Tokyopoke

Par pokepoke Blog créé le 19/12/09 Mis à jour le 16/06/17 à 19h21

De Tokyo, voici un extrait de milliers de pensées, élucubrations et stéréotypes faisandés, sous fond de reviews de jeux vidéo et de non-culture japonaise. Un beau voyage d'une jouissante tristesse au milieu de l'impopularité galactique.
Le mode d'emploi c'est ici: http://bit.ly/h13PaG !!!

Ajouter aux favoris

Catégorie : Boissons et bouffe made in Japan

Signaler
Boissons et bouffe made in Japan


Loin du Japon Kaiseki où l'aliment n'est mis en valeur que par sa fraicheur, prônant la pureté du gout naturel, le seul capable d'offrir des bouquets de saveurs fines et limpides; loin de là se livre une guerre psychologique sans merci entre chaines de fast-food locales et étrangères pour savoir qui aura la plus grosse et la plus grasse.



Je vous le dis, c'est une véritable course à l'armement à laquelle se livrent la chaine Mos Burger, fierté de l'empire du soleil levant et le grand ennemi venu de l'étranger, au delà des océan, j'ai nommé le roi du Burger.

Cette lutte sans merci qui déchire les habitants du Japon dans leur choix du repas du soir donne lieu à des scènes de bataille par propagande interposée dont je n'oserais vous décrire un dixième ; en fait si.

La situation actuelle annonce l'imminente rupture de la période de guerre froide entre ces deux camps qui viennent de terminer le développement de leur nouvelle arme de destruction culinaire massive. TF1 n'en parle pas certes, mais ici, nous sommes aux bords du chaos.



Voici quelques photos volées des prochaines campagnes de communication autours de ces deux  monstruositées de graisses saturées:

 

 

Le NewYork Pizza Burger aux 2530 calories détachables de chez Burger King, pouvant faire jusqu'à 6 victimes adultes à la fois !!!

 


 

Le Burger au Poulet Beurre-Curry gavé de Frites de chez Mos Burger, une arme chimique démoniaque, dernier rempart à l'obésité en Asie.

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (11)

Signaler
Boissons et bouffe made in Japan


Ca fait quelques mois que ces pochons trainent en magasins et qu'ils me narguent avec leur esthétique plus qu'attrayante sans que je ne succombe compulsivement à la tentation gourmande et curieuse de les acheter.



Après trois mois d'efforts intenses j'ai fini par craquer, aujourd'hui même, de peur que cette campagne de vente ne s'estompe comme souvent au Japon le pays où les produits de consommation temporaire sont légions.
Mais il n'y a pas de culpabilité à avoir. Sans même avoir gouté leur contenu, je sais que ces petits paquets de «amé» valent leur pesant de yens - 105 yens, soit 85 centimes d'euro.

Non, je n'ai pas de don d'extralucide me permettant de lire à travers la membrane faite de plastique et d'aluminium des paquets, bien au contraire, c'est le regard totalement bloqué sur le packaging seul qui m'a convaincu que cet achat n'était pas une dépense stupide.

En effet, ces petits bonbons appelés les Ninja Meshis (忍者めし) sont représentés par un salaryman ninja vachement cool.
Il y a six versions, aux gouts, textures et usages différents,  s'adressant chacune à une cible particulière : pour les hommes, pour les femmes, pour les vieux, etc. , et comme les choses sont bien faites, le ninja change en fonction de la version. Ils sont tous plus cool les uns que les autres.
Oui le Dieu du marketing à encore frappé. Le salaryman ninja fait tout l'attrait de ce produit, il le rend sympathique, et indispensable au moins une fois. 

Ainsi on obtient (je n'ai trouvé que 5 versions):

 

Prune: à l'acide citrique pour les salaryman dit « classique »

 

Raisin : chargé de protéine pour les durs-à-cuire

 

Peche: bourré de collagène pour les femmes en mal de jeunesse

 

Myrtille: aux anthocyanes pour améliorer l'élasticité de la peau des hommes coquets

 

Mangue: Pour les vieux, mais je sais pas pourquoi, y a pas marqué quel fortifiant... un panaché de tout peut être.



Afin de compléter ma review j'ai décidé d'ouvrir le paquet rose, celui techniquement destiné à la gente féminine.
Comme l'indique le paquet, ces Ninja Amés contiennent 1500mg de collagène.

WAouhhh !!! C'est la grande mode ici de mettre du collagène à tout va dans tout ce qui ce mange pour faire grimper les ventes.

Bon, ne soyons pas dupes, 1500mg ne font que 1,5g ce qui ne devrait pas empêcher quelques rides de se dessiner sur mon visage. 


Comme toute Amé, ce bonbon prend la forme d'une petite pastille un peu plus grosse qu'un Dragibus (ca existe encore ???). Celle ci est de couleur rose nacrée, mouchetée de variations allant du rose au rose vif.

Aucun gout n'est perceptible après l'avoir simplement déposée dans la bouche. C'est une fois mordue que l'on ressent un gout acide de pêche, rappelant l'acidité provoquée par une morsure à même la peau du fruit et de l'éclat de jus s'en suivant.

Les dents perforent facilement le glaçage nacré fait de sucre et de produits chimiques mais se heurtent à mi-chemin à une sous-couche interne, dissimulée jusqu'à pr te;sent tel un noyau dans une olive sensée être dénoyautée, la sensation de douleur en moins.

Cette deuxième partie est constituée d'un « dur-mou » à la manière des vieilles gommes aux fruits qui se vendaient à l'époque de nos parents. Beaucoup plus douce que sa coquille, cette partie diffuse un gout de pêche qui envahit uniformément tout l'espace buccal avec la même douceur qui caractérise le vrai fruit. Il faut bien compter 1 minute de suçage à haute pression salivaire pour venir à bout de ce petit noyau.

Verdict: C'est bon. Pas ouf mais suffisamment bon pour être consommé; et c'est surprenant. Impossible de croquer le truc, il vous fera plus d'une minute pour le déglutir, ce qui en fait un bon remède pour les fumeurs en période de d'arrêt. Ou pas !






 

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
Boissons et bouffe made in Japan

 

Je m'étonne toujours de la circonspection de certains quand je leur annonce que le Japon c'est l'autre pays de la bonne bouffe et de la gastronomie.

Outre le côté élitiste du Guide Michelin qui fait de Tokyo sa capitale des 3 étoiles, le Japon est un endroit idéal pour tout ce qui est bouffe normale, locale et internationale.

Tokyo c'est certainement la ville sur laquelle on peut compter pour déguster parmis les meilleures baguettes, les meilleurs sushi (un peu normal), les meilleurs cafés, les meilleures pizzas, les meilleurs pâtisseries.

Je n'énonce pas ca gratuitement... Les Japonais sont justes carrément dingues de gastronomie. Ils s'approprient à merveille les spécialités de nos pays en respectant le savoir faire avec une précision dont seul un peuple réglé à la milliseconde près tel que nos amis nippons est capable.

Il faut dire que les Japonais ont une notion hors-normes du respect de la qualité qui leur octroie la faculté de pouvoir patienter pendant 2h juste pour prendre un chocolat chaud qui s'avererait parfait de réputation , ou même pour se repaitre d'une pauvre croquette viande pomme de terre sur un marché. (La moutonite est bien sur un facteur important mais là ne demeure pas l'essentiel)


Enfin je ne vais pas m'étendre sur le sujet, plus longtemps car ca n'est pas du tout l'ambition de mon post ; bien que je créerai sous peu une rubrique répertoriant des adresses cool à Tokyo.

Après avoir adopté jusqu'à lors un ton sérieux, cela va être dur plongé dans le sujet du jour sans paraître ridicule... mais bon...

J'avais récemment parlé de Burgers dans le post  T'aimes les Ramens? T'aimes les Burgers? , car j'adore ça les burgers, je n'en mange pas souvent mais je trouve ca trop cool. Tout ce qui ressemble à un burger m'attendri, devient intéressant et profond... c'est plus fort que moi, et je ne pense pas être le seul ainsi.

Ainsi je voulais vous présenter une heureuse trouvaille comestible faite au Donki Hote avec ces photos volées:


Des biscuits en forme de Burgers ! Dieu existe ou quoi ?

 

A l'interieur de la boite, deux sachets indépendents, que j'appellerais compartiments fraicheur.

Comme dans les jeux vidéo, une notice.
"Là c'est la viande au chocolat, ici le fromage à la crème..."

 

Mesdames messieurs, je crois qu"on frole les sommets en niveau de coolerie.

 

Un petit encas parfait pour siroter du lait, ou une binouze si vous n'avez pas de lait sous la main.

 

Bon week end les pokés et n'oubliez pas votre dose journalière de 5 fruits et légumes, et 5 heures pad en main !!!

 

Ajouter à mes favoris Commenter (7)

Signaler
Boissons et bouffe made in Japan

T'aimes les Burgers !

 

T'aimes les ramens !

 

Et bien tu aimeras pas forcement les Burgers aux Ramens !!!

 

Parce que c'est pas très bon...

 

A l'envers ca marche aussi, même en mieux:

 

T'aimes les Ramens !

 

T'aimes les Burgers !

 

 

Et bien tu aimeras surement les Ramens Burger!!!

 

 

Enfin je voulais dire les jeux... Ravensburger.

Nan mais ... parce que c'est vrai que c'était bien quand même..., le bon vieux temps quoi...

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Signaler
Boissons et bouffe made in Japan


En cliquant sur ce post, vous vous êtes certainement dit : "Yes ! encore une boisson dégueue ou débile Japonaise, niarc niarc" en vous gossant de tout votre être.

Et bien non ! Pas pour cette fois !

Car aujourd'hui je reviens mes amis, en terre occidentale pour vous présenter l'élixir de jouvence de tous les gamers !

Cette boisson puise dans les millénaires de science orientale, pour incorporer tout les bienfaits des plantes dans une seule petite bouteille.

Colomatées ! Les formations de grosses rides sur le front à force de rester bloquer sur un boss à la difficulté corsée !

Résorbées ! Les mauvaises plissures aux bords des yeux dues aux heures passées dans la pénombre devant le petite écran !

Vous voilà en un clin d'oeil lisse, redevenu beaux et jeunes, sans même avoir du lacher la manette !

Le progrès est en marche mes amis, et aujourd'hui bon chanceux comme vous êtes il est arrivé jusqu'à vous.

Alors dépêchez vous arracher ces petites bouteilles car il n'y en aura pas pour tout le monde !

 


 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (8)

Signaler
Boissons et bouffe made in Japan

Comme c'est encore un peu l'été, et qu'ici on meurt encore de chaud, je vous reviens avec une nouvelle super boisson made in Japan très estivale.

 

Notez bien l'originale composition du brevage semblant sorti tout droit du livre de recette de Gaston Lagaffe.

 

Mais ne spoilons pas trop cette petite dont voici la photo volée:

 

goût orange ET fromage... pourquoi pas...!

 

Je crois que sa mise en vente était limitée jusqu'à fin Aout car je n'en trouve plus nulle part.

Dommage pour tout ceux dont l'envie ou la curiosité avait atteint leur paroxisme.

Si mon ressenti vous interesse, je vous le dirais en commentaire.

 

[Edit] : sur cette photo se trouve le pouce d'un pôte et non le mien

 

Ajouter à mes favoris Commenter (8)

Signaler
Boissons et bouffe made in Japan

 

Petites trouvailles de derriere les fagots :

Ce sont les breuvages qui font la fierté du terroir Français, et qui se retrouvent adaptés à la fast consommation Japonaise.

Je parle ici de vin et de champagne que j'ai pu retrouver en rayon dans les magasins de Tokyo, sous une forme vraiment curieuse mais n'ayant finalement que très peu inspiré mon palais.

 

Voici 2 petites photos volées de notre patrimoine auparavant rouge, blanc, rosé, et que sais-je; mais désormais uniquement rouge de honte:

 


Vin rouge et vin blanc, toujours classe pour offrir à des amis

 

 


Champagne effervescent à emporter partout !

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Édito


Féru(e)s de litterature pixelisée, de stéréotypes sur le Japon, de chats et de chiens,
venez consulter les non-dits et non-écrits de Tokyopoke d'ores et déjà élu:

- Médaille d'or des consommateurs 2010
- Grand prix de l'odeur Automne 2010
- Meilleur espoir du phrasé 2010

Tokyopoke, c'est ici !!!

Mode d'emploi du blog

 

 

 

 

Archives

Favoris