Le Blog rétro de Tompouce

Par Tompouce75 Blog créé le 16/01/19 Mis à jour le 11/05/19 à 10h03

TOP 5 de jeux rétros selon mes envies. N'hésitez pas à demander un TOP 5 qui vous ferait envie personnellement!

Ajouter aux favoris
Signaler
Bonjour Rétrogaming (Jeu vidéo)

 

On sait aujourd’hui que la vie des consoles 16bits a durablement étée marquée par le nombre hallucinant d’éditeurs japonais qui ont eu le loisir de développer et produire un grand nombre d’excellents titres afin de garantir à ces machines une ludothèque proprement grandiose. A raison, cette période correspond à ce que nous pouvons appeler un âge d’or du jeu vidéo nippon. Parmi ces maîtres du genre, tout le monde à forcément entendu parler des Nintendo, Sega, Konami, Capcom, Squaresoft ou autres Enix et Namco. Pourtant dans la roue de ces géants, une multitude de studios plus modestes voient également le jour et développent des titres souvent originaux et très réussis.

 

Attardons nous aujourd’hui sur la vie d’un studio qui aura marqué au fer blanc la génération des 16 bits par ses titres de qualité et qui sont restés, pour les meilleurs d’entre eux, dans les esprits de nombreux joueurs assidus de l’époque. N’ayant pas la force de frappe d’un immense studio, le modeste Quintet verra ses jeux produits par Enix, tout heureux d’ajouter une liste de qualité à son planning de sorties. Pourtant, les softs Quintet ont une approche particulière qui leur donne aujourd’hui un charme et en font des jeux clairement à part, pour notre plus grand plaisir. Sans plus tarder, voici tout de suite une sélection des 5 titres les plus marquants sortis des portes de ce studio.

 

 

 

Numéro 5: Illusion of Time sur Super Nintendo

 

Impossible d'imaginer un classement des titres de l’éditeur sans évoquer Illusion of Time. A sa sortie en France, le jeu est présenté comme un contrepoids au fantastique Secret of Mana de Squaresoft. Et pour cause, il s’agit d’un Action RPG ou le joueur doit parcourir le monde à travers les yeux du héros et d’une poignée de personnages qui l’accompagnent, tout en se référant lors ce qu’il est bloqué, aux guide de jeu fourni avec l’achat de la cartouche. Pourtant, les similitudes s’arrêtent à peu près à ce qui est décrit plus haut, le soft étant vraiment unique en son genre et assez fondamentalement différent du titre de Squaresoft. Illusion of Time vous fait suivre les aventures du jeune Paul (Will en Anglais), qui va entrer en communication avec l'esprit de la Terre, cette dernière lui demandant de la sauver de l'arrivée d'une météorite et, par la même, lui permettre de découvrir les merveilles de ce monde. De nombreux lieux de notre belle planète bleue seront visités, à cheval entre sites rééls tels que la grande Muraille de Chine, les peintures Nazca.., ou légendaires comme le continent de Mu ou l'Atlantide. Le nom américain du jeu, Illusion of Gaia marque ainsi bien mieux le fait que c’est sur et pour la Terre que l’aventure se déroule et que ce sont bien nos différents continents que Paul va traverser avec l’aide de ses alter-ego jouables Chrysaor et Liquéfia. Se parcourant uniquement en solo, le soft se fait, contrairement à bon nombre de ses semblables, en ligne droite. Ici, très peu d’aller-retour d’un lieu ou d’une ville à l’autre, et par ce moyen, le côté périple d’explorateur est élégamment mis en avant. Le soft est bien réalisé, mignon à souhait, très bien animé et possède des musiques agréables. Il se dote également d’une durée de vie tout à fait honnête pour le genre. Pour résumer, un excellent titre de la console et qui figure à juste titre dans de nombreuses collections de joueurs adeptes du genre.

 

 

 

 

Numéro 4: Robotrek sur Super Nes

 

Seule aventure de la liste à ne pas avoir vu le jour en Europe, Robotrek sous couvert d’un RPG assez classique dans son déroulé, n’en propose pas moins une approche originale par le biais de la création de son équipe de combattants constitués de robots entièrement customisables et aux capacités variées. Une approche rafraichissante, et qui donne une touche retro-moderne au titre très plaisante. Il faut voir votre héros, inventeur invétéré, donner la vie sous vos yeux à ses compagnons robotisés grâce aux manipulations effectués sur une machine ressemblant à une manette de jeu Super Nintendo géante. Une image ancrée dans l’ADN du jeu et dans la tête de tous ceux qui ont pu s’y essayer. L’esthétique et l’ambiance du soft font vraiment partie des points forts de Robotrek et vous poussent à parcourir son univers qui prend la forme d’un monde imaginaire constitué de tableaux reliés entre eux par une carte à la manière d’un Super Mario World. Le reste de la réalisation est à la hauteur, avec une musique qui reflète bien les thèmes évoqués par le jeu, une animation sans faille et un système de combat qui vous verra commander votre cohorte de robots à travers une série de combat certes classiques, mais rapides et efficaces. Son scénario n’est pas inoubliable mais vous permet de découvrir étape par étape un univers coloré, remplis de personnages amusant et à l’esprit parfois décalé, le tout porté par une durée de vie qui se situe dans la moyenne haute de ce que propose ses concurrents. Relativement confidentiel aux yeux des joueurs Européens, Robotrek mérite néanmoins autant de louanges et donc d’intérêt de votre part que les autres softs de ce classement. Une réussite de plus de la part de Quintet sur la console de Nintendo.

 

 

 

Numéro 3: Soul Blazer sur Super Nintendo

Lié par son thème aux futurs titres de Quintet que seront Illusion of Time et Terranigma, Soul Blazer est en quelque sorte le premier soft d’une trilogie qui ne dit pas son nom. Prenant la forme, déjà, d’un Action RPG, le jeu se rapproche fortement à sa sortie d’un titre tel que Zelda : A link to the Past, auquel il est très souvent comparé à l’époque. La faute à une représentation graphique en vue de dessus et des mécaniques de combat extrêmement similaires au mythe de Nintendo. Pourtant en creusant quelque peu, on s’aperçoit que le jeu a une manière bien à lui de présenter les choses, et propose au joueur un déroulé qui, sous sa présentation qui peut sembler un peu désuète aujourd’hui, présente de nombreuses originalités. Vous incarnez Blazer, une incarnation humaine d'un Dieu, qui a pour mission de restaurer la paix d’une Terre en péril, en ressuscitant au sens propre les différentes composantes qui la constitue : bâtiments, hommes ou animaux, vous verrez mission après mission, renaitre notre chère planète sous vos yeux. C’est ici que l’on retrouve le lien le plus fort avec les autres titres de la trilogie dont le véritable héros vous l’aurez compris est notre chère terre nourricière, et les enjeux de sa survie face aux démons. Soul Blazer, étant un soft sorti en 1992, est logiquement le titre le moins bien réalisé de ce présent classement. Rien de honteux cependant, et on se laisse très vite prendre au jeu, porté par ses musiques plus que sympathiques et sa maniabilité impeccable, ainsi que l’irrésistible envie de voir quel élément va prochainement revenir à la vie grâce à vos bonnes actions. Un grand Action RPG, qui présente une véritable alternative au Zelda de la console et qui propose une approche originale au genre. Largement de quoi en faire un incontournable de la machine, à essayer d’urgence !

 

 

 

Numéro 2: Actraiser sur Super Nintendo

 

Premier jeu développé par Quintet sur la 16 bits de Nintendo, Actraiser a fait l’effet d’une bombe à sa sortie en 1991 au Japon. Et pour cause : Doté d’une réalisation pour l’époque assez exceptionnelle, il propose un style très original, constitué d’un mix entre un jeu d’action-plateforme et un jeu de gestion à la Sim City. Un mix assez improbable et inimaginable sur les consoles de la génération précédente. Et pourtant la sauce prend rapidement, et le joueur est happé entre scènes d’action intenses ou l’on incarne son avatar de plein pied, en vue de côté, sous la forme d’une déité descendue sur Terre pour la sauver du Malin ; et scènes en vues de dessus ou vous guidez votre peuple vers un monde meilleur grâce à votre volonté divine. Les graphismes pour un titre de première génération est clairement dans le haut du panier, et les animations de votre héros et de vos ennemis sont de bonne qualité également même si l’on note une certaine raideur dans la maniabilité de votre personnage lors des phases d’action-plateforme. Pas de quoi gâcher la fête, Actraiser étant par ailleurs doté d’une bande son absolument sublime, composée de main de maitre par le génial Yuzo Kushiro, papa des musiques de la série des Streets of Rage ou Y’s. Il faudra attendre un bon moment avant de retrouver une bande son d’une telle qualité sur la machine ! Voici un titre en avance sur son temps, doté d’une réalisation exemplaire et qui a permis à Quintet de se faire un nom pour la décennie à venir. Certes son âge avancé trahit quelques limites, mais pas de quoi rebuter un rétrogamer digne de ce nom qui se doit de l’essayer dans sa vie et par la même découvrir ou redécouvrir une véritable tranche de l’histoire du jeu vidéo sur consoles 16 bits. Pour un premier essai, réaliser un titre de légende passé à la prospérité : Chapeau bas Quintet !

 

 

 

 

 

Numéro 1: Terranigma sur Super Nintendo

 

Dernier épisode de la trilogie tournant autour de la Terre et la vie qui l’anime, Terranigma est en quelque sorte la synthèse entre ses deux prédécesseurs Soul Blazer et Illusion of Time. Sorti en fin sur une Super Nintendo en bout de course, et miraculeusement localisé en Europe, il prend également la forme d’un Action RPG ou vous devrez par l’intermédiaire de votre héros Ark, vous extirpez de votre monde situé dans une dimension parallèle avant de prolonger votre aventure sur une Terre d’abord vierge et à laquelle vous devrez étape par étape faire retrouver toute sa splendeur. Une nouvelle fois, votre quête vous verra croiser et réanimer continents, peuplades et animaux qui composent notre belle planète bleue. Doté d’une réalisation absolument somptueuse, il est de loin le titre le plus abouti réalisé par Quintet. Des graphismes colorés et détaillés au possible, une animation d’une fluidité exemplaire et une maniabilité parfaite se confondent pour faire de la prise en main de votre héros un vrai bonheur, celui-ci possédant une palette de coups et de possibilités exceptionnelle pour le genre. L’atmosphère du soft empreinte d’une certaine mélancolie que sublime le scénario est parfaitement accompagnée par une bande son digne des plus grands jeux de la Super Nintendo. Sa qualité et sa variété est signe d’un titre en fin de vie de la console ou les compositeurs font parler tout leur talent et maitrisent parfaitement la puce sonore afin d’apporter un supplément d’âme et d’émotion indéniable à cette merveille de jeu. Pas loin d’être le Action RPG ultime de la 16 bits de Nintendo, Terranigma est un incontournable absolu pour tout amateur du genre, et même pour les autres, que tout un chacun se doit de jouer ! Le chef d’œuvre parfait de feu Quintet afin de nous remémorer avec plaisir du talent et du brio de ce studio désormais disparu.

 

 

 

 

 

Quintet nous l’avons vu, à participé à étoffer la ludothèque de la reine des console 16bits de salon pendant les années 1990. Ces quelques titres édités, auxquels on peut ajouter la suite directe d’Actraiser, moins convaincante que son aîné, mais tout à fait honorable malgré une difficulté rebutante et une maniabilité un peu étrange, sont aujourd’hui à juste titre encensés par nombre de joueurs. Pourtant, aussi incroyable que cela puisse paraitre, le studio va se déliter à la sortie des consoles de la génération suivante et va disparaitre après un baroud d’honneur sur PS1 qui verra la sortie d'un très agréable Grandstream Saga qui aurait mérité une 6ème place sur ce classement sans aucun problèmes. Une bien triste perte, qui ne fait que renforcer le caractère unique des créations issues du studio, toutes empreintes d’une certaine vision du monde et de la représentation qui en est faite en filigrane. Quintet ne sera pas oublié par les rétrogamers, et c’était de fait un devoir de réaliser un tel Top sur ce blog !

 

N’hésitez pas à travers vos commentaires à vous remémorer et à échanger sur vos meilleurs souvenirs concernant les œuvres de l’éditeur Quintet, et…

 

A très vite pour un prochain Top !

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Commentaires

Tompouce75
Signaler
Tompouce75
Oui je suis bien d'accord ça enlève énormément à l'immersion ces phases "à la Sim city" qui ne sont plus présentes.
Encore un jeu trop vite terminé et trop vite sorti...
Seth P1C
Signaler
Seth P1C
C'est surtout qu'ils avaient supprimé la phase de "gestion" (celle où on dirige le chérubin)... C'était mes passages préférés dans le 1, plus que les phases d'action. Effectivement ,par contre, le 2 était super beau.
Tompouce75
Signaler
Tompouce75
Bonsoir Seth PIC,
Quel jeu!
Le 2 n'était pas dénué de qualités (graphismes somptueux notamment et système de magie intéressant) mais il était vraiment trop dur! Je comprends qu'il ait rebuté...
Seth P1C
Signaler
Seth P1C
Actraiser :D Le 2 m'avait super déçu par contre!

Édito

Joueur invétéré depuis 30 ans, ce blog a pour objectif de partager avec vous sur la base d'un classement limité à 5 titres, parfois absurdes, ou plus sérieux, une ou plusieurs anectdotes sur mes jeux préférés.

Et ce avec l'espoir de toucher votre corde notalgique, ou soyons fou, de vous faire découvrir ou redécouvrir un jeu méconnu! En toute subjectivité bien sur.

Bref un bon prétexte pour parler de jeux rétros, et communiquer sur cette passion.

Bonne lecture et bonne décourverte de TOP 5! Et n'hésitez pas à réclamer un TOP 5 en particuler!

Archives

Catégories