EdWallace
Signaler

minia-switch

 

Cela fait plus d’une semaine que la Nintendo Switch et moi même avons fait connaissance lors d’un speed dating de trois minutes sur la toile. Les rumeurs me faisaient de l’½il, le concept un peu moins. Ce n’est qu’une opinion de base sur cette console dont on ne connaît encore que si peu d’éléments, à part les contours de sa plastique très sobre, mais néanmoins attirante. ET son concept. Promis, je ne parlerais pas de son logo, sosie officiel de Domino’s Pizza!

De ce côté là, la vidéo est très claire: c’est une console de salon et nomade. Pas besoin de longs discours ni de PowerPoint. En moins de 30 secondes, le côté hybride de la machine saute aux yeux et s’enregistre dans le cerveau. Bon, ça ressemble drôlement à ce que la Wii U aurait pu (dû?) être. J’avais tellement peur que Nintendo foire totalement sa présentation, que même ce concept qui ne me hype pas plus que ça, je prends. Dans cette vidéo, plutôt bien faite, pleine de gens débordés, avec une vie sociale riche, la Switch nous est montrée comme un objet high-tech à la mode pour de jeunes adultes branchés et technophiles, en mode american life. Un public peut être nostalgique de la grande époque Nintendo aussi?

Donc, en moins de 3 minutes, Nintendo nous montre le concept, le public, les possibilités multijoueurs, un début d’accessoire et des jeux. Plus que la forme , c’est le font qui pèche selon moi: le concept ne me tente pas plus que ça et il manque quelque chose.. Cette Nintendo Touch, ce petit truc qui te fait te dire  » c’est tellement logique! Mais pourquoi personne n’y a jamais pensé ?!?! » Peut-être que j’en espérais trop de Nintendo, surtout après cet épisode Wii U. J’espérais un vent de fraîcheur, mais je n’ai eu qu’un Airways. Nintendo propose une évolution de la forme, mais pas du font, pour l’instant. Malgré le trailer-teaser, j’espère encore qu’une grosse bonne surprise nous attende lors du reveal, même si ma tête me dit que non. Ils ont beau être des artisans du jeu vidéo, ils n’en restent pas moins une boîte commerciale: des rééditions à la pelle et des séries spéciales de Joy Con  tous les 4 matins sont à (craindre) prévoir, sans parler des Amibo et des multiples accessoires… Cela à ses inconvénients, mais aussi ses bons côtés: pour créer l’événement, ils devront surprendre! Ça tombe bien, j’adore les bonnes surprises.

Plusieurs rumeurs sur la Switch prétendent qu’elle tournera sur une version modifiée d’Androïd, avec une synergie mobile / Switch, et un accès à l’environnement global de l’univers Nintendo. Avec la technologie embarquée, issue du monde du mobile, les portages de jeux mobiles seront bien plus simples, même si, ceux des consoles ou PCs peuvent, au contraire, être complexifiés. Si le coût d’un portage reste le même que sur Wii U, le parc de machine installée devra être conséquent pour que la Switch continue d’être soutenu par les éditeurs tiers. De plus, la présence d’un écran tactile est un plus pour le côté portable de la machine. Mais si les jeux utilisent cet élément en mode nomade, comment l’utiliser en mode salon? Il faudrait que le Joy Con Grip soit tactile ou que les manettes utilisent une reconnaissance de mouvements. Ah, et en parlant de ça, vous avez vu la taille des contrôleurs lorsqu’on joue à 2? Minuscule. Pour y jouer, il faudra avoir des mains « Joy Con … patibles ». Enfin, le coté « tablette » de cette console peut pousser certaines personnes, dont moi, à attendre plus de la Switch sur les « à cotés » , notamment l’aspect connecté de cette machine. Depuis la 360, les applications font parties intégrantes des nouvelles fonctionnalités des consoles: pouvoir streamer sur Twitch, regarder Netflix, regarder YouTube ou bien encore partager des screnshots rapidement et facilement, ou bien de rec du gameplay, … Autant de possibilités qui sont devenues des fonctions basiques de nos consoles. Le format de la Switch se prête encore plus à cela, du fait de son côté nomade, et sa ressemblance sans Joy Con à une tablette. Même si Nintendo peut se permettre d’avoir une demi-génération de retard niveau puissance, ne pas intégrer les fonctionnalités devenues courantes lors de ces 4 dernières années pourrait s’avérer plus problématique. À suivre.

Avant de finir, je souhaitais aborder un dernier point: cette vidéo a fait 20 000 000 de vues sur Youtube, sur la chaine officielle de Nintendo, sans compter les vues sur Nintendo FR, UK, … Par contre, au niveau des recherches sur Google, cela donne un résultat plutôt surprenant…

Comparatif du nombre de recherches dans le monde des termes « Nintendo », « Xbox », « PS4 » et « Switch », durant les 3 derniers mois:

 

Comparatif du nombre de recherches dans le monde des termes « Nintendo », « Pokemon Go » et « Switch » durant les 3 derniers mois, sur Google:

Comparatif du nombre de recherches dans le monde des termes « Nintendo », « Xbox », « PS4 » et « Switch », durant les 30 derniers jours sur Google:

 

Comparatif du nombre de recherches en France des termes « Nintendo », « Xbox »,  « Switch » et « PS4 » durant les 30 derniers jours sur Google:

Ces graphiques ne sont en rien un révélateur fiable de l’impact médiatique de l’annonce de la Nintendo Switch, même si, ils peuvent aider à se faire une idée d’ensemble ou essayer d’apercevoir un début de tendance. A vous de vous faire votre propre opinion de ces graphiques: personnellement, j’attends avec impatience la période du reveal, qui sera bien plus parlante pour ce type d’indicateur.

Aprés-tout, cette vidéo n’était qu’un teaser ou un amuse-bouche, posant les bases du concept de la console avant le grand reveal final. Trop peu d’éléments ont été diffusés pour se forger une opinion définitive de la console, même si, les rumeurs étant sorties jusque là, se sont révélées, en majorités, vrai. Encore plus de deux mois à attendre avant d’enfin passer au plat de résistance.

Voir aussi

Plateformes : 
Nintendo Switch
Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler

logo-xbox

 

La marque de console de Microsoft évolue doucement, mais surement. À l’occasion des 15 ans de la Xbox, je souhaiterais revenir avec vous sur sa récente évolution. Il y’a 3 ans, était lancée la Xbox One , console de salon au design si particulier, pour 500¤ en pack avec le Kinect. À ce moment-là, Xbox vient de subir presque 6 mois de bad buzz constant, suite à de multiples choix très peu appréciés par la communauté, un message qui a du mal à passer auprès des joueurs, des erreurs de communications à tout va et un mauvais positionnement en termes de prix . Même après le lancement de la console, cette mauvaise presse va continuer, que ce soit avec les comparatifs graphiques systématiquement en défaveur de la One, ou bien les temps d’installation hallucinants, mais encore l’utilité relative du Kinect avec trop peu de jeux utilisant cet accessoire pourtant censé être un élément central de la philosophie de la One, et bien sûr, le faible nombre de jeux sortis durant la première année, contenant de nombreuses remasterisation . Le point d’orgue de cette tempête négative, c’est l’annonce de Rise Of The Tomb Raider en exclusivité Xbox: un déferlement de haine va tomber sur le constructeur , qui se sentira obligé d’informer les joueurs qu’il ne s’agira que d’une exclusivité temporaire… Mais ça, c’était avant! Depuis ce moment charnière, Xbox est moins passif: la marque subit bien moins la loi de Sony et n’a plus cette posture que je trouvais « petit bras ». L’année 2014 marque le début de renouveau pour la One et l’arrivée de Phil Spencer y est surement pour beaucoup.

 

On tous a en tête cette fameuse conférence Xbox avec des TV, TV, TV et encore TV. Et bien ça, c’est fini – Game over! Ce mot sera beaucoup moins utilisé par la suite, étant remplacé par la doublette Games / Gamers (dites-le avec votre meilleure imitation de Rambo, ça rend bien). Dans toutes les interventions publiques, ces deux mots sont inlassablement répétés, de manière à bien montrer aux consommateurs « On vous a compris ». Et c’est là, une force de Xbox: être à l’écoute de sa communauté. La présence sur les réseaux sociaux, et l’interactivité qu’ils maintiennent avec la communauté aide aussi grandement à garder ce côté « A l’écoute » de la marque. Vous voulez la rétro compatibilité? On vous l’offre. De vieux COD ou Red Dead? Ok, ça a pris du temps, mais ils sont là. Courant 2015, il y’a aussi eu une évolution côté annonces de jeux, notamment lors de l’E3, le discours était clair: voilà des jeux, des excluvité, mais pour les 6/ 8 prochains mois. Les jeux qu’ils annonceront ne seront pas pour dans 2 ou 3 ans, mais pour bientôt: un moyen de se démarquer (enfin!) de la concurrence. Petit bémol par contre, la visibilité à moyen/ long terme n’est pas top avec ce fonctionnement: par exemple, à l’heure actuelle, quelles sont les futurs gros jeux Xbox? Scalebound et Halo Wars? Ok… Crackdown on l’attend toujours, Fable est mort et les jeux [email protected] apparaissent et disparaissent au gré des saisons ( City Skyline, où es-tu, ou es-tu?). Pour cette année, la tenue d’un seul temps de communication Xbox lors de l’E3 2016, répondant à cette logique, a servi à lancer les jeux de fin d’année. Mais en attendant, l’absence de conférence durant la Gamescom ou bien la PGW entraine un flou pour 2017, même si la richesse du mois de novembre en termes de jeux éditeurs tiers et la bonne santé de la One S occulte, en partie, cela. La tenu d’un événement fin 2016 n’est pas à exclure, surtout que l’on sait dés à présent que Microsoft a décidé d’en dire plus sur ses casques de réalité mixte, justement en décembre. Même s’ils ont annoncé ne pas les produire eux même, j’ai du mal à imaginer que Xbox ne propose pas son propre casque estampillé d’un gros X pour la sortie de la Scorpio.

 

Il y’a chez Xbox, cette envie manifeste de corriger les problèmes de la One et de s’appuyer sur ses points forts, quitte à faire des 180°. L’interface de la console était horrible au lancement: corrigé. Des temps d’installations à faire pâlir mon bon vieux PC bureautique et son bon vieux Core Duo 4700 (pas de moqueries, je vous prie, il mériterait une médaille pour serice rendu^^ ) ? Ils ont longtemps travaillé dessus, et c’est déjà bien plus rapide, même si devoir télécharger en simultané les MaJ lorsqu’on a une connexion digne d’un habitant d’une grotte est assez chiant. Le Kinect ne sert pas à grand-chose? La console est trop chère vis-à-vis de la concurrence? Ok, ils dégagent le Kinect dans de nouveaux packs Xbox One avec un prix revu à la baisse. Les manettes Xbox sont bien? Alors ils nous proposent une version élite et comme ça mache très bien, un service de manette personnalisée est annoncé. La One est moche? Pas de problème, ils sortent une One S plutôt jolie, sans cet énorme transformateur. Même si au cours des 3 ans de commercialisation de la console, les équipes de Xbox se sont évertuées à la faire évoluer vers quelque chose de mieux, ils ne pouvaient pas faire de miracles, d’où l’annonce en juin 2016 de la future console de Microsoft: la Scorpio. Pour cette machine, attendons de voir la communication qu’ils mettront en place, car c’était un risque de l’annoncer aussi tôt, plus d’un an avant sa sortie, surtout lorsque dans le même temps, ils annonçaient la One S. Il est toutefois intéressant de noter que l’axe de communication choisi est la puissance, élément dont manqué la One vis-à-vis de la PS4.

 

En plus de cette dernière annonce, l’E3 nous a permis de mettre un nom sur cette tendance qu’avait Xbox, de sortir ses récentes exclusivités sur Xbox … et sur Windows 10: le Play Anywhere. Il nous avait fait le coup pour Rise of the Tomb Raider et pour Quantum Break (pour toutes pré réservation en digitale d’un jeu sur One, un code pour QB PC offert), avec à la clé un nombre de copies digitales écoulé sur PC plutôt minimes , pour TR en tout cas( 26 000…). Là, ce play anywhere va plus loin: lorsque vous achetez un jeu de ce programme en version digitale sur le store Windows, ce jeu ne sera plus rattaché à une seule plateforme. Votre jeu, vous l’aurez sur One ET sur PC (Windows 10 uniquement) avec un partage des sauvegardes bien évidemment. Ceux qui ont Windows 10 l’ont surement déjà remarqué, mais depuis un an, l’application de jeu sur cet OS se nomme … Xbox. Pareil sur smartphones, l’application Xbox ayant remplacé Smartscreen. Xbox a de moins en moins l’air d’être la plateforme de jeu de chez Microsoft, mais plus la section Gaming de l’écosystème Windows 10.

Dernier point que j’aimerais aborder avec vous, qui ne sera qu’un simple rappel: même si Microsoft produit du hardware, ce n’est pas la base de leurs activités. De plus en plus, ils se tournent vers le cloud et les services avec abonnements. En parlant de ça, j’attends toujours le système Azure et la puissance de 20 Xbox One… CrackDown est tu là? Ah non, disparu des radars. Mais peut-être avec la Scorpio? Offrir Windows 10, c’était permettre de toucher plus rapidement un large public pour leurs autres produits… Lorsque c’est gratuit, le produit, c’est vous. Mais pas que: comment convaincre des développeurs de créer plus pour leurs plateformes, sachant que la parc installé de One est 2 fois moindre que celui de PS4 ? En leurs proposant des avantages du côté des outils de développement, des couts de portage moindre et une audience élargie: les utilisateurs actifs du Xbox live étaient 46 millions début 2016, et l’on dénombrait plus de 350 millions de Windows 10 activés. Reste le plus dur: les pousser à migrer de Steam au Windows Store, ce qui est loin d’être gagné d’avance.

 

Ces annonces, qui ne datent pas d’hier, sont le signe clair de l’évolution plus ou moins récente de Xbox, et cela me semble loin d’être fini. Cet écosystème unifié est, à priori, positif pour tout le monde, même si, à l’heure actuelle cela s’accompagne encore de nombreux défauts et que la ligne directrice reste encore très flou quant à son incidence sur les consoles. Les joueurs PC qui le désirent pourront jouer aux jeux anciennement exclusifs à la Xbox, mais en payant plein tarif pour le moment. Avec Steam, les habitudes des joueurs PC ayant évolué, peu de chance que cela marche. La gamme Xbox serait clairement définie avec la Xbox One S en entrée de gamme, la Scorpio pour le milieu de gamme et le PC Gaming en haut de gamme, même si des rumeurs pré E3 parlait d’une possibilité de voir arriver une machine low cost estampillée Xbox sans lecteur de disque. Quand on parle d’écosystème unifié, pour moi cela veut dire une accessibilité des contenus, peu importe la plateforme. Et dans les DEUX sens! Car après la migration de licences consoles sur PCs Windows 10, la prochaine étape serait normalement l’inverse.Et c’est bien là ma principale attente de cette évolution: la possibilité d’avoir accès à une partie, même minime, de l’immense réservoir de jeux absolument géniaux qu’offre le PC sur ma console de salon.

Voir aussi

Plateformes : 
Xbox One
Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
TUTO FUT

Bonjour à toutes et à tous pour ce nouveau Tuto FUT (numéro 3), spécial Squad Building Challenges.

Aujourd'hui je vais vous proposer cinq équipes pas chères pour réussir le défi "El Rondo" et les quatre défis "Hybride Pays". J'en profite pour vous dire que les prochains Squad Building Challenges seront aussi disponibles sur Youtube à cette adresse ^^

Avant de poursuivre, il me semble important de rappeler que les joueurs gagnés dans des packs ont d'office le bonus "Fidélité" qui confère un +1 en collectif. Pour la création de ces équipes, j'ai utilisé des joueurs de mon club: certains ont peut être bénéficié de ce bonus. Donc si vous avez un problème de collectif, faites les jouer 10 matchs, ou remplacez les par des joueurs que vous avez eu dans des packs. Si vous avez besoins d'aides, contactez moi sur mon twitter ;)

Défi "El Rondo"

C'est un défi live, avec une durée limitée, faisant gagner un pack or. Pour réussir ce défi, il faut sept joueurs or issus d'au moins 4 pays et 3 championnats. Il y'a un pack or à gagner.

Je vous propose une équipe d'environ 3 000 crédits: les joueurs ont été acheté aux enchères entre 350 et 500 crédits, sachant que j'avais déjà 3 joueurs dans mon club.

La liste des joueurs:  Alvaro Dominguez - Gouweleeuw - Kacar -Perez -Araujo -Radovanovic -Meggiorini

Si besoin, pour augmenter le collectif, vous pouvez remplacer Alvaro Dominguez par Hinteregger

 

Défis "Hybride pays"

Pour ces 4 défis, on augmente légèrement le budget, passant à environ 5 000 crédits par équipe. Toutefois, vous pouvez (je vous le conseille) adapter les idées d'équipes que je vous donne, avec les joueurs de votre club ne vous servant pas.

 

Hybride cinq pays

Pour ce défi, il faut créer une équipe composée de onze joueurs d'exactement cinq nationalités différentes, avec cinq joueurs rares, en plus d'un collectif supérieur ou égal à 80, une note d'équipe de 67 minimum et sans que plus de trois joueurs aient la même nationalité ... Pas simple, mais faisable ^^

 Liste des joueurs: Butez - Ben Youssef -Diallo - Veskovac - Mandjek - Amadou - Sammaritano -Mesloub - Benrahma - Toko Ekambi

Prix: Environ 5k, aux enchères.

Hybride sept pays

Même principe pour cette équipe: pas plus de trois joueurs du même pays, disparition du critère de rareté, mais la note d'équipe passe à 78 min, le collectif lui augmente à 85 min et surtout, l'équipe doit avoir des joueurs de sept nationalités différentes exactement.
 Si le défi est réussi, c'est un pack jumbo premium or qui est à la clé: pourquoi se priver?

Liste des joueurs: Benaglio - Kacar - Schär - Spahic - Brandt - Lustenberger - Weigl - Haraguchi - Bittencourt - Di Santo - Blaszczykowski (ouf!!)

Prix: 4400 crédits en passant par les enchères.

Hybride neuf pays

Pour ce défi, on augmente encore la difficulté: pour réussir, il faudra créer une équipe de onze joueurs avec neuf nationalités représentées (joueurs d'un même pays: max 2 ) , que des cartes or et avec un collectif de 99. Pour ce défi, le gain sera aussi un pack jumbo premium or.

 

Liste des joueurs: Ryan - Carles Plana - Ruben Vezo - Duarte -Aritz Elustondo - Piatti - Kranevitter - Radoja - El Zhar - Sanabria - Leo Batistao

Prix: 5000 crédits . Par contre, elle m'a couté moins cher,: j'ai utilisé 5 joueurs déja présent dans mon club.

Onze au départ

Le défi ultime de ces challenges Hybride Pays avec un pack joueurs premium or à gagner. Une équipe de onze joueurs or, de onze nationalités différentes, et avec un collectif à 100.

Liste des joueurs: Lössl - Douglas Santos - Spahic - Kacar - Jedjav - Darida - Mikel Merino - Gerhardt -  Kalou - Cordoba - Blaszczykowski

Prix: entre 4400 et 5500 crédits

 

BRAVO!! Vous venez de débloquer un nouveau pack joueurs premium or! Bon pack opening et soyez chanceux ;)

Voir aussi

Jeux : 
FIFA 17
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
TUTO FUT

Tous les joueurs FIFA connaissent FUT, enfin normalement. Pas vous? Mais si, c'est le mode où l'on peut se créer une équipe de rêve! Mais pour jouer avec Messi, Ronaldo ou Gullit, il faut soit être extrêmement chanceux en ouverture de packs, soit avoir énormément de crédits. L'ouverture de packs étant (très) onéreuse, je me suis tourné vers la seconde solution: essayer de devenir riche en crédits FUT. Au fil de cet article, je vais vous donner conseils et astuces pour vous aider à créer votre onze de légendes  de rêve sur le mode FIFA Ultimate Team.

1. Activer vos bonus

Vous n'êtes pas sans savoir qu' EA  récompense votre fidélité de plusieurs manières: selon l'année de création de votre club, vous aurez droit à un certain nombre de packs gratuits lors de votre première connexion en mode FUT. En plus de cela, lorsque vous jouez à un FIFA, votre profil de joueur engrange de l'expérience et vous permet de gagner des niveaux. Plus votre niveau est élevé, plus vous aurez des avantages déblocables sur FUT, ainsi que sur les autres modes de FIFA: joueurs en prêt, maillots vintages pour vos équipes, bonus en saison et carrière...

Une nouvelle célébration c'est bien , mais ce qui nous intéresse aujourd'hui, ce sont les bonus permettant de gagner des crédits FUT plus facilement, et il y en a deux types qui vous faciliteront la vie:

- Les premiers, ce sont les bonus de récompenses en crédits FUT. Après chaque matchs en Ultimate Team, vous gagnez des crédits: ces bonus vous permettent d'augmenter vos gains de 200 à 1000 crédits en plus par match, pour une durée limitée.

 

- Et il y' a ceux pouvant augmenter la taille de votre liste de transfert: augmenter la taille de sa pile de transfert permet de vendre plus de cartes en même temps, et donc de faire plus de crédits.


2. Faire les challenges Squad Building

Nouveauté sur FIFA 17, les Squad Building Challenges sont des défis de création d'équipes permettant, en cas de succès, de remporter des crédits, des packs et des cartes joueurs spéciales. Pour les réussir, il faudra créer des équipes composées de joueurs de votre club, en respectant des critères de nationalités, de ligues, de niveaux ou bien encore sur le niveau minimum de collectif. Il faut toutefois noter qu'une fois le défi réussi, les joueurs de l'équipe disparaitront de votre club. Ces challenges peuvent, pour certains, vous permettre de gagner des packs d'une valeur de 50 000 crédits, pour une équipe ne coutant pas plus de 15 000. Je vous laisse allez voir le Tuto FUT #1 pour créer une équipe à moins de 15K et vous permettant de gagner un pack de 12 joueurs or rares, tous revendables.



3. Commencer l' Achat / Revente

C'est tout simplement le moyen le plus efficace pour vous faire des crédits sur FUT. Le format écrit n'étant pas le plus approprié pour expliquer les différentes techniques d'A/R, je joindrais en fin d'article des liens vers les chaines de streamers et youtubers qui font de l'A/R de qualité, que ce soit en lives ou en vidéos.

Vous êtes prêts ?  Alors, commençons par le commencement: qu’est-ce que l'Achat / Revente (A/R) ? C'est tout simplement le fait d'acheter des joueurs et de les revendre plus cher. Pour que cela marche, il faut tout d'abord que le joueur soit intéressant (bonnes statistiques, une certaine notoriété et qu'il soit issu d'un des grands championnats), que la carte soit "propre" ( au minimum 90 de forme et plus il a de contrats, mieux c'est), que vous l'achetiez le moins cher possible et qu'en le vendant, vous fassiez du bénéfice en comptant la taxe de 5% prélevée par EA sur chaque vente. Si vous respectez ces règles de bases, ce sera déjà un bon point de départ.

Certains joueurs spécialisés dans l'A/R ont mis au point des "techniques" pour vendre le mieux possible selon votre budget: je vais vous en présenter deux, pour commencer l'achat revente. Je les ai testées toutes les deux, ainsi que d'autres, mais ce sont vraiment les meilleures pour débuter: à titre d'exemple, j'ai fait 200 000 crédits de bénéfices en quelques jours.

3.1 Techniques d'A/R

La première, c'est la "Tech or non rare": c'est de l'A/R sur des joueurs or, avec des cartes non rares. Le principe est simple: vous achetez aux enchères des joueurs issus d'un des cinq grands championnats entre 350 et 400 crédits (minimum 7 contrats et 90 de forme), puis vous les mettez en ventes en ajoutant 200 crédits sur votre prix d'achat. Par exemple, il faut commencer par rechercher des joueurs Or (1 sur la photo), dans un championnat en particulier (3), avec un prix aux enchères ne dépassant pas les 400 crédits (2): si vous l'achetez pour 400 crédits, il vous suffira de le lister à 600 crédits. Vous faites cela avec le plus de joueurs possible, et vous n'aurez plus qu'à relister et à racheter vos ventes. Dés que vous réussisez à vous faire une base de crédits suffisante (30~40 000), vous pourrez passer à la technique suivante.

 

Enfin, la seconde est appelée la "Tech Fut Millionaire": cette fois, pas d'enchères, vous achetez des joueurs or rares, issus des cinq grands championnats (pour vous donner des idées, prenez les joueurs que vous voyez souvent dans les équipes de vos adversaires en mode FUT) en achat immédiat au prix le plus bas possible. Toutefois, faites attention: il est important que le joueur ait une carte avec au minimum 90 de forme et 7 contrats . Si pour le même prix, vous pouvez avoir un joueur avec un style, n'hésitez pas, prenez-le en priorité. De même pour les joueurs ayant beaucoup de contrats: plus la carte aura de forme, de contrats et par chance un style, plus elle sera intéressante pour les acheteurs, et donc facile à vendre.

 

Au niveau des prix, utilisez le barème si dessous: je l'ai trouvé sur un forum JVC, je ne sais pas qui en est l'auteur, mais je l'en remercie!

 

fut-mili-0-4k

 

Pour le reste, regardez le barème en format PDF

3.2 Regarder des lives et vidéos sur l'A/R

Lire c'est bien, faire c'est mieux. Mais je ne peux que vous conseiller à aller faire un tour sur le stream de spécialistes et de voir leurs vidéos, vous ne pourrez qu'en apprendre plus ;) C'est grace à ces 5 personnes que j'ai appris l'A/R, donc n'hesitez pas à passer voir des gars comme Dutsinho (YTB et Twitch), Crezip (YTB), Dwade (Twitch), Moonze67 (YTB), ou bien de regarder la super série de Clopiboys "FUT pour les nuls" sur son Youtube.

J'espère vous avoir aidé, et si vous avez des questions, n’hésitez pas à me contacter sur mon twitter ;)

 

Voir aussi

Jeux : 
FIFA 17
Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
TUTO FUT

Nouveau mode FUT sur FIFA 17, les défis création d'équipe proposent aux joueurs de créer des équipes en respectant des conditions imposées (et contraignantes). Creez l'équipe, soumettez là et si le défi est réussi, vous gagnerez des récompenses (packs, crédits FUT, items,...). Par contre, tous les joueurs utilisés pour faire cette équipe seront supprimés de votre club.

Dans ce mode, il y'a un défi permettant de gagner un pack à 50K composé de 11 joueurs or rare vendable. Je vais vous montrer comment réussir ce défi, même si avant, il faut déja réussir à le trouver ...

Les conditions de réussite:

Pour ce défi, il faut créer une équipe avec 11 titulaires issus de 7 championnats différents et avec 9 nationalités différentes. De plus, l'équipe devra avoir une note général d'au moins 82 ainsi qu'un collectif de 92 ou plus ... Challenge Accepted.

(Composition: Trapp - Ghoulam - Per Mertesacker - Höwedes - Shishkin -Ruiz - Adrien Silva - Bruno - Dos Santos - Dost - Sansone - Prix: entre 12 et 17k )

Il ne vous reste plus qu'à acheter ses joueurs et ... jouer 10 matchs avec cette équipe. Et oui, les joueurs concept bénéficient d'origine du bonus "Fidélité" ( +1 de collectif par carte) alors qu'il faut que le joueur dispute 10 match avec son club FUT avant de l'acquérir. Ce bonus est représenté par un bouclier vert lorsque l'on selectionne la carte.

 Apres avoir disputer vos 10 matchs avec ces 11 joueurs, il ne vous reste plus qu'à valider la proposition d'équipe dans la page du défi, et... FELICITATIONS!

 

 Le pack joueurs or rare vous attend  au chaud, dans la boutique.

Voir aussi

Jeux : 
FIFA 17
Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler

 

Cette année, FIFA 17 se dote d'un mode carrière: L'aventure ou The Journey en VO. Nous suivons le début de carrière d'un jeune joueur dans le foot anglais: Alex Hunter.

Durant cette carrière scénarisée, les joueurs seront récompensés par des éléments FUT: 4 packs avec 1 joueur en prêt et à la fin, par une carte FUT Alex Hunter (non vendable). Cette carte ne semble pas conserver les évolutions des statistiques du mode carrière ( gestes techniques, mauvais pieds, ...) . Voici la carte ainsi que les stats Ingame en mode FUT.

 

Les statistiques détaillées InGame:

 

 

 

 

 

 

Voir aussi

Jeux : 
FIFA 17
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
(Jeu vidéo)

Chaque année, avant la sortie de FIFA17, EA Sports dévoile les notes et statistiques officielles des 50 meilleurs joueurs du jeu. Et justement, les notes de plusieurs de ces joueurs sont sorties hier. EA faisant durer le suspens, cet article sera mis à jour régulièrement, au fil de leurs communiqués.

 

50e à 41e:

50- Blaise Matuidi, PSG, MDC -

 49- Marcelo, Real Madrid, DG -

48- Pierre-Emerick Aubameyang, Dortmund, BU -

47- Dimitri Payet, West Ham, MG -

46- Arjen Robben, Bayern Munich, MD -

45- James Rodriguez, Real Madrid, MOC -

44- David Silva, Manchester City, MOC -

43- Karim Benzema, Real Madrid, BU -

42- Arturo Vidal, Bayern Munich, MC -

41- Sergio Busquets, FC Barcelone, MDC -


 

40e à 31e:

40- Samir Handanovic, FC Inter, GB -

39- Mats Hummels, FC Bayern, DC -

38-Thomas Muller, Bayern Munich, AT -

37- Angel Di Maria, PSG, AD

36- Alexis Sanchez, Arsenal, AG

35- Ivan Rakitic, FC Barcelone, MC -

34- Jan Oblak, Atletico de Madrid, GB

33- Leonoardo Bonucci, Juventus, DC -

32- David Alaba, Bayern Munich, DG -

31- Hugo Lloris, Tottenham, GB -

 

 

30e à 21e :

30- Eden Hazard, Chelsea, MG -

29- Giorgio Chiellini, Juventus, DC -

28- Petr Cech, Arsenal, GB

27- Toni Kroos, Real Madrid, MC -

26- Gianluigi Buffon, Juventus, GB -

25- Marco Reus, Dortmund, MG -

24-Andrès Iniesta, FC Barcelone, MC -

23-Diego Godin, Atletico de Madrid, DC -

22- Philip Lahm, Bayern Munich, DD -

21- Kevin De Bruyne, Manchester City, MOC -

 

20e à 11e :

20 - Pepe, Real Madrid, DC -

 19 - Gonzalo Higuain, Juventus, BU -

18 - Paul Pogba, Manchester United, MC -

 

 

17 - Antoine Griezmann, Atletico de Madrid, BU -

16 - Thiago Silva, PSG, DC -

15 - Luka Modric, Real Madrid, MC -

14 - Sergio Ramos, Real Madrid, DC -

13 - Thibaut Courtois, Chelsea, GB -

12 - Mezul Ozil, Arsenal, MOC -

11 - Sergio Aguero, Manchester City, BU -

 

 

De la 10e à 4e place:

10 - David De Gea, Manchester United, GB -

9 - Robert Lewandowski, Bayern Munich, BU -

8 - Jerome Boateng, Bayern Munich, DC -

7 - Zlatan Ibrahimovic, Manchester United, BU

6 - Gareth Bale, Real Madrid, AD -

5- Manuel Neur, Bayern Munich, GB -

4 - Luis Suarez, FC Barcelone, BU -

 

 

TOP 3 :  

3 - Neymar, FC Barcelone, AG -

2 - Lionnel Messi, FC Barcelone, AD -

Et enfin:

1 - Cristiano Ronaldo, Real Madrid, AG -

 

 

Vous pouvez retrouver toutes les évolutions des principales statistiques des joueurs entre FIFA 16 et FIFA 17 à cette adresse (cliquez ici). 

 

Les screens avec les statistiques des joueurs sur FIFA 17 sont diffusés par EASports et  sont disponibles à cette adresse.

Voir aussi

Jeux : 
FIFA 17
Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
(Jeu vidéo)

 

cloud

De nos jours, nous avons pris petit à petit l’habitude de consommer des biens culturels en versions dématérialisées. Il y a eu la musique avec le MP3 et iTunes (Deezer, Spotify, …), les films et séries qui sont apparus sur nos consoles et Box Internet avec la VOD, puis les jeux vidéo ont commencé à être disponible sur les divers stores (PS Store, Steam, Xbox Live,…) en versions digitales, et enfin les applications de replays ainsi que Netflix. Plus récemment, nous avons eu le droit aux logiciels disponibles grâce au cloud, ainsi qu'à des jeux vidéo fonctionnant, non pas sur notre pc, mais en utilisant des serveurs distants: tout d’abord sur les navigateurs internet, puis sur box ADSL et enfin, avec des services de cloud gamin du type OnLive ou encore le Playstation Now (ex-Gaikai). Il y'a peu, Microsoft a commencé à proposer le casque de réalité augmentée HoloLens, qui pousse le concept encore plus loin: c’est carrément la possibilité d’avoir une tablette, un PC et une TV, en version dématérialisée qui est offerte par leur casque de réalité augmentée. A l’heure actuelle, serait-il possible d’envisager dans un futur proche que nos consoles disparaissent pour laisser place aux services de cloud gamin?

 

Oui, cela est possible:

 

Les périphériques permettant le cloud gamin ont déjà investi nos chaumières: l’Apple TV, les vieux PC (ou de bureautique), les tablettes, nos anciennes consoles (PS3/Xbox 360/ Xbox One / PS4 / PS Vita), les smartphones ou phablettes, les TV connectées ainsi que des Box internet …

 

Avec cette base installée qui est absolument énorme, les acteurs du secteur seront capables de toucher une masse de clients potentiels de plusieurs millions de personnes à J – 0 .

 

Le prix sera aussi un argument: il n’y aura plus besoin de mettre 400 euros dans une console tous les 4 ans. Ce seront les fournisseurs de services qui devront upgrader le matériel. Pour nous joueurs, il suffira d’une connexion internet et d’un périphérique prévu à cet effet pour profiter des jeux sur nos écrans. En plus de cela, l’achat d’un jeu n’existera quasiment plus: ce sera de la location: soit d’un catalogue complet de bouquets, soit de la location au titre, pour plusieurs heures. L’achat ne concernera plus que les jeux ayant une durée de vie importante (FIFA, CoD, jeux multi, rpg, mmorpg, …) .

 

Les connexions internet de qualité seront indispensables à cette évolution. Pour le moment, nous ne sommes pas si mal pourvus en France: presque 5 millions de Français ont la fibre et quasiment 23 millions sont en haut débit.

 

Nous aurons la possibilité d’essayer le début d’un jeu, gratuitement et sans chargement, en moins de 5 minutes, tout en restant sur notre canapé avec une canette en verre verte dans la main (un peu cliché, je l’avoue ).

 

Il faut aussi prendre en compte le syndrome de "la flemme" : par exemple aujourd’hui il pleut, je suis en mode Ronflex, aucune envie de bouger, affalé sur mon canapé. Là, j’allume ma TV et je tombe sur Les feux de l’amour. Au lieu d’éteindre, je vais sur le service de Cloud Gaming auquel je suis abonné, j’essaye un jeu pendant 20 minutes , et s’il me plait, je le loue. Pas de téléchargement ni d’installation. Le Plug and Play deviendrait un Start and Play.

 

Le marché des fabricants est fermé depuis une dizaine d’années et il y a peu de chance que cela évolue (Sega, contredis-moi s’il te plait). Cette évolution pourrait permettre à de nouveaux acteurs de s’introduire dans ce marché si fermé, ou même à des éditeurs de proposer de nouveaux services: il n’y aurait plus besoins d’investir des centaines de millions de dollars en R et D, mais « seulement » d’avoir des serveurs. Par exemple, NVidia propose déjà son propre service de cloud gaming: le GeforceNow. L’utilisateur a besoin d’un boitier Shiled (200¤ tout de même), ainsi que d’une connexion internet de minimum 10 Mb/s.

 

Enfin, au lancement des consoles, les constructeurs perdent de l’argent sur chaque console vendue. Passer sur un système entièrement dématérialisé’ pourrait permettre d’éviter ce type de vente à perte, ou de le faire à moindre mesure. Le lancement d’une nouvelle console reste une période très risquée, même si actuellement, les 3 constructeurs semblent être financièrement en bonne santé.

 

Non, c’est absolument impossible:

 

Tout d’abord, il faut avoir la fibre pour bénéficier d’une expérience de qualité, sans lags, en 1080p et 60 fps minimum, chose qui n’est actuellement réservée qu’ à moins de 10% des Français.

 

De plus, il faudrait quand même tester les services, voir si la qualité d’images/couleurs reste la même, si la qualité en termes de fps et de temps de latence est présente , malgré le processus de compression/décompression en plus du transfert de données.

 

Actuellement, il y a moins de 10% des Français qui sont connectés à la fibre, alors avant d’avoir une connexion permettant le Cloud Gaming en 4k pour un large public , on a encore pas mal de temps, surtout si l'on ajoute à cela, le fait que ce nouveau modèle empêcherait à court et moyen terme l’accès aux jeux en réalité virtuelle.

 

Comme je le dis un peu plus haut, les constructeurs vendent les consoles à perte lors du lancement. Par contre, ils commencent à gagner de l’argent, plus tard durant la vie de la machine: plus le temps passe, plus le coût des composants baisse, permettant au fabricant de percevoir un bénéfice ou de baisser le prix de la console, sans pour autant perdre plus d’argent.

 

Au passage, je pense qu’il est important de noter que la propriété physique d’un jeu (et encore plus d’une console) reste encore quelque chose de très important pour pas mal de personnes, en particulier pour les joueurs consoles. Même si le dématérialisé prend de plus en plus de place dans le secteur des jeux vidéo sur consoles, l’achat d’un jeu « en vrai » reste largement majoritaire.

 

Enfin, je pense que les constructeurs vont tout faire pour freiner ce mouvement, du moins le temps qu’il faudra pour être sur d’être en position de force sur ce nouveau secteur: en cas de passage au dématérialisé complet, nous passerions d’un marché composé de trois grosses entreprises, à un secteur bien plus concurrentiel, ce qui n’est vraiment pas dans leur intérêt immédiat

 

Mon avis?

 

Pour moi, il semble clair que le Cloud Gaming va, petit à petit, prendre une part de plus en plus importante dans le secteur des jeux vidéo. Même s’il est déjà présent, c’est une façon de consommer qui reste assez marginale à l’heure actuelle, et qui, à court terme, a peu de chance de subir de grosses évolutions, malgré le lancement prochain en version définitive du service PS Now. Par contre, l’arrivée sur le secteur de la société Blade avec son service de Cloud Computing nommé Shadow (les clients auront besoin d’un Raspberry Pi en plus de la connexion internet) pourrait être intéressante à suivre. De plus, la réalité virtuelle a fait forte impression à de nombreux joueurs, et je vois mal des machines ne proposant pas cette expérience, faire un énorme carton à court et moyen terme. Ensuite, il reste encore beaucoup de personnes réfractaires aux jeux en versions digitales, alors à l’heure actuelle, proposer une machine pour le Cloud Gaming serait surement mal vécu par les consommateurs: le marché ne semble pas encore prêt. Par contre, il me semble que la démocratisation de ce type de service passera obligatoirement par un énorme effort autant en termes de prix que de richesse de jeux disponibles, si et seulement si la qualité et le confort d'utilisation sont au rendez-vous, après des campagnes marketing intensives. Nous passerons surement un jour aux jeux totalement dématérialisés, mais il y a vraiment peu de chances que cela se fasse à court ou moyen terme. Le PC serait à mes yeux, un concurrent bien plus solide sur ce laps de temps. Nos consoles ont encore de belles années devant elles, même si, le passage au dématérialisé ne serait pas une fin en soi, juste une (nouvelle) évolution.

Voir aussi

Plateformes : 
Xbox One, PS4
Ajouter à mes favoris Commenter (15)

Signaler

 

Récemment, en surfant sur la toile, je suis tombé sur un débat sur le dématérialisé. Les joueurs y participant, disaient qu'un des gros points négatifs de ce format était le prix: pourquoi payer un jeu 70 boules sur un store, alors que maintenant, les grosses enseignes de la grande distribution (Carrefour, Auchan,...) ou les principaux sites internet de vente en ligne proposent des nouveautés à 50¤ ? Ça semble logique, pas vrai? Et bien non. Pour moi, cette question ne se pose plus, j'ai fais un choix il y a déjà quelques temps: j'ai décidé de changer ma manière de "consommer" les jeux vidéo.

Lorsque j'étais lycéen, pour assouvir ma passion sans me ruiner (ahh l'argent de poche), je cherchais les bonnes affaires un peu partout, faisant attention à la moindre différence de prix. Etudiant, j'ai continué sur la même voie: j'achetais mes jeux où ils étaient les moins chers, que ce soit sur internet, à Carrefour,  en boutique spécialisée, sur le live (bien plus rare) ou à d'autres joueurs, etc...Lorsque je suis passé à ma vie de jeune adulte avec un emploi, j'ai poursuivi, de la même façon, à essayer de jouer pour toujours moins cher. Pourtant récemment, j'ai changé: il y a 2 ans, je me baladais tranquillement dans le centre ville avec mon amie, nous parcourions la rue marchande, je remarquais que la boutique de jeux vidéo etait fermé (bizarre). Alors que je me rapprochais, j'ai vu que le panneau d'enseigne n’était plus là: dans la vitrine, il ne restait qu'un panneau avec écrit dessus: "Fermeture définitive".

Quand je suis arrivé dans cette ville il y a 5 ans, j'avais compté 6 boutiques de jeux vidéo:en 2014, 2 avaient déjà baissé le rideau. Devant ce constat, j'ai fait le choix de changé ma manière de consommer les jeux: à mon echelle, avec mon budget limité, j'ai choisi de privilégier les boutiques de ma commune. C'est un fait, les jeux  y sont généralement un peu plus cher, même si c'est aussi dans ces mêmes boutiques que l'on peut faire les meilleures affaires (des jeux neufs sur One ou PS4 à 10 ¤ de temps en temps). Depuis deux ans, je n'ai acheté que quelques jeux en day one (ou plutot day-1 ou 2), je ne prend généralement que des jeux sortie depuis plusieurs mois (neuf ou en occaz) ou des jeux en fin de stock: mon budget restant le même, il a donc fallu faire quelques concessions.

Si j'ai fait ce choix, c'est aussi pour le coté relationnel: à chaque fois que je vais dans ces boutiques, je sais qu'on peut parler des heures de jeux vidéo, se donner des astuces, essayer le dernier jeu ou volant ou tout simplement échanger sur les nouveautés avec le gérant ou le vendeur. Les boutique sont aussi un lieu de partage: discuter avec gens passionnés, chacun ayant son propre avis, est toujours une expérience très enrichissante. Aprés, il faut dire que je suis un nostalgique: entrer dans certaines boutiques de jeux vidéo procure un peu la même sensation que lorsqu'on allait dans les cyber café plus jeune: ces lieux restent et resteront pour moi une espèce de petite parcelle de paradis vidéoludique.

Certains diront que je suis un pigeon, que je jette mon argent par les fenètres, mais je préfère penser que mon achat est un acte militant.

Si vous pensez que TOUT les boutiquiers sont des voleurs, ecoutez les Podcast 221 et 246 ;)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (44)

Signaler

Aujourd'hui, nous sommes le samedi 4 juin, il a plu toute la semaine, et le week end s'annonce pourri niveau météo. Pour nombre d'entre vous, deux jours de gaming s'annoncent; mais comme dirait un tifosi juventini, il n'y a pas que les jeux dans la vie. Je vous propose donc deux livres (plutôt très connu, je sais) à lire ou à relire (ou à re-relire) pour voyager en restant bien au chaud sous sa couette. Lectures garanties 100% sans dragons ;)

ATTENTION!! Je tiens à préciser que ces 2 livres poussent (fortement) au binge reading (pas sur que cela se dise, mais c'est tellement vrai).

 

  • Le nom du vent, 1er livre de la saga Chronique du tueur de roi, de Patrick Rothfuss.

 

"Un homme prêt à mourir raconte sa propre vie, celle du plus grand magicien de tous les temps. Son enfance dans une troupe de comédiens ambulants, ses années de misère dans une ville rongée par le crime, avant son entrée, à force de courage et d'audace, dans une prestigieuse école de magie où l'attendent de terribles dangers et de fabuleux secrets... Découvrez l'extraordinaire destin de Kvothe : magicien de génie, voleur accompli, musicien d'exception... infâme assassin. Découvrez la vérité qui a créé la légende." (Synopsis officielle du livre, du site Bragelonne )

En France, 3 tomes sont déjà sortis (les tomes 2 et 3 correspondent au tome 2 anglais), cette saga est une pure tuerie. Ce tome 1, sorti en 2009 chez Bragelonne, est tout simplement exquis: rythmé, se déroulant dans un univers riche, ce livre nous conte l'histoire de personnages attachant et profond, sur un fond de magie. 4.5/5

 

 

  • Les mensonges de Locke Lamora, Tome 1 de la saga Les salauds gentilshommes, écrit par Scoot Lynch.

 

"On l’appelle la Ronce de Camorr. Un bretteur invincible, un maître voleur. La moitié de la ville le prend pour le héros des miséreux. L’autre moitié pense qu’il n’est qu’un mythe. Les deux moitiés n’ont pas tort.
En effet, de corpulence modeste et sachant à peine manier l’épée, Locke Lamora est, à son grand dam, la fameuse Ronce. Les rumeurs sur ses exploits sont en fait des escroqueries de la pire espèce, et lorsque Locke vole aux riches, les pauvres n’en voient pas le moindre sou. Il garde tous ses gains pour lui et sa bande : les Salauds Gentilshommes.
Mais voilà qu’une mystérieuse menace plane sur l’ancienne cité de Camorr. Une guerre clandestine risque de ravager les bas-fonds. Pris dans un jeu meurtrier,
Locke et ses amis verront leur ruse et leur loyauté mises à rude épreuve. Rester en vie serait déjà une victoire…" (Synopsis officielle du livre, du site Bragelonne )
 
Quel livre celui là...Lu par pur hasard il y a quelques années suite à la lecture du synopsis, je n'ai absolument aucun regret quant à mon achat: ce roman de fantasy est un véritable petit bijou. 5/5 Culte
 

Bonne lecture!

Ajouter à mes favoris Commenter (6)

EdWallace

Par EdWallace Blog créé le 06/08/15 Mis à jour le 05/11/16 à 19h02

L'ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crane.

Ajouter aux favoris

Édito

Type: Gamer
Age: 27 ans
Plateformes:  Xbox One, PC et Game Boy
Lieu de spawn: Entre un pub et ... euh un pub
Pouvoir: un chien bien trop mignon

Ytb: ICI
GT: EdwardWallace
Twitter: @Ed4Wallace
Blog à moi: EdWallace

 

 

 

 

Archives

Catégories

Favoris