrai nom Hikaru Kaihatsu, sa particularité est d'avoir repris des musiques de jeux vidéo ... en Beatbox. 

Je vous laisse découvrir ça sans plus attendre. 








Bonus

Rien à voir avec le beatbox, mes voici une reprise de Zelda par DESTORM façon rap, on peut également noter que mis à par la musique de fond, le reste n'a pas grand chose à voir avec la licence. 




PS : Sorry, Mario, but the princess is in another castle. (Super Mario) 

..................................................................................................................................................................................................................................

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Les musiques dans les jeux vidéos ...

 

Depuis mon article sur les 25 ans de Zelda (Blog Gamekult), j'ai pensé qu'il serait intéressant de vous faire découvrir, à la manière de l'article cité, des artistes reprenant les musiques de nos licences préférez et puis ça reste plus original que de mettre des vidéos de l'OST d'un jeu, non ? 

Aujourd'hui c'est un artiste drôle et chauve que je vais vous présenter, sa particularité, mettre des lyrics très parodique sur des musiques de jeux vidéo à la manière d'un générique de vieux dessin animé, voici ... brentalfloss ! 












J'espère vous avoir donner envie d'autres de ses vidéos, je suis particulièrement en kiff sur sa version du title de megaman 3 !  " 

Bonus : 

Voici une vidéo de Freddegredde, vous savez celui qui reprend la musique de wind waker dans mon article sur les 25 ans de zelda (blog gamekult). Dans cette vidéo il chante des musiques de jeux vidéos avec des lyrics, dont plusieurs de brentalfloss.  




..................................................................................................................................................................................................................................

Voir aussi

Jeux : 
Final Fantasy, Mega Man 2, Tetris
Ajouter à mes favoris Commenter (7)

Signaler
billets d'humeur

(Bon aujourd'hui je recycle un vieil article de mon ancien blog, je sais c'est pas cool mais ça me permet d'introduire une nouvelle rubrique ... L'interview des héros.) 

Bonjour tous le monde ... aujourd'hui ... JE CRAQUE MON SLIP ! 

Pourquoi me demanderez-vous ? (ou pas) 

Je craque mon slip car capcom a craqué le sien en confiant le développement du nouveau Devil May Cry 5, appelé ici sobrement DMC, à Ninja Theory, déjà connu pour l'infâme Heavly Sword (Mais aussi le plutôt bon Enslaved). 

Je craque mon slip pour ça !!! : 

Voici Kévin, le nouveau personnage qui accompagnera Dante dans ses nouvelles aventures ! 


 


Truelee : Alors, bonjour Kévin. 

Kévin : Bonjour Truelee ... Par contre moi c'est pas Kévin, hein. 

T : Ah, bon ? 

K : Enfiin, tu ne te souviens pas de moi ? Pourtant ça fait deux très bons épisodes (J'ai chassé le 2 et le 4 de ma mémoire) que l'on jouent ensembles, bientôt cinq j'espère (rire). 

T : Deux épi ... ?! Bordel, D..Dante !? 

Dante : Ouais, c'est moi.  

T : Putain, M..Mais t'as fait quoi à tes cheveux !!!? *tremble* 

D : C'est mon nouveau look, t'aime ?  

T : Mais ... Mais non bordel !!! è_é (Jette son crayon sur la table, le pire acte de rébellion connu au monde !!!!) 



Bref, ils ont craqué leurs slip avec, espérons qu'ils n'aient pas fait pareil avec le reste du jeu. -_-" 

Du coup je viens de crayonné récemment ce à quoi Dante doit et devrait toujours ressembler ! 
(Dites moi ce que vous en pensez au passage  ) 

 

......................................................................................................................................................................................................... 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Critiques

 

Sujet : Hollywood Jan 
Table d'opération : Bande dessinée/ Label KSTR 
Genre : Chronique Social 
Testeur : Truelee


Bonjour, aujourd'hui je compte bien vous faire découvrir quelque chose. 
Vous ne connaissez pas Hollywood Jan, rassurez-vous .. C'est normal ! 
Je m'explique, Hollywood Jan est une BD sortie en janvier 2008 au label KSTR des éditions Casterman. Ce label, qui n'est en fait qu'une offensive à la BD indé', permet à Casterman de sortir des choses qu'ils ne sortiraient jamais sous leur nom. Ainsi ce label fût beaucoup critiqué pour leurs nombreuses "merdes" et, malheureusement, le peu de bonnes lectures qu'ils proposent. 
Ainsi "Hollywood Jan" passa inaperçu, aussi bien par la critique que par les lecteurs. J'ai donc l'honneur d'être la première personne sur la toile et je rigole pas je vous met au défi d'en trouver une autre, à faire une réel critique de cette oeuvre en plus de 10 lignes ! Voyons-voir si "Hollywood Jan" mérite la négligence qu'il a reçue. 

BOXE JAN, BOXE ! 

 

Lorsque l'on voit la pochette d'"Hollywood Jan", on ne sait pas trop ce qu'on va y trouver dedans. L'histoire est simple, c'est quelque chose que l'on a tout simplement tous (ou presque) vécu, l'arrivée en seconde ! Les nouvelles rencontres, les filles, nos complexes .. évidemment avec un spitch pareil j'aurais fermé "Hollywood Jan" illico presto si et je dis bien si, il n'y avait pas ce petit plus qui donne son originalitée à la BD. 
En effet, Jan est un garçon assez renfermé et asocial et qui s'est fait trois amis imaginaire .. plutôt spécial, car oui, c'est trois amis ne sont autres qu'Arnold schwarzenegger, russell crowe et sylvester stallone ! 

Cet ainsi qu'accompagné d'une Brute, d'un Sage et d'un pervers, Jan va progresser dans la vie et va peu à peu s'affirmer et se libérer du cocon dans lequel il s'est enfermé via Arnold, Russel et Sylvester. 

Ainsi, on passe progressivement des scènes de boxes de l'imagination de Jan symbolisant les coups dur de la vie au début de la BD à la vie "IRL" (Fallait que je le place dans un de mes articles celui-là !  ) à laquelle Jan fait face et ressort victorieux. 

Le scénario reste donc léger, mais se veut plutôt bien gérer, notamment par cette impression d'ascension sociale mais également pas nos trois grands bonshommes plus drôle les uns que les autres. 

LE CHOC DES TITANS ! 

 

Le style de Hollywood Jan, sans révolutionner le monde de la Bande dessinée, reste bons, simple, mais fluide. 
Les traits sont fins et les couleurs sont très bien choisis. 
"Hollywood Jan" mélange, comme on en voit beaucoup de nos jours, un style plutôt Franco-belge en y ajoutant des codes tirés de la culture manga/anime. 
Ainsi on passe d'une scène plutôt statique à des scènes bien plus dynamique. Les cases sont tirées directement, sans règle donc, au stylo, ce qui peut donner un style, ma foi assez commun de nos jours, mais qui permet néanmoins de valoriser et de refaire sortir les couleurs. 

Ainsi pour revenir sur les couleurs, les auteurs ont utilisés de l'infographie, en utilisant ce que j'appelle la technique du "remplissage semi-nuancé" ce qui consiste à remplir les différentes parties du dessin en y ajoutant quelques petites touches d'ombres (Rarement de lumières) avec des nuances de couleurs sans trop en faire et ainsi ne pas dépasser le cap du "réaliste". 
Les couleurs sont généralement assez vives ce qui permet de donner pas mal d'effet de contraste ce que les auteurs maîtrise visiblement très bien. 

Le dessin est donc à la fois bons et maîtrisé ce qui rend "Hollywood Jan" plutôt agréable à lire. 

CONCLUSION : 

 

En mêlant un graphisme simple mais efficaces ainsi qu'un scénario aux subtilités originales, les deux auteurs, Bastien Vivès et Michaël Sanlaville, étant tout deux à la fois scénariste et dessinateur, se complètent parfaitement. Hollywood Jan est donc plutôt sympathique et sans prétentions, il ne bouleversera pas votre vie, mais il se laissera lire. Un album disponible au label KSTR dans édition d'assez bonne qualité et souple pour moins de 10 euros, ce qui est ma foi plutôt honnête pour ses 132 pages. BD à découvrir. 

..................................................................................................................................................................................................................................


 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Critiques

 

Sujet : Space Chef Caisar 
Table d'opération : Manga/ éditions Doki Doki 
Genre : Seinen 
Testeur : Truelee

 

 

Bonjour, ici le commandant de bord Truelee à bord de la fusée Boichi à destination de Space Chef Caisar, j'espère que le voyage est à votre goûts et nos charmantes hôtesse également, huhu.  

Accrocher bien vos ceintures nous allons .. décoller !  

Plus sérieusement, que vaut-donc ce "Space Chef Caisar" le petit One-shot de Boichi, auteur de la magnifique et aussi plutôt connu, série Sun-Ken Rock !? 
Je vais donc répondre à cette question, lors de cette courte excursion spatial. 

Sachez tout d'abord que "SCC" et un pur mélange de tout les goûts de l'auteur, les habitués de "SKR" saurons desquels je parle, pour le autres je vais, pour cette critique, utiliser ces goûts comme catégories. 

COOKING MAMA OF THE DEATH BITCH !!! ... ? 

 

Le point le plus important de ce manga est surement la cuisine et si au niveau des dessins les petits plats sont au moins, si ce n'est mieux dessinés que dans Sun-Ken Rock. Comme son nom l'indique, c'est au niveau du scénario que ce point prend le plus d'importance dans "Space CHEF Caisar". 

Voilà le spitch, Caisar est le plus grand Chef de l'univers. 
Suite à une invasion extraterrestre il décide de miser le sort du monde sur un duel de cuisine contre le chef de cette invasion, le grand Einsob. 
Si celui n'est pas vaincu, Caisar arrive au moins à le repousser quelques temps, au bouts de ses forces, il tombe dans les pommes. 

Trois filles, des Monster Hunter de l'espace, les Mänade qui passait le recueilli comme esclaves sur leurs vaisseau. 

Car oui, Caisar n'est (vraiment) Caisar qu'avec ça toque de chef, le reste du temps il n'est (pour les filles) que "Shin-Chan" un cuisinier très bon, mais pas exceptionnel et qui manque affreusement de charisme. 

Ainsi, il va parcourir l'espace en affrontant différents cuisinier plus loufoque les uns que les autres en compagnie des Mänade à la recherche d'Einsob. 

Cooking mama of the death, OF THE SPACE, Bitch !!! ... ? 

 

Comme vous avez déjà pu le remarquer, encore une fois comme indiqué dans le titre l'histoire de "SPACE Chef Caisar" ce passe .. ben, dans l'espace. Cependant, malgré la présence de quelques monstres et Mecha c'est plus dans un esprit parodique qu'il faut lire "SCC", en effet même s'il ne fait pas mouche à chaque coup comme dans "SKR" l'humour est bien omniprésent dans "SCC". Tout dans ce manga est vraiment extrêmement exagéré, ainsi Boichi ne nous présente pas simplement ici une parodie de l'univers SF mais également de plusieurs codes des mangas en général, les choses déjà exagéré dans les mangas "normaux" ce retrouvent donc poussé à leurs paroxysmes ! Sur ce point on pourrait presque comparer "SCC" à l'énormissime animé "Abenobashi". Pour rester dans le scénario, on reprochera par contre un manque de finition aux niveaux de la personnalité des différentes protagonistes ainsi que du scénario en lui même qui se finît, comme beaucoup de one Shot, comme trancher à la hache ! Car oui, "Space Chef Caisar", n'as tout simplement pas de fin, on pardonnera tout de même cela par le fait qu'une possible suite en série soit envisagé. 

COOKING MAMA OF THE DEATH, OF THE SPACE, BITCH !!! ... ? 

 

Enfin, la troisième passion de Boichi, et celle de pratiquement tout les mâles de cette terres, les jolies petites nanas !  
Si le dessin de Boichi reste sublime, je ne peux m'empêcher de marquer un petit bémol à ce niveau-là. Car oui, non seulement les filles sont moins attirantes que dans un "SKR" mais surtout, nous n'en avons pas pour notre argent, il y a moins de scène "intéressantes" dans ce one shot de 243 pages que dans un tome de "SKR" de 187 pages !! De plus, même si il y a de l'idée, les scènes reste bien plus soft que dans "Sun-Ken Rock", certaines passages arriveront tout de même à monter votre température corporel de quelques degrés. Pour revenir au dessin celui-ci, tout en restant de bonne qualité, est très décevant pour un one shot de la part de boichi qui nous offre des illustrations de biens meilleurs qualités dans sa série. 

CONCLUSION OF COOKING MAMA OF THE DEATH, OF THE SPACE BITCH !!! ... ? 

En lisant "Space Chef Caisar" on ne peut s'empêcher de le comparer à l'énorme "Sun-Ken Rock" du même auteur, par le fait que le héros ressemble comme deux goûtes d'eau à Ken, mais surtout parce qu'on nous y incite tout simplement, par le gros autocollant rouge "Par l'auteur de Sun-Ken Rock !" sur la pochette, mais aussi par le titre décomposé de la même manière que son cousin "SKR"/"SCC", ainsi le titre se camoufle parfaitement au milieu de nos Sun-Ken Rock sur nos étagères. Les fans inconditionnel de la série sortirons donc, surement déçu au premier abord par ce voyage spatial, surtout pour le prix du ticket 9 euros contre 7 pour un "SKR" pour seulement 56 pages en plus. 
J'espère que vous avez passé un agréable voyage en ma compagnie, voici avant de nous quitter quelques consignes pour les voyageurs n'ayant encore jamais visiter l'univers Boichi : Si "Space Chef Caisar" n'est pas un manga exceptionnel il n'en reste pas moins un manga des plus agréable à lire, bourré d'humour et de jolies filles, il peut également servir de très bonne transition à "Sun-Ken Rock".  

P.S : Au passage, dites-moi comment vous trouvez la nouvelle déco' du blog.  
.........................................................................................................................................................................................................................

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Édito

 

 

Yosh ! Bienvenue sur le blog gameblog de RG ! :D

Bonne visite, j'espère que mes articles vous plairons. ^^

T'façon t'as pas le choix, sinon j't'arrache ta race ! Espèce de baltringue. (petite feinte de coup de pied)

 

Archives

Favoris