Le Blog rétro de Tompouce

Par Tompouce75 Blog créé le 16/01/19 Mis à jour le 02/12/20 à 18h37

TOP 5 de jeux rétros selon mes envies. N'hésitez pas à demander un TOP 5 qui vous ferait envie personnellement!

Ajouter aux favoris
Signaler
Top 5 Rétro gogo (Jeu vidéo)

Prenons quelques minutes aujourd'hui pour nous attaquer au sein de ce blog à la quintessence du run and gun et du pixel art! Metal Slug est une série qui, dès son premier épisode, vise l'excellence, et dont le soin apporté aux éléments graphiques, aux animations, aux petits détails de gameplay, n'a pas d'équivalent, quel que soit l'époque ou la plateforme considérée. Mais arriver à un tel degré de perfection ne se fait pas en un jour, et avant de parler de la saga en elle même, il est bon de rappeler les origines du studio de développement, Nazca Corporation, qui nous a pondu ces merveilles. Au commencement de Nazca Corporation et de l'aventure Metal Slug, on trouve un jeu...un Shoot them'up légendaire du nom de R-Type. Un titre signé Irem, qui a révolutionné le genre et qui était doté déjà, d'une réalisation incroyable à sa sortie. Un jeu majeur dans l'industrie, qui sera le socle fondateur de l'équipe de développment au sein d'Irem qui fondera quelques années plus tard, en 1996, Nazca Corporation. Mais avant d'en arriver là, cette même équipe va aiguiser encore un peu ses talents, se frottant notamment à un genre dont ils vont apprendre à maitriser tous les détails. A travers les essais plus que concluant que sont Gunforce 2, et surtout In the Hunt, l'équipe va pauffiner ses propositions, et se muer en dream team du run and gun. Et dès lors qu'il s'agira de quitter le giron d'un Irem moribond et aller voler de ses propres ailes, ils s'orienterons, tout naturellement, vers ce genre qui les fascine, et pour lequel ils sont promis à un avenir radieux. 

Le golf, bien sur! Oui, oui ce n'est pas une blague! Le tout jeune studio qui se rapproche alors de SNK pour lui proposer de sortir ses prochaines productions sur Neo Geo, offre au monde entier un jeu de golf...Mais attention, pas n'importe quel jeu de golf. Car Neo Turf Master n'est ni plus ni moins que le meilleur titre du genre jamais conçu! Même les joueurs qui n'ont aucune appétence pour ce sport seront ravis de faire une partie sur ce titre incroyable, qui possède déjà toutes les qualités, à sa manière, de ce que sera la future série des Metal Slug. A savoir un plaisir de jeu et une prise en main immédiate, une réalisation graphique proprement sublime portée par une console luxueuse, qui transforme le moindre green on oeuvre d'art, et une ambiance chaleureuse qui vous donne envie de relancer encore et encore une partie, comme pour mieux profiter de cette atmosphère et ce travail d'orfèvre qui sont un vrai régal, pour nous joueurs. Mais après ce premier coup de maitre, il est temps de rentrer d'avantage dans la légende: Metal Slug va naitre et va faire à travers les années parler de lui. Chaque épisode étant, à sa manière, une nouvelle occasion de pousser le curseur un peu plus loin, esthétiquement comme techniquement. Voyons ensemble sans plus tarder le Top 5 des titres de la série Metal Slug qui ont marqué les joueurs, et ont définitivement installé Nazca Corporation comme un développeur unique au monde.

 Numéro 5: Metal Slug 6 sur PS2 et Arcade

Le classement du jour me fait faire les choses à l'envers. Débutons donc notre tour d'horizon par le dernier épisode majeur à avoir vu le jour en Arcade, et qui a connu les joies d'un portage non pas sur Neo Geo, époque oblige, mais sur PS2. Un titre qui n'est plus, depuis quelques épisodes déjà, l'oeuvre de Nazca Corporation, que l'on aura le temps d'enscenser plus tard, mais réalisé par Noise Factory, un studio interne de SNK. Metal Slug 6 nous laisse la possibilité d'incarner...6 personnages, qui pourront à loisir, nouveauté de l'épisode, alterner entre l'utilisation de deux armes spéciales ramassées sur le champ de bataille. Le titre est doté d'un pixel art toujours aussi délicieux, avec des décors parfois somptueux, à l'image de cette ville en ruine du 3ème stage, mais parfois malheureusement un peu sombres et sommaires dans les phases en intérieur notamment. Le jeu regorge de soldats, d'aliens, de monstres mécaniques et de boss toujours aussi délirants et gigantesques. Le Metal Slug et autres véhicules toujours plus ridicules, à l'image de cet âne équipé de sa charette mitrailleuse, au sein du niveau 2, sont bien de la partie. Les niveaux sont correctement rythmés, et ne sont pas trop longs. Le petit twist scénaristique rigolo qui vous fera vous allier avec les aliens, ennemis historique de la saga, afin de contrer une nouvelle menace est mis en scène avec brio. Malheureusement, les nouveaux antagonistes ne sont, je trouve, pas très réussis, et détonnent un peu dans cet univers au pixel d'habitude si chatoyant.  Le développeur saupoudre le tout de quelques passages en Shoot them'up sans grand intérêt, qui certes, cassent un peu le rythme, mais manquent d'originalité, et ne sont pas toujours heureux en terme de gampelay, à l'image de ce passage en compagnie d'une foreuse, qui vous fera explorer les cavités souterraines du repaire ennemi. Un repaire par ailleurs au rendu visuel assez...moche, même si le combat final est lui très réussi. C'est dommage, la volonté de concentrer l'action sur quelques missions bien construites était bien présent, après des épisodes précédents qui partaient un peu trop dans tous les sens. Mais les Noise Factory aurait pu, aurait du encore peaufiner ses efforts et se rapprocher encore un peu plus des épisodes historiques. Un titre inégal donc, qui démarre bien, et très fort, mais qui manque un peu de rythme et de souffle sur la fin. Dommage on était pas loin du très grand run and gun!

 

Numéro 4: Metal Slug 5 sur  Neo Geo et Arcade

On retrouve Noise Factory aux manettes de ce 5ème épisode, réalisé sur le système MVS de SNK et logiquement porté sur Neo Geo. Vous mettant aux commandes de 4 personnages à l'ésthétique différente, mais aux caractéristiques comme d'habitude assez similaires, le titre démarre tambours battant par une descente de fleuve dans une jungle hostile aux forts accents sud-américains. L'occasion de croiser ses premiers véhicules délirants, les autochtones particulièrement agressif de la région, et tester la toute nouvelle possibilité offerte par le jeu: la glissade. S'en suit quelques petits rebonds scénaristiques toujours marrants et bien mis en scène, qui vous mèneront d'une base secrète ennemie à une autre, avec, un court instant qui prends la forme d'un Shoot them'up et à la clé un boss mémorable à abattre à bord de votre petit avion de fortune, ou d'autres moments de détente à bord d'un robot mécanique sur pattes doté d'une puissance de feu sans égal. L'aventure se poursuit à bord d'un sous-marin de poche, toujours à la recherche du prochain repère ennemi, pour un passage qui constitue un bel hommage à In the Hunt. La mission finale, elle, vous permettra de réviser votre code de la route, à bord d'une petite voiture compacte qui aura pris le temps de s'équipper d'une mitrailleuse pour abattre vos derniers ennemis, ou encore de prendre place au sein d'un robot très étrange à l'animation délicieuse, et doté de grappins en guise de jambes et de bras. Vous l'aurez compris, Metal Slug 5 propose quelques grands moments de pixel art et de gameplay, pour notre plus grande joie, qui prennent vie à l'écran sous nous yeux absolment ravis. Le développeur étant qui plus est à la recherche de plus de variété dans le gameplay pour casser le rythme d'un run and gun classique. Une formule qui fonctionne...plus ou moins selon les séquences. Celles de la voiture et du sous-marin surtout, étant à mon sens perfectibles et lassent un peu vite manette en main. Heureusement les phases plus traditionnelles à pied sont toutes formidables et digne des plus grands moments de la série, et le jeu est vraiment parfait d'un point de vue esthétique et technique. Au final un épisode extrêmement solide, qui fait honneur à la série, foisonnant d'idées.  

 

 

Numéro 3: Metal Slug sur Neo Geo et Arcade

Metal Slug Super Vehicle-001, le titre originel, celui par lequel le miracle se produit. Le miracle de voir un run and gun, véritable oeuvre d'art, de précision et de petit détails foisonnants, prendre forme sous nos yeux ébahis. De son introduction sous le regard attendrissant d'une statue cambodgienne d'Angkor à la base navale finale de votre principal adversaire, l'expérience, qui en ligne droite vous tiendra en haleine une demi-heure, est un ravissement de tous les instants. On ramasse ses premières armes spéciales, et on délivre ses premiers prisonniers en slip, déjà envouté par le magnifique travail des développeurs qui proposent en 1996, rien de moins que le plus beau jeu tout de pixels vêtu à voir le jour sur console de salon. On se confronte à nos premiers ennemis complètement débiles, à l'image de ces plongeurs équipés d'un missile dans leur dos plus gros qu'eux, en lieu et place d'une bouteille d'oxygène, et on prends place pour la première fois au sein du fameux Metal Slug, tank de combat aux courbes aussi douces que sa force de frappe est incroyable. On termine ce premier niveau en fanfare, après avoir croisé le fer avec un boss d'une forme improbable qui constitue sans doute le sprite le plus imposant jamais vu jusqu'alors sur nos écrans. L'aventure se poursuit sur les même bases pour un total de 6 missions toutes plus intenses et magnifiques les unes que les autres. Pas une seule baisse de rythme ni once d'ennui qui va poindre à l'horizon, que nenni! Nous sommes bien face à un run & gun excellent sous tous les aspects. Les premiers ennemis emblématiques de la série sont naturellement au rendez-vous, que cela soit ce cher général Morden sosie d'un dicateur du golfe, ou son accolyte grimé en Arnold Scharzenegger tout droit sorti de Predator. Un défouloir de premier plan, bourré, déjà, de petites attentions, et d'un sens de la mise en scène et du détail hallucinant. Metal Slug 1er du nom mérite amplement sa place sur le podium, même s'il sera légèrement surpassé à mes yeux par toute l'extravagance de ses suites directes.

 

Numéro 2: Metal Slug 3 sur Neo Geo et Arcade

Sans doutes l'épisode le plus long, mais aussi le plus difficile de la saga, impossible à terminer sans s'acharner sur ces adversaires débarquant de tous les horizons. Adversaires qui ont décidemment la peau bien dure, et vont faire vivre un véritable enfer à notre petite équipe de mercenaires, les forcant à venir les traquer jusque dans l'espace! Metal Slug 3 est l'épisode de la démesure. Mais avant même de croiser votre véritable ennemi, il vous faudra venir à bout d'un bestiaire composé, en plus de l'habituelle armée sous les ordres d'un général à la dérive, de crabes, de zombies, d'insectes et autres guerriers des temps anciens ou même de quelques plantes carnivores. Heureusement, la démesure ne s'appliquera pas en sens unique, et votre arsenal sera lui aussi, conséquent. Eléphant ou...autruche de combat, sous marin, foreuse, hélicoptère, et même un vaisseau spacial ne seront pas de trop pour vous permettre de souffler un tout petit peu dans votre aventure et vous proposer surtout des phases de gameplay toutes plus folles les unes que les autres. Le Metal Slug étant lui aussi de retour dans une version sous stéroide qui plus est. Les missions proposent un contenu toujours aussi varié, les décors sont toujours aussi somptueux, les petites animations de vos personnages et ennemis à l'écran, d'une fluidité rarement égalée, et toujours aussi drôles et improbables. Quel jeu, peut se vanter de proposer comme allié, un singe vêtu d'une couche-culotte et tenant à bout de bras un uzi ? Bon courage pour terminer ce Metal Slug 3, car après avoir fait capituler votre ennemi le général Morden à la fin de la 5ème mission, l'entrée en scène des aliens, les véritables antagonistes de cet épisode signe la fin d'un parcours jusque la diablement efficace mais tout de même assez classique. La dernière mission de Metal Slug 3, en plus d'être particulièrement difficile, est extrêmement longue! Peut-être même un poil trop, quitte à déséquilibrer l'ensemble. Ce qui coûte aujourd'hui la première place à ce titre qui par ailleurs regorge d'idées géniales, renforcant encore l'aura de la saga, et participant ainsi à plein à sa légende.

 

Numéro 1: Metal Slug X sur Neo Geo et Arcade

A mes yeux, le Metal Slug ultime. Derrière ce nom un peu étrange de Metal Slug X, se cache en réalité une refonte du second épisode, qui gomme quelques défauts, notamment quelques méchants rallentissements, et propose par petites touches, quelques nouveautés, afin d'offrir au joueur la plus belle expérience qui soit sur la saga. Le général Morden est de retour pour nous en faire baver, et on démarre notre aventure sur les même bases que le premier épisode, au détour d'un village de la péninsule arabique, que l'on prends d'assaut de nuit afin de libérer nos premiers prisonniers. L'occasion de croiser son premier dromadaire d'assaut, muni de la mitraillette de rigeur! Vous l'avez compris, on nage une fois de plus en plein délire, aussi bien visuel et scénaristique, que dans le gameplay. Les boss sont toujours aussi énormes, et magnifiquement réalisés, gigantesques sprites tout de métal vêtus. On rigole encore à la découverte des nouvelles armes spéciales disponibles, toutes plus fun les unes que les autres à expériementer, et l'on croise ses premières momies qui cherchent à tout prix à vous faire rejoindre leurs rangs, effet visuel hilarant garanti à l'appui! Les niveaux s'enchainent, sans temps morts, et l'on jubile manette en main, à parcourir ce qui constitue les niveaux les plus réussis, intenses, et équilibrés de la série. Encore plus qu'à l'habitude, le moindre petit détail est porté à l'écran avec un grand soin. Et chaque animation, personnage, ou lieu traversé est une raison pour le développeur de proposer une petite scène remplie d'action débridée et pleine d'humour. On se rappellera longtemps de ce prisionnier qui vous assistera le temps d'un niveau en distribuant généreusement les hadouken sur les soldats du général et les premiers aliens qui pointent le bout de leur nez. Car oui, les aliens sont ici pour la première fois de la partie, et vont offrir à ce Metal Slug X un final mémorable au terme de la 6ème et dernière mission du jeu, pour une scène qui constitue ni plus ni moins qu'un moment de légende de l'Histoire du jeu vidéo. Bravo Nazca Corporation, ce titre est assurément un chef d'oeuvre, et peut-être bien le plus grand run & gun de tous les temps.

 

Quelle série, quels jeux! Quelle qualité de production accompagne la saga des Metal Slug, et plus particulièrement ses premiers épisodes développés par Nazca Corporation, qui constituent l'âge d'or de cette série de run & gun d'exception. Avec à la clé, une indéniable réussite, ludique comme critique pour la série depuis sa création en 1996. Bien sur il y a eu des hauts et des bas, et les quelques épisodes qui sortent clairement du lot ne nous ferons pas oublier les quelques jeux un peu en retrait. A l'image d'un Metal Slug 2 certes excellent en son coeur, mais qui possède quelques méchants ralentissements gâchant un peu l'expérience, obligeant les perfectionnistes de Nazca Corporation à revoir leur copie. L'épisode canonique le moins concluant sera au final à mettre au crédit de Metal Slug 4, qui souffre d'une réalisation et d'un gameplay assez inégal, avec des phases en moto, ou en camion un peu oubliables, et ce, même si l'on apprécie la volonté des développeurs de proposer quelque chose de neuf. On sent bien que Nazca Corporation n'est plus à la baguette de cet épisode, et pour la première fois, la saga manque un peu de saveur, à l'image d'un boss de fin assez commun. Toutes proportions gardées, ce 4ème épisode demeure cependant un excellent run & gun.

Notons également les beaux efforts faits sur consoles portables afin de nous fair revivre les plus beaux moments de la série. A l'image de Metal Slug 1st Mission et 2nd Mission sur Neo Geo Pocket, ainsi que Metal Slug Advance sur GBA, Metal Slug 7 sur Nintendo DS et Metal Slug XX sur PSP. Des titres qui sont tous, à leur manière, de bons run & gun, parfaitement dignes de figurer dans la ludothèque de ces portables souvent déjà bien fournies dans le genre. Enfin n'oublions pas qu'il était difficile de se procurer une Neo Geo dans les années 1990, et les portages de Metal Slug premier du nom sur Saturn, Metal Slug X sur Playstation ou plus récemment, la sortie de Metal Slug Anthology sur Wii sont de véritables aubaines pour découvrir la série, tout en accomodant les portes-monnaies de tout un chacun. Metal Slug est une série qui a su traverser les âges, se bonifiant avec le temps, et il est bon de pouvoir en trouver des exemples sur des machines largement distribuées à travers le monde!

N'hésitez pas à faire part ici-même de vos plus belles anecdotes, manette en main, sur cette série d'exception. Je suis sûr que bon nombre d'entre vous ont une affection toute particulière, à juste titre, pour cette saga mythique qu'est Metal Slug!

Et à très vite pour un nouveau Top 5, avec je le crains, un toute petit peu moins d'action à la clé.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (11)

Commentaires

Tompouce75
Signaler
Tompouce75
Oui, je vous avoue que les versions Neo Geo mini me vont très bien :P
Hallucinante la côte des jeux Neo AES de nos jours...
koforever
Signaler
koforever

Par contre n etant pas millionnaire je les ai sur ma recalbox , mais aussi sur ma PSP mais c est vraiment pas pareil sur la PSP !

Tompouce75
Signaler
Tompouce75
Bonsoir koforever,
Un festin de Noël oui! :)
koforever
Signaler
koforever

Comme vous dites si bien c est du caviar cette serie de jeux !!!

Tompouce75
Signaler
Tompouce75
Bonjour Zecchi,
Oui je ne peux pas l'exprimer mieux que toi, Metal Slug est le summum de ce que l'on a jamais produit sur un jeu en 2D, toutes époques confondues. Les sprites, les animations, ce style si particulier, tout est parfait et sublime à l'écran. Même en pleine époque "découverte" de la 3D, Metal Slug impressionnait.

Bonjour mimosa,
Et sur la version internationale tu as le 4 & 5 en bonus. Que du bonheur!

Merci Gameblog pour la mise en Home, vous êtes des fans de Metal Slug, une preuve supplémentaire de votre bon goût. :D
mimosa
Signaler
mimosa
J'ai les 3 premiers en version japonaise sur la Neo Geo Mini Nakoruru.
Zecchi
Signaler
Zecchi
Je me demande souvent si on a fait mieux que cette série en termes de pixel art/ maîtrise 2D. Certes KOF 13 avec un hardware bien plus récent et une résolution très élevée, c'est du caviar visuel. Mais Les Metal Slug, c'est le summum des capacités dingues de la Neo Geo, une DA au top, des animations aussi élaborées et complexes que chez Shiny mais avec une vitesse et un nombre de sprites sans commune mesure... Ah la la quelle orgie! La claque que j'ai prise en 96, en arrivant au lycée avec la borne disponible dans le café d'en face... J'avais beau rêver de jeux en 3D, avoir tâté de Sega Rally en arcade... C'était vraiment incroyable de voir ça.
Tompouce75
Signaler
Tompouce75
Bonjour nikolah,
J'aimerai bien mettre la main dessus celui-la aussi! Oui ça commence à cogner un peu sur les prix malheureusement...
Neo Turf Masters sur Neo Geo est leur premier jeu si je ne m'abuse. Le meilleur jeu de golf du monde...tout simplement :)
nikolah
Signaler
nikolah
Moi celui que j'ai rincé c'est le metal slug de la neopoke, j'ai fait l'erreur de le vendre et sa coté a grimpé en flèche !. Par contre je ne savais pas qu'ils avaient développé les neo turf master, un autre de mes jeux favoris sur la pocket.
Tompouce75
Signaler
Tompouce75
Bonjour ayorsaint,

Tu as parfaitement raison, j'aurais du le préciser en conclusion! L'une des meilleure façon de jouer à Metal Slug aujourd'hui sans aucun doutes.
ayorsaint
Signaler
ayorsaint
Tous dispos sur l'e-shop Switch à 7 euros. Un régal portable

Édito

Joueur invétéré depuis 30 ans, ce blog a pour objectif de partager avec vous sur la base d'un classement limité à 5 titres, parfois absurdes, ou plus sérieux, une ou plusieurs anectdotes sur mes jeux préférés.

Et ce avec l'espoir de toucher votre corde notalgique, ou soyons fou, de vous faire découvrir ou redécouvrir un jeu méconnu! En toute subjectivité bien sur.

Bref un bon prétexte pour parler de jeux rétros, et communiquer sur cette passion.

Bonne lecture et bonne découverte de TOP 5! N'hésitez pas à réclamer un TOP 5 en particulier.

Archives

Catégories

Favoris